Rêve de Dragon 302

Forums > Communauté > Les financements participatifs

avatar
Yrion Celak

C'est juste, le système n'est pas vraiment plus rapide. Je ne me souvenais plus de la manière dont ce déplacement était joué. Il faut dire qu'il y a longtemps que je n'ai plus chassé de Zyglute.

avatar

Je l'ai reçu lundi et c'est une merveille, carrément un objet de collection. Tout y est, la qualité des illustrations, celle du texte, du papier, de la reliure, les accessoires... ça m'a carrément donné envie d'y rejouer.

Pour revenir à la question ci-dessus, en fait, le déplacement rapide ralentit le rythme du jeu pour les autres joueurs. Je m'explique: en déplacement normal, le haut-rêvant a droit à un déplacement dans les terres médianes du rêve par tour de combat. Donc, les autres joueurs agissent normalement à chaque tour et il arrive que le voyage du haut-rêvant dans les terres médianes lui fasse rater tout le combat, ou presque. En déplacement accéléré, tout le déplacement du haut-rêvant dans les TMR, toutes ses rencontres s'il en fait, ainsi que le lancement du sort, se passent dans le même round de combat, avec pour conséquence que les autres joueurs doivent attendre que le haut-rêvant ait terminé toute sa pérégrination en demi-rêve avant de pouvoir agir à leur tour. Mais alors, le sort fonctionne rapidement (c'est le but).

Ce problème est estompé si le haut-rêvant a pris la précaution de mettre en réserve un sort utilisable en combat (voire deux) et de laisser son demi-rêve proche de cette case.

Mais dans mon expérience, la magie ne plombe pas tellement le rythme des parties. Ce qui ralentit le jeu, comme pratiquement tous les jdr, c'est avant tout les combats. Les joueurs le ressentent peu, parce qu'ils sont exaltés par l'ambiance du combat, mais une escarmouche gérée selon les règles peut prendre deux heures. Ce n'est pas une critique de RDD, dans d'autres jeux c'est souvent pire (à donjons, dans certains scénarios ou avec certains MJ, on passe quasiment tout son temps à combattre).

avatar

Par expérience, ce n’est pas la magie pendant les combats qui peu ennuyer les groupes de joueurs habitués à jouer avec des règles lights.

Pour commencer, même dans les Jdr dit « simples », les phases de combats sont presque toujours plus détaillées et donc plus complexes. Ce n’est pas vraiment le cas à RdD, ou l’ensemble est assez homogène. Et lorsque le jeu passe en round par round, la magie n’est pas plus complexe et chronophage qu’une passe d’armes. (Bien sûr, je ne cherche nullement à convaincre ceux qui n’aime pas RdD en disant que les règles sont simples, mais avec un très léger efforts, comme elles sont ciselées et logiques, elles s’apprennent et s’appliquent bien.) Qui plus est, les combats étant dangereux à RdD, ils en deviennent rares. On trouve souvent bien mieux à faire que sortir l’epee.

Mais j’aime beaucoup l’expression de Fenris. RdD, c’est bien « into the wild ». Si à la fin d’une journée de marche le MJ sort la phrase consacrée « que faites vous ? », dans la majorité des Jdr, les joueurs répondent « on campe et on se couche » voir « on fait des tours de garde » et on passe a la journée suivante. Ce n’est pas le cas à RdD... Au camp, on a toujours cent choses de possible à faire... et toutes ces choses sont régies par des règles. On peut chasser, ramasser des plantes, réparer son pourpoint, s’entrainer, lire un vieux grimoire, composer une chanson, tenter une nouvelle recette de klampin à la mentharde, faire une partie de plumette... On peut aussi méditer sur un brin d’herbe, regarder si les astres sont propices, mettre un sort en réserve, enchanter une décoction de faux mûrus, se cacher pour assouvir une pulsion draconique, etc.

C’est ça qui peut être chronophage...

Ça l’est d’autant, que c’est tentant de le faire... Le jeu tourne autour de ça. Cela participe à son charme... Et un jet raté ou excellemment réussi peut entraîner des heures de jeu en conséquence. C’est ainsi qu’en jouant avec Denis, un simple scénario comme ceux d’invitation au voyage, qui a la lecture peut sembler pouvoir se jouer en 4heures, pouvait nous occuper une vingtaine de soirées, sans que jamais on ait l’impression de stagner ou de tourner en rond.

C’est pour cette forme de jeu que Denis a créé RdD. Cette forme de jeu implique que les joueurs n’attendent pas du MJ qu’il leur répète chaque partie quel jet faire. Les joueurs peuvent et doivent pouvoir faire la majorité de ces actions sans monopoliser son attention.

Si ce n’est pas le cas, si le MJ doit passer 10 minutes avec chaque joueur pour chaque méditation draconique, c’est clair que ça va pas le faire.

Si vous avez l’habitude de jouer un scénario de Denis en moins de 3 séances, c’est sûr que vous aurez envie de trucider le joueur qui voudra dépenser chaque soir ses points de rêve pour mettre ses sorts en réserves, d’autant plus s’il ne connaît pas les règles et monopolise le MJ pendant une demi heure à chaque fois.

Si vous jouez une partie par an, parce que RdD, c’est fun, mais que vous jouez d’ordinaire à autre chose, autant aller à l’essentiel. Autant même se passer du haut-Rêve... voir même de la grande majorité des règles.

Car si RdD donne des règles pour savoir si tu te lèves du bon pied le matin, si tu gagnes tes xp en une fois ou en 2 ou 3 fois, l’effet de 3 pintes de bière brune de Chandrapore et d’une double dose de champirigolo, ou d’un bon repas, toutes ces règles n’ont de sens qu’en mode into the wild... et elles peuvent facilement se faire oublier pour une partie de temps en temps.

Ne reste alors plus que la « difficulté » de croiser deux chiffres sur la table de résolution pour connaître ses chances de réussite. Cette seule règle permet de résoudre toute les actions.

avatar

Merci de vos précisions, je les trouvent utiles en particulier pour des personnes n'ayant jamais joué a RDD sur les précédentes éditions.

D'ailleurs, pour ceux n'ayant pas participé à la campagne participative et voulant acquérir le jeu, y a t'il une date de sortie de prévu en boutique?

avatar

C'est une information qui m'intéresse mais que je n'ai pas trouvée... donc si quelqu'un sait ?

avatar

Je n’ai pas encore de date concernant les sorties boutiques ou la disponibilité sur le site du Scriptarium. Normalement, à ce jour, tous les souscripteurs ont reçu leur commande (a une poignée d’exceptions près en phase d’être résolues). La disponibilité en boutique est la prochaine étape. Dès que j’ai une date, je la communiquerai ici.

avatar

Une poignée de personne m’ont interrogé par MP sur le pourquoi du comment de RdD suite à l’un de mes derniers messages. J’allais répondre par MP, mais si ça peut éclairer d’autres personnes, je vais le faire ici…

L’un des trucs qui semble turlupiner le plus ceux qui découvrent RdD est la question de Rêve. Comme il est indiqué plus ou moins sur tous les articles sur RdD que le monde « n’est qu’un rêve de Dragon » et que les PJ « sont rêvés », cela peut en effet entrainer une fausse vision de ce qu’est RdD.

Pour faire simple, la phrase « le monde est rêvé par les Dragon » est à prendre au même niveau métaphilosophique que la phrase « Dieu a créé le monde en six jours » ou « A l’aube des temps, il y avait les titans, et les hommes sont nés des larmes qu’ils ont versé sur le monde. »

Que Thrud le casseur de genou, barbare des hautes-plaines du Sud du Nord soit un enfant de Dieu, un rejeton de larme de Titan ou un fantasme de Dragon, n’aura sans doute aucune importance pour Thrud. Aucun Dieu, Titan ou Dragon ne viendra jamais lui casser les noix s’il casse des rotules ou s’il arrête de le faire. Sans doute que cette grande question fera passer quelque nuit blanche à Pimp le Transmutateur ; mais c’est un truc de mago que de se prendre la tête sur d’où on vient et pourquoi…

En clair, les habitants du monde de RdD n’ont pas l’impression de vivre dans un rêve. Pour eux, tout est tangible, tout est réel. A leurs yeux, il n’y a aucune différence entre le monde de RdD et celui des Royaumes oubliés ou de notre terre au moyen âge. Et si les vieux ont tendance à dire aux jeunes au coin du feu que « le monde est un rêve de Dragon », ils pourraient tout aussi bien dire « Le monde a été créé par Dieu en six jours et depuis, Dieu se repose et te regarde… Et il faut bien que tu fasses tes prières, car Dieu en a besoin. » Qu’on y croit ou pas n’est pas la question… C’est avant tout la tradition.

Sauf que le monde de RdD diffère de notre moyen-âge sur plusieurs points. On y trouve des Groins, des Chafouins et des Sagouins… Et on se demande bien quel dieu étrange aurait pu avoir l’idée de créer ces créatures de cauchemar. Il y a aussi des déchirures dont on ne revient pas et d’autres qui déversent des êtres et des choses qu’on n’aurait jamais voulu trouver chez soi… Et puis il y a les magiciens, capable de prodiges bien réels aux yeux de leurs contemporains.

Le monde aurait été créé par un Dieu comme un artiste peint une toile, comment expliquer que cette toile (le monde) se déchire parfois et se mélange à d’autres mondes, et que certaines personnes puissent les altérer en faisant de la magie ?

Rêve de Dragon est au final une double allégorie. Au premier degré, les Dragons sont les joueurs. Tant que se joue la partie, les joueurs donnent ensemble vie au monde et à leurs personnages. Quand ils arrêtent de jouer, cela équivaut à un réveil… On sort du rêve… On va se coucher, on part bosser… Pour re-rêver quelques jours ou semaines plus tard une autre aventure.

Au second degré, le monde est en effet rêvé par des Dragons (que ces dragons ressemblent à de grands lézards ailés ou à Robert qui mange un Kebab en maculant sa fiche de personnage, est un débat sur lequel les sages n’ont pas encore tranché). Comme c’est le rêve de ces grands rêveurs qui créé le monde, s’ils se réveillent, c’est une catastrophe… Le monde cesse pratiquement d’exister… Par chance, ils sont nombreux les Dragons, et même si la majorité se réveille, il y en aura toujours une poignée que même une fanfare ne saurait sortir du sommeil, et qui sont donc en mesure d’assurer une vague continuité au rêve. Les légendes disent qu’ils se seraient déjà réveillés au moins par deux fois majoritairement, donnant naissance aux trois Ages dont parlent les Sages. Laissons les sages décider de la primauté de l’½uf ou de la poule sur cette affaire.

Si la magie existe, c’est que le monde est une création continue (l’acte de rêver) et qu’en étant capable d’aller dans les Terres Médianes du Rêves (cette étrange pages pleine de cases, qui représente la zone médiane entre le monde « réél » et le monde où dorment et rêvent les Dragons) ceux qu’on appelle les haut-rêvants, sont capables de prendre grave la tête aux dragons en leur disant « Psst… hey Pssit ! Dragon ! C’est pas de l’air ça, c’est du feu… » Un haut-rêvant compétent est donc avant tout un casse-bonbons de Dragon de talent. Le genre petit con qui susurre au violoniste à chaque fois qu’il place un do-majeur « Non, Fa dièse ! Fais un Fa dièse ! » A force, le musicien craque… Il va le faire ce foutu Fa dièse. Les Dragon, c’est pareil. Face à un casse couille de première, ils finissent par craquer. Et tout comme ce concerto avec un Fa dièse à la place du moindre do-majeur ne sonnera pas pareil, le monde de Rêve de Dragon ne sera plus tout à fait le même, avec cette grande boule de feu au milieu de la place du village de Tartenpion les bains… Et tout comme le musicien finira bien un jour par poser son archet et par foutre une baigne au chieur qui lui casse les noix, les haut-rêvants finissent invariablement par se prendre une rouste par les Dragons ; c’est ce qu’on appelle tirer le dragon par la queue.

Bref, si le monde de RdD est donc tout ce qui a de plus tangible (et n’est en rien un rêve pour ceux qui y habitent), le jeu repose bel et bien sur cette double allégorie. Celles-ci apportent des explications méta-jeu (pourquoi résume-t-on en deux phrases les trois mois écoulés entre deux scénarios ? que se passe-t-il quand Bob ne peut pas être là à la prochaine séance ? Pourquoi les PJ ne prennent-ils pas leur retraite après avoir récupéré le trésor ? etc.) et des explications à l’univers (pourquoi la magie, les déchirures, les Groins, la haine des haut-rêvants, etc.) mais aussi pourquoi peut-on rejouer un jour son personnage même s’il est mort, pourquoi les rêves sont si importants, pourquoi peut-on être un bon navigateur sans jamais avoir vu la mer… dans cette vie-là en tout cas, et pourquoi ce bateau s’est-il retrouvé en haut de cette foutue montagne…

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Otto le poilu
avatar

(que ces dragons ressemblent à de grands lézards ailés ou à Robert qui mange un Kebab en maculant sa fiche de personnage, est un débat sur lequel les sages n’ont pas encore tranché).

Le jour où ils rêveront que les dragons sont, entre autres, polymorphes, ils auront gagné un temps précieux.

avatar
Dude

Merci de cette initiative et de ces explications...

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Dude
avatar
Otto le poilu

Merci

Si ça peut être utile, parfait !

avatar

Bravo Dude, vraiment, chapeau l'artiste.

Tout y est : une explication claire et nette de la philosophie du jeu, une parfaite maîtrise des règles de français (un peu moins de musique, mais bon, ne chipotons pas !) et un brin d'humour pour relever le tout.

Vraiment, très bien écrit.

Gardien des Rêves depuis la sortie du jeu en..., bref, j'ai toujours eu un peu de mal à le décrire aux nouveaux venus à ma table. Je puiserai sans vergogne dans ta prose dorénavant afin d'étayer mon propos.

Merci.

avatar

Sympathique vidéo de présentation de la nouvelle édition de Rêve de Dragon clin d'oeil : https://www.youtube.com/watch?v=VMDqeYwWYpM

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Dude
avatar
Ragnar

Merci Beryl

Corrige donc sans vergogne mon orthographe aléatoire et mes notions musicales (qui feraient tomber en syncope le pauvre homme qui a essayé de m'apprendre ces choses là, alors que moi, je voulai juste pouvoir jouer Stairway to Heaven) et utilise ce texte comme tu veux.

Je ferai un peu plus tard un autre post sur pourquoi les PJ jouent des voyageurs, et en quoi cela peut dérouter certains joueurs habitués à bâtir leurs personnages sur un background et un univers. La question revient en effet souvent.

Et merci Ragnar pour le lien.

L'enthousiasme de David fait chaud au coeur et est communicatif, et mon épouse, qui regardait par dessus mon épaule l'étrange vidéo que je regardai, a semblé soudain réaliser que les heures que j'ai passées sur ce projet, n'avaient pas été vaines aux yeux de certains. oui

Tous vos retours nous encourage à continuer.

avatar

Bonjour,

je me montre impatient, mais voilà deux semaines que j'ai demandé ici ou ailleurs si une date était prévu pour la sortie en boutique, ne serait ce qu'une estimation si ce serait en 2018 ou en 2019 et toujours rien.

Quelqu'un aurait il un tuyau sur la période de disponibilité de R^ve de dragon? Parce que c'est le seul élèment que j'ai trouvé sur leur site, la confirmation que ça serait disponible, mais pas la date et ça fait plus d'un mois que le jeu est dispo pour les participants à la pré commande.

avatar

Pour info plaisantin

" Bonjour,

Juste pour info, a plus d'un mois après la livraison pour les participants au financement. Qu'en est il de la disponibilité sur le site et en boutique? Peut on espérer une disponibilité d'ici fin 2018 ou plutôt 2019?


Pour le site, on y travaille. Disons que c'est imminent.
Pour les boutiques "physiques", on espère que ce sera effectif avant la fin 2018. "

http://forum.scriptarium.fr/viewtopic.php?f=86&t=12916&p=26031#p26031

avatar

RDD est dispo à la vente sur le site de Scriptarium !

avatar

Bah oui, sur le site, mais pour ce qui est des boutiques...

C'est comme le Bestiaire Défis Fantastiques, impossible de l'avoir en boutique en colère

avatar

Scriptarium a publié une annonce sur FB :

Breaking News Rêve de Dragon ! Au Grand-Duché de Fogelberg, il est une tradition qui est observée par tous pendant les 21 jours qui précèdent la semaine du Sapin Cent-ans, la dernière semaine du dernier mois de l'année... Pour la découvrir, rendez-vous sur notre site le 1er décembre !

Le lien

avatar

Scriptarium révèle le contenu du Calendrier de Plus Comme Avant qui sera visible à partir du 1er décembre.

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Sauriak
avatar
Yrion Celak

C'est une super idée ! oui