Cookies

Utilisation des cookies

Pour le bon fonctionnement du site, nous utilisons des cookies techniques qui permettent de gérer votre connexion.
Nous utilisons des cookies Google Analytics pour le suivi anonyme de la navigation. Vous pouvez désactiver ces derniers à tout moment ici.

Confirmation

Par défaut, nous conservons votre acceptation durant 13 mois.
Gérez vos cookies ici.



Personnaliser

Profil hybride et jet d'attaque magique 30

Forums > Jeux de rôle > JdR Black Book > Chroniques Oubliées

avatar
Bonjour,
 
Si la réponse a ma question existe déjà, je vous prie de m'excuser et de bien vouloir effacer ce sujet.
 
Lorsqu'on crée un profil hybride ayant tous les deux des jets d'attaque magique différent (ex.:magicien - prêtre), quel caractéristique est utilisé pour les jets d'attaque magique: au choix du MJ ou suivant le profil principal ? Et en cas de profil triple ?
 
D'avance merci.
 
Pierre-Yves
avatar
Je ne retrouve plus la ligne de règle (ou bien j'avais posé la question dans la partie "Questions Techniques"? Me souviens plus), mais on utilise normalement la carac du profil principal. Globalement on convertit toutes données faisant référence à la carac "magique" vers la carac principale (ainsi dans le cas d'un Magicien-Prêtre: toutes les données de sorts utilisant la SAG pour le prêtre se retrouvent à utiliser l'INT).
 
Je dirais qu'il n'y a guère que les profils qui utilisent "deux caracs" qui poseraient soucis. Par exemple le Nécromancien: sa carac principale est certes l'INT mais certains de ses sorts font appel aux CHA. Logiquement, seuls ceux utilisant l'INT sont à convertir.
 
Mais je reste prudent sur ma réponse: je n'ai pas retrouvé le point de règle et il me semble que c'était une question que j'avais posé directement à Kegron sur le forum.
avatar
Ah ?
C'est peut-être du house-rule mais moi je fais ainsi, ca me semble simplissime : si c'est une attaque faite avec une voie de magos, c'est un test INT, avec une voie prètre, c'est un test de SAG. Bref, c'est la voie qui détermine la compétence, et non la majorité du profil. Ca me semble en plus plus "réaliste".
avatar
Ok j'ai retrouvé. Ce n'était pas dans le bouquin et c'était une question que j'avais posé sur le fil "Questions techniques".
 
Voici le lien de la réponse.
avatar
Bonjour,
 
Encore une fois, merci à tous pour la rapidité et la qualité des réponses.
 
Pierre-Yves
avatar
Réponse un peu plus développée ce matin maintenant que j'ai accès à un clavier:
En fait ça ne me choque pas du tout que Kegron considère une seule carac "magique" pour un profil hybride. En effet, un profil hybride n'est pas comme un multiclassage façon DD3.5. Si on devait rester sur les mêmes termes que DD, il faudrait voir le profil hybride comme une classe à part entière.
 
Dans ton exemple du "Magicien-Prêtre", un profil hybride basé sur ce ces profils là ne se définirait pas comme "Magicien-Prêtre" mais comme une entité à part entière (là tout de suite, je ne trouve pas de terme parce que je n'ai pas de concept de personnage qui collerait avec cette association): cette entité n'aurait pas plusieurs façons de lancer des sorts, elle n'en aurait qu'une: la sienne. Celle par laquelle il exprime son pouvoir (basée sur l'intelligence ou la sagesse en fonction du profil dominant), que ce soit par l'étude, par la prière ou parce qu'elle a un pouvoir innée en elle.
 
Imaginons le profil suivant: Enchanteur [Forgesort : Voie des Artefacts, Voie des élixirs, Voie des runes - Ensorceleur : Voie de l’Envouteur, Voie des Illusions]. L'Enchanteur ne se définit par comme un "Forgesort-Ensorceleur" mais bien comme un enchanteur. Il ne lance ses sorts que d'une seule façon et ça me semble dès lors logique qu'il n'utilise qu'une seule carac pour ça.
 
Si on veut se rapprocher le plus du concept du multiclassage de DD, alors il faut aller regarder du côté de la Voie de Prestige: on peut imaginer par exemple qu'un magicien, qui a son grimoire, qui invoque, maîtrise et impose sa volonté à la Magie, vive un jour une expérience particulièrement traumatisante ou intense qui fasse de lui un agent divin. Alors, au niveau 8 (et après accord avec son MJ, puisque ce n'est pas autorisé normalement dans les règles de base), on pourrait imaginer que ce magicien puisse prendre une Voie de Prêtre comme Voie de Prestige.
Dans ce contexte là, on aurait effectivement ce qui se rapproche le plus du "Magicien-Prêtre": un magicien de formation qui se mettrait à lancer des sorts de prêtre.
 
Maintenant, perso, même dans ce cas de figure là je garderai la même carac magique pour ces sorts de prêtre. Parce qu'il y a environ 0% de chance que le joueur ait prémédité son coup dans le cas présent, ça répondrait logiquement à une évolution de BG liée à la campagne et que ce serait pénalisé le joueur de son investissement et de son envie de réalisme que de lui imposer une carac magique qu'il n'aurait pas monté lors de la création de personnage.
Ce message a reçu 1 réponse de
  • MRick
avatar
En gros fait comme il te plait si ! Un peu le credo de CO ^^ et j'aime avoir cette règle souple mais pouvoir avoir l'avis de l'auteur c'est tellement gratifiant !
perso je garderai la SAG car c'est un pouvoir qui relève du divin (ou de la nature) et non pas du PJ seulement.un magicien-prêtre sa fait 2 stats (INT et SAG) prioritaires c'est pas plus non plus dramatique.
avatar
En gros fait comme il te plait si ! Un peu le credo de CO ^^ et j'aime avoir cette règle souple mais pouvoir avoir l'avis de l'auteur c'est tellement gratifiant !
perso je garderai la SAG car c'est un pouvoir qui relève du divin (ou de la nature) et non pas du PJ seulement.un magicien-prêtre sa fait 2 stats (INT et SAG) prioritaires c'est pas plus non plus dramatique.Longane
Tout dépend les Voies que tu choisis de garder mais le prêtre est surtout un personnage de contact, donc il a aussi besoin de Force, de Constitution et de Charisme pour certaines de ses Capacités. Si tu rajoutes l'Intel, ça commence à faire beaucoup :p
 
Quant au magicien, il n'a pas juste besoin d'Intelligence: une dextérité élevée est primordiale (agir en premier lui permet par exemple de placer une boule de feu avant que ses copains ne se retrouve au contact des monstres - sans compter qu'il ne peut pas porter d'armure, la dextérité est un passage quasi obligé pour rester en vie :p). Et comme tout lanceur de sort, un charisme pas mauvais est recommandé (pour les points de chance: parce qu'un lanceur de sort qui rate son sort n'a pas juste perdu un tour, il a aussi perdu de la Mana - en quantité plus ou moins importante en fonction du sort). Donc là encore, tu ajoutes une carac principale à un profil hybride qui subit déjà naturellement un -2 dans un stat.
 
Après, ça se tient comme raisonnement, je ne dis pas le contraire.
avatar
Juste pour une réponse officielle : le profil principal détermine la Carac.
Ce qui ne retire rien à tout ce qui a été dit ici.
Un profil-concept aura logiquement une magie unique.
Mais pour un profil qui serait volontairement un type de multiclassage sans concept derrière, le MJ pourrait demander des Carc différenciée pour des sortes de magies indépendantes. Une sorte de contrepartie à cet assemblage de compétences. Pourquoi pas.
 
avatar
LeoDanto
Si tu cherches un nom pour un magicien-prêtre, peut-être que "théurge mystique" pourrait convenir (c'est basiquement repompé sur une classe de prestige D&D3/Pathfinder).
Ce message a reçu 1 réponse de
  • SIVA
avatar
MRick
Nous avons vu que la caractéristique de l'attaque magique devait être celle du profil principal en cas de profil hybride magique. Pour information, voici la liste des quelques profils "officiels" concernés : Astrologue, Devin, Enchanteur, Passeur d'âme, Psy (adepte) et Sorcière.
A votre avis, faut-il faire de même pour les caractéristiques évoquées DANS le descriptif des capacités ?
Par exemple, pour l'Enchanteur, est-ce que le texte de la capacité Flou "Pendant [1d4 + Mod. de INT] tours, le corps de l’enchanteur devient flou et tous les DM des attaques de contact ou à distance qu’il encaisse sont divisés par 2." devrait devenir "Pendant [1d4 + Mod. de CHA] tours, le corps de l’enchanteur devient flou et tous les DM des attaques de contact ou à distance qu’il encaisse sont divisés par 2." ?
Ce message a reçu 1 réponse de
  • LeoDanto
avatar
SIVA
Oui. Et pour ma part, je pousse même le raisonnement jusqu'aux consommables et objets magiques.
avatar
Absolument 😉
avatar
Pareil !
J'ai créé un profil d'Oracle pour convertir un personnage venant de Pathfinder, et bien concrètement, j'ai remplacé toutes les références à la SAG par le CHA, pourtant le profil principal est bien celui d'un prêtre (3 voies de prêtre), car c'est le principe même du personnage.
(Dans Pathfinder, l'Oracle est au prêtre ce que l'Ensorceleur est au Magicien, une classe qui a accès aux mêmes sorts, mais qui ne les prépare pas et basée du le Charisme).
Ce message a reçu 1 réponse de
  • Gilas
avatar
MRick
Rien à voir avec la choucroute mais je serais intéressé par ce fameux profil d'Oracle ^^
avatar
Merci pour vos retours. Du coup, j'ai intégré cela dans mes fiches de personnages par profil plaisantin
avatar
Rien à voir avec la choucroute mais je serais intéressé par ce fameux profil d'Oracle ^^
Gilas
Alors ce n'est pas forcément une bonne conversion pour tout les Oracles Pathfinder, car ça dépend beaucoup du mystère choisi, c'est un profil sur mesure pour coller à un personnage existant.

En l’occurrence, c'est une Noble élevée dans une famille noble, donc je voulais lui mettre la voie de la Noblesse (Chevalier). De plus c'était une Oracle des Batailles, je voulais donc lui mettre une voie martiale. J'aurais pu lui proposer une voie de guerrier, mais j'ai trouvé plus simple de lui mettre une deuxième voie de Chevalier.

Nous avons donc (en reprenant la présentation des profils hybrides) :
Oracle des Batailes : d8, prêtre (Voie des soins, Voie de la guerre sainte, Voie de la foi), chevalier (Voie de la noblesse, Voie de la guerre). Les voies de prêtre sont basées sur le CHA au lieu de la SAG.

De toute évidence avec un autre mystère que le mystère des Batailles, j'aurais choisi d'autres voies.
Ce message a reçu 1 réponse de
  • Gilas
avatar
MRick
Merci beaucoup de ces renseignements !
 
avatar

Salut à tous, je repose la question que j'ai mise sur le sujet COF Compagnons (et qui était un peu HS ^^)

Comment juge-t-on de l'équilibrage d'un profil hybride ? Il y a des profils qui sont clairement galère avec les règles de base genre le chevalier de la mort : caracs avec malus de 2 à répartir sur FOR, CHA, INT et la règle des sorts en armure et le malus de dé de vie... là où le duelliste (pas de malus de dé de vie, 2 caracs : DEX, CHA) ou l'astrologue (pas de malus, 1 Carac : CHA, bonus des PC) sont bien plus optimisés..

Pour résumer :

les combinaisons Combattants - Lanceurs de sort possèdent de nombreux inconvénients

Les combinaisons Aventuriers - aventuriers sont mieux optimisées

Les combinaisons Lanceurs de sort - Lanceurs de sort sont pépères (une seule carac, pas de malus de DV etc...)

Parfois ça dépend de la combinaison : un paladin ça fonctionne mieux qu'un chevalier de la mort à priori...

Ce message a reçu 2 réponses de
  • Rilax
  • et
  • LeoDanto
avatar
Legatus Scipio

démonJe te trouve bien chafouin à propos du chevalier de la mort : mais regarde et savoure : les soi disants "sorts" du nécro ne sont que des actions limitées (L) et non des *(L). (En tout cas dans ma version)

du coup, il ne devrait pas y avoir de problème avec l'armure^^

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Julien Dutel