Cookies

Utilisation des cookies

Pour le bon fonctionnement du site, nous utilisons des cookies techniques qui permettent de gérer votre connexion.
Nous utilisons des cookies Google Analytics pour le suivi anonyme de la navigation. Vous pouvez désactiver ces derniers à tout moment ici.

Confirmation

Par défaut, nous conservons votre acceptation durant 13 mois.
Gérez vos cookies ici.



Personnaliser

De l'emballage ... 8

Forums > Magazine & Site Internet > Parlons du magazine

avatar
Salut les gars,
Je m'addresse surtout aux hommes en noirs ici, pour les coup j'ai une petite remarque constructive ou pas il faut que je vous la transmette.
J'ai un petit soucis qui m’exaspère systématiquement quand je reçoit le précieux. Un soucis non pas concernant l'emballage permettant son expédition.
Le problème de cet emballage est que systématiquement mon Casus arrive dans ma boite aux lettre plus ou moins ruiné, quand je parle de ruiné je veux dire que, soit les coins sont tordus, soit la couv est marquée, soit rayé et plein d'autres choses encore, ayant travaillé pour la poste dans ma jeunesse je sais que les postiers sont loin d’être des personnes prenant soin des affaire des autres.
Donc ma question : pourquoi ne pas utiliser un système d'emballage "ala" amazon une pochette en carton peu épaisse qui permettrait certainement d’éviter tout ces petits désagréments ?
L'avez-vous déjà envisagé, l'utilisation du papier a cigarette pour l’expédition est une question de gros sous ? etc...
M’étant déjà réabonné parce que Casus est une partie intégrante de ma vie  et que je ne saurais m'en passer alors que je sais qu'il est publié je serais tout de même prêt a mettre 1€ de plus par casus si cela signifiait qu'il m'arrivait sans dégâts.
Bref voila c'est le matin ça fait trois jours que je l'ai reçu et malgré que je trouve le mag toujours aussi bon, de le voir abimé me gave.
Voila merci de m'avoir lu.
avatar
Malheureusement, avec le prix de la poste, difficile de faire mieux pour un prix aussi intéressant que 54€ l'abonnement. En faisant en objet luxueux, ça fait moins plaisir de le voir abîmé (alors qu'avec un mag classique, c'est pas trop grave).
On avait essayé de trouver une solution de meilleure qualité, mais finalement on avait pas eu trop de retours problématiques. Peut-être faut-il y réfléchir à nouveau ?
avatar

L'avez-vous déjà envisagé, l'utilisation du papier a cigarette pour l’expédition est une question de gros sous ? etc...
M’étant déjà réabonné parce que Casus est une partie intégrante de ma vie  et que je ne saurais m'en passer alors que je sais qu'il est publié je serais tout de même prêt a mettre 1€ de plus par casus si cela signifiait qu'il m'arrivait sans dégâts.
Tykrael

C'est plus de l'ordre de 18 euros de plus par abonnement pour avoir un envoi protégé...
avatar
Les premiers numéros étaient dans un emballage plastique à peine plus épais mais très près du corps (moulant comme c'est la mode). Du coup, ça donnait une rigidité au livre qu'il n'a plus dans un emballage lâche comme actuellement. Est-ce que revenir comme l'emballage du début serait un coût important?
Bon, moi j'ai de la chance, ils m'arrivent toujours en bon état et sans dommage.
avatar
Personnellement, les premiers emballages m'arrivaient systématiquement déchirés. L'emballage large a d’ailleurs sauvé mon dernier Casus de la pluie.
avatar
Et pis faut peut-être se détendre un peu, avec tout le plaisir qu'on a à le lire, ça reste un bouquin à quelques euros, pas une oeuvre d'art...!
Evidemment s'il est détruit et illisible c'est chiant, mais une couverture déchirée ou un coin corné n'a jamais tué personne !
(Ne changez rien)
avatar
Alors perso après avoir relu la réponse de Damien je suis pour que vous y re-reflechissiez a chaque fois que je vois mon n°7 ça m'ennerve.
Quitte a ce que vous fassiez un sondage pour voir combien serait interessés combien ne le serait pas.
Et encore une fois merci pour ces réponses.
avatar
Sauf que j'imagine que pour que ça marche et que ça ne soit "que" 18 euros de plus par abonnement, c'est tout le monde paie un meilleur emballage, ou personne.
Et ça, c'est très délicat.