Cookies

Utilisation des cookies

Pour le bon fonctionnement du site, nous utilisons des cookies techniques qui permettent de gérer votre connexion.
Nous utilisons des cookies Google Analytics pour le suivi anonyme de la navigation. Vous pouvez désactiver ces derniers à tout moment ici.

Confirmation

Par défaut, nous conservons votre acceptation durant 13 mois.
Gérez vos cookies ici.



Personnaliser

Proposition pour publication de scénario dans Casus Belli 69

Forums > Jeux de rôle > JdR Black Book > Oeil Noir

avatar

Je suis hors la loi en ayant traduit et mis à disposition une publication non officielle faite par un allemand avec l'accord d'Ulisses ???

Juste parce qu'elle reprend les termes du jeu dont la traduction "appartient" à BBE ?

Magnifique...

Dyvim

C'est juste le droit : BBE est détenteur des droits concernant l'Oeil noir en VF. Ce qui signifie que toute exploitation à fin de publication de la marque, de son contenu, etc. relève de l'autorisation de BBE. C'est juste ce qu'on appelle le copyright, et ça s'applique dans tous les domaines, pas simplement l'ON !

Dans la mesure où les publications de fans sont gratuites, il me semble que jamais aucun éditeur n'est venu enquiquiner qui que ce soit. Maintenant, en théorie, dès lors que tu permets le paiement du moindre centime pour une production utilisant un copyright, tu es hors la loi et susceptible de faire l'objet d'une plainte devant un tribunal. Je ne dis pas que c'est ce qui va se passer, mais je le dis, parce que j'ai l'impression que beaucoup de monde par ici semble ne pas mesurer la portée d'un copyright !

Et le fait qu'Ulisses l'ait autorisé pour la VO et la VA ne vaut pas pour la VF, BBE étant le détenteur des droits.

avatar

J'ai l'impression que le fait que Ulisses autorise certaines choses est totalement séparé des droits que BBE a sur la traduction...

Du coup pour publier sur le scriptorium aventuris, il faut publier avec des blocstats ou des textes autorisés en anglais et/ou en allemand. (éventuellement en espagnol ?)

Dyvim

C'est tout à fait ça. Pour l'espagnol, je ne sais pas. Si Ulisses n'est pas le détenteur des droits espagnols, ce sera selon toute vraisemblance comme pour la VF, à moins que l'éditeur espagnol ait expressément autorisé la publication de matériel en espagnol sur le Scriptarium Aventuris, ce qui devrait donc figurer dans le contrat avec Ulisses, puisque le Scriptarium Aventuris appartient à Ulisses.

avatar

Ce flou au niveau des droits ne rend pas les choses simples quand même...

Calenloth

Surtout en l'absence de règles claires indiquées par BBE content

Dany40

Dites, les gars, sans agressivité aucune, il y a un truc que je trouve quand même un peu lourd dans votre façon redondante de dire que les choses sont floues.

Il n'y a absolument aucun flou dans le fait que la règle par défaut est l'application des copyrights. Et donc, par défaut, vous n'avez aucun droit de publication exploitant un domaine protégé par copyright tant que vous n'avez pas d'autorisation stipulant le contraire de la part du détenteur des droits.

Je pense que c'est quand même clair, non ? Je rappelle aussi ici l'article 2 du code civil, qui dit que nul n'est censé ignorer la loi. Et donc, si vous voulez vous aventurer dans le domaine de la publication, avant de vous lancer dans ce domaine, c'est à vous de vous renseigner sur ce que vous avez le droit de faire, pas un éditeur quelconque de préciser ce que vous pouvez faire. Il ne faudrait pas inverser le poids de la charge !

Récemment, Ghislain est intervenu ici même pour vous donner la position de BBE, et étonnamment, je n'ai vu personne réagir à son message, qui me semble également plutôt clair quand à ce que vous pouvez faire aujourd'hui.

Que la position ne vous satisfasse pas, je peux le comprendre. Mais qu'elle soit floue, je ne le trouve pas !

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Dany40
avatar
Marc S

Marc .... je n'ai ni le temps ni l'envie d'aller me poser des questions de droits ou faire des recherches dans ce domaine ... surtout que je suis pas à l'abri de mal interprété ce que je lirais (sans parler fiabilité des sources).

Ce que je demande est simple : que les principaux intéressés ( BBE ) nous explique officiellement leur position par rapport aux publications fan made avec une recette claire de ce qu'ils autorisent ou pas.

Car BBE peut choisir d'être plus ou moins éloigné des règles de droit strictes... et dans de cas j'aimerais qu'ils écrivent noir sur blanc la définition de leur tolérance concernant leurs droits légitimes.

Le seul post que j'ai vu ici concernait le format des scénarios pour Casus, si cette règle précise a été transmise par ailleurs je veux bien un lien car je ne l'ai absolument pas vue (ou comprise ?).

Ce que je sais par contre c'est que Ghislain m'a répondu gentiment par écrit la chose suivante :

merci de votre intérêt pour nos produits !

Nous sommes en plein travail de réflexion sur la gestion de toutes les initiatives de fans concernant nos gammes de produits, pour accompagner et encourager ces initiatives. Nous revenons vers vous dès que nous avons quelque chose de partageable, avant l'été nous l'espérons.

C'est ce retour annoncé de leur part que j'attends ... et sa réponse confirme bien la nécessité de mettre de la clarté la dedans (et ça va au delà de l'Oeil Noir d'ailleurs).

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Marc S
avatar

Pour ma part il n'y a pas de flou, la règle est le copyright en effet. Il y a juste un standard mis en place avec la v5 (VA d'un côté et HW de l'autre) au niveau des aventures qui donne quelques chose "tout en un" (ou presque) facilement exploitable et qui a ausi de la gueule. Aujourd'hui les outils permettent même au niveau de la prod amateur (de type "création" entendons nous) d'avoir quelque chose de joli et qui va aussi se rapprocher des standards utilisés par l'éditeur (quelque soit la langue). Donc même si en effet une aventure sera jouable sans les statblocs et autres trucs intégrés dans l'aventure créée par un amateur, certains complétistes/perfectionnistes/quesaisjeencore préfèrent sans doutes avoir ce tout en un. L'ON est un univers qui a une certaine cohérence et la qualité /précision de ses supports en fait aussi partie. Ulisses Spiele et sa version US ont bien clairement posé les limites de ce qui était faisable et exploitable (ou pas) grâce au wiki, à leurs kits et les mentions légales inclues ce qui permet à la communauté d'en tenir compte. Cela a le mérite d'être clair et permet d'accompagner la production amateur en lui permettant de "s'intégrer" dans la gamme avec une certaine souplesse quand à certains éléments copyrightés tout en évitant les débordements.

Pour ma part je n'ai pas particulièrement envie de me lancer dans la publication, c'est un métier, et pas le mien, mais par contre je ne suis pas contre l'idée de pouvoir créer 2-3 bricoles et de pouvoir contribuer à faire vivre la communauté en partageant ces trucs. Mais d'un autre côté je ne suis pas juriste et puisque comme tu l'as indiqué ce n'est pas à l'éditeur de poser les limites c'est à moi d'aller chercher, du coup en effet je préfère utiliser cette énergie/temps à autre chose pour le moment.

Quand aux réactions aux messages de Ghislain ce n'est pas parce qu'il n'y a pas de messages ici qu'il n'y a pas eu de réactions pour autant. Même sur ce forum d'ailleurs, cela a eu des échos sur de nombreux fils. Et si mes souvenirs sont bons il était question de précisions à venir (mince ninjaté par Dany40). De façon plus large nombreux sont ceux qui sont en attente de ce que BBE a à dire sur l'avenir de cette gamme à différents niveaux selon leurs sensibilités/centre d'intérêts etc.

avatar
Dany40

Je comprends parfaitement que vous n'ayiez aucune envie de vous plonger dans le droit ! content

Par contre, comme je le disais, la règle est le copyright, et je pense que personne n'a besoin de se plonger dans le droit pour savoir qu'en gros, tu n'as pas le droit de publier quoi que ce soit dans un domaine protégé par copyright si tu n'en as pas eu l'autorisation au préalable. A ma connaissance, aujourd'hui, en VF, cette autorisation n'existe pas. D'où mon affirmation que rien n'est flou, comme le reconnaît également Romgam.

Contrairement à ce que tu dis, il n'y a aucune nécessité de clarifier quoi que ce soit à la base, il n'y a pas de flou, il y a un souhait de certains d'entre vous, ce n'est pas pareil ; et la réponse de Ghislain est simplement provoquée par ces interrogations. Là, pour le coup, ce qu'il dit, c'est que BBE a bien reçu vos demandes, et qu'ils vont réfléchir à la réponse qu'ils peuvent y apporter, qui pourrait être "non, désolé, pas d'autorisation" ou "on souhaite soutenir votre enthousiasme en vous permettant de faire ci ou ça", ou encore autre chose. Le fait qu'ils réfléchissent n'indique rien quand à la réponse ni au fait qu'une réponse était nécessaire en amont. Elle montre en revanche que BBE est ouvert aux questions et prend le temps d'y réfléchir. Ce n'est pas tout à fait la même chose. content

Le problème, avec la facilité qu'il y a à faire techniquement les choses, aujourd'hui, comme le dit Romgam, c'est que les gens n'y connaissent rien à la règlementation et aux questions de copyright, mais voudraient pouvoir publier sans rien y connaître à ce domaine. Et ce n'est pas aux éditeurs de leur apprendre le job. Après, je comprends parfaitement que vous ayiez envie de partager vos créations avec la communauté, et c'est tout à votre honneur. C'est aussi ce qui fait la richesse des forums internet, et l'intérêt d'internet, pour le coup. L'outil a ses avantages et ses inconvénients.

Et mon intention, avec ces mails qui peuvent être ressentis comme pénibles, n'est pas de vous mettre des bâtons dans les roues. Je trouve super qu'il y ait de l'enthousiasme autour des jeux. Il y a 20 ans, je suis entré dans le monde pro du JdR parce que j'étais engagé dans une communauté, que je participais à nombreuses discussions sur une mailing list, comme on disait à l'époque. Et j'ai créé des documents, et j'ai été heureux d'avoir la possibilité de dialoguer avec un éditeur et de voir ce dernier valider mes productions pour qu'elles soient mises à disposition de la communauté.

Je sais ce que c'est et ne peux donc que soutenir vos initiatives sur leur principe. Mais en même temps, j'estime aussi devoir intervenir quand vous faites des choses qui ne me semblent pas respecter les règles. Après, vous faites bien ce que vous voulez de mes remarques. content

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Dany40
avatar
Marc S

Je comprends totalement le sens de tes propos pas de soucis la dessus ... juste qu'au lieu de proposer de la matière et voir comment c'est accepté par BBE une fois fait , j'aimerais bien savoir directement ce que je peux mettre sans être repris par l'éditeur.

Exemple pratique :

J'ai un scénario court que j'avais conçu à l'époque pour tester Joan of Arc (avec un peu de Cthulhu Mythos DD5 dedans) et que je réfléchissais à adapter pour l'Oeil Noir.

Du coup j'aurais besoin de mettre en scène

- un lycanthrope alpha solide et effrayant (DSA VO)

- des hommes serpents (Cthulhu Mythos DSA allemand) ou des doppelgänger (DSA VO)

Aucune référence VF ne pouvant être donnée à des lecteurs français.... et partant de l'idée que c'est un travail bien sûr non rémunéré ... est ce que je peux mettre la traduction VF fan made complète de ces créatures dans le scénario ?

Est ce acceptable pour Drivethrurpg en free ? Pour une publication dans Casus ou Alko Venturus ?

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Marc S
avatar
Dany40

En l'absence d'autorisation de BBE dans l'immédiat, c'est la règle habituelle qui s'applique, donc pas possibilité de publier in extenso des traductions "maison" de textes officiels de la VO. Comme je l'ai dit précédemment, la pratique fait que tu peux publier un texte avec des extraits, des profils partiels par exemple, mais pas des profils intégraux. Il faut donc voir si tu peux te contenter de publier des stats de combat et des CS, par exemple.

Quant à la publication sur DriveThruRPG, je ne maîtrise pas les conditions et la technique de cette plateforme, d'où mes remarques précédentes. S'il est possible de publier totalement gratuitement, sans que figure la possibilité de faire de "Pay what you want", pas de problème. En revanche, dès lors que le "pay what you want" apparaît, tu entres dans la nécessité d'obtenir l'autorisation du détenteur de la licence, car potentiellement, tu es susceptible de recueillir des revenus, quand bien même ils seraient ridicules, en exploitant commercialement une marque dont tu ne possèdes pas les droits.

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Dany40
avatar
Marc S

Bon ... j'ai fait une demande précise à BBE concernant ce scénario spécifique histoire de voir ce qu'ils en pensent .... selon la réponse je verrais pour leur transmettre ce scénario selon un format acceptable pour Casus.

Il faut bien commencer quelque part content