Vers un setting communautaire "low-heroic"? 23

Forums > Jeux de rôle > JdR Black Book > Mutants & Masterminds

avatar

Salut,

Comme détaillé dans un autre sujet, je prévois de faire jouer à la sortie du livre dans un univers "low-heroic", c'est à dire avec des pouvoirs moins présents et puissants et une mise en avant de l'impact de ceux-ci sur l'univers. Compte tenu du peu de matériel dans cette veine disponible dans la gamme officielle et dans les autres JDR super-héroiques, je me demandais si certains seraient éventuellement partant pour bosser sur une forme de setting communautaire et de scénarios associés. L'idée serait à la fois de fournir une proposition de jeux complémentaire au setting de base, de produire du matériel jouable et de donner un peu d'élan à la communautée francophone naissante du jeu.

Si jamais vous êtes intéressé ou que vous avez des questions concernant ce petit projet d'écriture / élaboration collective hésitez pas à répondre au sujet ou à me mp directement plaisantin

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Patrick
avatar

Salut, je suis interessé parce que moi-meme je prévois de faire commencer mes joueurs le plus low possible, mais je pensais que ça serait faisable avec les regles du livre de base ? C'est si compliqué que ça d'abaisser le ND (enfin la difficulté) des oppositions ?

Ce message a reçu 1 réponse de
  • UneVoix
avatar

Je veux bien participer à la hauteur de mon temps disponible. Cela veut dire créer un setting et des PNJs déjà j'imagine ....

avatar
Poliakhoff

@Poliakhoff: Sur le plan des règles, c'est possible de jouer des personnages de puissance modérée. C'est vraiment au niveau du setting de base (Earth-Prime) que c'est plus problématique / difficile. Il n'est pas du tout orienté "street-level" et les super-héros sont très présents et connus dans le monde entier. (Je sais pas si ça t'intéresse toujours du coup?)

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Poliakhoff
avatar

En terme de règles cela veut dire limiter la puissance maximale des super-héros à un PL8 à peu près ... ou potentiellement permettre plus haut mais avec des limitations importantes en terme de désavantages sur les pouvoirs.

C'est exactement le genre de setting sur lequel j'avais bossé ... cela veut dire aussi une approche plus "grise" avec un côté Vigilantes et une place centrale de la réaction des autorités à cette existence de meta-humains ?

avatar
UneVoix

Le soucis c'est que pour le moment je connais pas du tout ce JDR, comme beaucoup de gens, je vais attendre les livres en français... je vais suivre ça de loin dans un 1er temps. Apres si vous avez besoin d'un coup de patte (relecture ou autre) bref si je peux aider a mon niveau...

avatar

@Dany40: Pour l'essentiel oui, ça correspond à ce que j'ai en tête.

@Poliakhoff: Pas de problème, même si dans un premier temps ça va surtout être de la réflexion sur le cadre, ce qui ne devrait pas rendre les bouquins de la gamme nécessaires dans l'immédiat.

avatar

Le problème n'est pas tant de créer des personnages en low-heroic... c'est qu'ils y restent : dans M&M, les rangs de pouvoir sont ainsi faits que chaque augmentation constitue une évolution considérable de la puissances de personnages. Pour gérer une campagne sur le long terme en restant en puissance modéré (de types vigilantes/justiciers) il est donc nécessaire de réduire fortement la distribtion de points de pouvoirs, ou de limiter considérablement leur utilisation.

avatar

Le problème n'est pas tant de créer des personnages en low-heroic... c'est qu'ils y restent : dans M&M, les rangs de pouvoir sont ainsi faits que chaque augmentation constitue une évolution considérable de la puissances de personnages. Pour gérer une campagne sur le long terme en restant en puissance modéré (de types vigilantes/justiciers) il est donc nécessaire de réduire fortement la distribtion de points de pouvoirs, ou de limiter considérablement leur utilisation.

Guilhem

Je pourrais mieux étudier çà avec le PDF de la VF entre les mains ... mais la méthode que j'avais utilisé à Champions était de contraindre à des désavantages liés à des pouvoirs dépassant un certain niveau de puissance. Par exemple, un temps de concentration assez long et des effets de fatigue à chaque usage.

Mais par contre, il est important avant tout de caler "l'ambiance" de l'univers de jeu souhaité avant toute autre chose. Le parti pris doit être clair et maintenu sur tout le setting. Si c'est un univers "street level" qui se veut assez terre à terre, il faut le maintenir dans une illusion de réalisme bien marquée ... cela signife que les "supers" doivent être sensibles aux menaces normales (armes à feu par exemple), que la technologie ne doit pas partir vers des choses trop futuristes, et que les thémes doivent éviter tout ce qui est "four color" (pas d'extra-terrestres, pas de magie par exemple).

En terme d'origines ... l'idéal est de donner une origine commune "réaliste" aux pouvoirs. Le thème des mutants est un des plus approprié amenant le thème du racisme et des technolgies de détection de cette "menace" (merci monsieur Stan Lee ...) et qui vient se caler fort bien dans du thème Street Level un peu gris. Une origine venant de technologies avancées est aussi envisageable, mais comme dit plus haut il faut éviter les technologies faisant trop SF

Ce message a reçu 1 réponse de
  • UneVoix
avatar

Je vous soumets des idées comme ça en passant pour faire du "low-heroic" :
- conditionner l'utilisation du ou des pouvoirs (en présence d'un autre PJ mais pas tout seul par exemple)
- définir des conditions de non-utilisation des pouvoirs (ne fonctionne qu'avec le rayonnement solaire, donc moindre la nuit)
- Un seul pouvoir par héros (comme la série Héroes)

avatar
Dany40

Personnellement, mais il faudrait en discuter plus en détail, je préfère penser en terme de cohérence interne que de réalisme. Tu peux intégrer la magie ou des aliens de manière réaliste à un setting (reste à savoir dans quelle mesure c'est souhaité / souhaitable pour le projet).

J'ai également des réserves sur l'idée d'une origine unique et commune, même si je suis d'accord sur le principe global de restriction.

avatar

M’est avis qu'il faut d’abord définir l’univers et que le reste suivra.

Exemple d’univers low-heroic : celui du roman « A la poursuite des Slans ».

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Evensnalgonel
avatar
Jay

J'adore ce bouquin ^^

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Jay
avatar
UneVoix

Je me souviens d'une serie de livres dont vous êtes le hero ou on jouait un low-super hero, en ayant affaire à des gangster ou des low-super. J'avais bien aimé.
Je ne suis pas trés Super, je n'ai que le compléments SW, j'acheterais peut être Partisans, mais c'est le genre de settings qui m'interesse.
Dans quelle mesure les 2 villes de M&M ne peuvent pas servir pour du Low-super ? (bon ok, c'est pas communautaire)

Ce message a reçu 1 réponse de
  • UneVoix
avatar

Je me souviens d'une serie de livres dont vous êtes le hero ou on jouait un low-super hero, en ayant affaire à des gangster ou des low-super. J'avais bien aimé.

Patrick

C'est pas "La Nuit du Météore" ? :

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Lissothus
avatar
Patrick

Tu peux jouer des héros plus street-level, mais elles sont construites autour de PNJ et de concepts beaucoup plus standardisés (technologie très développée, héros et méchants aux capacités surhumaines n'ayant pas grand chose à craindre des autorités etc). C'est un peu comme vouloir faire de la low fantasy dans Golarion, c'est possible mais c'est pas du tout la proposition de l'univers.

(merci à tous ceux qui ont conseillés des oeuvres, je vais zieuter ça)

avatar

Personnellement, mais il faudrait en discuter plus en détail, je préfère penser en terme de cohérence interne que de réalisme. Tu peux intégrer la magie ou des aliens de manière réaliste à un setting (reste à savoir dans quelle mesure c'est souhaité / souhaitable pour le projet).

J'ai également des réserves sur l'idée d'une origine unique et commune, même si je suis d'accord sur le principe global de restriction.

UneVoix

Pas de soucis je ne faisais que lancer des pistes de travail content

avatar

Pour compléter la réponse de UneVoix, dans le Freedom Universe en général (et à Freedom City et Emerald City en particuliier, puisque c'est le sujet), le "low level" est plus une esthétiques : des personnages avec moins de pouvoirs surnaturels, plus de compétences et de gadgets, mais dont le niveau de puissance n'est pas extrêmement différent des super-héros classiques. Un peu comme Batman : ca donne l'impression d'être du low level parce qu'il balance des boomerang et pas des rayons lasers, mais on ne peut pas dire qu'il craigne vraiment les balles.

avatar
Evensnalgonel

Moi aussi. Un chef-d'oeuvre.

avatar
Dany40

Rho, c'est le bouquin dont je cherche les noms depuis led ébut de la campagne. Un de mes premiers LDVELH ! J'avais photocopié la silhouette à l'intérieur et créé une palanquée de héros... dessinés ! :p Merci pour le bon souvenir. joyeux