Venez partager vos règles maison pour D&D 5 173

Forums > Jeux de rôle > Dungeons & Dragons ®

avatar

Une autre

Mort d'un PNJ

Lorsqu'un PNJ tombe a 0 PV, il est considéré comme mort au début de son prochain tour.

Pour un PNJ majeur, le MJ peut appliquer les mêmes règles celles d'un PJ (jets de sauvegarde contre la mort)

avatar

Marche forcée.

La table suppose que les personnages marchent 4 heures (au lieu de 8 heures) durant une journée. Ils peuvent repousser cette limite, mais encourent le risque d'être épuisés.

Pour chaque heure de voyage additionnelle après la huitième, les personnages couvrent la distance notée dans la colonne Heures (voir rythme de deplacement PHB p.182) suivant leur rythme, et chaque personnage doit faire un jet de sauvegarde de Constitution lorsqu'ils décident de s'arrêter.

Le DD est de 10 + 1 pour chaque heure après la huitième. En cas d'échec, le personnage souffrira d'un niveau d'épuisement (voir Épuisement) en fonction du temps qu'il aura résisté.

Heure supplémentaire

1

2

3

4

5

6

7

8

Epuisement

1

1

2

2

3

3

4

4

Ca evite de faire un jet toutes les heures

avatar

Ambiance gritty

Epuisement a 0 PV

Lorsqu'un PJ est "relevé"grâce a des soins ou autre après être tombé a 0 PV, il subi un niveau de fatigue.

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Julien Dutel
avatar

Un perso ou une créature ne perd de PVs que si il / elle reçoit des dégâts. Par contre il / elle peut combattre un temps infini sans perdre le moindre PV tant qu'aucun dégâts ne lui sont faits. Mais les PVs ne représentent absolument pas la résistance aux blessures mais l'endurance au combat, le souffle, etc... C'est tellement absurde comme concept. En combat à mains nues ou au corps à corps, plus on est offensif plus on s'essouffle et se fatigue très vite, surtout quand on porte une armure de 10 à 30 kgs. Si le système était cohérent id devrait avoir une perte de PV automatique à chaque round, plus ou moins grande en fonction de l'activité offensive. Genre perte d'1d4 sans armure, 1d6 pour une armure légère, 1d8 pour une armure moyenne et 1d10 pour une armure lourde. Par contre on ne prends des dégâts que sur une blessure.

Cecic dit même si je trouve les PVs absurdes, et c'est encore pire pour l'AC un concept à la fois absurde et débile : une armure sert uniquemùent à protéger des dégâts et jamais à ne pas être touché, ça ne m'empêche pas de jouer à D&D5 et à Joan of Arc. Ce sont des choix de game design qui contribue à faire de D&D ce qu'il est.

WolfRider4594

Comment peut-on dire ça...

Les combats durent au plus quelques secondes. 10 rounds c'est une minute, donc pour des personnages qui sont des professionnels du combat, l'impact de la fatigue est négligeable. Si tu as un combat qui dure plus de deux minutes, soit 20 rounds, tu peux distribuer des points d'épuisement.

ensuite la ÇA dans DD ne représente pas que l'esquive, mais aussi les coups qui ricochent contre l'armure ou sont absorbés en totalité.

il y a plein de choses à dire du système dd mais tu ne peux pas critiquer le système sur la simple base de ton incompréhension

avatar
Xandrae

Merci d'avoir formalisé cette règle d'identification des créatures que j'appliquais jusqu'à présent au doigt mouillé.oui

Sauf que je compte ça comme une action bonus.

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Xandrae
avatar
Arbonako

J'ai hésité effectivment a compter ca comme une action bonus, tu as peut etre raison. C'est comme le tableau de types de bêtes associées a une compétences, j'ai essayé de le formaliser, faut pas hésiter a tordre la règle si ca plait pas.

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Jay
avatar
Xandrae

Tiens, j'ai écrit la même règle pour une de mes campagnes (sauf que je compte ça comme une blessure qui se guérit en [dé d'arme/de dégâts] repos longs. Genre si la créature a tapé avec une hache à deux mains, je jette 1d12 et c'est le nombre de repos longs nécessaires à la guérison... il faut que j'affine parce que pour les sorts ça fait des temps de guérison monstrueux)

Ce message a reçu 3 réponses de
  • Ser Rolf
  • ,
  • Xandrae
  • et
  • formol
avatar
Julien Dutel

Pour les sorts tu pourrais prendre dé + nombe de dé, par exemple un sort faisant 4d6 de dégâts imposerait 1d6+4 repos long

As tu un soin magique contre l'épuisement ? pour diminuer ce temps ?

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Julien Dutel
avatar

Il faut être honnête ... les Hits points comme points de "fatigue" c'est une réécriture tardive des vrais intentions de D&D ... le but étant de rendre plus cohérent / logique des choses qui ne le sont pas vraiment basiquement.

Si les Hits points étaient des points de fatigue les morts vivants et golems ne devraient pas en avoir du tout et être mesurés en points de structure !

Mais surtout pourquoi faire ce type de procès à D&D ? Oui le principe de PVs est une abstraction avec une volonté de maintenir une proposition de mécanique aussi simple que possible ... ce qui exclut des effets progressifs des pertes de PVs.

Mais de la même façon que dire de la CA alors ? qui intègre de façon très très abstraite les défenses d'un combattant et donc élimine la notion pourtant majeure de parade en escrime ? La encore il faut accepter cette abstraction au nom de la simplification du système.

Les divers Guide du maître , à travers les éditions, donnent des outils pour réduire cette abstraction.... et sinon je ne peux que rappeler aux gens que d'autres JDR de Fantasy existent content

D&D est comme ça ... il faut le prendre comme il est dans son principe fondateur ou passer à autre chose. Bien sûr le jeu aurait pu se moderniser dans ce sens précis (aller vers du True20 aurait réglé ce problème et bien d'autres) ... mais dans un sens est ce que D&D serait D&D sans sa CA et ses sacs de PVs ??

avatar

Il faut être honnête ... les Hits points comme points de "fatigue" c'est une réécriture tardive des vrais intentions de D&D ... le but étant de rendre plus cohérent / logique des choses qui ne le sont pas vraiment basiquement.

Non, absolument pas. Les Hits points de DD sont décrits depuis la première édition comme la représentation chiffrée de multiples facteurs tel que l'endurance, la chance, l'expérience etc...

Ce qui est écrit dans ADD1 (1978):

"These hit points represent how much damage (actual or potential) the character can withstand before being killed. A certain amount of these hit points represent the actual physical punishment which can be sustained. The remainder, a significant portion of hit points at higher levels, stands for skill, luck, and / or magical factors."

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Sarlessa
avatar
Johaan

Finalement le plus gros problème de D&D c'est que les gens ne lisent pas ce qui est écrit ^^

avatar
Xandrae

Identifier une créature ne me semble pas demander une action bonus, cela ne me semble demander aucune action d'ailleurs. J'identifie les objets de mon environnement (et les propriétés attachées à leur nature) à la volée, et non à la suite d'une action volontaire qui prendrait un temps non négligeable.

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Xandrae
avatar

Finalement le plus gros problème de D&D c'est que les gens ne lisent pas ce qui est écrit ^^

Sarlessa

*Soupir*

avatar
Jay

Au final j'ai fait ce que tu décris, considérer ca comme une "action gratuite", car il s'agit de faire appel a ses connaissances sur un type de créature. Mais bon comme je disais plus haut , faut pas hésiter a tordre la règle si ca plait pas. Selon le groupe, l'ambiance recherchée, etc. certains préfèreront considérer qu'il faut du temps pour analyser une créature, Donc choisir de la faire pour une action bonus, voire une action complète n'est pas idiot non plus.

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Jay
avatar
Ser Rolf

En fait c'est pas mal. Faut que j'y pense mais bonne idée

avatar
Julien Dutel

Du coup comment ca se passe la combinaison d'épuisement (Blessures) + épuisement (fatigue) ?

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Julien Dutel
avatar
Xandrae

J'utilise les cartes d'état du coup j'ai deux emplacements sur la feuille de perso. Tu mets la carte dans l'emplacement qui va bien. En plus de ça quand tu as un niveau de fatigue hors blessure et que tu prends une blessure tu transfères le niveau en blessure et ça le confirme. En gros.

avatar
Xandrae

Tu peux toujours permettre des compétences passives en actions "gratuites", et autoriser, en plus, les joueurs à lancer un dé au prix d'une action bonus.

En revanche, le Perspicacité (Sagesse) pour les créatures artificielles m'étonne, entendu que leur langage corporel est probablement pauvre, si ce n'est inexistant, quand il n'est pas tout à fait trompeur.

avatar

Il faut être honnête ... les Hits points comme points de "fatigue" c'est une réécriture tardive des vrais intentions de D&D ... le but étant de rendre plus cohérent / logique des choses qui ne le sont pas vraiment basiquement.

Non, absolument pas. Les Hits points de DD sont décrits depuis la première édition comme la représentation chiffrée de multiples facteurs tel que l'endurance, la chance, l'expérience etc...

Ce qui est écrit dans ADD1 (1978):

"These hit points represent how much damage (actual or potential) the character can withstand before being killed. A certain amount of these hit points represent the actual physical punishment which can be sustained. The remainder, a significant portion of hit points at higher levels, stands for skill, luck, and / or magical factors."

Johaan

Tu es conscient que ta citation confirme ce que je dis ? C'est un compteur de DOMMAGES que l'on peut subir ... à aucun moment il n'est question de fatigue comme je l'indiquais content

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Julien Dutel
avatar
Dany40

Perso je lis la description et je trouve que ça n'appuie justemet pas ton propos.

"A certain amount of these hit points represent the actual physical punishment which can be sustained"

La description parle de "physical punishment", pas de "wounds". C'est important parce que physical punishment, c'est aussi l'endurance physique. C'est volontairement large, je pense, pour déjà englober les deux.

L'important c'est "The remainder, a significant portion of hit points at higher levels, stands for skill, luck, and / or magical factors."

Ca montre juste que les hit points ont toujours, de tous temps, été considéré comme, en immense majorité, la combativité des personnages. Une combativité général, et donc une capacité à endurer (au sens large) une situation de combat. Cette définition change d'édition en édition dans son wording, inclue ensuite l'idée que c'est aussi de la fatigue et autre. Mais dans les faits, ce ne sont pas à proprement parler des blessures.

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Dany40