[SPOILER] Scénarios gazettes Rôle n'play 205

Forums > Communauté > Rôle'n Play

avatar

Le mage est un joueur avec un bon esprit, il fera un nouveau perso pour la suite. A moi de l'intégrer au mieux selon les éléments contenus dans la gazette III.

Edwin

De la Gazette 4 pour le coup je dirais. Il sera illogique de trouver un nouveau compagnon de route dans la 3.

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Edwin
avatar
Julien Dutel

Il pourrait être piégé dans le même plan non ? Pour une raison crédible que j'aurais à inventer...
D'abord, je vais lire la Gazette III et après seulement il fera son perso pour que cela puisse s'insérer de manière crédible.
Je pourrais aussi lui faire jouer un PNJ mais je préfère éviter si je peux trouver matière à l'intégrer.

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Lumpawaroo
avatar

Il pourrait être piégé dans le même plan non ? Pour une raison crédible que j'aurais à inventer...

Edwin

Tu fais bien ce que tu veux, mais logiquement un mec piégé dans le monde-miroir où ils sont il ne fait pas long feu, même au niveau 3 ou 4. Je ne vois personnellement pas trop comment moi j'intégrerais un nouveau personnage à ce point là de l'histoire.

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Leup
avatar
Julien Dutel

Même avec le fameux TGCM ? 😂😂

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Julien Dutel
avatar
Leup

Comme je le dis, tout le monde fait ce qu'il veut. Je ne peux que pointer la cohérence interne de l'univers.

avatar
Edwin

ou alors petit contournement et le 5e perso qui pour une raison qui lui est propre est arrivé après le combat des autres pjs et a été aspirés aussi et fera un gros plouf a la prochaine partie plaisantin

Ce message a reçu 2 réponses de
  • Julien Dutel
  • et
  • Edwin
avatar
Lumpawaroo

Par exemple

avatar
Lumpawaroo

Par exemple oui, merci Lumpawaroo.

Un rôdeur qui pistait un animal et qui a repéré les traces du chariot, un sorcier qui a senti une altération des composantes des plans, un druide qui cherche à comprendre la souffrance de ses bois... Tout un éventail de possibles.

avatar
Edwin

Merci Edwin pour ce résumé fort sympathique. Pour ma part, debut de la partie dans 1h30 avec mon groupe avec un objectif clair : fin de partie à 23h max pour cause de couvre-feu à partir de minuit à Dijon. Ça va le faire, ça va le faire...

avatar

Oui effectivement le couvre feu qui impacte 46 millions de français va augmenter de beaucoup la difficulté de se réunir( pour tout ceux qui avaient prévu de le faire le soir) et donc pour certaines parties en physique la "campagne" va devoir être en sommeil le temps la situation s'améliore ce que tout le monde souhaite.

Pour ma part j'ai commencé le scénario de la gazette 2 et j'ai réussi à programmer le 1er novembre la suite et fin de ce scénario mais ça a été de haute lutte pour avoir un créneau en commun ( 6 emploi du temps,celui du MD compris à faire correspondre pas facile avec ce semi confinement)

avatar

En ce qui nous concerne, la barbare sang-dragon est ma compagne donc pas de souci et les 4 autres joueurs/joueuses sont deux couples d'amis de très longue date avec lesquels on joue depuis des mois via skype.
Je préfère de très loin masteriser en présentiel mais on arrive tout de même à placer nos parties aux mêmes dates qu'avant, juste différemment.

@ Sansfi : je croise les doigts pour ton groupe, et suis impatient de lire vos aventures content

avatar

Pour moi pas le choix passage en vidéoconférence pour l'instant vu que sur Genève la limite pour les réunions privées c'est 5 personnes.

avatar

Pour moi pas le choix passage en vidéoconférence pour l'instant vu que sur Genève la limite pour les réunions privées c'est 5 personnes.

Cedric Jeanneret

Suffît de tuer un PJ ou deux... 😂

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Cedric Jeanneret
avatar
DSC1978

c'est ce que j'ai dis aussi mais mes joueurs n'étaient pas très récéptif....

avatar

Aller bientôt la gazette 3....😉

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Ronan2505
avatar
Sansfi

pourvu que l'on la reçoive avant le 1er novembre cela pourra me permerttre de commencer le 3ième scénar

avatar

Alors nous avons joué le scénario 2 vendredi en 5h30 environ. Début 17h pour une fin à 22h30. Parfait pour permettre à tout l e monde de rentrer chez lui avant le couvre-feu qui commençait à minuit ce vendredi à Dijon.

J’ai 5 joueurs :

  • 1 ensorceleur Aassimar
  • 1 guerrier Humain
  • 1 barbare Humain
  • 1 rôdeur Elfe
  • 1 Roublard Elfe

En sortant du bois au sacre où ils ont défait les Engoulevents, ils ont beaucoup hésité pour savoir s’ils n’allaient pas bifurquer pour retourner à l’auberge du Corbeau d’Or. En effet l’ensorceleur avait bien envi d’annoncer fièrement aux personnes présentes aux relais qu’ils avaient avec brio annihiler une partie de la menace bandit de la région. La demande d’une récompense n’était pas loin je pense.

Enfin, finalement, direction Norpont car les autres ne voulaient pas perdre de temps. En arrivant en ville, ils se renseignent très vite auprès de la populace pour trouver des traces du passage de leurs mentors. On leur indique l’auberge du Tabard pourpre où ils font la connaissance du propriétaire Posidès. C’est à ce moment que Helle qui ne les avait pas quittés décide de rejoindre sa cousine après une petite bise sur la joue de notre guerrier rougissant. Ce dernier, qui, depuis qu’elle était avec eux, faisait mine de s’en foutre mais qui lui disait quand elle s’éloignait un peu de ne pas aller trop loin qd même 😊. Un peu de discussion et de rôle Play et les voilà parti auprès de Naléos qui lui les envoie vers Periala. A ce moment, je les ai faits poireauter dans des files d’attente interminables avec des « secrétaires » exécrables à souhait qui demandait renseignement sur renseignement. Mais ils ont tenu le coup (ça a été parfois limite) et ont pu rencontrer Périala qui leur a donné des laissez-passer. Cette dernière leur a indiqué que leurs mentors cherchaient un certain Philoxénos miroitier.

Après avoir laisser leurs armes, ils se dirigent vers la maison de l’homme miroir. Ils arrivent à se faire passer pour des clients potentiels pour ne pas attirer l’attention à l’avant de la boutique. Finalement, 3 d’entre eux passe par derrière après avoir escalader le mur du jardin. Ils réussissent tous leur test de discrétion mais dans la précipitation, 2 d’entre eux (le roublard et le barbare) se blessent en redescendant de l’autre côté. Il faut le faire qd même car le mur ne faisait que 3m de haut… enfin, ils explorent, trouvent le cadavre, et le barbare un peu cleptomane pique tout ce qu’il trouve…

Ils ressortent (toujours sans se faire remarquer) par le même chemin et s’en vont tranquille vers l’auberge du Tabard pourpre en ayant pris soin d’embarquer le livre de compte et avec la ferme intention de découvrir qui est ce C-THAN. Posidès, questionné leur indique qu’il s’agit d’un hameau à 2 jours de marche et leur indique le chemin. Sans hésiter, ils décident de s’y diriger dès le lendemain matin après une nuit un peu agitée pour l’ensorceleur et le roublard qui ont fait d’étrange rêves. 😊

Ils y arrivent le soir et font la connaissance du Kephtos et des 3 brutes. Questionné, Kaene joue la surprise et semble ne rien comprendre à l’histoire des personnages. Toutefois, il leur propose le gîte et le couvert. Mais pris de court, et les personnages étant très méfiants, il n’a pas le temps d’organisé leur empoisonnement. De plus, les joueurs décident de dormir dans l’écurie où ils organisent des gardes soutenues pour ne pas se faire surprendre… Mais de quoi ont-ils donc peurs ?

Au matin, les personnages relâchent un peu leur attention et moins suspicieux acceptent un petit déjeuner que 3 d’entre eux mangent. Empoisonnés, Le rodeur rate son jet de constitution et est empoisonné alors que le barbare et le guerrier s’en tirent avec de gros gargouillis dans le bide. C’est le moment choisi par Kaene pour sortir précipitamment de la pièce et rejoindre les 3 brutes pour en découdre. L’ensorceleur à la bonne idée de leur balancer « sommeil » qui met direct KO un bandit jusqu’à ce que Kaene lui balance des coups de pieds pour le réveiller. Je passe le détail du combat qui a été un peu rude et où le barbare et le guerrier en première ligne ont bien failli y rester et pendant lequel le rôdeur n’a pas touché une seule fois à l’arc ! Toutes ses flèches se sont plantées dans l’arbre sacré qui n’avait visiblement pas besoin de cela. Bref, les 4 bandits sont tués et les villageois sont contents et reconnaissants (enfin sauf les parents des brutes !). La vieille Gardia leur balance tout ce qu’elle sait sur la femme sorcière qu’elle ne peut pas nommer et notamment ses allées et venues. Elle ponctue fréquemment son histoire de crachat et de coup de pied aux cadavres des bandits à ses pieds.

Et hop direction le puit aux âmes au galop (avec les 4 chevaux dans l’écurie). En arrivant en vue du puit, après description de la scène, ils ne font pas de demi-mesure et fonce sur Chrysée sans la moindre prudence et hésitation. Elle encaisse 2 ou 3 coups à distance sans broncher avant de disparaître non sans leur avoir adresser un magnifique sourire. Ils assistent tétanisés à la dislocation des corps de leurs mentors hurlants de douleur. Lorsque le tourbillon du puit s’est tu, un silence pesant est tombé sur la pièce… avant que les restes des mentors ne s’animent et passe à l’attaque bientôt rejoins par 2 spectres. Ils ont vaincu mais leur victoire reste amère. D’autant plus qu’ils sont bientôt happés par le miroir qui les balance au pied d’une hydre endormie…

Ce message a reçu 2 réponses de
  • Ronan2505
  • et
  • Edwin
avatar
Sansfi

je préfère descrire l'hydre endormie plutôt que dire à mes joueurs qu'ils se réveillent auprès d'une hydre endormie : c'est plus flippantdémon

Lors du premier scénario, mes héros ont rencontré les restes d'un chariot d'un commerçant itinérant. Le commerçant, sa femme ainsi que leurs deux enfants ont été massacrés par les bandits ( les deux enfants visiblement sans aucune raison et la mère est morte en protégeant ses enfants). L'un des héros a retrouvé l'identité du commerçant dans des papiers administratifs en fouillant le chariot pendant que les autres creusaient des sépultures ( sans pelle pas prévue dans les paquetages, ils en ont acheter une au relais pour le candidat à l'oréole du groupe) et ils se sont promis de présanter leur condoléance à la soeur de la mère qui habite à Pyrhid quand ils auront le temps. J'ai prévu qu'ils découvrent les marchandises du marchand dans l'écurie de Thian. A savoir si ils vont faire la découverte avant d'être attaqué par les brutes ou pas.

avatar

L'un des joueurs joue une barde et s'interroge sur le regard général des PNJ au niveau de la magie.

Est-ce je me suis trompé dans ses affirmations?

Quand ton perso fera de la magie devant témoin:
- La magie est rare mais elle est connu( s'est comme rencontré un physicien des particules dans le monde réel,avec un peu plus d'étudiants( des niveaux 1) même si t'en a jamais rencontré tu sais qu'ils existent et que tous ne sont pas des méchants)
- On va te regarder s'est certain : pour beaucoup d'admiration, d'autre de crainte tout dépand de leur passé direct ou familiale
- On présupose que tu es diplomé d'une académie surtout par ce que tout style de magie n'est pas effrayant et plutôt connu( t'es barde pas sorcière ou nécro). Mais des gens plus prudent en voudrait la preuve d'un "diplôme" que tu as ( en fait, c'est la reconnaissance que tu as fait deux trimestres et que le reste de ta formation était sous la responsabilité de ton mentor membre de l'ordre rouge)
- Pour un prêtre s'est vue de la même chose surtout si sa croyance est répendu
- L'empire entretient des troupes spécialisés dans la lutte contre les forces magiques non " autorisé", c'est l'une des missions de l'ordre rouge.
- Evidement, le fait d'être connu ou pas joue dans l'acceptation ( on est beaucoup plus tolérent envers la fille du seigneur local ou de la fille d'un ancien du village décédé que d'un étranger)

avatar

En gros, même si en fait on présuppose plutôt que tu n'es pas sanctionné par une accadémie, d'où l'utilité de porter la broche attestant de son statut et de s'identifier.