Balle alchimique 29

Forums > Jeux de rôle > JdR Black Book > Shadowrun

avatar

De mon point de vue vous oublier le fait que les dégâts d'une balle sont soit physique soit étourdissant. Savoir si elle fait des dégâts n'est pas suffisant pour savoir si elle touche la cible ou pas.

Si les dégâts sont étourdissant la balle n'a fait que s'écraser sur l'armure, en créant un choc plus ou moins violant mais n'a pas été en contact avec la cible. Pour moi après ce choc la balle est détruite et n'a plus de propriété magique donc la préparation est perdue sans avoir eu d'effet.

Si les dégâts sont physiques, la balle passe l'armure et touche la cible, elle prends les dégâts de la balle et ensuite les dégâts du sort qui ne sont pas esquivable. Donc une esquive et un encaissement pour la balle, si la balle fait des dégâts physique on ajoute un encaissement pour le sort. Les sorts physiques au contact ne partent pas de l'intérieur ou d'en dessous de l'armure de la cible parce les sorts physique ont une consistence, une volume qui n'est pas suffisant dans le corps ou sous l'armure.

Oui ca fait un peu mal si ca passe mais il y a quand même plusieurs contrainte avant que ça ne fonctionne, faut pas oublier également la nature duale des préparations alchimiques, on ne rentre pas partout avec.

Pour les préparations activable à distance, une fois à l'intérieur de corps, il n'y a plus de ligne de vue.

Voilà comment moi je gère les alchimistes à ma table.

avatar

De mon point de vue vous oublier le fait que les dégâts d'une balle sont soit physique soit étourdissant. Savoir si elle fait des dégâts n'est pas suffisant pour savoir si elle touche la cible ou pas.

CQFD. Pour ma part, ce n'est pas un oubli : c'est juste tellement évident. Mais tu as raison de le rappeler, au cas où.

Si les dégâts sont étourdissant la balle n'a fait que s'écraser sur l'armure, en créant un choc plus ou moins violant mais n'a pas été en contact avec la cible. Pour moi après ce choc la balle est détruite et n'a plus de propriété magique donc la préparation est perdue sans avoir eu d'effet.

Tout à fait et mon précédant message le caractérisait déjà : la balle doit traverser l'armure pour qu'il y ait contact avec une partie organique de la cible (condition d'application de la règle du contact : prochain être vivant qui touche la préparation - ou est touché par la préparation, dans notre cas la balle imprégnée alchimiquement - déclenche le sort), sa peau dans la plupart des cas, et donc permettre le déclenchement du sort imprégné par alchimie. Si pas de pénétration d'armure (non organique of course, sinon ça déclenche le sort au niveau de la surface externe de l'armure et pas au niveau d'une partie organique de la cible et qui se traduira par, potentiellement, une réduction des dégats du sort s'il est physique), pas de contact avec une partie organique de la cible ; si pas de contact avec une partie organique de la cible, pas de déclenchement de sort.

Si les dégâts sont physiques, la balle passe l'armure et touche la cible, elle prends les dégâts de la balle et ensuite les dégâts du sort qui ne sont pas esquivable. Donc une esquive et un encaissement pour la balle, si la balle fait des dégâts physique on ajoute un encaissement pour le sort.

Carrément! je le vois comme ça aussi (d'où la prise en compte particulière de l'armure)

Les sorts physiques au contact ne partent pas de l'intérieur ou d'en dessous de l'armure de la cible parce les sorts physique ont une consistence, une volume qui n'est pas suffisant dans le corps ou sous l'armure.

Sur le principe, oui mais nous avons affaire ici à une exception dont il faut considérer les deux points suivants:

  1. Dans ce cas d'espèce, le sort, qu'il soit physique ou autre d'ailleurs, se déclenche au contact d'une partie organique de la cible parce que son énergie est alchimiquement imprégnée dans le projectile. Avant ce contact, et donc le déclenchement, le sort en tant que tel n'existe pas. Il n'a donc pas de consistence. Cette dernière n'apparait réellement qu'au déclenchement par contact.
  2. La balle se déplaçant à très grande vitesse dans l'air, son déplacement génère des ondes accoustiques et une perturbation du flux d'air qui crée un effet de cavitation, c'est à dire en gros une bulle d'air devant elle. Certes, cette bulle d'air s'est considérabement réduite en traversant l'armure (rappel de condition nécessaire) mais la cavitation existe toujours, assez pour que son volume soit suffisant au déclenchement du sort entre l'armure et une partie organique de la cible (au préalable protégée) avec laquelle le projectile finit par entrer en contact (et qu'il y ait pénétration ou pas d'ailleurs : il suffit que la balle touche une partie organique [i.e. vivant]).

Oui ca fait un peu mal si ca passe mais il y a quand même plusieurs contrainte avant que ça ne fonctionne, faut pas oublier également la nature duale des préparations alchimiques, on ne rentre pas partout avec.

Pour les préparations activable à distance, une fois à l'intérieur de corps, il n'y a plus de ligne de vue.

Voilà comment moi je gère les alchimistes à ma table.

Belgarath

Voui! tout pareil que Belgarath

avatar

Ou alors on peut considérer que c'est magique, et que ce n'est donc pas le "contact physique avec de la matière organique" qui est important, mais le contact du sort avec l'aura de la cible.

L'aura est généralement considérée comme dépassant de quelques centimètres de la cible (pour justifier qu'on peut voir l'aura à travers un gilet pare-balles par exemple).

Dans ce cas, le sort se déclencherai quand la balle touche la cible, ou son armure, et l'armure protégerai la cible contre le sort.

C'est probablement le plus simple, et pas le plus faux.

avatar

On peut tout considérer, c'est ce qui nous plait dans le JDR content.

Dans l'absolu, toutes les propositions du topic sont bonnes puisqu'il existe autant d'interprétations des règles qu'il existe de manière de maitriser : l'important c'est que tout le monde y trouve son compte et que chaque mj pose l'ambiance de son choix pour que sa table s'éclate.

J'aime bien ton idéé de l'aura : c'est effectivement plus simple et plus rapide même si ça déroge quand même beaucoup avec les règles mais pourquoi pas.

Je balance d'autres exemples pour la peine, en gardant à l'esprit cet aspect simple et efficace:

  1. on pourrait considérer que la préparation alchimique n'imprégne pas l'ogive de la munition mais qu'elle EST l'ogive de la munition, qu'elle la constitue. L'étui de la minution, lui reste classique. Du coup, quand on tire cette cartouche, le projectile (l'ogive) ne provoque pas de dégat comme le ferait une balle classique quand il touche la cible puisque c'est une préparation alchimique. Et donc, dès le contact projectile/cible, le déclenchement se produit et l'ogive alchimique "se transforme" en sort : on applique donc que les VD du sort.
  2. On pourrait aussi considérer, dans une tout autre vision de celle présentée ci-dessus, la condition de déclenchement Commande qui a fait couler beaucoup d'encre (virtuelle, certes) avec la ligne de vue.

La préparation alchimique possède la signature astrale de l'alchimiste.

La signature astrale peut donc être perçue dans la cible avec un jet de perception astrale (qui peut être réalisé alors que le mage est sur le plan physique, condition de la ligne de vue pour lancer un sort P. 283), comme indiqué sur le tableau de l'observation astrale, P.316.

Précision : dans la cible : Si un mage peut, en perception astrale, répérer et identifier des cyberimplants (qui sont de la matière inerte) dans le corps de quelqu'un, je pense qu'on peut assez facilement admettre qu'il est capable d'en faire autant avec sa propre signature astrale dans le corps de ce même individu. Un peu à la manière d'une "radiographie" en perception astrale ou même qu'il ne voit pas l'intérieur de la cible mais qu'il voit la pulsation de sa signature astrale. La ligne de vue étant établie, on peut déclencher le sort sur Commande.

Bref, notre seule limite est notre propre imagination..

avatar

Précision : dans la cible : Si un mage peut, en perception astrale, répérer et identifier des cyberimplants (qui sont de la matière inerte) dans le corps de quelqu'un, je pense qu'on peut assez facilement admettre qu'il est capable d'en faire autant avec sa propre signature astrale dans le corps de ce même individu. Un peu à la manière d'une "radiographie" en perception astrale ou même qu'il ne voit pas l'intérieur de la cible mais qu'il voit la pulsation de sa signature astrale. La ligne de vue étant établie, on peut déclencher le sort sur Commande.

Bref, notre seule limite est notre propre imagination..

Ripjeck

Non, si l'observateur astrale repère des implants, c'est qu'il détecte la perturbation qu'ils créent dans l'aura en raison de la perte d'Essence qu'ils entraînent. La perception astrale n'est pas une vision à rayon X. Un corps étranger dans une personne qui ne modifie pas l'aura de cette personne n'est pas "visible" en perception astrale.

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Ripjeck
avatar
Ghislain Bonnotte

Ah mince! Repéré par la black ICE! 😱😄

Et moi qui étais persuadé que Superman était en réalité un adepte ayant abusé des préparations douteuses de Panoramix...

Plus sérieusement, tout comme d'autres dont Belgarath, pour moi également le déclenchement Commande n'est pas possible puisqu'il n'y a pas de ligne de vue possible vers l'intérieur de la cible, qui est déjà en soit une condition superfétatoire.

Néanmoins, mon exemple s'adresse à ceux qui peuvent trouver amusant de jouer avec le déclenchement Commande, en interprétant autrement la règle sur l'observation astrale. En élargissant son champ d'application, tout en respectant l'esprit de la règle. Il y a le principe : c'est la dite règle, et puis il y a les exceptions au principe : ceux sont les interprétations des joueurs, des mj, qui font varier cette règle tout en conservant une cohérence, un équilibre, en restant au plus près de l'esprit de la règle, et surtout contribue au plaisir du jeu.

Que la perception astrale ne soit pas une vision à rayon X reste une hypothèse puisque ce n'est écrit nul part. L'inverse est également vrai puisqu'il n'apparait nul part aussi que la perception est une vision à rayon X. Et les deux hypothèses se valent selon le choix que le MJ fera. Il suffit d'aller un peu plus loin dans l'analyse du texte de la perception astrale, et plus particulièrement de l'observation astrale, pour voir que des éléments peuvent nous aider à interpréter la règle tout en conservant son esprit :

le tableau de l'observation astrale indique, pour 2 succès sur ce jet : "présence et localisation d'implants cyberware". Considérons chacun de ses 3 mots.

Cyberware. corps étranger fait de matière inerte, contrairement au bioware qui peut être un coprs étranger ou pas et fait en partie de matière vivante, la présence et la localisation de bioware étant aussi évoquées dans le tableau d'observation astrale (pour 4 succès).

Présence. Là, je te rejoins complètement Ghislain, la présence du cyberware se manifeste par une perturbation de l'aura dû à la perte d'essence du sujet. Donc si on voulait tracer une ligne de vue vers le cyberware implanté, ce ne serait pas possible vu que nous n'aurions qu'une fluctuation générale dans une aura pour seule information.

Localisation. C'est précisemment ici que l'interprétation de la règle est possible. L'observation astrale nous révèle la présence de cyberware implanté dans le corps par la perturbation qu'engendre ce cyberware dans l'aura mais qui n'est pas suffisant pour tracer une ligne de vue, mais surtout l'observation astrale nous révèle la LOCALISATION de l'implant cyberware. Et ça change tout puisque d'une information générale - la perturbation de l'aura - nous passons à une information beaucoup plus précise - l'emplacement exact de l'implant - qui pourrait permettre l'établissement d'une ligne de vue (j'emploie volontairement le conditionnel, cette prudence sera aborder plus bas).

Revenons à notre cas d'espèce, la balle alchimique. Arbitrairement, nous décidons qu'elle est faite de matière inerte mais imprégnée d'une prépatation alchimique et par conséquent qu'elle porte la signature astrale de l'alchimiste. La signature astrale est visible dans l'astal sans test par toute personne possédant la compétence observation astrale; un test n'est requis que pour la lire afin d'en retirer des informations. Dans notre cas un test serait superflu puiqu'on peut facilement considérer que le tireur est l'alchimiste, surtout s'il utilise le déclenchement commande, et qu'il connait donc sa propre signature astrale. Deux interprétations possibles découlent de ce constat matériel :

  1. L'observation astrale nous révèle la présence et la LOCALISATION de la balle alchimique logée dans le corps de l'individu par le biais de la signature astrale qu'elle porte, de la même manière qu'elle nous révèle la présence et la localisation du cyberware implanté dans le corps de l'individu. Oui mais... je reviens à l'emploi du conditionnel plus haut...

L'information de la localisation, aussi précise soit-elle, est fournie par l'aura. Il faut convenir alors qu'il s'agit plus d'une indication de la position relative (aussi bien dans le cas du cyberware que de notre balle alchimique) que la position réelle de la balle alchimique. Et dans ce cas, on peut conclure que du fait de la considération de la position relative de la balle alchimique et pas de sa position réelle, il n'est pas possible de tracer une ligne de vue vers la balle. Seulement vers l'indication de sa position relative apparaissant sur l'aura de l'individu.

(Pour ma part, c'est l'hypothèse que je retiendrai à ma table de jeu)

2. L'observation astrale nous révèle la présence et la LOCALISATION de la balle alchimique logée dans le corps de l'individu par le biais de la signature astrale qu'elle porte, de la même manière qu'elle nous révèle la présence et la localisation du cyberware implanté dans le corps de l'individu.

Ici, on peut raisonnablement retenir dans son sens le plus strict la définition de la localisation et donc admettre tout autant raisonnablement que l'information fournie par l'aura, forcément visuelle, indique clairement le lieu précis où se trouve la balle alchimique, sans doute aidée par la propre brillance de la signature astrale, par exemple, que le tireur/alchimiste connait par coeur qui plus est, ce qui est loin d'être saugrenu.

On peut donc conclure dans cette hypothèse que la conjugaison d'une information précise du lieu où siège la balle alchimique fournie par l'aura et la brillance de la signature astrale portée par cette même balle permet de tracer une ligne de vue autorisant l'utilisation du déclenchement par Commande (une ligne de vue sur la signature astrale, émanation directe de la préparation alchimique dans l'astral imprégant la balle).

Dans ces 2 hypothèses, l'esprit de la règle a été conservé et elles fonctionnent toutes les 2 sans qu'intervienne la prise en compte de la perception astrale comme une vision à rayon X ou pas.

(Si je ne retiens pas cette hypothèse personnellement, c'est simplement que si je tire sur quelqu'un c'est pour éliminer une menace directe le plus rapidement possible, pas pour attendre quelques tours avant que le sort se déclenche et pendant lesquels le gars aura tout le loisir de m'en mettre plein la tronche. Et puis si au final le résultat est le même, autant hâter son arrivée plutôt que d'attendre. La balle alchimique commande = la balle procrastination.)

Humble avis d'un vieux rôliste.

avatar

Salut, je déterre ce vieux topic car je vais bientot me lancer dans SR5 après des années de SR2 et 3, et un de mes joueurs va être alchimiste. Je me renseigne donc, et je vois plein de mauvaises informations ici. Il est bien précisé dans le Grimoire que :

- l'alchimie ne fonctionne pas sur les balles : le plomb n'est pas réceptif a la magie, et les matériaux magiques utiliables pour une préparation ne supportent pas la chaleur/déformation subit lors du tir.

- Les préparations ne sont pas activables depuis l'espace astral car elles ne deviennent duale qu'après l'activation du sort.

voilavoila, je retourne à mes lectures.

+

avatar

Salut

En effet je n'avait pas vu pour la perception astral par contre je ne trouve pas la partie qui dis que l'on ne peut pas le faire sur des balles.

Il est dit p308 du LdB que l'on peut l'utiliser sur des munitions

avatar

C'est précisé dans le Grimoire, pas dans le bouquin de base, ce qui est dommage.Faut bien se dire que si c'etait possible toutes les corpos auraient déjà des munitions de ce type sur toutes leur troupes d'élite. L'alchimie ne marche que sur les flèches, billes , armes de jets.