Questions techniques 3006

Forums > Jeux de rôle > JdR Black Book > Chroniques Oubliées Casus

avatar

Ah oui, au temps pour moi !

Je préfère largement la bonne syntaxe : "Ô taon pourre moa !". Ou un truc comme ça.
(d'accord, je sors)

avatar

Désolé de la question mais je me sens bête, je ne trouve pas la réponse.

Je regarde les profils de lanceurs de sorts comme le magicien et l'ensorceleur, et je me pose la question:

Si un joueur ensorceleur ou magicien prend à la création 2 rangs 1 de voies non offensives, comme Air / divination ou Magie protectrice et Magie universelle, comment combat-il?

Il n'a pas d'armes à distance dans son équipement, il doit aller frapper les ennemis de son bâton ou de sa dague?

Je vois bien qu'il a un modificateur d'attaque magique en fonction de son CHA ou de son INT, mais aucun DM associé.

Un lanceur de sorts ne peut infliger des dégâts autrement qu'avec ses armes sans capacité offensive d'une de ses voies?

Ce message a reçu 3 réponses de
  • Romje
  • ,
  • LeoDanto
  • et
  • fouchepi
avatar
saerzin

Ben, oui, baton et dague content autant dire qu'il va apprécier de passer niveau 2 content

Ce message a reçu 1 réponse de
  • saerzin
avatar
Romje

C'est là que je vois que j'ai bien été influencé par DD5 et ses tours de magie spammables malade

Merci de la réponse!

avatar
saerzin

Pour l'ensorceleur, c'est effectivement un soucis.

Je n'en ai jamais eu à ma table mais si ça avait été le cas, j'aurais probablement inversé les deux premiers pouvoirs de la voie de l'Air.

Si malgré tout le lanceur de sort, qu'il soit magicien ou ensorceleur, préfère ne pas prendre de sort offensif, c'est son choix (il faudra qu'il ait conscience qu'il risque de s'ennuyer en combat dans un premier temps).

avatar
saerzin

C'est effectivement le cas. tu peux palier à cela en donnant, comme pour les pré-tirés du livre de base, un bâton rubis (ou un baton similaire) à l'ensorceleur.

Bâton rubis : à son départ, son maître a offert à Caliostro ce présent d’une immense valeur. Au prix d’une action limitée, il peut produire un rayon ardent d’une portée de dix mètres. Sur un test d’attaque magique réussi, il inflige [1d4+Mod. de CHA] DM.

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Ulti
avatar
fouchepi

C'est aussi ce que j'ai fait la fois où j'ai eu un ensorceleur à ma table. Sans ça, c'est vraiment galère au niveau 1 pour un ensorceleur (mais j'avais limité à 1d4+2, quand même...). Il y a aussi une règle optionelle qui permet d'avoir un sort d'attaque au niveau 1, en remplaçant le familier par la capacité Choc, mais il faut accepter de jouer un ensorceleur sans familier.

avatar

Je pense que je donnerai d'entrée au personnage une baguette de choc contenant 40 charges en début de partie, cela devrait lui permettre de tenir jusqu'au niveau 2.

avatar

Personnellement je suis moyen fan des objets magiques qui servent à compenser une classe.

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Selfedrick
avatar
LeoDanto

C'est marrant mais moi aussi.

Du coup si le joueur galère ben il était conscient du risque au départ...

avatar

ouais, ou alors on calibre le scénar en fonction du fait qu'il y en a un qui sert à rien sauf à se planquer pendant les combats. OK, le joueur s'ennuie 3 minutes, mais y a pas que les combats qui comptent quand même content

avatar

C'est marrant mais moi aussi.

Du coup si le joueur galère ben il était conscient du risque au départ...

Selfedrick

Alors oui et non.

Pour le coup je suis plus dans l'optique Romje. Il y a de bonnes chances qu'un personnage qui se retrouve (temporairement) avec des capacités martiales très faibles puisse exprimer quand même son potentiel dans d'autres circonstances. Par exemple un Ensorceleur, c'est avant tout un personnage Charismatique: donc max de points de chance et des bonus dans toutes les tests de compétences sociales.

Si en plus il opte pour la voie du familier, il dispose d'une quantité d'options de jeu très intéressantes... mais pas en combat où c'est le copain guerrier qui est là pour faire le job (et encore, avec le familier il y aurait certainement moyen de trouver des trucs à faire avec le décor).

Après, si le scénario prévu est une gros donjon avec une suite de situation qui n'auront pas d'autres façons de se résoudre que de passer tous les adversaires par le fil de l'épée, y'a un truc à prévoir au niveau de la création de personnage oui.

avatar

Le problème des combats au niveau 1 c'est que la première attaque critique qui passe et c'est un PJ qui se fait one shot.
De mon coté c'est arrivé trois fois sur retour à Clairal, le Worg qui met 22 DM sur un critique ça couche n'importe quel PJ de niveau 1, idem avec l'Ankheg donc si en plus il y a un PJ dans le lot qui DPS pas j'imagine même pas la longueur des combats content

Après effectivement chacun fait comme il veut, moi je n'ai pas envie de voir mon groupe mourrir sur le premier scénario, sinon il faut obliger les lanceurs de sort à choisir au minimum un sort d'attaque au niveau 1.

Pas non plus envie d'entendre un PJ se plaindre parce que le MJ l'a laissé partir sur un personnage tout pourri...

Ce message a reçu 1 réponse de
  • FredDeLyon
avatar

Le problème des combats au niveau 1 c'est que la première attaque critique qui passe et c'est un PJ qui se fait one shot.
De mon coté c'est arrivé trois fois sur retour à Clairal, le Worg qui met 22 DM sur un critique ça couche n'importe quel PJ de niveau 1, idem avec l'Ankheg donc si en plus il y a un PJ dans le lot qui DPS pas j'imagine même pas la longueur des combats content

C'est - à mon sens - pas un exemple super heureux: Retour à Clairval a une construction classique "donjonesque" où s'il est vrai que certaines situations peuvent se résoudre sans accrocs - les combats ont quand même une place non négligeables. Ce n'est pas pour rien d'ailleurs que le pré-tiré ensorceleur dispose d'un objet magique.

Mais à ce stade, je préfère alors inverser les deux premiers rangs de la voie des airs que de donner un objet magique pour combler une carence martiale qui pourrait avoir un impact réel sur le plaisir de jeu du joueur pour le scénario prévu.

avatar
Nidhogg

Il suffit d’interdire les critiques à faibles niveaux, et les introduire plus tard. Et le tour est joué.

Mais de toute façon à COF, même à 0 PV, un PJ n’est pas mort mais inconscient, alors bon...

avatar

Je n'avais pas vu pour le bâton rubis de Caliostro. En mettant un peu le nez dans les stats des personnages prétirés on voit effectivement qu'il y a pour chaque perso un bonus au niveau de l'attaque.

Je trouve personnellement que c'est une bonne idée, j'ai quand même eu un PJ qui a hurlé "Vient te battre sale lache!" dans la caverne des crânes creux quand le worg a dévoré un des PJ.
J'ai demandé un test de FOR pour voir un peu la puissance de son cri et il a fait une réussite critique. Je vous fais pas de dessin sur la suite des événement...

Un MJ doit s'adpater aussi à ses PJ, même au suicidaire content

avatar

Fred, si tu prends en DM le double de ton score de CON c'est mort instantanné normallement dans les règles, un personnage avec 5PV qui en perd 22 techniquement il y a plus grand chose à faire pour lui, surtout avec des PJ niveau 1 qui n'ont pas de vrai compétences en soins.

Effectivement interdire les critiques aux monstres c'est pas une mauvaise idée pour le premier scénario, surtout quand le MJ a de la chance aux dés ^^

avatar

Fred, si tu prends en DM le double de ton score de CON c'est mort instantanné normallement dans les règles,

Dans les règles optionnelles uniquement.

Dans les règles "normales", à 0 PV t'es juste hors combat.

Accessoirement, 4 PJ couchés ne signifie pas forcément 4 personnages morts: on peut aussi les capturer pour les sacrifier ensuite lors d'un rituel quelconque (et leur laisser une chance de s'enfuir pendant les préparatifs). Bon avec un worg ça doit marcher moyen cette solution... :p

avatar

Il y a effectivement un problème pour l'ensorceleur. Et la capacité choc pour remplacer le familier est une tentative d'y remédier. Et cela n'empêche pas de prendre la voie du familier à la place d'une autre voie.

avatar

Encore une question! décidemment...

Certaines races ont comme capacité de remplacer l'une des voies du profil par la voie raciale, dès la création plutôt que de devoir attendre le niveau 8.

Mais un joueur qui joue une telle race, doit à la création choisir 2 capacités de rang 1. Les capacités de la voie raciale coûtent normalement 2 points. Un joueur qui joue une telle race peut-il quand même choisir le premier rang de sa voie raciale à la création avec un rang 1 d'une autre voie?