Quelle campagne n'avez-vous vous pu jamais terminer, et pourquoi ? 21

Forums > Jeux de rôle

avatar

Suite au post concernant la campagne Anathazerin en sursis en n'ayant pas envie de créer de HS, je me suis dit que créer un nouveau post ou tout le monde pourrait raconter les problèmes rencontrer lors de différentes campagnes et ce qui leur a mis fin.

avatar

(MJ) Pathfinder1-La Couronne putréfiée : arrêtée au milieu du tome 3 à cause du manque de disponibilité des joueurs (à mon avis due à la longueur qui a en partie lassé de joueurs )

(MJ) Deadlands-Les dernier fils : Système de règle trop aleatoire et agressif. Arrêter d'un commun accord avec tout le monde.

(MJ) H&D-Les Ombres de Roquesaltes : le confinement et après un an sans jeu, si je recommence quelques choses avec ce groupe ce sera autre chose. Sûrement une deuxième table sur les gazette RnP.

(PJ) Pathfinder1-Le Retour des Ténèbres : Arrêtée à la fin du type deux suite au changement de boulot du MJ qui avait de nouvelles contraintes horaire.

(PJ) H&D-Campagne créer par le mj : Confinement et après un an d'arrêt reprise incertaine.

avatar

Les Masques de Nyarlathotep (MJ), suite à la séparation d'un couple de joueurs.

Les Montagnes Hallucinée (MJ), déménagement de ma part à un autre bout de la France.

L'Éveil du Seigneur des Runes (PJ), cette fois-ci c'est le MJ qui a déménagé.

Les Chronica Transylvania (MJ), par suite à mon changement de statut familial, et par lassitude aussi.

avatar

L'Eveil du seigneur des rues (MJ)

J'ai accepté un joueur toxique à ma table en cours de jeu. Il ne lui a fallu que deux séances pour convaincre les autres joueurs (débutants pour la plupart) de massacrer les habitants de Pointesable.

Anathazerin (MJ)

Divorce de deux joueurs.

Campagne sans nom (MJ)

Adaptation du Rejeton d'Azathoth à Shade​​​​​​ en utilisant le système des 1 000 marches. ​​​Les joueurs n'adhéraient pas.

Les Masques de Nyarlathotep (joueur)

Déménagement au Canada.

Un Nouvel Âge ​​​​sombre (joueur)

Mésentente violente avec une joyeuse assistée.

avatar

dragon age :

J'étais mj et le groupe était toujours à couteau tiré pour prendre n'importe quelle décision qui a menée à ma rupture pour éviter la guerre.

invincible :

en tant que pj, seul clerc et personnage bon vu que le reste était mauvais et faisait tout et n'importe ( tenter de tuer la sorcière ).

Vampire :

l'incapacité du groupe à se remettre en question et une joueuse, qui, de sa propre bouche tentait de "foutre en l'air le système".

Donjon du mage dément :

je suis mj et le groupe est à quelques strate de la fin mais n'ont jamais accroché le fil rouge de la campagne et comprennent pas que d'avoir suivis leurs propre voie à fait que l'histoire de la campagne a suivis son cours et ils sont entrain de se faire bombarder par une liche et chouine pour rien à chaque fois que la liche leurs envois des hordes de monstres.

je pense l'arrêter sous peu...

avatar

Pathfinder 1 L'éveil des seigneurs des runes (MJ) : J'ai arrêté la campagne en fin de 3e partie par ennui d'un groupe ne prenant aucune initiative. Comme dans Jésus 2 le retour, "allez voir là-bas si j'y suis. Et ils y allèrent" malade. Cumulé à un comportement de consommateur, sans prise de notes et ne lisant pas les règles. J'ai dit stop.

avatar

L'Eveil du seigneur des rues (MJ)

J'ai accepté un joueur toxique à ma table en cours de jeu. Il ne lui a fallu que deux séances pour convaincre les autres joueurs (débutants pour la plupart) de massacrer les habitants de Pointesable.

mort

Je suis curieux de savoir comment ils en sont arrivé à cette extrémité.

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Balanzone
avatar

Je suis surpris du nombre d'exemples d'arrêts liés à des problèmes entre joueurs.

avatar

ça ne m'est arrivé qu'une fois, on avait voulu faire une campagne de drow dans Menzoberranzan en ADD2 (oui c'est vieux), on jouait des drows.

Un des joueurs avait choisit un prêtre avec comme dieu Ghaunadaur, du coup dès le début il a manigancé avec l'aide du MJ pour pouvoir avoir une emprise sur nous afin qeu personne ne le dénonce. Les parties ont rapidement tourné au réglement de compte entre PJ (entre familles et entre adorateur de dieu) on a quand même fait pas mal de partie sans arriver à la fin mais c'était très tendu et conflictuel autour de la table. On pourrait se dire que c'était très raccord avec la campagne mais côté joueur j'ai trouvé ça pénible tout le long, j'ai jamais reproduis une campagne de mauvais depuis.

avatar

3 campagnes arrêtées (une maison, la campagne de l'ennemi intérieur et celle de l'orient express) pour cause de déménagement (c'est un réel problème ces étudiants qui trouvent du boulot content).

1 campagne Guildes El Dorado arrêtée à cause d'un joueur qui n'aimait pas le système : à GED, coup critique au combat = blessure fatale (seul un point de destin empêche la mort). S'il adorait tuer les PNJ en un coup, le fait de pouvoir mourir aussi facilement côté PJ l'a vite saoulé. Et plutôt que d'arrêter de combattre n'importe quand et n'importe comment, il a pourri la table jusqu'à ce qu'on abandonne la campagne et qu'on passe à Pathfinder.

avatar

La campagne "le royaume des cieux" en tant que MJ sur Capharnaüm, parce que le groupe de joueur a changé (des gens qui partent, déménage, des nouveaux pour les remplacer ensuite) et parce que c'est difficile de se réunir, et qu'il y a eu pas mal d'arrêts / redémarrages / pauses. Elle est actuellement en phase de reprise, qui sait ?

L'autre campagne définitivement arrêtée, est la seconde partie de Kuro, dans le supplément-jeu Kuro Tensei, pour lequel j'avais prévu une campagne maison, à la suite de la campagne officielle Makkura (campagne maison qui était basée sur nos échanges entre MJ sur un forum et la construction d'un supplément non-officiel Mashiro, qui a bien été diffusé à l'époque) - ce qui s'est passé c'est que moi, je kiffais le côté "super-héros"+"mythologie"+"anticipation"+"horreur" du jeu proposé. Mais il propose d'abord une approche "anticipation"+"horreur" (Kuro) puis un ajout / changement de thème ensuite avec Kuro Tensei. Moi je faisais cette première campagne comme intro pour la seconde, en espérant surtout jouer la seconde qui me plaisait plus que la première. Mes PJ eux ont surkiffé la première, mais n'ont pas réussi à s'adapter au changement de ton de la seconde. Ce truc là plus quelques embrouilles / quiproquos avec les joueurs sur le plan perso, qui ont été résolues depuis par la communication et la bienveillance, mais qui ont pourri l'ambiance à ce moment là ont eu raison de la campagne qui n'a du coup jamais redémarré.

En tant que MJ je crois que ce sont les deux seules qui ont été jouée "longtemps" (plus de trois séances) mais sans aller jusqu'au bout. A coté de ça, j'ai maîtrisé de nombreuses campagnes jusqu'au bout en 35 ans de jdr... Donc je ne me plains pas.

J'ai eu de nombreux "essais non transformés" par contre, des campagnes ou jeux qu'on essaye sur deux ou trois séances et qui n'ont "pas pris" mais je trouve que ça ne compte pas de la même manière. En général une fois qu'un jeu a bien trouvé son public, son rythme, chez moi l'histoire peut durer des années. J'ai des campagnes jouées à raisons d'une séance par mois pendant 5 ans et plus... Notamment sur du Exalted, du Knight...

Mais ces deux là, Capharnaüm et Kuro, je les cites car ce sont à mon avis mes deux seuls "échecs", l'un purement logistique, le second sur un virage narratif / changement d'arc / de thème raté. Et malgré cela, quand j'en parles avec les joueurs concernés, c'est plein de bons souvenirs quand même. Il n'y a pas eu de "conclusion" et on a pas joué jusqu'au bout de ce que je voulais, mais on s'est bien amusé sur ce qu'on a réussi à faire.

PS : j'ai mis que des jeux en MJ, car en PJ, ça m'est arrivé très souvent d'avoir un MJ qui abandonne avant la fin et la liste serait trop longue...

avatar
Plateo

Je suis curieux de savoir comment ils en sont arrivé à cette extrémité.

Plateo

Le joueur était un anti-D&D convaincu, très expérimenté, qui a fait semblant de changer d'avis quand il a vu que mon groupe s'amusait et que j'ai naïvement accepté à ma table.

A la première difficulté rencontrée par le groupe, il a convaincu les joueurs débutants de taper sur tous les PNJ pour débloquer la situation.

avatar

C'est vraiment le genre d'attitude qui donne envie d'inviter le type à d'autre table ou de le recommander ....

avatar

Z-corps (mj) : Campagne bac à sable, une table composée de joueurs rencontrés en GN. Entre la difficulté de les réunir et la quantité d'interventions hors-jeu durant la partie, j'en arrive avec le temps à me dire que le groupe manquait d'un contrat défini. Des regrets, mais ça sert de leçon.

Oltrée (mj) : Bac-à-sable aussi. On jouait avec un couple d'amis, leur fils et le nôtre. Ils se sont séparés... Gros regrets pour les gamins qui se marraient vraiment bien (les parents aussi d'ailleurs) et pour l'avant-poste qui commençait à avoir de la gueule...

Sorcerer (PJ) : On la finira peut-être, j'espère, mais le mj est très occupé. On n'est pas loin de la fin pourtant.

Blade in the dark (PJ) : Une certaine lassitude des autres joueurs par rapport à la systématique et à la relative lourdeur du système. Dommage, j'aime bien moi. Mais il faut peut-être s'affranchir un peu de certaines mécaniques. Le confinement n'a pas aidé, même si on a fait les dernières parties à distance.

avatar

Je vais partager deux expériences répondant au sujet :

Les Masques de Nyarlatothep (MJ) :

J'ai fait jouer cette campagne 3 fois et je l'ai jamais terminée content

2 fois je suis aller très loin dans la campagne, 1 fois a peine commencée et stoppée car j'ai été pris ailleurs.

Concernant l'une des deux fois où j'ai amené loin la campagne... je la faisais jouer à mon club de JDR, et cela a duré bien 1 an. De mémoire (ça date), il y a eu plus d'une dizaine de PJs tues au fil des séances car mon public a l'époque était parfois un peu trop "D&D". Mais ça reste un excellent souvenir.

L'autre fois c'était avec mon premier groupe de potes avec qui j'ai commencé le JDR, équipe prudente et performante largement habituée à l'AdC ... a qui j'ai fait jouer un nombre incalculable de scénarios AdC V1 française. De fabuleux moments et des choses que j'avais apporté à la campagne de leurs scénarios passés content

Eclipse Phase (MJ) :

Campagne maison que j'ai fait jouer en version bêta sur Jovian Chronicles puis sur EP. Histoire rigolote car en fait j'ai fini cette longue campagne !! Sauf que ... je sais pas pourquoi ... j'ai terminé la dernière séance et le final par un cliffhanger (en fait si je sais ... c'était une mise en perspective de toute la campagne).

Et Ben je vous le mets dans le mille : les joueurs considèrent que c'est pas fini car ils ont théorisé et longtemps discutés sur ce qui était révélé par la scène finale ... bref je me suis mis en galère tout seul plaisantin

avatar

Après être arrivé au bout de Legacy of Fire (PF1) le mois passé (commencé début confinement 2020), je me suis rendu compte que je n'avais jamais achevé de grosse campagne de toute ma vie de rôliste.

Je déménage souvent (changement de pays et/ou de région) et c'était vraiment compliqué voire impossible de terminer.

Avec les VTT je dois dire que j'ai confiance en ma capacité à aller jusqu'au bout des prochaines joyeux

avatar

Très récemment,c'est carrément un "one-shot" que je n'ai pas pu finir...."Le chariot des dieux" sur Alien en tant que joueur.
Commencé en Janvier,je viens de jeter l'éponge après une énième annulation de session.Les joueurs,et aussi le MJ malheureusement,avait pris la mauvaise habitude d'annuler les sessions à la dernière minute.Alors un impondérable,ça peut arriver,un deuxième aussi...Mais au bout de la 5e fois,avec des annulations 30 minutes avant la session alors que les dates étaient arrêtées et choisies par tous d'un commun accord,j'ai pour ma part laissé tomber....Et le MJ aussi d'ailleurs.
Je crois que deux joueurs n'accrochaient pas spécialement au jeu et notamment à sa létalité,et donc n'étaient pas super motivés.

avatar

MJ : Pathfinder : campagne sans nom : j'ai du arrêter à cause de gros soucis de santé.

MJ : Pathfinder : L'injonction du dragon : Les problème personnel d'un joueur, un joueur psychopathe et des joueurs consommateurs ont eu raison de la campagne. Le seul joueur normal de la campagne m'a fait part de son admiration devant ma volonté et ma patience face aux autres joueurs.

Et j'ai d'autres exemple en tant que joueur, où là, j'ai été exclu des tables du fait de mon handicap qui "posait problème" selon les intéressés.

avatar

Mésentente violente avec une joyeuse assistée.

Balanzone

Correcteur orthographique ou .. je comprends pas.

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Balanzone
avatar

Ben, si je fais le compte, je n'ai achevé que seule et unique campagne. Anathazerin en MJ, au bout de 2 ans

MJ ou PJ, plusieurs sont en suspens. Envie de changer, lassitude. J'ai un (très) ancien souvenir des masques que nous avons arrêté à la mort du 3ème groupe. Pis on a dû faire un ou 2 donjons pour retrouver le plaisir de jouer !!!