Venez partager vos règles maison pour D&D 5 173

Forums > Jeux de rôle > Dungeons & Dragons ®

avatar

Bonsoir, concernant la récupération des PdV, il y a eu des propositions plutôt dures invitant à n'octroyer des gains que si le repos se tient réellement au calme, en sécurité (no stress) et dans des conditions de confort très correctes (lit, chauffage...) tout en limitant la récupération naturelle (sans pour autant aller jusqu'à appliquer la règle de réalisme de la page 167 du DMG) :

Repos Court : (toujours 1h00 mais remplace le repos long ou alors vient en plus d'un repos long et 1 x / jour seulement pour la récupération des PdV : les répos courts supplémentaires suivants permettront la récupération prévue dans les régles de bases pour les sorts, les aptitudes etc... mais pas celle des PdV)

Gain maxi de PdV = [ Lancer Mod Maîtrise/2 ou moins x (Dé de Vie + Mod. de CON) ] avec Mod Maîtrise/2 arrondi au supérieur et minimum 1

Repos Long : (toujours 8h00 mais 1 fois par cycle de 24h00 et mini 8h00 entre chaque repos long)

Gain maxi de PdV = [ Lancer Mod Maîtrise ou moins x (Dé de Vie + Mod. de CON) ]

Gain de Dés de Vie = Mod. Maîtrise + Mod. CON/2 (arrondi au supérieur et minimum 0)

Quelles sont les règles perso que vous appliquez sur ces récupérations (si vous avez adapté les règles de base) ? Appliquez vous la règle du DMG "Le réalisme sans concession" avec repos court 8h00 et repos long 7 jours (en ne l'appliquant que pour les PdV mais pas pour les récupérations des sorts et autres réactivations de dons etc...) ? Il y a aussi le système L5R avec dédoublement des compteurs de Vie...

avatar

Perso j'applique les règles du DMG pour rendre le jeu plus gritty. Sauf la récuparétion des sorts qui se fait après 8 heures de someil ininterrompu pour tous récupérer dans l'ordre croissant des niveaux. Sans cette modification, un lanceur de sorts de bas niveau ne peut récupérer ses sorts pendant un scénario, s'il a besoin d'un repos long d'1 semaine.

Pour les PVs je limitent le lancer du dé de vie aux 9 1er niveaux, soit 10 dés de vie maximum + bonus constits. Ensuite des niveaux 10 à 19 c'est 1 tiers du max du dé de vie par niveau, donc 2pts pour le d6, 3 pts pour le d8 et 4pts pour le d10, plus bonus de constit. Au niveau 20 c'est le double du max du dé de vie plus le double du bonus de constit. Comme les niveaux sont capé à 20 dans DD5, les PJs qui l'atteignent ont droit à un bonus.clin d'oeil

Pour le 20 nat j'applique la règle que j'ai toujours appliqué depuis AD&D. Sur un 20 naturel au dé d'attaque les dégâts sont *2, tous les bonus aux dégâts inclus. Je ne sais pas d'uù vient cette règle. Je ne crois pas qu'elle est jamais été officielle mais depuis 1981 qe je joue en France, je l'ai toujours vu. Par contre ce que je n'ai vu dans aucun des livres de règles d'AD&D1, et il ne me manque que le Manuel of Planes, est une table de dégâts critique.

J'ai une autre règle maison, j'utilise la table d'XPs du guerrier d'AD&D1 pour le smontées de niveau. Je déteste celle de D&D5 qui te fait être 2e niveau juste après une mandale à un gob' et 3e niveau en doublant ta mandale d'une pair de coup de lattes. Je trouve ça parfaitement ridicule; Les niveaux ça se méritent et les PJs doivent en baver pour les monter, certains y laissant leur peau.

Et comme pou les PVs, je connais et comprend très bien les justifications données par les auteurs sur la facilité de monter de niveau. Mais tous comme pour les PVs je n'y adhèrent pas et en plus je m'en fous complètement de leur explications. Leur logique de gameplay n'est pas la mienne.

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Panda Monk
avatar
alanthyr

Hello, aurais-tu une version téléchargeable de tes adapatations sur Greyhawk ? Merci par avance plaisantin

Ce message a reçu 1 réponse de
  • alanthyr
avatar
WolfRider4594

C'est vrai que beaucoup de joueurs appliquent (jets de dégats+mod) x 2 pour les critiques. Et cela fonctionne pas mal du tout également oui

avatar

Les x2 et x3 qui apparaissent dans les tables d'armes de d20 aident pas mal à l'idée de multiplier les dégâts par 2 ou par 3.

avatar
Panda Monk

Merci pour le partage ! content

avatar
Panda Monk

Tu as tout sur la page FB Greyhawk VF - MJ Only

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Helicon38
avatar
alanthyr

Un lien hors Facebook est il possible ?

avatar
J'ai une autre règle maison, j'utilise la table d'XPs du guerrier d'AD&D1 pour le smontées de niveau. Je déteste celle de D&D5 qui te fait être 2e niveau juste après une mandale à un gob' et 3e niveau en doublant ta mandale d'une pair de coup de lattes. Je trouve ça parfaitement ridicule; Les niveaux ça se méritent et les PJs doivent en baver pour les monter, certains y laissant leur peau.

Très bonne idée, c'est un des points faibles de DD5 je trouve également, l'étagement des seuils de XP à haut level ; là-dessus (comme pour la limitation des PV après le 9e), ADD1 était mieux conçu ; après y a peut-être un entre deux à trouver, car de mémoire la table de progression en ADD1 c'était quand même hardcore.

avatar

Saperlipopette ! Nom d'un Gob chevelu ! Moi qui ai toujours refusé de m'inscrire sur fesse bouc ! Oh yes, un lien sur un autre système please ! Thx !

Ce message a reçu 1 réponse de
  • alanthyr
avatar
Panda Monk

bah mon FB me sert à stocker mes "productions" (un bien grand mot plaisantin )
Donne moi ton mail et je te l'envoie.

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Ser Rolf
avatar

Une autre règle maison qui est plus une question de sémantique qu'autre chose : le paladin n'existe plus vraiment. Il est remplacé par Chevaler Saint. Dans mon idée, le "paladin" D&D5 n'a parfois rien à voir avec l'idée que je me fais du paladin version D&D.
Le paladin est pour moi obligatoirement LB et avec un serment en adéquation. Or tous les serments ne se rapprochent pas du concept LB (NON LE BUT DE CE POST N'EST PAS DE LANCER UN DEBAT SUR LES ALIGNEMENTS clin d'oeil)
De plus dans Greyhawk, un culte peut être accessible à plus d'un alignement comme (par exemple) le culte de Saint Cuthbert accepte les LN et les LB. Et là un "paladin'" LN, j'avais vraiment du mal.
Alors j'ai opté pour la solution suivante : on dénomme Chevalier Saint le bras armée d'un culte. Ainsi vous pourrez avoir un Chevalier Saint d'Ehlonna (NB) ou de Kord (CB) voire même d'Obad-Haï (NN).
"Paladin" devient de ce fait un titre à part entière. Quelqu'un qui croisera un Paladin saura que ce n'est pas un titre galvaudé. Ainsi n'importe qui ne peut pas se présenter comme paladin et se comporter à l'opposé de ce que suppose le titre.

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Panda Monk
avatar
alanthyr

Preneur aussi plaisantin

avatar
alanthyr

Hello Alanthyr, pour les Paladins, j'ai conservé un alignement "Bon" obligatoirement. En laissant choix sur le "Loyal". Ceci dit j'ai débuté la création d'un Paladin Noir avec sort ad hoc. Non peaufiné car personne n'a souhaité en jouer jusqu'à présent dans mon cercle de joueurs/amis ou Club... donc voilà voilà... je suis assez d'accord avec ton idée, ceci dit, il faudrait adapter les Paladins en fonction de la Déité servie et si l'on accepte des alignements différents (schématiquement je m'en tiendrais à Bon / Neutres / Mauvais) réaligner tous les sorts et la phylosophie de la classe. Du coup c'est un boulot que je n'ai pas encore réalisé

Ce message a reçu 1 réponse de
  • alanthyr
avatar
Panda Monk

ah mais dans mon idée, un paladin chevalier saint d'un culte mauvais est tout à fait faisable.
Je reste sur la même base technique, seulement il fait des dommages nécrotiques au lieu de dommages radiants. Et son bonus au châtiment sera sur les Célestes et les Fées.
l'Antipaladin étant également un statut à part.

avatar

Sauf Châtiment divin, qui peut effectivement poser problème à mon avis, ce que tu décris ne me semble pas une règle maison. Parce que techniquement paladin est le nom d'une classe (un archétype en somme) et pas un titre dans une société (cela peut l'être aussi par accident, bien sûr).

Certes le statut des alignements a radicalement changé dans la version 5, au point ne plus avoir d'implication technique, de ne plus être détectables (sauf par un Sorcier avec un familier Esprit follet, seule et unique exception à ma connaissance), etc. Et enfin dans les descriptions des Serments sacrés, on comprend très bien que la plupart de ces gars-là ne sont pas d'alignement loyal bon.

Si je ne connaissais pas les Paladins anciennes-versions, à la lecture de leurs Serments Sacrés, je dirais que :

- un Chevalier de Dévotion pourrait probablement plutôt être Loyal bon (je cite aidedd : "agissant avec l'honneur à la poursuite de la justice et du bien le plus grand. ")

- un Chevalier des Anciens (je préfère Chevalier vert): Neutre bon (je cite : "Ce serment met l'accent sur les principes du bien au-dessus des questions de loi ou de chaos." )

- un Chevalier de Vengeance : Loyal neutre (je cite : "les paladins qui font le serment de vengeance sont eux-mêmes généralement d'alignement neutre ou loyal neutre.")

- un Chevalier de Conquète : Loyal mauvais

- un Chevalier de Traîtrise : Chaotique mauvais

- un Chevalier de Rédemption : Neutre bon (voire Chaotique bon ?)

- un Chevalier d'Héroïsme : l'alignement de la divinité.

En tout cas, sauf pour le Serment de Dévotion, il est bien écrit nulle part qu'un Paladin devrait être LB en effet. Mais dans une société donnée, le mot "Paladin" peut très bien ne pas exister, et une désignation particulière exister pour les paladins de chaque Serment qui y existe. De fait, pour moi, un "Chevalier Saint" ce serait plutôt un Paladin au Serment d'Héroïsme, mais dans un autre monde on pourrait l'appeler un "Guerrier Elu", etc.

Edit : réécriture de mon post, parce que j'avais fait un contresens total à la lecture du tien, mille excuses pour cette édition.

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Panda Monk
avatar

D'ailleurs cela me fait penser que j'ai bien du mal avec pas mal de noms de classes (moine, par exemple) aussi, donc je ne les utilise pas dans l'univers de jeu, seulement d'un point de vue technique. Cela me permet d'autoriser techniquement le Samouraï sans que le personnage soit un Samouraï au sens culturel de la société, je conçois qu'il puisse exister un Samouraï Drow, mais il n'aurait rien à voir culturellement avec un Samouraï japonais. Pour moi, une classe ou un archétype, ce n'est qu'un principe technique (sauf rares exceptions).

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Rankkor
avatar

Me rapelle pas d'une classe de samuraï dans le PHB de D&D5, ça doit être dans un supplément que jen'ai pas.

Dans ma version de Greyhawk après les Guerres de Greyhawk il y a des tiefelins mais pas de dragongborn, ceux-là n'existent que dans Krynn pour moi. Mais ce sont des tiefelins plus proches de ceux de Planescape que de D&D5. Petites cornes, queue mais apparance humaine pour le reste et pas du tout les énormes et hideuses cornes de bouquetins avec de gros yeux unicolor sans pupilles. Ils sont présent à Greyhawk depuis longtemps, puisqu'il y a un portail vers Sigil, mais les bouleversements des guerres font qu'on en trouve maintenant un peu partout. Avec l'ostracisme que leur aparence démoniaque entraine dans certains coins particulièrement anti-Iuz, comme le Furyondy et Veluna.

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Jay
avatar
Jay

Je plussoie.

De mon point de vue les choix de la classe est en quelques sortes un métier, ou une orientation du style de vie et / ou de combattre.

Toujours selon mon interprétation, un barbare n'est pas un mec qui vit dans les steppes désolée du fin fond du trous du c... du monde. Mais un mec qui se bat en se laissant dominer par ses émotions et en utilisant sa rage de vaincre et sa force. Et dans la vie il peut être forgeron... Un autre type peut être ensorceleur et exercer la fonction de grand mage dans une caste d'utilisateurs de la magie. Sa façon de puiser dans la toile de la magie pour alimenter ses sorts etant différente de celle de ses congénères.

Et selon moi le paladin ne déroge pas à ma règle.

avatar
WolfRider4594

Samouraï est un archétype martial du guerrier, qui apparaît dans le Xanathar et dans cet UA.