[Critiques] Pathfinder #1 Les Offrandes calcinées 11

Forums > Jeux de rôle > Pathfinder > Pathfinder les campagnes > L'Éveil des Seigneurs des runes

avatar

A LIRE IMPÉRATIVEMENT
L'intérêt de ce fil de discussion est :
• d'indiquer ce que les gens ont pensé de l'ouvrage/supplément/aide de jeu via le vote dans le sondage
• de poster vos critiques argumentées (minimum 20 lignes)
ATTENTION toutefois, éviter les contre-argumentations et préférez exposer toute votre pensée en un seul message plutôt que réagir au coup par coup. Plus cette section sera lisible et plus les gens apprécieront la lire pour se faire une idée de l'ouvrage/supplément/aide de jeu.
Vous pouvez tout à fait copier coller les critiques que vous avez écrite sur d'autres sites et forums si vous le souhaitez.
Merci !
avatar
je réponds en tant que mj.
J'ai vraiment apprecié maitriser ce scénario. L'ambiance que l'on peut en dégager et le fait de faire vivre Pointesable est tres interressant même si j'ai eut plusieurs parties bloquées sur la verrerie et des joueurs qui voulaient devenir commerçants.
La ville est plaisante et on peut facilement y impliquer les pjs. C'est pas trop grand genre Laelithe pour ceux qui connaisse et c'est pas trop petit pour qu'il n'y ait pas d'intrigues.
Pic chardon et les catacombes apportent leurs lots de surprises aux joueurs.
Et bien sur le plus important et que chaque action des pjs se reporte et a des conséquences dans les autres aventures.
avatar
Bon, je ne vais pas revenir sur la qualité matériel mais elle est la, le papier est bien, le format A4 classique et pratique et le tout est en couleur...
Le format (du contenu) connu est agréable et découvrir le monde au fil de l'histoire est une idée toujours efficace... bon ce n'est pas ma présentation préférée, car l'information sur le monde se retrouve éparpillée au milieu de nombreux livres. On se retrouve un jour à acheter un supplément sur le monde uniquement par ce qu'il est pratique et non pas pour avoir des infos supplémentaires.
sur le monde :
Simple et surement efficace il reste très classique. Complet et prometteur de part son ampleur il va faciliter la vie de beaucoup de gens (comme moi) en offrant un cadre de campagne de qualité. moi je vais faire disparaitre de suite les éclaireurs ou les marginalisés beaucoup plus car je n'aime pas le concept.
Sur le scénario :
classique aussi sous sa forme, nous avons une succession de donjons le tout piloté par une histoire simple (je parle de la vision que nous en avons sur ce seul module). Ce qui fait la force de l'ensemble pour moi et bien c'est la place des goblins. ces petites choses que tout aventurier a surement massacré plusieurs fois dans sa carrière sans se poser de questions va devoir s'en poser ici. ils peuvent être redoutable et ils laisseront un sacré souvenir au joueurs.
en bref je dirais donc que les goblins relèvent le niveau du scénario et heureusement  que nous savons qu'il a une suite car il manque à mon gout une petite dimension épique à cette histoire.
un bon produit d'ensemble.
avatar
Je termine la lecture de ce premier supplément, qui est en fait le premier que je lis de Pathfinder. J'avais entendu et lu beaucoup de bien de ce jeu, et en particulier des campagnes, j'ai donc fini par craquer et ai acheté le PF1.
Au-delà de la qualité même du livre, qui est très bonne (présentation, graphisme...), j'ai beaucoup apprécié la lecture du supplément, qui a une structure qui me plait beaucoup : scénario de campagne, description d'un ou plusieurs settings dans lequel se déroule la campagne (mais utilisable dans d'autres scénarios), description de bêbêtes utilisables dans le scénario (et en dehors !), zoom sur une particularité (ici, Thassilon, excellent !), et article sur les explorateurs.
J'ai commencé la lecture par le commencement, la page 1, qui est donc le scénario, et là, premières difficultés : je me suis rapidement rendu compte qu'il me manquait des éléments sur l'univers : sa géographie, ses habitants... Visiblement, le scénario part du principe que le MJ a acquis déjà un certain nombre de ces éléments, et là, j'étais un peu largué. Après avoir surfé sur internet, je me suis rendu compte que certaines infos étaient disponibles dans l'Atlas, et depuis peu dans le nouveau guide de la Mer Intérieure. Ceci dit, je me suis rendu compte ces deux derniers jours que beaucoup des infos qui me manquaient se trouvaient dans la suite du supplément, ainsi que dans le Guide du joueur dédié à ce PF, que j'ai donc lu entre temps. Une fois que j'ai eu lu ces textes, j'ai beaucoup mieux compris le scénario !!! Smiley
Ce qui me fait penser que ce n'est pas forcément le meilleur choix que de commencer le supplément par le scénario. Peut-être l'éditeur pourrait trouver une meilleure structure, en commençant peut-être le supplément par les parties background ?
Sinon, sur le fond, j'ai beaucoup aimé la première partie du scénario, qui commence par une petite histoire sympa qui a le gros avantage d'encrer les personnages dans le décor, de les familiariser avec le village de Pointesable, ses environs, ses habitants... Autre point fort : les gobelins. J'ai adoré la manière dont ils sont traités, à la fois cruels et comiques. Je fais partie de ceux qui ont délaissé D&D il y a très longtemps, attiré par d'autres jeux et lassé par le côté classes de perso, niveaux et quêtes de trésors et de monstres à massacrer pour obtenir des XP. Les gobelins que je découvre dans PF1 sont loin du souvenir (peut-être erroné, je ne sais pas !) des gobelins de D&D que j'ai gardé !!! Quoi qu'il en soit, jusqu'à l'épisode de la verrerie, j'ai vraiment été enchanté par ce début de campagne.
Après, j'avoue que je suis plutôt déçu, même s'il n'y a rien de dramatique ! On laisse de côté le déroulement du scénario et de l'intrigue pour se consacrer intégralement (ou presque) à enchaîner les descriptions de donjons. En soit, je n'ai rien contre les descriptions des donjons. C'est juste que brusquement, l'intrigue n'est plus décrite. J'aurais beaucoup apprécié qu'on revienne sur les intentions et les actions potentielles de Nualia et des autres badguys en fonction des choix des PJ. Car, point fort du scénario, les PJ sont relativement libres, vis à vis des 3 "donjons" : ils peuvent y aller ou pas, et les visiter dans l'ordre qu'ils veulent s'ils y vont. Ils peuvent même s'interrompre à tout moment et quitter les lieux ! En revanche, à la lecture des donjons, certes, on nous dit où trouver certains PNJ de manière très schématique (20% du temps, il est là, sinon, il est là.), mais c'est assez stéréotypé, et dans l'ensemble, j'ai quand même retrouvé cette désagréable impression du donjon que je n'aime pas : à chaque zone un monstre ou un méchant qui y est "attaché", des trésors éventuels à trouver (les "méchants laissent vraiment traîner des trucs, parfois !!!), et en général, le "boss de fin de niveau" se trouve au fond du donjon.
Autre point négatif : quand je regarde les plans, j'ai un peu regretté que les donjons n'ont pas toujours été conçu d'un point de vue logique d'architecte mais plus du point de vue "auteur de JdR qui conçoit un labyrinthe pour PJ, avec des couloirs de 10m pour aller dans une pièce, des trucs qu'on ne voit jamais nulle part. J'invite les auteurs de ce type de plans à consulter les plans des châteaux moyen âgeux...
Au final, en tant que MJ, je sais que c'est parfaitement "récupérable" et qu'avec juste un petit peu de travail, je peux rendre la fin du scénario tout à fait sympathique. Mais j'aurais juste préféré que la rencontre entre les PJ et Nualia ne soit pas simplement résumé dans la fiche technique du PNJ, dans la description stratégique de son combat.
Pour le reste, la description de Pointesable est très bien faite et permet de découvrir l'histoire de Stoot, à laquelle il est fait allusion au début du scénario mais sans qu'on y comprenne quoi que ce soit ! Mais en dehors de ce problème (où aurait dû être placée l'histoire de Stoot ?), tout ça est excellent. Idem pour l'article sur Thassilon. Il est clair qu'il faut avoir lu ces deux articles avant de se lancer dans le scénario. Lorsque j'attaquerai le PF2, j'aurai soin de commencer par la fin du supplément avant de lire le scénario !
L'article sur les Eclaireurs est intéressant, même si je regrette qu'il ne soit pas orienté plus "PJs". Pour moi, tout l'intérêt est de proposer aux PJ d'intégrer, à un moment où un autre, la société des Eclaireurs. Et personnellement, en lisant le texte ce matin, j'imaginais bien comment commencer les Offrandes calcinées en intégrant cet élément. Du coup, j'aurais trouvé intéressant que l'on trouve plus d'éléments dans ce texte décrivant comment un PJ se retrouve dans la société, comment il est "initié", quels sont les rapports entre un capitaine et ses éclaireurs... Bref, la vie pratique d'un éclaireurs, finalement. Bon, je commence seulement à lire Pathfinder, et j'ai bien vu que les infos sont disséminés dans plein de bouquins. Mais visiblement, ce n'est pas dans le Manuel du Joueur qu'on trouve ces infos, et pour l'instant, je ne vois pas dans quel bouquin il pourrait y avoir des infos "pratiques pour les PJ" sur la société des Eclaireurs. A suivre...
Enfin, la partie réservée aux monstres me paraît très bien. Je ne suis jamais très branché "bestiaire", mais là, je le trouve très bien, car il illustre est au service du scénario : on trouve ici les créatures auxquelles il est fait référence dans le scénario et qui peuvent être rencontrées par les PJ tout au long de la campagne. Et en termes de qualité, les fiches sont très bien faites, donc rien à redire !!! Smiley
Au final, très bon supplément dans l'ensemble, d'autant plus que pour un 96 pages, il contient énormément de choses, ce qui est très agréable. Je devrai recevoir la suite d'ici peu, j l'attend avec impatience !!! Smiley
avatar
pour l'instant, je ne vois pas dans quel bouquin il pourrait y avoir des infos "pratiques pour les PJ" sur la société des Eclaireurs. A suivre...

Seeker of Secrets parle exactement de ça. Smiley
Je crois qu'il est déjà traduit depuis un bail, mais qu'aucune date de sortie n'a été annoncée...
avatar
Seeker of Secrets parle exactement de ça. Smiley
Je crois qu'il est déjà traduit depuis un bail, mais qu'aucune date de sortie n'a été annoncée...
Lev

Ah OK, cool ! Attendons donc !!! Smiley
Sinon, je viens de me rendre compte que j'ai oublié un "détail" : si j'ai apprécié la lecture du supplément, j'ai trouvé dommage que les textes soient parsemés de fautes d'orthographe et ponctuellement, j'ai trouvé la traduction pas toujours heureuse. Dès le titre, je me suis interrogé : "offrande calcinée". Le mot calciné m'a fait bizarre en face du mot "offrande", sachant que le titre original est "burnt offerings". Certes, il y a des faux amis, et d'une langue à l'autre, des expressions ne se traduisent pas littéralement. Mais en l'occurence, dans certaines pratiques religieuse, on brûle les offrandes, on ne les calcine pas. A mon sens, "brûler" est une action, le fait qu'un objet soit "calciné" est un résultat possible de cette action - la définition de calciner, si je ne m'abuse, c'est brûler au point d'obtenir une combustion complète.
A la lecture du scénario, il me semble que ce qui est important, c'est bien le fait que l'offrande soit brûlée pour honorer Lamshtu, pas qu'à terme, la combustion soit totale. Mais j'ai peut-être mal lu...
En tout cas, pour moi, le titre aurait plutôt dû être "Les offrandes brûlées".
Vous me direz que c'est de la masturbation intellectuelle, et il est vrai que là, ça ne porte pas à conséquence. Mais dans le corps du texte, ce sont parfois des tournures, voire des phrases complètes qui m'ont interloquées. Dans un cas notamment, je me suis demandé comment était la phrase en VO et s'il n'y avait pas une erreur de sens.
Bref ! Je ne vais pas non plus en faire tout un fromage, j'espère juste que les choses s'améliorent dans les suppléments suivants...
avatar
*** SPOILER ***
Je pense que le terme "calciné" se réfère au corps du père Tobyn, qui est mort dans l'incendie de l'église et que Nualia récupère justement pour l'offrir à Lamashtu (en le "rebrûlant" d'ailleurs). Enfin bon, c'est comme ça que je l'ai interprété en tout cas...  Smiley
avatar
*** SPOILER ***
Je pense que le terme "calciné" se réfère au corps du père Tobyn, qui est mort dans l'incendie de l'église et que Nualia récupère justement pour l'offrir à Lamashtu (en le "rebrûlant" d'ailleurs). Enfin bon, c'est comme ça que je l'ai interprété en tout cas...  Smiley
Aigri-man

Yop ! Dans un premier temps. Dans un second temps, tout le reste du village doit y passer aussi me semble-t-il... Smiley (ce qui justifierait le pluriel !).
avatar
Dès le titre, je me suis interrogé : "offrande calcinée". Le mot calciné m'a fait bizarre en face du mot "offrande", sachant que le titre original est "burnt offerings". Certes, il y a des faux amis, et d'une langue à l'autre, des expressions ne se traduisent pas littéralement. Mais en l'occurence, dans certaines pratiques religieuse, on brûle les offrandes, on ne les calcine pas. A mon sens, "brûler" est une action, le fait qu'un objet soit "calciné" est un résultat possible de cette action - la définition de calciner, si je ne m'abuse, c'est brûler au point d'obtenir une combustion complète.
A la lecture du scénario, il me semble que ce qui est important, c'est bien le fait que l'offrande soit brûlée pour honorer Lamshtu, pas qu'à terme, la combustion soit totale. Mais j'ai peut-être mal lu...
En tout cas, pour moi, le titre aurait plutôt dû être "Les offrandes brûlées". Marc S.

Il y a deux choses à prendre tout de même en compte :
- "burnt" pose bien le fait que les dites offrandes aient été brûlées, déjà... Ca n'est pas actif, c'est une constatation : elle sont dans un état de calcination.
- "Les Offrandes Calcinées", c'est juste plus joli que "les Offrandes Brûlées". Un titre, c'est comme un nom : ça doit être élégant, quitte à sacrifier à la trad plus littérale. Comme dans le jeu vidéo Dragon Age, les "Grey Wardens" ne sont pas appelés "Gardiens Gris" mais "Gardes des Ombres". C'est plus élégant, et ça garde le sens original. Là le titre garde le sens original aussi, tout en le rendant même plus extrême (les offrandes n'ont pas juste été brûlées, carrément calcinées, ce qui reflète les intentions de la vilaine du tome). Smiley
avatar
Je suis MJ sur cette campagne, et j'ai noté Excellent.
Sur le fond :
- Le scénario en lui-même est un bon départ de campagne, mention spéciale aux gobelins bien débiles qui apportent vraiment un côté fun, sans qu'ils perdent en dangerosité. Tout s'est à peu près passé selon ce qui est prévu par le scénar, signe que l'aventure est bien conçue (ou alors je suis très dirigiste).
Il est à noter que comme on n'arrive pas à se voir souvent avec ma table on se concentre sur la campagne "pure", avec très peu d'à-côtés (aucun en fait pour le premier tome), mais même comme ça on a un bon aperçu de Pointesable, village agréable s'il en est (surtout si on y est considéré comme des sauveurs).
Par contre après avoir tué Nualia (pendant le premier round suite à 2 critiques successifs du roublard et du barbare - j'ai brûlé ces dés), mes joueurs ont été atteints de raisinite aigüe et n'ont pas poussé plus loin l'exploration des profondeurs de Pic-Chardon, la faute aux fresques gobelines légèrement fantasmées.
Petite remarque qui n'est pas un reproche : ce scénario sert uniquement à poser des bases pour la suite, il peut quasiment être joué tout seul. Pas d'intrigue de fou donc, mais le plaisir simple de découvrir les tenants et les aboutissants d'une sombre histoire de vengeance... Et il y a de tout : de l'enquête, un peu de donjon à l'ancienne (avec tout ce qu'il faut pour l'étoffer, pour les allergiques au mot "donjon"). Petit bémol : les pièces toute petites qui rendent difficile les manoeuvres de combat tactique (Tsuto s'est fait serrer dans sa chambre sous la verrerie, il a beau être matinal, il a eu mal).
- Les aides de jeu sont plutôt agréables à lire. Celle sur Thassilon est passionnante, la partie sur Pointesable ressemble plus à un inventaire, mais regorge de détails, de rumeurs, de ragots divers qui font de cette ville un endroit vivant. La partie sur les Eclaireurs est un peu en deça du reste je trouve, et a un petit arrière-goût de trop peu.
Sur la forme :
Le format est nickel, les cartes sont belles, les illustrations aussi, bien que le style puisse ne pas plaire à tout le monde.
Une vraie critique maintenant : placer le scénario en premier est pour moi une erreur, j'ai commencé par ça, je ne comprenais pas tout, il fallait souvent se référer à des éléments situés après, bref plutôt contre-productif à mon avis. Beaucoup d'infos sont morcelées et dispersées en plusieurs endroits également, ce qui fait qu'on cherche régulièrement la petite info précise qu'on est sûr d'avoir vue quelque part. Mais bon rien de bien dramatique ni véritablement gênant...
Pour conclure je dirai que ce volume est un scénario classique, mais sans le côté péjoratif du terme. Le genre de classique qui résulte d'années d'expérience et qui sait tirer le meilleur de ce qui s'est déjà fait, en mettant de côté le moins bon.
avatar
Après avoir lu la critique d'Aigri-man - que je partage entièrement -, j'en profite pour revenir sur ce point que je regrette également, à savoir l'ordre de lecture. Après avoir lu les 2ème et 3ème épisodes de cet AP, je me suis rendu compte qu'on ne retrouve pas ce défaut, et c'est donc plus un problème d'écriture du scénario en lui-même : l'auteur n'a pas su présenter les éléments dans le scénario pour qu'on comprenne tout à la lecture ; juste un traitement superficiel aurait suffit, avec des renvois vers les textes adéquats (le texte sur Pointesable et le Thassilon) pour qu'on comprenne le fond. Au pire, avec le texte tel qu'il est, il aurait fallu mettre des renvois vers les textes.
Bon, au final, lorsqu'on finit de lire le supplément, on sait qu'on a tous les éléments. Après, on peut galérer effectivement pour retrouver, mais on sait que tout est là !!! Smiley