Cookies

Utilisation des cookies

Pour le bon fonctionnement du site, nous utilisons des cookies techniques qui permettent de gérer votre connexion.
Nous utilisons des cookies Google Analytics pour le suivi anonyme de la navigation. Vous pouvez désactiver ces derniers à tout moment ici.

Confirmation

Par défaut, nous conservons votre acceptation durant 13 mois.
Gérez vos cookies ici.



Personnaliser

Prêtres, traditions, aspects et rangs dans les églises 22

Forums > Jeux de rôle > JdR Black Book > Oeil Noir

avatar

Hello, je ne suis pas certain de comprendre comment marche la prêtrise en Aventurie.

  • Tradition et aspects des églises :

Quand on fait un prêtre d'un des douze, on doit invariablement utiliser la tradition présentée ou est-ce réservé à ceux se spécialisant dans un aspect de la divinité (ou cela n'a rien à voir ?). En gros, existe-il des prêtres "génériques" et des prêtres plus spécialisés avec des capacités spéciales ?

Pour ce qui est des aspects, je le vois comme une branche de l'église ne question, c'est bien ça ? Des prêtres peuvent rester "génériques" sans suivre un des apsects plus qu'un autre ?

  • Rangs dans les églises :

Comment passe-t-on d'un rang de novice à acolyte (par exemple) ? est-ce purement politique, lié à des compétences ou autre ? Je n'ai rien vu dans le livre de base là-dessus... C'est peut-être traité dans les bouquins non paru en anglais sur le divin ?

Les joueurs vont débuter en tant que novice, mais comment progresseront-il dans les ordres de leur église ?

  • Relation avec le divin :

Si j'ai bien compris, dans cet univers, les dieux sont "assez" présents par rapport aux actions de leurs prêtres. Cela veut donc dire qu'on ne peut pas trouver "facilement" des prêtres purement "politique" d'un ordre qui dispose de son prorpe agenda (plutôt que celui des dogmes de sa divinité) comme dans l'univers d'Eberron (par exemple) ?

  • talents et bonnes dispositions :

Je n'ai pas bien compris les talents avec lesquels les divinités sont bien disposés (vis à vis de leurs prêtre). Concrètement, il se passe quoi si les prêtres développent d'autres talents et dans quelle condition cela sert ?

Désolé pour toutes mes questions de néophyte, mais j'aime bien comprendre les interactions entre les règles et les univers de jeu... et pour l'instant, je suis encore trèèèèèèèèèèèès léger sur cet univers... gêné

avatar

Vaste sujet avec plein de questions...

1) pour jouer un "prêtre" membre d'une église en théorie pas besoin de choisir de tradition. Pour devenir un prêtre capable de faire des miracles si. Une tradition divine donne accès aux bénédictions communes et aux bénédictions spécialisées du dieu. Cela permet aussi de se spécialiser dans un aspect mais cela est optionnel.

2) a priori pour augmenter son rang je pense qu'il faut prendre les avantages qui augmentent son statut social. Personnellement je jouerai aussi les choses en rôle play et/ou durant les aventures. A mon avis il faut accomplir des actes importants pour son dieu et/ou son église pour mériter cette récompense. Après plus de responsabilités implique moins de temps pour partir en aventure.

3) tous les prêtres membres d'une église ne sont pas capables de miracles a priori, certains sont purement "politiques" ou administratifs. Il se pourrait même que des croyants du sans nom aient infiltré d'autres cultes plaisantin

4) les talents bénis par les dieux sont ceux qui bénéficient de bonus quand tu atteints l'État d'extase. Tous les autres talents ont un malus dans cet état. Faire des miracles, des liturgies ou cérémonies fait gagner de l'extase de mémoire (1 niveau pour 10 PK dépensés). Les prêtres sont tout a fait libres de développer d'autres talents. Ceci dit en général ils ont de bons scores dans ceux de leur dieu.

Surtout n'hésite pas a poser des questions, elles sont les bienvenues.

avatar

Pfff oui l'extase, j'avais déjà zappé !

Pour le point 3 ça veut donc dire que potentiellement dans les hautes instances on pourrait trouver des prêtres sans "sorts" donc... ça me plait ça...démon

avatar

Difficile de dire quelle est la proportion des membres des différentes églises qui sont dotés ou pas de pouvoirs divins (on dit karmiques plutôt d'ailleurs).

Apres je dirai que dans un monde comme l'aventurie où les dieux et leurs prêtres ont un vrai impact potentiel sur la vie de tous les jours un prêtre qui ne disposerait pas de pouvoirs karmiques (donc ne serait pas réellement soutenu par son dieu) ne le crierait sûrement pas sur les toits.

Il y a aussi des gradations entre les prêtres dotés de karma. Il y en a qui en ont plus que d'autres et qui maitrisent plus ou moins bien les liturgies. Tu peux avoir un grade élevé dans la hiérarchie pour telle ou telle raison (famille, politique, piston,...) mais ne pas avoir beaucoup d'energie karmique.

Il y a aussi le fait que contrairement a l'énergie astrale qui est innée et ne peut a priori pas s'apprendre, l'énergie karmique peut apparaître chez quelqu'un au cours de sa vie, notamment parce qu'il fait preuve d'une grande dévotion. Un prêtre qui n'en a pas, est peut-être sur la voie de la développer (ou pas).

avatar

Je ne me souviens pas d'avoir lu quelque chose sur les moyens de franchir les échelons des différentes églises dans le "aventurischer götterwirken I" (après mon allemand étant trop rouillé je picore dedans seulement donc je suis peut-être juste pas tombé dessus), par contre tu as plein de CS liées aux différents aspects des dieux dedans (et de nombreux dieux supplémentaires).

avatar

Bonjour, je me permets de rectifier certaines réponses données jusqu'ici. Bien sûr, libre à vous de changer les accents et de faire vos aventures dans votre aventurie content !

Quelques lignes principales de la théologie de l'ON...

  • Le mystère de Kha est un accord auquel tous les dieux se sont soumis afin de ne pas casser le monde avec les forces surnaturelles. De fait, les dieux sont interdits -en principe- d'intervenir de manière directe et personelle au monde dans le quotidien. Ils sont censés intervenir en cédant une parcelle de leur pouvoir ordonnateur (l'énergie karmique) à leurs intervenants terrestres qui eux alors doivent agir dans le monde. Je ne m'approfondis pas dans les interventions cataclysmiques et légendaires qui ont quand même eu lieu dans l'histoire et où on parle de l'intervention des dieux; je me limite ici au quotidien.
  • Avec la chute des étoiles, les dieux se préparent à un futur, à un changement d'époque. Ils s'occupent donc encore moins qu'avant du quotidien, car ils ont le regard rivé sur les enjeux principaux. Les agents ont plus de responsabilité que jamais!
  • Un dieu peut bien sûr créer un avatar, une entité surnaturelle ou un artéfact majeur en se défaisant d'une partie de sa propre puissance de manière directe. C'est cependant quelque chose de coûteux pour lui, et une telle action sera immédiatement perçu sur l'échiquier cosmique. Pour l'instant, il y a un avatar (ou comment on l'appele au juste, c'est un peu flou) qui est (publiquement) actif. Je vous laisse deviner qui content
  • Ces donc les humains qui doivent gérer le bazar pendant que la patronne est absente... En bref, c'est excessivement rare qu'un individu reçoit de l'énergie karmique de manière directe de son dieu (mais ça arrive!). Dans la sursursurgrande majorité des cas on devient prêtre parce que on est ordonné tel par un autre croyant qui est déjà prêtre et qui connait la liturgie de l'ordination. Au moment de l'ordination on reçoit donc l'énergie karmique. Pour l'utiliser il faut connaître les liturgies spécifiques. C'est clair que la liturgie de l'ordination est extrêmement importante pour une église (et n'est confiée au personnes de confiance et bien croyants). C'est par l'apprentissage des liturgies qu'on peut contrôler au sein de l'église l'importance des personnages. Certaines liturgies n'appartiennent qu'aux têtes des cultes, parfois des liturgies rares se perdent, parfois des historiens, des chercheurs ou même des aventuriers redécouvrent d'anciennes liturgies.
  • Typiquement, les dieux "endormis" (donc pour l'instant ceux qui ne font pas parti des Douze&co) ne disposent plus de prêtres qui disposent de la liturgie de l'ordination, ce qui les gêne terriblement pour agir dans le monde de manière directe. Exemple: l'église de Shinxir, dieu des légionnairs horasiens, a perdu durant les siècles tout ses membres qui connaissaient cette liturgie, dans des combats avec Rondra, Kor et d'autres dangers. C'est de fait la fin de l'église... Récupérer/retrouver cette liturgie sera un objectif majeur pour ses croyants. Je vous ai parlé de l'avatar, heh ben, maintenant vous connaissez aussi son objectif!

Bon je dévie plaisantin

avatar

Pour les églises courantes: le principe est donc que tout prêtre est ordonné (dans tous les sens: ordonné comme fonctionnaire ainsi que ordonné par la liturgie) et dispose donc en principe d'énergie karmique. Il n'empâche que les églises comptent bon nombre de serviteurs: des saints, des prêcheurs, des moines, des aides, des acolytes, des membres des ordres... qui ne disposent pas de l'ordination formelle. Pour le menu peuple c'est parfois peu clair. Mais au sens stricte, les prêtres sans ordination karmiques sont très très rares. Bien sûr, s'ils ont perdu la foi (ou retrouvé un autre comme dans le 13ème...) ils auront perdu leur pouvoir karmique de nouveau, mais en général ils vont essayer de le cacher pour le monde autour.

Pour les autres questions: n'oublie pas que les églises ressemblent leur dieu et sont fort dissemblables. L'église de Firun ou de Tsa n'aura rien à cirer d'une position sociale ou d'un ordre hiérarchique, puisque c'est une croyance qui se base sur le défi individuel (Firun) ou le changement et le renouveau perpétuel (Tsa). Par contre, les grandes églises (Péraine, Praios, Rondra, Boron...) disposent d'une hiérarchie interne claire. La promotion interne dépend de l'église. Certains rangs sont attribués plus ou moins avec l'expérience et/ou le mérite (Rondra, et typiquement dans les ordres) par les supérieurs. Tandis que les postes qui viennent avec un réel pouvoir décisionnel (i.e. maître d'ordre ou de temple ou de région ecclésiaste) doivent d'abord se libérer puis la politique doit faire son jeu.

Dans certains églises la promotion suit des procédures proches du mysticisme (Rondra, Boron), dans d'autres, en particulier le Horasiat (Hésinde, Praios) la politique humaine a réellement son mot à dire. Ce n'est pas un hasard que la maîtresse de l'église de Hésinde soit la mère du jeune empéreur horasien... Ah ouais, j'oubliais évidemment Al'Anfa dans le sud, où tout est politique content mais c'est un cas qui mérite une histoire à part content

Donc pour les grands temples, si tu aimes bien les religieux politiques, il y a de quoi t'éclater. Les églises puissantes ont une influence importante, la politique s'en mêlera!

avatar

Super vos réponses me donnent de quoi cogiter clin d'oeil

J'aime que les clergés des univers comme ça ne soient pas trop figés. En tout cas merci pour l'ensemble de vos réponses, c'est très intéressant, même si elles me font naître d'autres questions sur le sujet du coup (je les garde sous le coude le temps de lire l'almanac)

avatar

J'ai dû zappé un truc : c'est qui l'avatar de Shinxir ?

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Oog des Meesters
avatar

Pas à moi qu'il faut le demander démon

avatar
Calenloth

Heh. Non, ce n'est pas Shinxir qui a envoyé un champion sur Dère pour récupérer l'ordination de base et de se frayer un chemin dans le panthéon pour l'époque à venir content... Pour l'instant Shinxir n'est plus actif en Aventurie, c'est en toute et bonne mesure un dieu "dormant".

avatar

Je tiens toutefois à préciser que la vision que je vous donne est celui d'un MJ de l'extérieur.

Pour quasi chaque aventurin, il y a le panthéon des Douze, puis le Treizième, puis basta, le reste ce sont des illusions de quelques malades mentaux. Il n'y a que quelques magiciens noirs ou savants exotiques qui pourraient envisager que les dieux actuels puissent évoluer et qu'il y ait réellement jamais eu d'autres dieux.

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Dany40
avatar
Oog des Meesters

Tes réponses mettent en lumière l’intérêt des Vade Mecum j’ai l’impression content.

Pour moi ... vous me direz amis experts si c’est cohérent ... les prêtres sont tous ordonnés donc dotés de pouvoirs MAIS ils ne sont pas non plus extrêmement nombreux. Dans un temple il y aura quelques prêtres dotés de pouvoirs et autour d’eux un nombre bien plus important de scribes , théosophes, administrateurs ou orateurs servant le culte de façon « profane ».

Pour moi , tout comme les mages, les prêtres sont des êtres assez exceptionnels et les miracles ne sont pas communs (a part les bénédictions plaisantin )

EDIT : Je peux me tromper mais j’ai l’impression que l’Aventurie est un univers où l’impact de la magie reste limité dans le quotidien des gens ... donnant un monde assez terre à terre au quotidien même si des forces et phénomènes mystiques existent et peuvent survenir. Mais ces pouvoirs mystiques sont massivement cadrés dans des institutions et des traditions leur donnant un aspect et un usage clair et circonscrit... les guildes de mage et les clergés en tête de liste .

Les pouvoirs hors de cadre visibles (sorcières ou druides par exemple) provoquent un sentiment de crainte et donc de rejet par le peuple avec des conséquences fortes sur la marge de manœuvre des mystiques concernés.

Les règles , une fois de plus , sont totalement en accord avec le monde à ce niveau . La récupération lente des points de Karma ou Astraux, couplée au nombre limité de points de base disponibles, obligent à une utilisation réfléchie et limitée des pouvoirs mystiques.... sauf à accepter des coûts notables en potions ou capacités avancées pour se donner plus de marge (mais sans jamais obtenir une capacité de récupération totale en une nuit comme à D&D)

avatar

10/10. Low fantasy...

Dans un petit pays comme l'Andergst ou la Nostrie, un groupe de héros expérimentés consistant d'un mage, un prêtre, un guerrier et un voleur ou un nain d'un niveau solide constitue déjà une puissance et une rassemblement de compétences qui peut faire la différence.

Les paysans dans un petit village voient rarement plus de surnaturel dans leur quotidien que les miracles mineurs de leur prêtre de village (bénédiction des nouveaux-nés, bénédiction des champs, guérison occasionelle, bénédiction des champs de Boron, en somme plutôt peu spectaculaires). C'est pour cela que pour des soucis surnaturelles il faut souvent des aides externes.

Bien sûr, les aventuriers mènent souvent une vie qui les amène à des situations et des personnages plus exceptionnelles, et en somme toute il y a pas mal de magie et de surnaturel dans le monde. Mais il faut le trouver...

Par exemple, l'hôtel de luxe principal de Gareth peut se permettre une chambre magiquement refroidie pour son restaurant, pour la majorité des auberges c'en est loin d'être le cas.

Bien sûr, chaque MJ peut colorer avec plus ou moins de magie son Aventirie à lui...

avatar

10/10. Low fantasy...

Dans un petit pays comme l'Andergst ou la Nostrie, un groupe de héros expérimentés consistant d'un mage, un prêtre, un guerrier et un voleur ou un nain d'un niveau solide constitue déjà une puissance et une rassemblement de compétences qui peut faire la différence.

Les paysans dans un petit village voient rarement plus de surnaturel dans leur quotidien que les miracles mineurs de leur prêtre de village (bénédiction des nouveaux-nés, bénédiction des champs, guérison occasionelle, bénédiction des champs de Boron, en somme plutôt peu spectaculaires). C'est pour cela que pour des soucis surnaturelles il faut souvent des aides externes.

Bien sûr, les aventuriers mènent souvent une vie qui les amène à des situations et des personnages plus exceptionnelles, et en somme toute il y a pas mal de magie et de surnaturel dans le monde. Mais il faut le trouver...

Par exemple, l'hôtel de luxe principal de Gareth peut se permettre une chambre magiquement refroidie pour son restaurant, pour la majorité des auberges c'en est loin d'être le cas.

Bien sûr, chaque MJ peut colorer avec plus ou moins de magie son Aventirie à lui...

Oog des Meesters

Chouette j’ai bien saisi le principe content

Par contre j’utilise plutôt Realistic Fantasy pour parler de l’ON. L’idée de Low Fantasy portant pour moi l’absence totale de magies puissantes plutôt que leur rareté ... mais c’est du chipotage plaisantin

avatar

Hop, nouvelle question sur le fonctionnement des églises : comment sont gérés les morts ? enterrement, crémation, autres ? dépend de la divinité vénérés ? Est-ce uniquement l'apanage des prêtres de Boron ?

avatar

Chez les humains, c'est Boron qui s'en occupe, et personne d'autre, sauf (peut-être) chez les Thorvalois (faudrait que je regarde) qui n'aiment pas certains dieux bosaprans tels que Boron et surtout Praios. Enterrement dans un champ de Boron (cimetière) ou des catacombes (en ville, majoritairement sous les temples). En règle général on ne brûle pas les corps. Certains rares tulamides suivent les anciens rites qui consistent en déposer les corps sur une montagne sacrée pour que le corps soit consommé par les charognes. Les novadis en particulier connaissent le phénomène des "tours des morts" où on entasse les cadavres.

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Evensnalgonel
avatar
Oog des Meesters

super. Donc ça veut dire qu'il y a au moins un prêtre de Boron dans chaque communauté ? Dans le cas contraire, c'est qu'il y a des prêtres itinérants ?

Et concernant les églises, des prêtres de confessions différentes peuvent partager le même bâtiment (église) ?

avatar

Les autres prêtres des douze dieux ont la possibilité de bénir une tombe comme les prêtres de boron. Cela fait partie des bénédictions "communes" que partagent les douze dieux entre leurs prêtres.

Du coup même si Boron est le dieu attitré de tout ce qui touche a la mort, pas sûr qu'il y ait un prêtre de Boron dans chaque communauté.

Ex dans le petit village du scénario "manifestation céleste" il n'y a qu'un prêtre de Praios au village. Dans ce cas précis je pense que c'est lui qui fait les enterrements (faute de prêtre de Boron). C'est sans doute lui aussi qui bénit les champs (faute de prêtre de Peraine)

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Evensnalgonel
avatar
Dyvim

Effectivement, ça me paraît plus cohérent comme ça clin d'oeil

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Oog des Meesters