Cookies

Utilisation des cookies

Pour le bon fonctionnement du site, nous utilisons des cookies techniques qui permettent de gérer votre connexion.
Nous utilisons des cookies Google Analytics pour le suivi anonyme de la navigation. Vous pouvez désactiver ces derniers à tout moment ici.

Confirmation

Par défaut, nous conservons votre acceptation durant 13 mois.
Gérer vos cookies ici.


Petits points de règles facile à oublier 101

Forums > Jeux de rôle > JdR Black Book > Oeil Noir

avatar

Voici quelques petits points de règles qui sont faciles à oublier en cours de partie ou tout simplement à "passer par dessus" lors de la lectures (du moins dans mon cas !) :

  • L'épreuve de maîtrise de soi (tenir bon) pour garder sa liberté dʼaction au niveau IV de l'état Douleur (p. 32). Même si je connais la règle, il m'arrive encore d'oublier de demander l'épreuve en cours de partie.
  • Les particularités de certaines techniques de combat tel le -2 en PRD versus les armes à chaînes, l'impossibilité de parer une arme à deux mains (ou d'hast ou à chaine) avec une dague ou une arme de duel (sauf si tu as blocage en croix), et les maladresses avec les armes à chaine se font sur 19-20 (p. 235-236).
  • L'épreuve de maîtrise corporelle (manoeuvres de combat) lorsque un PJ/PNJ fuit lors d'un combat subissant un malus égal au nombre dʼadversaires à distance dʼengagement et la VI/2 ainsi que les attaques d'opportunités en cas d'échec (p. 237). Je demandais l'épreuve, mais au début j'avais complètement oublier que la VI devait être divisée par 2 en cas d'échec.
  • Se mettre en position avantageuse (AT+2, ESQ+2, PRD+2), par exemple monter sur une table, demande une action et éventuellement la réussite dʼune épreuve de maîtrise corporelle (manoeuvres de combat). (p. 238).
  • l'impossibilité de parer avec une arme les attaques des créatures de taille grande (mais tu peux avec un bouclier) et l'impossibilité de parer tout court les attaques des créatures de taille très grande (il faut esquiver) (p. 239).
  • il est impossible d'attaquer à distance si l'on est pris au corps à corps (une CS le permet mais elle est dans le compendium II en allemand, elle s'appelle "Kernschuss" soit "Tir à bout portant") (p. 241)
  • Le malus de -2 lorsque lʼon tire en combat à distance sur un adversaire prenant part à une mêlée. En cas dʼéchec, personne nʼest atteint. (celle-çi je penses toujours maintenant à le mentionner à mes joueurs mais je l'avais oublié au début) (p. 242)
  • Quand on tente de parer ou d'esquiver une attaque à distance, on a un malus de -4 si c'est une arme de tir et de -2 pour une arme de jet (impossible de parer avec autre chose qu'un bouclier) (p. 243)
  • La mise en oeuvre globale dʼune arme de combat à distance, du chargement au départ du projectile (ce qui peut inclure éventuellement la visée) est une activité de longue durée (voir page 228) ; le héros ne peut donc rien faire dʼautre entre le début du chargement et le départ du projectile. Les arbalètes font exception : une fois chargées, elles nécessitent encore une action libre pour être opérationnelles. (p.245)
  • Pour les modifications de sorts ça m'a pris une relecture pour réaliser que la portée dʼun sort ne peut pas être réduite. (p. 256)
  • Toutes les épreuves des formules magiques/rituels et des liturgies/cérémonies subissent un malus de –1 par formule maintenue (p. 257). J'ai personnellement remarqué et mémorisé cette règle depuis le début, mais elle est selon moi facile à "passer par dessus" lors de la lecture des règles.
  • Règle sur la magie de transformation : "si la cible est moitié moins lourde ou moins grande quʼun homme (en prenant pour référence une masse moyenne de 80 pierres), la formule magique ne coûte que la moitié des points astraux indiqués. Si la cible est deux fois plus lourde, le coût en PA est doublé. Si la cible pèse le triple, le coût est multiplié par trois, etc" (p. 258). Je n'ai pas encore eut à appliquer la règle en cours de partie, mais à chaque fois que je m'addonne à relire ce passage, je me dis que le jour où ça va arriver, dans le feu de l'action je vais probablement l'oublier.
  • Le balais de la sorcière coûte 1 PA à chaque envol (p. 281). Celle-çi, c'est la raison pour laquelle je viens de créer ce message. Je viens juste de la remarquer et en plus j'ai une sorcière dans mon groupe...
  • si un prêtre de Rondra devient incapable d'agir du fait des états, il peut encore malgré tout exécuter une action ou une défense par assaut si'l réussit une épreuve de Maîtrise de soi (tenir bon). Sans cela, étant incapable d'agir, le prêtre de Rondra, comme tous les héros, ne pourrait pas passer d'épreuve de talent maîtrise de soi (tenir bon). C'est une petite différence mais elle peut se révéler salvatrice." (p317)
  • Les règles sur les niveaux sociaux qui donnent des malus ou des bonus selon le niveau social aux nobles, mages et prêtres (p. 338). Presque une page entière y est consacré et je ne penses jamais à l'appliquer. Je n'ai pas noble ou de mage dans mon groupe, mais j'ai un prêtre de Phex. Bon, peut-être que je n'aurais pas offert de bonus au prêtre car il est toujours incognito, mais ce serais quand même bien que j'y pense dans le cours d'une partie...
  • Accessoires pour armes et armures : "Sans fourreau adéquat, un héros ne peut généralement pas utiliser la capacité spéciale dégainage rapide, sans carquois, il ne peut utiliser la CS chargement rapide ... Les pourpoints sont des sous-armures obligatoires pour les armures de métal, sinon la valeur dʼencombrement de celles-ci augmente de 1." (p. 374). Bon, personnellement je n'utilse pas ces règles pour l'instant mais j'imagine quelles pourraient facilement être le genre de règles qui entreraient dans la catégorie des "passé par dessus" lors de la lecture.

Voilà dans mon cas. Et vous, avez vous aussi de ces petits points de règles qui sont si facile à oublier ou de tout simplement à "passer par dessus" à la lecture ?

Édit : Mise à jour de la liste (2020/12/06)

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Dyvim
avatar

Très intéressant et je suis globalement d'accord sur ces points évoqués d'ailleurs.

La règle majeure mais qui peut être zappé en pleine partie selon moi, c'est le modificateur à l'Epreuve de sort selon la TM/TP de la cible ... et pourtant celle là elle pèse lourd (essayez de lancer un sort contre la TP d'un ours et vous verrez la différence content )

avatar

Très intéressant et je suis globalement d'accord sur ces points évoqués d'ailleurs.

La règle majeure mais qui peut être zappé en pleine partie selon moi, c'est le modificateur à l'Epreuve de sort selon la TM/TP de la cible ... et pourtant celle là elle pèse lourd (essayez de lancer un sort contre la TP d'un ours et vous verrez la différence content )

Dany40

mort de rire Oui c'est certain que de se retrouver avec un -5 sur une épreuve ça commence à paraitre un ti-peu !

Ceci dit, moi aussi je l'oubliais aussi au début. Je ne sais pas trop pourquoi car c'est quand même un point de règle majeur...

avatar

Se mettre en position avantageuse (AT+2, ESQ+2, PRD+2), par exemple monter sur une table, demande une action et éventuellement la réussite dʼune épreuve de maîtrise corporelle (manoeuvres de combat).

avatar

Vous êtes forts!

avatar
Docdemers

Pour le bâton, pas d'accord, un Ignifaxius ne suffira pas. Il faut quelque chose de plus chaud

Cependant, il nʼy a quʼun feu élémentaire, qui génère plus de chaleur quʼun souffle de dragon ou un ignifaxius, ou bien une antimagie ciblée qui peuvent le détruire.

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Docdemers
avatar
Dyvim

J'avoue que je peux mal l'interpréter car la phrase est un peu ambigue. Mais en version anglaise il est mentionné que :

Only a directed anti-magic spell, an Ignifaxius, or an elemental fire burning hotter than a dragon's breath can destroy it.

Et puis, le sort Ignifaxius est un sort du domaine élémentaire. Donc c'est chaud.

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Dyvim
avatar
Docdemers

En anglais la traduction est mauvaise. Ca avait été remonté sur le forum US il y a longtemps. La trad française est bien la bonnne.

Un truc qui manque quand même c'est l'info de comment produire ou trouver ce type de feu...

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Docdemers
avatar

Dans les règles oubliables facilement je rajouterai :

  • l'impossibilité de parer une arme à deux mains (ou d'hast ou à chaine) avec une dague ou une arme de duel (sauf si tu as blocage en croix)
  • l'impossibilité de parer avec une arme les attaques des créatures de taille grande (mais tu peux avec un bouclier)
  • l'impossibilité de parer tout court les attaques des créatures de taille très grande (il faut esquiver)
  • parer ou esquiver quelqu'un qui vous attaque avec une arme de duel se fait à -1
  • les maladresses avec les armes à chaine se font sur 19-20
Ce message a reçu 1 réponse de
  • Oog des Meesters
avatar
Dyvim

Ah ça je n'avais pas vu. Ceci dit je ne suis pas surpris. Je trouvais la tournure de phrase un peu ambiguë en français et quand je l'ai lue en anglais je me disais que ça éclaircissait un point.

Pour trouver ou produire le feu et bien je dirais un djinn de feu dans le genre. Et puis, je me demandais aussi combien de points de structure un bâton "incassable" de magicien peut avoir ?

avatar

Pour trouver ou produire le feu et bien je dirais un djinn de feu dans le genre. Et puis, je me demandais aussi combien de points de structure un bâton "incassable" de magicien peut avoir ?

Docdemers

Bah par définition s'il est incassable son nombre de points de structure est infini, non?

Pas sûr qu'un djinn puisse détruire un bâton de mage.

Sinon pour l'erreur de trad en anglais voir là : http://www.ulisses-us.com/forum/viewtopic.php?f=11&t=3380

avatar
Dyvim

Le premier truc que mes joueurs qui veulent se battre à la rapière prennent, c'est ce block en croix content

La premère fois que je les ai confrontés avec un troll qu'ils ne pouvaient pas parer sans bouclier c'était la révolte car ils avaient oublié ce règle (moi pas...) et donc ils s'étaient dits qu'un bouclier ne servait pas à grand chose en colèredémon.

Et j'attends toujours le premier joueur qui veut s'essayer à l'arme à chaîne splashcool

Pour le feu élémentaire, je confirme que dans la tradition v3-5, l'ignifaxius ne détruit pas les bâtons magiques. Je suis aussi très dubitatif sur la capacité des djinns à la faire. Un maître élémentaire de feu, s'il s'y met, je veux encore y croire, mais pas un simple djinn. Certains sanctuaires de feu élémentaire ou d'Inguérimm? Dans tous ces années, je n'ai jamais rencontré une situation où le bâton du joueur y passait (j'ai pas vraiment cherché, c'est vrai) - en toute généralité le mage lui-même est bien plus fragile que son bâton! clin d'oeil

avatar

Si vous voulez je peux faire un truc comme ca :

Ce message a reçu 2 réponses de
  • Docdemers
  • et
  • vilxav
avatar
romgam

C'est une bonne idée ça ! oui

avatar
romgam

et tu pourrais nous fournir ce type de page juste avec les décorations pour pouvoir faire nos propres rappels de régles ou noté ce que l'on veut ? et tu utilises quelle police, taille, etc... ? stp merci clin d'oeil

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Dyvim
avatar

Bonnes idées tout ça !!

avatar

On peut même imaginer un format carte, mais du coup par catégorie sinon faut de bons yeux plaisantin hop combat ah oui au fait quelles règles j'oublie tout le temps (et zou je sors ma petite carte combat) plaisantin ah il lance un sort hop ma petite carte de trucs que j'oublie tout le temps.

avatar

J'approuve l'idée !

avatar
vilxav

Tout ou presque est disponible dans les kits du scriptorium.

Celui par exemple (j'ai choisi la version anglaise)

Romgam a quand même rajouté le logo oeil noir et fait la mise en page.

Ce message a reçu 1 réponse de
  • vilxav
avatar

Je pense que l'on peut faire deux documents :

  • un pour le combat
  • un pour la magie (faudrait un peu enrichir ce dernier, avec les règles sur les illusions peut-être)

La règle "de base" sur la douleur ne concerne pas que le combat mais presque, les "règles détaillées" concernent aussi le combat.

Ce message a reçu 1 réponse de
  • romgam