Sans Détour perd les licences Call of Cthulhu, Aventures et Mutant Year Zero 3207

Forums > Jeux de rôle

avatar

Ouais, sur ce coup là, on sait que dans Stellar il y a Christophe Ammirati. On le voit ici.

C'est franchement pas classe, d'un côté Sans Détour (la main gauche), de l'autre Stellar (la main droite).

J'ai vu moi aussi cet article 12. Me concernant, je n'ai été averti d'une vente en solde pour Byzance An 800 que par mail, et c'était bien avant décembre 2018. Et absolument pas de courrier envoyé avec accusé de réception.

Si ça se trouve, à la prochaine vente express, ils vont sortir du chapeau les Mystères de Marseille ou annoncer sa sortie prochaine...

avatar

Bon je mange mon chapeau, j'étais super naïf ! en larmes

avatar

Si on juge qu’une entreprise manque d’éthique (voire plus), on peut soit continuer d’acheter parce que c’est pas cher ou que c’est une bonne occasion ou que sais-je d’autre qui rend l’achat intéressant, mais dans ce cas, qu’on le regrette ou pas, c’est cautionner la démarche.

Soit on achète sa came ailleurs pour être raccord avec ses propres valeurs. Le pouvoir est toujours chez le consommateur car c’est le consommateur qui fait la sélection naturelle dans un monde mercantile.

Le seul truc, c’est qu’il ne faut pas et acheter et se plaindre. clin d'oeil

Mais c’est bien de remonter l’info pour prévenir les autres.

avatar

Exactement. J'avais entendu un commercial qui l'expliquait très bien dans une émission radio. Notre premier bulletin de vote, c'est notre cadis. Les entreprises ne sont pas bêtes : elles produisent ce que nous achetons. Donc, plus nous achetons un truc, plus elles le produisent. À nous, collectivement, de leur dire ce que nous voulons qu'elles produisent...

Donc, pour ma part, malgré les propositions très alléchantes de SD, ça a été niet dès que j'ai eu vent de cette histoire. Ce qui m'a d'ailleurs permis de me remettre à l'anglais.

avatar

Je lis vos commentaires sur Sans détour pour la licence AdC. Avez vous des nouvelles de la PP de Confrontation. J'image que c'est aussi la même chose ? ca sent pas bon ...

avatar
Tristan Lhomme

Au début, je pensais qu'ils allaient vendre leur stock en faisant passer le neuf en occaz comme ça rien à redonner concernant les droits d'auteur à personne et chaosium l'avait également dans l'os, c'était plus malin mais là en créant une pseudo societé je comprends pas , ils prennent un risque judiciaire que les auteurs se retournent contre eux. À moins que justement cela a été réalisé sous les conseils d'un avocat...

Ce message a reçu 2 réponses de
  • Melnuur
  • et
  • Dohnar
avatar
Zarovitch

Je ne suis pas sûr que la Répression des Fraudes donne raison à SD sur ce point.

avatar
Zarovitch

Sauf que le montage est tout à fait légal, Stellar a racheté (sûrement le dernier jour) le stock de SD (comme aurait pu le faire une boutique quelconque), et ensuite a demandé à SD de s'occuper de ses ventes.

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Zarovitch
avatar
Dohnar

Sauf que le directeur de cette societé est un gars qui est également important chez SD ! Donc à voir.

avatar

Le point qui pourrait faire tiquer, outre le directeur, en effet, c'est que SD soit chargée de s'occuper des ventes de ce qu'elle a déjà vendu à une autre société... Mais pour qu'il y ait inspection de la répression des fraudes, encore faudrait-il qu'il y ait plainte...

avatar

Je serais eux, j'aurais tout fait pour faire amende honnaorable et payer mon dû fait la magouille suivante : je cède gracieusement mon stock de papier (que je n'ai plus droit de vendre) à la société Top-Moumoute™. Celle-ci dispose ainsi de livre d'occasions, qu'elle est en droit de revendre, comme tout livre d'occasion (accessoirement, n'a-t-on pas vu passer une annonce comme quoi SD cherchait à changer son statut pour y intégrer la vente de livres d'occasions...). Bref, tu l'as dans le baba, je pense !

Murt

En fait, je me demande même si l'astuce ne consiste pas tout simplement pour Sans-Détour à "avoir vendu" avant la date échéance son stock à une société qui n'est donc pas l'éditeur du jeu et qui, comme toute boutique, peut le vendre en ligne. Je ne sais pas précisément ce que permet le droit à ce niveau, mais ça pourrait faire le job : officiellement, SD ne vend plus les produits qu'il n'a plus le droit d'éditer, et une société de l'espace se met à faire de la vente en ligne. Yeah, trop bien !

Après, même avec cette astuce, la vente des deux campagnes Les Masques et Le jour de la bête demeurent plus que litigieux puisque Chaosium a autorisé SD à livrer les bouquins à ceux qui l'ont précommandé, mais pas à la commercialiser. Donc logiquement, SD ne pouvait pas céder son stock à Stellar, puisque Stellar n'a pas souscrit en tant que boutique. A moins qu'on ne découvre que Stellar n'a souscrit à xxx exemplaires ?

avatar

Il est tout à fait possible que SD ait vendu légalement ses stocks à un tiers, n'ayant eux plus le droit de le faire aprés la date limite.

Cela dit, cela représente un produit comptable pour SD, et donc cette entreprise reste redevable d'une somme X auprés de chaosium et des auteurs (selon leurs contrats) sur cette vente, et ce quelque soit le nombre d'exemplaires que le tier revendra d'occasion.

Le risque possible est que le tier en question recommande en chine des exemplaires des deux campagnes MdN et JdlB pour vendre du neuf comme occasion. Une telle action serait difficile à controler, vu que les éléments de ces campagnes sont arrivés ensemble, mais sous conditionnement séparé, et que le montage c'est fait chez SD.

Comment savoir combien d'exemplaires avaient été commandé en plus des préco, au vue du succés d'autre produits (ex 5 supplices)?

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Phil
avatar

..donc ils ont lez soit avec eux, du coup.

C'est quand même particulier.

Edge et/ou Chaosium pourrait porter plainte pour parasitisme ?

avatar

*le droit (téléphone).

Si je comprends, c'est comme si Carrefour avait acheté tout les stocks à 23h59 a la date limite.

J'avais fais la blague d'ailleur (et un autre l'avait faite avant moi) mais je savais pas qu'on a le droit de vendre sous emballage du ("faux") produit "d'occasion".

---

Quelqu'un demandait des nouvelles de Confrontation, ben silence radio depuis 4 mois.

avatar
ephan

Bonjour Ephan, aurais-tu commandé Les Masques sur LudikBazar à l'époque du financement participatif ? C'est mon cas, et je pensais devoir m'asseoir sur mes frais, d'autant que le service client de SD n'avait pas répondu à mon mail sur le sujet.

Y aurait-il un espoir ?

Ce message a reçu 1 réponse de
  • ephan
avatar
accreditation ultraviolette

Une tentative d'analyse. Pas de defense ou d'accusation et du recul sans parti-pris. Juste Business le JdR : "tu es gérant de SD, tu es dans telle situation... Tu fais quoi ?". Et ce jeu n'intégre évidemment pas les alignements (trop rigides ces trucs relatifs à la moralité 😆).

Donc...

Une commande c'est un papier officiel avec, entre autres petites choses, une quantité. Donc si SD commande 100 et en revend à Stellar 90, Stellar doit en vendre 90. Point.

Apres, rien n'empêche Stellar de signer un contrat avec SD pour livrer ses 90 ventes en Europe (vous savez, le fameux circuit court...). Des boîtes ayant des actionnaires communs ce n'est pas interdit sinon le CAC40, les holdings et les GAFA n'existeraient pas...

S'il y a plus de 90 ventes constatées, Chaosium et les zoteurs iront râler chez Stellar, pas chez SD et ce quand bien même le proprio de SD est actionnaire de Stellar. Car je doute que SD fasse l'erreur de servir de dépôt/expéditionnaire final en France de ouatmil exemplaires supplémentaires imprimés en douce. Là, c'est de la pure contrefaçon et pire, un réseau organisé. Bref, au pire, c'est un coup prémédité unique et legal de XX exemplaires. C'est certes très borderline mais il y a bien plus malin comme "montage" (voir la Vérité si je mens I, II et III par exemple 😆). Cela dit, il y a bien plus simple comme nous allons le voir.

Pour les dernières souscriptions, Chaosium a communiqué qu'il acceptait la livraison. Cool. Mais... c'est juste un effet d'annonce dans le vent facon "voyez je suis bon Prince, c'est moi le gentil !" puisque la souscription s'est faites pendant la licence. Ils ne peuvent pas empêcher un acheteur de recevoir ce qu'il a payé légalement dans les temps. Que SD ne lui ai pas payé son dû n'est pas un argument recevable. Pour cela il faut une décision de justice avec saisie conservatoire du stock je crois mais je peux être à côté de la plaque, ça fait 30 ans que mes cours ont eu lieu.

Ce qui est en revanche probable, c'est que SD a quand à lui commandé plus d'exemplaires que le nombre de souscripteurs puisqu'il comptait alimenter les boutiques en circuit traditionnel après la souscription. Une commande se fait bien en amont de l'envoi en impression proprement dites (devis, contrat, bon à tirer, etc). La réduire ou l'annuler induit des pénalités vis à vis de l'imprimeur. Du coup SD a certainement sur les bras ce stock "boutique" de matos souscription. Qu'il a probablement aussi revendu à Stellar dans les délais et que ce dernier revendra en occasion dans quelques temps quand tous les souscripteurs auront reçus leur matos.

Chaosium et les zoteurs (au sens large, tous ceux qui ont un contrat d'edition) quant à eux devraient en toute logique toucher leurs dûs de SD sur la base de ce quI a été comptablement vendus, y compris ce qui à été vendu a Stellar.

Le but pour SD c'est juste de ne pas mettre au pilon des bouquins en stock qui ont encore un fort potentiel d'attraction. Le KS a probablement permis de financer une grande partie de l'imprimeur et du reste. Ce qui est en stock, c'est peu ou prou la marge escomptée sur la souscription et la vente aux boutiques. En revendant à Stellar, SD rogne sur cette marge mais ne perd pas de sioux tout en pouvant esperer encore finir de payer l'imprimeur, le transport, les royalties Chaosium et les zoteurs. Et ainsi fermer le dossier Cthulhu pour affronter la tempête Aventures qui n'est toujours pas reglée.

Certains trouveront ça scandaleux de voir leur KS vendus à -50% par Stellar dans quelques temps mais malheureusement, ce n'est que du pur business. Nous payons pour un truc, nous l'avons. Commercialement c'est terminé. Le reste, c'est nous et la Morale. Et un avis purement personnel.

Une possible explication sur pourquoi SD fait tout ca ? Peut-être tout simplement pour éviter une éventuelle fallite et donc la potentielle saisie de biens personnels (maison, etc...) des gérants/propriétaires afin de rembourser les dettes. Et accessoirement le licenciement direct des employés. Cette hypothèse étant evidemment à confirmer selon le statut juridique de SD. Ce n'est vraiment qu'une hypothèse, je peux me tromper.

Je reprécise encore : Ceci n'est qu'une analyse qui vaut ce qu'elle vaut. Mais c'est ce qu'amtha n'importe quel businessman pourrait envisager de faire dans cette situation compte tenu des maigres éléments dont nous disposons (parce que nous sommes juste clients, pas businessmen et encore moins chez SD).

avatar

Une commande c'est un papier officiel avec, entre autres petites choses, une quantité. Donc si SD commande 100 et en revend à Stellar 90, Stellar doit en vendre 90. Point.

Si les gens ne faisaient que ce qu'ils doivent faire, les juristes, avocats et magistrats auraient autant d'utilité que des défonceurs de portes ouvertes ou des gonfleurs de roues de trains!mort de rire

S'il y a plus de 90 ventes constatées, Chaosium et les zoteurs iront râler chez Stellar, pas chez SD et ce quand bien même le proprio de SD est actionnaire de Stellar.

Constater comment? Avoir une autorisation du juge pour aller trifouiller la comptabilité de stellar? Vérifier les stocks dans les entrepots? Sur quelles bases légales?

Je suis d'accord sur la théorie, mais la pratique... Edge va monter une shadowrun avec des agents infiltrés en intérimaire dans la mégacorporation stellar? Compliqué, à moins que cela ne perdure vraiment dans le temps! (ou si en se procurant un exemplaire acheté chez stellar, on trouve une différence de qualité du produit induisant une autre provenance que les exemplaire originaux)

Ils ne peuvent pas empêcher un acheteur de recevoir ce qu'il a payé légalement dans les temps. Que SD ne lui ai pas payé son dû n'est pas un argument recevable. Pour cela il faut une décision de justice avec saisie conservatoire du stock je crois mais je peux être à côté de la plaque, ça fait 30 ans que mes cours ont eu lieu.

L'acheteur est un tier au contrat, les problèmes de rétribution des auteurs ne le concerne pas légalement.

La saisie conservatoire était possible en amont, mais les pledgeurs auraient du quand même être livré, puisqu'ayant commandé avant le retrait de la licence. Un beau bazard quand en perspective!

Ce qui est en revanche probable, c'est que SD a quand à lui commandé plus d'exemplaires que le nombre de souscripteurs puisqu'il comptait alimenter les boutiques en circuit traditionnel après la souscription.

Non, c'est sûr, le pledge fourni un seuil de rentabilité pour le lancement du produit. Le reste participe au chiffre d'affaire (j'ai bien acheté mon 5 supplices en boutique, hors pledge). Quant à savoir combien exactement SD en a reçu...

Chaosium et les zoteurs (au sens large, tous ceux qui ont un contrat d'edition) quant à eux devraient en toute logique toucher leurs dûs de SD sur la base de ce quI a été comptablement vendus, y compris ce qui à été vendu a Stellar.

Déjà dit dans mon message précèdent donc je ne peux qu'être d'accord.

Le but pour SD c'est juste de ne pas mettre au pilon des bouquins en stock qui ont encore un fort potentiel d'attraction. Le KS a probablement permis de financer une grande partie de l'imprimeur et du reste. Ce qui est en stock, c'est peu ou prou la marge escomptée sur la souscription et la vente aux boutiques. En revendant à Stellar, SD rogne sur cette marge mais ne perd pas de sioux tout en pouvant esperer encore finir de payer l'imprimeur, le transport, les royalties Chaosium et les zoteurs. Et ainsi fermer le dossier Cthulhu pour affronter la tempête Aventures qui n'est toujours pas reglée.

Oui, farpaitement!content

Certains trouveront ça scandaleux de voir leur KS vendus à -50% par Stellar dans quelques temps mais malheureusement, ce n'est que du pur business. Nous payons pour un truc, nous l'avons. Commercialement c'est terminé. Le reste, c'est nous et la Morale. Et un avis purement personnel.

C'est moche, mais j'espère bien récupérer ces deux campagnes ainsi, je comptais les acheter en boutique à l'origine. Il y a donc un marché. Et quand il y a demande...

Je reprécise encore : Ceci n'est qu'une analyse qui vaut ce qu'elle vaut.

Comme tous les messages de ce forums (ce qui inclu les miens!clin d'oeil)

Mais c'est ce qu'amtha n'importe quel businessman pourrait envisager de faire dans cette situation compte tenu des maigres éléments dont nous disposons (parce que nous sommes juste clients, pas businessmen et encore moins chez SD).

Phil

Peu ou prou ce que j'ai déjà dit! Encore un fénéant qui n'a pas voulu lire les 133 pages!mort de riremoqueur

avatar
Ludick Addict

Désolé, j'avais participé via Ulule.

avatar

Une tentative d'analyse. Pas de defense ou d'accusation et du recul sans parti-pris. Juste Business le JdR : "tu es gérant de SD, tu es dans telle situation... Tu fais quoi ?". Et ce jeu n'intégre évidemment pas les alignements (trop rigides ces trucs relatifs à la moralité 😆).

[...]

Je reprécise encore : Ceci n'est qu'une analyse qui vaut ce qu'elle vaut. Mais c'est ce qu'amtha n'importe quel businessman pourrait envisager de faire dans cette situation compte tenu des maigres éléments dont nous disposons (parce que nous sommes juste clients, pas businessmen et encore moins chez SD).

Phil

En supposant que ton analyse soit juste (que les éditions SD ne fassent en fait qu'essayer de sauver ce qui peut l'être encore, d'éviter des licenciements, d'empêcher de beaux ouvrages de partir au pilon...), une question demeure : pourquoi une communication aussi lamentable ?

Parce qu'en lisant leurs communiqués (même pas ceux de Chaosium, juste les leurs), on a :

1) dépêchez-vous d'acheter, on ne peut légalement vendre que jusqu'à fin mars ;

2) attention, dernière chance, les ventes continuent en avril et on y participe ;

3) on cherche un moyen de continuer encore après avril...

On peut difficilement faire mieux (ou pire) quand on veut passer pour un magouilleur !

N.B : je ne dis pas qu'ils en sont, je dis juste que leurs messages invite quiconque les lit à le penser.

avatar

Allez hop 5 euros dans le flipper et c'est reparti pour l'entrpot magique de SD, quasi un petit mois après, histoire que la vache ait le temps de remplir son pis!
Le pire dans tout ça, c'est le manque de respect des auteurs, et autres....on ne sait pas jusqu'où va "la magouille" (entre guillemets car légal ne veut pas dir moral!!!).
Quand je vois le boulot d'un auteur (ma femme en fait partie, pas chez SD, hein!) et ce qu'ils touchent, franchement "c'est pas cool" (pour rester poli).
Quand on lit un bouquin, c'est quand même en grande partie grasse à l'auteur, ce que je veux dir, c'est que le fond du truc c'est l'auteur!
On pourra jamais reprocher à SD la qualité de son édition par contre.