Cookies

Utilisation des cookies

Pour le bon fonctionnement du site, nous utilisons des cookies techniques qui permettent de gérer votre connexion.
Nous utilisons des cookies Google Analytics pour le suivi anonyme de la navigation. Vous pouvez désactiver ces derniers à tout moment ici.

Confirmation

Par défaut, nous conservons votre acceptation durant 13 mois.
Gérez vos cookies ici.



Personnaliser

Et sinon à part des JDR, tu lis quoi? 831

Forums > Gnomes & liches

avatar

Je sais bien que la bien-pensance impose qu'un des auteurs cités ne doit pas être nommés sous peine de vindicte populaire ... mais a priori, on est encore en démocratie et laisser s'exprimer ceux que l'on déteste est, je pense, un signe de bonne santé démocratique ...

alanthyr

Wahou, il vaut mieux s'arrêter là car ça déborde pas mal d'autant que personne n'a réagi pour interdire la lecture dudit auteur "censuré par la bien pensance".

Nioux ne fait que réagir au fait que CKZ passe de la "mysoginie" à la "mysandrie" et le communique ici, ce qui est quand même assez bizarre mais en effet dans le sujet.

Pour revenir au sujet, je suis en train de lire ça :

avatar
Nioux ne fait que réagir au fait que CKZ passe du "mysogine" au "mysandre" et le communique ici, ce qui est quand même assez bizarre mais en effet dans le ton du sujet.
Fytzounet

Cela ne me semble pas si étrange, puisque le point commun entre la misogynie et la misandrie est la haine de l'autre sexe : μῖσος, la haine.

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Fytzounet
avatar

Vous connaissez ? Il y a un article dans le Point et ça à l'air intéressant ?

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Fytzounet
avatar
Bertrand13957

Je sais pas trop, d'un côté, je suis très sceptique sur la "futurologie", de l'autre, l'extrait que j'ai pu lire sur Google Books me paraît assez étayée et la partie climatique plutôt bien faite (plusieurs scénarios crédibles présentés même si je ne suis pas du tout câlé en climatologie).

En gros, d'après l'extrait, ce n'est pas à jeter mais le résumé du bouquin me laisse sceptique.

avatar
Jay

Mouaif, mais en même temps, je ne vois pas spécialement l'intérêt de lire du Zemmour (s'il écrit comme il parle, je pense que ça sert à rien) et je pense qu'il y a pléthore de gens plus intéressants que lui.

Sinon, je lis également ça :

Et ça :

Donc même si je ne pourrai pas lire un truc comme la grammaire méthodique, je me dis que je ne lis pas forcément des trucs plus lisibles ^^

avatar

"la bien-pensance impose qu'un des auteurs cités ne doit pas être nommés sous peine de vindicte populaire" tiens, un des arguments favoris des trolls d'extrème droite et des ahuris complotistes quand ils viennent pourrir un sujet sur les réseaux sociaux.... je ne m'attendais pas à lire ça ici troublé

Bon je retourne me plonger dans les Pensées de Pierre Dac illustrées par Cabu c'est quand même plus amusant clin d'oeil

avatar

"la bien-pensance impose qu'un des auteurs cités ne doit pas être nommés sous peine de vindicte populaire" tiens, un des arguments favoris des trolls d'extrème droite et des ahuris complotistes quand ils viennent pourrir un sujet sur les réseaux sociaux.... je ne m'attendais pas à lire ça ici troublé

Galwayan

Il faut raison garder. Bien-pensant est d'abord est une expression qui désigne un bourgeois à la pensée conformiste et conservatrice, elle apparaît par exemple chez Simone de Beauvoir, que l'on peut difficilement soupçonner d'être une trollesse d'extrême-droite.

avatar

"la bien-pensance impose qu'un des auteurs cités ne doit pas être nommés sous peine de vindicte populaire" tiens, un des arguments favoris des trolls d'extrème droite et des ahuris complotistes quand ils viennent pourrir un sujet sur les réseaux sociaux.... je ne m'attendais pas à lire ça ici troublé

Galwayan

Il faut raison garder. Bien-pensant est d'abord est une expression qui désigne un bourgeois à la pensée conformiste et conservatrice, elle apparaît par exemple chez Simone de Beauvoir, que l'on peut difficilement soupçonner d'être une trollesse d'extrême-droite.

Jay

Laisse tomber Jay, c'est exactement ce que je décris plus haut 😁

D'ailleurs pour tout dire, je suis plus sur la ligne de Onfray que de Zemmour en fait 😉

(Attention, la 2e salve arrive ... 😋)

avatar

C'est "marrant" mais en remontant le fil des livres que tu "lis", je ne peux que remarquer 2 choses : aucun rapport avec le JDR, ou quoi que ce soit d'approchant, et toujours des sujets polémiques / politiques.

Tu es sûr d'être sur le bon forum ?

Je sais, don't feed the troll, mais bon.

Nioux

Nous à la modération nous avons notre petite idée cool

avatar

"la bien-pensance impose qu'un des auteurs cités ne doit pas être nommés sous peine de vindicte populaire" tiens, un des arguments favoris des trolls d'extrème droite et des ahuris complotistes quand ils viennent pourrir un sujet sur les réseaux sociaux.... je ne m'attendais pas à lire ça ici troublé

Galwayan

Il faut raison garder. Bien-pensant est d'abord est une expression qui désigne un bourgeois à la pensée conformiste et conservatrice, elle apparaît par exemple chez Simone de Beauvoir, que l'on peut difficilement soupçonner d'être une trollesse d'extrême-droite.

Jay

Loin de moi l'idée de classer Simone de Beauvoir à l'extrème-droite clin d'oeil ceci dit, le fait qu'elle ait parfois utilisé le terme de bien-pensance n'a pas empêché ce terme (ainsi que pas mal d'autres choses....) d'être récupéré par les trolls d'extrème droite et les ahuris complotistes dont je parlais dans ma réponse précédente.

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Jay
avatar
Galwayan

Exactement. Ce qui signifie en particulier que si un terme est détourné (intellectuellement malhonnêtement) par l’extrême-droite, cela ne devrait pas impliquer une disqualification de fait de toute personne qui l’utilise.

avatar
CKZ 114

ok smirnov mais vous n'aviez pas déjà dit que vous vouliez aller voir ailleurs ?

avatar

"la bien-pensance impose qu'un des auteurs cités ne doit pas être nommés sous peine de vindicte populaire" tiens, un des arguments favoris des trolls d'extrème droite et des ahuris complotistes quand ils viennent pourrir un sujet sur les réseaux sociaux.... je ne m'attendais pas à lire ça ici troublé

Galwayan

Il faut raison garder. Bien-pensant est d'abord est une expression qui désigne un bourgeois à la pensée conformiste et conservatrice, elle apparaît par exemple chez Simone de Beauvoir, que l'on peut difficilement soupçonner d'être une trollesse d'extrême-droite.

Jay

Loin de moi l'idée de classer Simone de Beauvoir à l'extrème-droite clin d'oeil ceci dit, le fait qu'elle ait parfois utilisé le terme de bien-pensance n'a pas empêché ce terme (ainsi que pas mal d'autres choses....) d'être récupéré par les trolls d'extrème droite et les ahuris complotistes dont je parlais dans ma réponse précédente.

Galwayan

Du reste, a-t-elle utilisé le terme "bien-pensance"? Je connaissais plutôt l'adjectif "bien-pensant", que Simone de Beauvoir a pu employer au sens de "conformiste", qu'évoquait Jay.

En revanche, "bien-pensance" me semble plus récent : je l'envisage comme un néologisme dérivé à partir du précédent, précisément par une extrême-droite (voire une droite réactionnaire) désireuse de retourner ce concept pour caractériser un humanisme universaliste (né des Lumières, puis affirmé par la Révolution) souvent qualifié d'"angéliste" par les mêmes, et coupable aux yeux de ces populistes d'être souvent trop prudent (le principe de précaution contemporain, battu en brèche par les démagos de tout poil, on en voit l'illustration tous les jours à propos de l'épidémie qui affecte le monde aujourd'hui) parce que trop respectueux (au choix : du droit, de la personne, des identités, de la sensibilité, des différences, d'autrui...).

Ce concept de bien-pensance préfère l'action à la pensée, au dialogue, valorise le conflit, le clivage (n'eûmes-nous pas à subir un président qui se voulait "clivant", il n'y a pas si longtemps?), au détriment de la recherche du consensus (caricaturalement qualifié de "mou"), caractéristique d'une sociale-démocratie que les "durs", de Bolsonaro à Zemmour, fustigent pour sa prétendue pusillanimité.

Bref, tu as raison, c'est une jolie récupération. Désolé pour le HS. Je ferme.

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Jay
avatar

C'est "marrant" mais en remontant le fil des livres que tu "lis", je ne peux que remarquer 2 choses : aucun rapport avec le JDR, ou quoi que ce soit d'approchant, et toujours des sujets polémiques / politiques.

Tu es sûr d'être sur le bon forum ?

Je sais, don't feed the troll, mais bon.

Nioux

ça tombe bien le nouveau supplément Cthulhu est sur Berlin durant l'entre deux guerres avec que des sujets polémiques et politiques 🤣

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Utilisateur anonyme
avatar
[message supprimé]
avatar
Senrad

De mémoire, je crois n’avoir jamais lu chez elle « bien-pensance », mais bien uniquement « bien-pensant », en effet. Ces récupérations sont en effet fort désagréables, elles ont tout du détournement de fond linguistique commun.

avatar
Laurendi
[message supprimé]
avatar

L’histoire-géographie, pour être précis. D’ailleurs je ne présuppose pas comme toi, je pense (sans preuve) que cela est du fait de l’histoire.

En plus, c’est de la triche ! Un binôme de deux matières comparé à des matières prises seules. Tsss !

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Utilisateur anonyme
avatar
Jay
[message supprimé]
avatar
En France, on enseigne l'histoire avec la géographie.

En Belgique, par exemple, l'histoire va avec le français, et la géographie avec les maths.

Autant l'histoire avec le français, j'arrive à peu près à comprendre : l'évolution de la langue française avec l'apport du latin à travers les siècles, ce genre de choses.... mais la géographie avec les maths, ça m'échappe un peu surpris ça a éveillé ma curiosité, tu pourrais m'en dire un peu plus sur ce duo géographie-maths ?

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Utilisateur anonyme