Cookies

Utilisation des cookies

Pour le bon fonctionnement du site, nous utilisons des cookies techniques qui permettent de gérer votre connexion.
Nous utilisons des cookies Google Analytics pour le suivi anonyme de la navigation. Vous pouvez désactiver ces derniers à tout moment ici.

Confirmation

Par défaut, nous conservons votre acceptation durant 13 mois.
Gérez vos cookies ici.



Personnaliser

Scénarios et inspi 14

Forums > Jeux de rôle > JdR Black Book > Joan of Arc

avatar

Hello

Je voudrais me lancer mais je recherche un point de départ.

Certains d'entre vous ont déjà des inspis/scénarios déjà tout prêt, notamment côté autres jdr médiévaux en VO ou VF ?

avatar

Je ne sais pas si les romans entrent dans ce que tu recherches, mais les Chroniques du bâtard de Kosigan de Fabien Cerutti pourrait marcher (compagnie mercenaire pendant la guerre de 100 ans avec une forte présence de fantasy).

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Helios
avatar

Le livre de Cendre de Mary Gentle. Un chef d'½uvre plein d'inspiration pour JOA. Là aussi c'est une compagnie de mercenaires.

avatar
PinguFury

c'est vrai le bâtard de kosigan est vraiment parfait pour JoA !

avatar

Je connaissais le batard mais pas l'autre, merci !

Pas d'inspi côté scénario de jdr d'autres jeux ?

avatar

Bonjour,

Je n'y étais que joueur et je n'ai fais que quelques parties, mais je pense que les scénarios de Miles Christis devraient pouvoir s'adapter relativement facilement. Une réalité historique, les croisades, une touche de surnaturel, démons et autres créatures du moyen âge, et il ne reste qu'à adapter le décor.

C'est, du moins, l'impression que j'en ai mais je peux me tromper.

Bonne journée.

Ce message a reçu 1 réponse de
  • joer
avatar

Petit retour : j'ai bien aimé L guerrière oubliée. Pas vraiment la période mais ça donne clairement le ton pour une campagne mercenaire.

Sinon j'ai découvert ça :

https://livre.fnac.com/a3460482/Sir-Arthur-Conan-Doyle-La-compagnie-blanche

L'histoire de la compagnie de John Hawkwood raconté par Conan Doyle, là on est pile dans le thème.

Et justement, le même personnage a été bien traité en manga :

https://livre.fnac.com/a9306207/Hawkwood-mercenaire-de-la-guerre-de-Cent-Ans-Tome-1-Hawkwood-vol-01-TOMMY-O#omnsearchpos=3

8 tomes terminés, super efficace avec un bon équilibrage entre la vie d'un capitaine mercenaire (être payé, payer ses gars, trouver à manger) et les combats qui sont axés sur la fin de la chevalerie.

Plus qu'à en déduire des scénarios...

avatar
Slhoka

Salut,

Pour posséder Pendragon et Miles Christi je pense sincèrement que c'est Pendragon qui est source de scénarios plus que Miles Christi, car Miles Christi est très très spécifique et localisé. Pendragon demandera moins de travail d'adaption je pense.

Cela dit certains scénarios sont excellents et si on prend juste leur trame (beaucoup de travail donc) en les délocalisant, bien sûr cela marchera, mais il faut tout réécrire.

Ludiquement,

Pierre

avatar

Le livre de Cendres de Mary Gentle est vraiment très bon et l'ambiance très forte. C'est un cran au-dessus de la compagnie noire en terme de maturité attendue des lecteurs...

Le château des poisons par Brussolo ça pourrait peut-être le faire ?!

Et en y réfléchissant certains aspects des compagnies mercenaires et de l'ambiance guerre sale sont très présents dans les 2 premiers volumes de la compagnie noire, ensuite l'intrigue prend le pas mais ça reste aussi bon.

avatar

Puisqu'on parle du Château des Poisons, j'ai trouvé ça :

https://www.sden.org/IMG/pdf/Le_Chateau_des_poisons.pdf

Je sais pas ce que ça vaut, ni si c'est adaptable à Joan of Arc.

avatar

Merci !

Ou la la, il va falloir plus de temps pour te dire car c'est pas structué en scénario synthétique pour une prise en main aisée par le MJ, c'est décrit comme en partie, etc... Autant le scénario semble intéressant sur les sujets abordés, autant il va être pénible à lire à cause de sa mise en forme, et son manque de structure sur 71 pages (sic !). Un sacré travail de reprise pour JoA à mon avis.

Autre alerte, vers la fin ça parle de torture et d'inquisition, or c'est un sujet très encadré, surtout de 1232 à 1328, cf https://fr.wikipedia.org/wiki/Inquisition_m%C3%A9di%C3%A9vale

A moins d'être vaudois ou cathare, il fallait un dossier et la présence d'un (rare) inquisiteur recherchant l'hérésie et de faits graves pour se faire torturer dans un cadre religieux (bien que la torture existe aussi hors de ce cadre en période de guerre). Donc, peut-être qu'emporté par sa vision du moyen-âge, l'auteur a utilisé un peu facilement le sujet ? Après on peut vouloir le faire jouer sans volonté de coller à la cohérence de l'histoire / à l'Histoire... Par contre les poisons c'est toujours un bon sujet de scénario (si on en abuse pas partout).

Bon faudra que j'aie le courage de le lire... content

avatar

A moins d'être vaudois ou cathare [...]

joer

Ou gênant. cf. ce témoignage :

" – Aïe-euh ! "

Jacques de Molay, 1307

avatar

Jacques de Molay n'a pas été torturé, comme les autres dignitaires du Temple.

avatar

Jacques de Molay n'a pas été torturé, comme les autres dignitaires du Temple.

WolfRider4594

Il n' a en effet pas été prouvé factuellement que De Molay ait été torturé. Bien que des lettres contemporaines disent que ce fut le cas, mentionnant l'estrapade. (n.b : non, l'estrapade n'est pas une recette de moules charentaise). On peut toutefois effectivement penser que ces témoignages, comme celui de ses derniers propos sur le bûcher, sont des fantasmagories romanesques de leurs auteurs.

Il n'en reste pas moins que – à défaut de torture physique avérée – l'épuisement du Grand Maître sexagénaire suite aux privations diverses, le déshonneur d'aveux douteux rendus publiques, ses sept années de procès et de détention, constituent à minima de la torture psychologique. Lui même s'emportera violemment en pleine audience contre "les scélérats" qui ont alterés ses propos.

Dans le flot d'éléments alimentant le mythe des Templiers, il reste malheureusement assez peu de sources fiables, mais on dispose tout de même de quelques minutes des interrogatoires et surtout des audiences permettant de voir toutes les machinations ourdies – les conjectures de Paul Viollet sont un point d'entrée intéressant, même si datées – qui pour beacoup, dont moi, relèvent de la torture telle que communément admise : Tout acte par lequel une douleur ou des souffrances aiguës, physiques ou mentales sont intentionnellement infligées à une personne.

Après bien sûr, on peut tout contester et "révisionner" à loisirs. J'ai tout lu sur les Templiers, dans des ouvrages se revendiquant parfois du plus grand sérieux : qu'ils possédaient un trésor d'or sonnant et trébuchant émanant du Temple de Salomon, qu'ils possédaient la connaissance de la descendance du Christ, le Graal, un automate divinatoire, et même le secret du boson de Higgs. Que ce trésor se trouvait en Terre Sainte dans la rade d'Acre, dans le Razès, à Gisors, à Arginy, ou aux Amériques étant parti par voie maritime de la Rochelle.

Je mets donc fin au HS [on est ici dans la section Joan of Arc et non Miles Christi] et laisse à chacun le soin d'évaluer en son âme en conscience à quel point ces pauvres êtres ont souffert et si ce calvaire relève de la torture ou non.