Cookies

Utilisation des cookies

Pour le bon fonctionnement du site, nous utilisons des cookies techniques qui permettent de gérer votre connexion.
Nous utilisons des cookies Google Analytics pour le suivi anonyme de la navigation. Vous pouvez désactiver ces derniers à tout moment ici.

Confirmation

Par défaut, nous conservons votre acceptation durant 13 mois.
Gérez vos cookies ici.



Personnaliser

Cadre de campagne : Conseils au MJ & Alarian 43

Forums > Jeux de rôle > JdR Black Book > Héros & Dragons

avatar

Tiens, je ne me suis pas posé la question pour les esprits emprisonnés. Spontannément je dirais qu'il continue à diffuser du pouvoir, mais que l'avatar est neutralisé. Si tout contact était rompu et qu'aucune prière n'accédait à la divinité emprisonné, elle cesserait juste d'exister, non ?

Pour ce qui est de la "personnalité" de la divinité, je vois ça comme une sorte de relation un peu double : les prières créent une entité, dont l'état de base dépend donc directement des fidèles. Les légendes tournant autour de la divinité en devenir la façonnent, la sphère d'influence qui lui est attribuée lui donnent une sorte de direction initiale. Mais ensuite, c'est un jeu d'influence : une divinité... Ben ça reste une entité. Mieux : une entité puissante. Donc elle a une forme de volonté propre, mais est enfermée dans une sorte de carcan qui est la façon dont elle est priée. Par influence (rêves, discussions, messages, que sais-je...) elle peut essayer de diriger ses croyants. Après ça peut être plus ou moins heureux, marcher plus ou moins bien. Cependant je me garde d'écrire des "règles" trop strictes à propos de tout ça : ça reste un peu mystérieux et ineffable. Et comme c'est ineffable, on ne saura jamais vraiment pourquoi le Soleil est prié comme une divinité salutaire alors qu'en fait c'est un conquérant pas super sympa.

Pour illustrer un peu, dans mon début de campagne qui parle de Dame Hiver, elle est une divinité vengeresse, qui représente les dangers de l'hiver, ceux que l'on craint, mais aussi ceux que l'on utilise (le froid qui isole, qui rend vulnérable... Le côté traître du froid, l'image des longues nuits, toutes ces images négatives). Dans ma campagne, j'ai recyclé des morceaux du scénario "La Fille du Seigneur de l'Hiver" (j'aimais bien cette campagne en trois actes). Bon, on a pas mal dévié du matériau de base, mais en gros il y avait une divinité hivernale régionale, le Seigneur de l'Hiver, qui était un protecteur. Il protégeait la terre, en lui permettant de se reposer et de regagner sa fertilité (d'où le fait que sa fille soit la divinité du printemps), il a protégé les hommes contre des prédateurs... Une lutte d'influence s'était engagée contre Dame Hiver, le Seigneur lui même s'est durcit suite à des attaques (dans l'idée ça ressemble à ton exemple de divinité guerrière devenue divinité vengeresse suite à des défaites), son clergé a subit un schisme qui l'a affaiblit, et il a finit absorbé par la Dame. Un exemple de luttes physiques qui ont eu un impact sur la façon de prier, puis un schisme qui a affaiblit un dieu, qui a finit par disparaître au profit de son challenger. Bon, on aborde aussi d'autres thèmes, vu que le creuset des religions hivernales s'est fait à partir de croyances plus païennes que promeuvaient un cercle des saisons local (j'ai un prêtre du Noir-Sceau et un druide des saisons autour de la table, ça créer des problèmes théologiques intenses).

(j'étais sur mon téléphone et mon message précédent a complètement foiré troublé)

avatar

Les esprits/entités mythologiques serviteurs des dieux et Dame Hiver sont devenus des "non-morts" emprisonnés dans des sortes de stase issue de la technologie du Peuple de l'Avant à des fins d'étude (oui, on lorgne sur la SF et alors ?). La stase est totalement hermétique (même à la magie, divine ou profane)et empêche toutes formes de communication avec l'extérieur. Les prisonniers sont donc dans la situation d'un total isolement et sont plus ou moins enclins à devenir totalement fous (ou du moins trés imprévisibles).

La technologie du Peuple de l'Avant donne cependant des signes de faiblesse avec le temps. Des esprits puissants (et surtout Dame Hiver) sont donc vaguement parvenus à "communiquer" avec l'extérieur. Cela se traduit par des gens qui "entendent des voix" ou ressentent confusément une "présence" indéfinissable. ou des phénomènes anormaux.

Pour le cas de Dame Hiver (bien aidée sans le savoir, voir histoire secrête), cela s'est traduit par un retour du culte et une quête pour trouver où elle se trouve et surtout comment la délivrer.

Pour le cas de mon idée de scénar (inspirée de celui que l'on trouve dans le PDF Harn Pottage 4 du site), c'est une "présence", des sanglots et in fine une "fuite" de magie ayant une influence sur le temps de la région (il fait plus froid, il pleut, etc...). Cela à tout d'une "malédiction" qui faut lever alors que c'est en fait l'expression d'un désespoir enfin perceptible.

Pour le reste, considérez un cycle de vie :

- (re)naissance d'une divinité par les croyances,

- apparition d'un avatar et develloppement du culte (d'abord sous influence des prêtres et des croyants puis avec l'influence propre de la divinité),

- maturité de la divinité qui devient autonome à 100% et qui donc influence à son tour le culte et les fidèles,

- vieillesse et mort ? Faute de croyants ou guerre entre divinités

Cela peut aller trés vite si le "carburant" (les croyants) sont trés nombreux et trés actifs.

avatar

A noter que votre groupe peut tout à fait croiser un avatar en devenir (bébé, enfant ou jeune adulte). Par exemple, si vous avez fait jouer le scenar Schligouniark (du recueil de scenar CO), la gamine malade peut tout a fait être un avatar qui s'ignore encore. Son "pere" mort au début est dès lors un prêtre.

De même, avec un joueur adéquat mais qui ne le sait pas, rien n'empêche que son perso soit un avatar. Ça va être "chaud" pour lui, avec des tonnes d'emmerdes et une incompréhension de ce qui lui arrive et ce qu'il est vraiment mais ça se tente et ça peut être très fun...

avatar

Bonjour,

Je me demandais s'il était envisageable (voire envisagé !) de mettre à disposition des cartes d'Alarian (globale et par province dans le meilleur des mondes) sans annotation, ou un pdf avec un calque "image" different du calque "annotation" (noms de lieux typiquement) ? Le but étant de pouvoir donner aux joueurs une carte de province sans, par exemple, les lieux des cités naines etc.

Merci d'avance content

Ce message a reçu 1 réponse de
  • MRick
avatar
RING3R

Pour avoir imprimé les pages contenant les cartes du Rhu, il me semble bien qu'elle n'indiquent pas les emplacement des citée Naines...

Pour le coup, ça serait plutôt la "version MJ" de la carte qui serait manquante ! plaisantin

avatar

Le cas des cités naines n'était qu'un exemple, mais ceci dit il y a deux cartes pour le Rhü : une zommée sur laquelle effectivement ces cités n'aparaissent pas, mais qui est maleureusement incomplète (il manque un bonne partie au nord), et l'autre dézoomée qui indique bien ces cités.

Sur la première d'ailleurs, on a en revanche l'emplacement des enclaves dans les fôret, et il me semble peu probable qu'un PJ en visite les connaisse.

Une autre possibilité plus simple serait d'obtenir la carte globale sans annotation, mais avec une résolution assez grande pour qu'on puisse sortir une carte de région pas trop pixélisée content (je ne parle pas de la version "températures" de la carte qui n'est pas très sympa pour un PJ, et sur laquelle il manque surtout les routes)

Pour la carte MJ, il est quand même bien plus simple d'ajouter une info que de la supprimer d'une image, malheureusement...

avatar

Je ne vois aucune carte sur laquelle apparaitraient les cités naines. D'ailleurs j'imagine que c'est voulu, parce qu'aucune carte du genre ne doit exister - sauf chez les nains eux-même.

Par contre, j'avoue que ça m'aiderait aussi, un fond de carte vierge.

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Arthur7750
avatar
Lemniscate

Si un petit malin décidait un jour de faire une carte des territoires nains (et dessinée par eux), il serait amusant de veiller à ce que les montagnes soient subtilement différentes de celles dessinnée dans la carte officielle d'Alarian, histoire de montrer les grandes lacunes des cartographes officiels de ce royaume

avatar

Pourquoi uniquement les Cités Naines ? cool

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Arthur7750
avatar
Phil

Hum, c'est vai qu'il y a aussi les communauté Hommes-Serpents/ Serpentaires cachées quelque part dans le Smitin, ainsi que les enclaves elfiques (je soupçonne d'ailleurs leurs forêts féeriques d'être enchantées de manière à ce qu'un trajet apparemment minuscule prenne de fait plusieurs semaines.....ce qui rendrait les cartes humaine du coin finalement inutile!)

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Phil
avatar

Acheté hier soir pour la partie Alarian, principalement par curiosité et pour soutenir le projet et bien un grand bravo !

Je connaissais la version de 8 pages et lors de la campagne participative, j'avais ressorti mes vieux Casus Belli pour y jeter un coup d'oeil. Dans cette nouvelle version (actuellement lue en diagonale...) l'univers est respecté, enrichi et éclairci. Les mots-clés sont une idée excélente et je pense que je vais m'en reservir pour un projet perso (adaptation pour CO du setting de Runebound: Terrinoth qui devrait sortir pour Genesys...)

A la lecture de la partie sur les dieux, cela m'a rappelé une partie de la BD Lanfeust de Troy et des idées d'interactions avec des dieux "mineurs" ont commencé à germer... Le fonctionnement du Sceau-noir et du Lindo à prôner le retour des dieux et vouée à "disparaitre" si les dieux reviennent est intéressant aussi. Un MJ sadique (moi !), connaissant très bien le jeu de rôle Shadows Of The Demon Lord, y verrait même un moyen de foutre encore plus de "bordel"...

A la lecture de l'île de Jost, des idées intéressantes ont commencé également à germer. Mon imagination est partie sur Parlainth (pour Earthdawn) sur le module X1-Isle of dread pour D&D et sur de vieilles cartes Magic métant en scène un mage... Téfiri.

Bref, encore une fois un grand bravo, un terreau fertile pour l'imaginaire, j'ai hâte d'approfondir ma lecture...

avatar
Arthur7750

démon

Ah ça c'est sûr, ah ça c'est sûr !!!

@Gildas : "Vous avez beau dire, y a pas seulement que d'la pomme... y'a autre chose... ça serait pas des fois d'la betterave ?" (Air connu pour un bon 30 ans d'âge...)

Ce message a reçu 2 réponses de
  • Arthur7750
  • et
  • MRick
avatar
Phil

"Il yen a "moqueur

Ah ça c'est sûr, ah ça c'est sûr !!!

Heu, pour les enclaves elfiques?

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Phil
avatar
Arthur7750

Il existe des lieux connus car les elfes ont juges nécessaires qu'ils le soient, d'autres accessibles seulement à quelques initiés (pour qui c'est une marque de confiance) et d'autres largement plus compliqués à trouver car jugés sacrés (ou simplement interdits pour X ou Y raisons).

Alarien à un jour dit "Je connais des elfes mais j'ignore tout de la nation elfique".

Les elfes ont toujours joués leur propre partition et ce qu'ils font est toujours en fonction de leurs intérêts. A titre personnel, je les imagine un peu comme les Vulcains dans la serie Entreprise d'un point de vue politique (ce qui devrait accessoirement te faire réfléchir quand à ma vision des Élorans...).

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Arthur7750
avatar
Phil

Je vois, quand aux nains,j'ai tendance à les comparer aux klingonsmoqueur (dans leur code de l'honneur bien sur)

avatar

Il n'y a pas de nation naine. C'est une tres superficielle Confédération clanique. Chacun a son territoire, on se respecte mais il faut vraiment un truc important ou un big clash pour que les clans agissent de concert. Les Clans ont leur propre histoire, ils ne sont pas vraiment fédérés et la notion même de Royaume d'Alarian les laisse plutot froids.

Les elfes sont présents en Alarian depuis bien plus longtemps. En dehors des Élorans (qui ont un but...), la nation elfe considére que les implentations politiques et territoriales des autres races ne les concerne pas vraiment, les frontières étant forcément temporaires. La terre d'Alarian etait, est et sera peuplée d'elfes.

Les nains sont à l'inverse. Un caillou nain est et doit rester un caillou nain. Ce qui implique un fort sentiment de territorialité même s'il n'est pas agressif en terme de conquêtes. Ceci est en partie dû au fait que les nains occupant actuellement Alarian sont des migrants à la base. Et ils assument encore ce fait.

avatar
Phil

Un peu de culture pour les djeunz' qui n'aurait pas la référence !

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Arthur7750
avatar
MRick

cette vidéo m'inspire une étrange question, quand on boit de l'alcool doit-on faire un test de constitution pour éviter d'être saoul? ou l'alcool doit-il être considéré comme un poison?

l'air de rien cette question est primordial pour connaitre la résistance naine vis à vis de la boisson....

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Phil
avatar

Selon comment est élaboré l'alcool une proportion plus ou moins importante de méthanol peut être présent dans le produit final (en plus d'autres composés). Le méthanol peut rendre aveugle et plus ou moins fou... On peut donc le considérer comme une substance nocive et donc un poison.

D'après moi, du coup, un nain à donc un avantage à résister aux effets de l'alcool plaisantin

avatar
Arthur7750

En fait c'est plus compliqué que cela :

Pour la biere naine par exemple, si après avoir bu la première gorgée, le perso declare :

Elle est gouleyante. Elle a de la cuisse, elle attaque sèchement le palais, elle ne manque pas de retour. Tournée générale !

Alors un jet de Con est nécessaire des le premier bock AVEC 30% de chances qu'il y ai un effet secondaire à traiter comme un poison mineur non mortel mais bien gênant. Le perso se voit en plus infligé un malus en Cha vis à vis de tous les nains présents pour 1d8 mois (encore un humain qui veut jouer au nain, c'te rigolade...)

En revanche, s'il declare :

Belle robe doree, un peu ambree, bel éclat. C'est une Kröhn, une grande Ķröhn. Un reste d'humulus en suspension, les impuretés descendent lentement. Cette bière a 123 ans, c'est une 53, une très grande année. La biere, c'est la terre. Celle-ci est légèrement graveleuse, c'est une Val-du-Bout-d'en-Haut ! La bière, c'est aussi le champs d'orge. Cette biere a profitée d'une belle exposition sud-ouest, sur un plateau de bon sol. C'est une Thengweld... Cuvée du Vieux Nain Lavergedressé des Maîtres Brassmoines de Petitcaillou !

Et à condition de réussir un jet de Cha (pipeau ou pas), alors un simple jet de Con par bock bu au-delà du 3ème suffit. Le perso bénéficie en outre d'un bonus vis à vis des Nains présents pour 1d4+nombre de bock bus (connaître les nectars c'est bien mais tenir la distance, c'est encore plus nain..).

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Arthur7750