Monstrueusement Mignons : Voie du dresseur 15

Forums > Jeux de rôle > JdR Black Book > Chroniques Oubliées

avatar

Bonjour,

Ayant eu depuis quelques temps le livre "Monstrueusement Mignons", vient le moment où l'un de mes joueurs aimerait en profiter.

Je ne sais pas si c'est le bon endroit pour en parler, mais j'aimerais savoir si certains d'entre vous ont eu des joueurs prenant la voie du dresseur, pour avoir des retours sur "l'équilibrage" de cette voie.
Elle doit être différente en fonction de la petite bête dont va s'occuper le personnage, mais j'ai du mal à la voir en action...

De plus, elle me parait compliquée à mettre en place sans tomber dans soit le "j'ai mis des points dedans alors pouf j'ai un bébé cerbère", soit la séance entière centré sur le personnage pour trouver le monstre, développer sa relation avec et les différentes péripéties qui peuvent advenir... Dans un cas je trouve ça dommage d'avoir juste un "pet" digne d'un MMORPG sans âme, dans l'autre j'ai peur que les autres joueurs se voient lésés, et une campagne comme Anathazerin risque de devenir bien longue si je fais une séance par capacité pour chaque personnage...

En bref : j'aimerais avoir vos retours sur Monstrueusement Mignons dans COF !

avatar

Je n'ai pas encore eu l'occasion de mettre en place ceci (ça a failli, une fois joyeux ). Quoiqu'il en soit, et quand ce sera le cas, je ferai sûrement des appartés hors session (au pire, par écrit) avec le ou les PJ concernés afin de ne pas entraver la progression de l'équipe.

Pour la voie, je dois dire que je n'ai pas encore été creuser le "comment", j'avais de toute façon imaginé que dresser et élever une créature, prendrait beaucoup de temps (et donc il ne sert "à rien" pendant un moment).

avatar

Si tu n'a pas le temps (ou même la motivation) pour une partie en apparté, fait bosser le joueur qui veut un pet. Demande lui d'écrire l'interlude qui lui permet d'en faire l'acquisition. Fait confiance à l'imagination du joueur et puis il n'y a pas que le MJ qui doit écrire l'histoire. Ca suffira à l'attacher à son animal. L'important c'est qu'ensuite il se fasse plaisir. Et puis plus tard tu pourras rebondir dessus.

avatar

Je suis PJ dans la campagne des sables éternels de thanit. Mon MJ dispose de monstrueusement mignon. Afin de résoudre une de mes problématiques de mon background, nous avons décidé que je serai accompagné par un balor brandon. Afin de ne pas alourdir la campagne nous avons défini entre nous par échange de messages des règles de gestion simple, par exemple:

- il me sera confié par un rituel magique mais je ne sais pas quand ni par qui etc, ce qui permet au MJ de l intégrer dans l histoire de la campagne.

- je n ai pas la voie du dresseur, donc il ne m obéira pas au doigt et à l oeil, ce qui permettra de forger une relation au fil de mes échecs et réussites de dressage et péripéties d aventures vécues ensemble.

Nous vivrons cela un peu comme une aventure parallèle qui vient nourrir l intrigue sous une autre forme que celle de la partie de JDR classique. J imagine plusieurs solutions que je propose à mon MJ et elle pioche dans tout ce que je lui propose. Les autres PJ ignorent tout de ce qui se trame en coulisse, pour eux c'est transparent.

Voilà un peu mon retour d expérience qui ne fait que commencer😉

avatar

Je suis MJ pour des amis avec C.O.F. et dans leurs parcours ils ont acheter un bébé Hibours. La progression est lente et ils doivent le faire évolué avec petience. Le seul soucis que j'ai c'est de clairement définir les différent stade de ça progression.

Exemple:

1- Bébé

2- Juvénile

3- Adolescent

4- Adulte

5- Ancestrale

De ce fait il pourrait y avoir pour chaque bébé répertorier dans Monstrueusement Mignons une évolution possible. Bien entendu pour chaque stade il faudrait des caractéristiques spécifique à chaque stade d'évoluton du monstre en fonction de chaque monstre car ils sont tous différent. Avez-vous des retours d'expérience sur ce fait ?

Bonne quêtes à tous clin d'oeil

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Juju
avatar

Merci pour vos retours !

on en discutera alors pour l'attachement à la petite bête et les aventures à faire an apparté (étant donné que ma joueuse est ma compagne, ça sera plus facile de se trouver un moment !)

avatar
Xenvor

Je m'apprétais à créer un sujet sur la page des JDR BBE, j'ai exactement la même question que Xenvor (même si c'est pour Héros & Dragons).

Dans les textes d'intro en début de bouquin, il y a bien une petite mention à trois stades dans le développement des bébés (juvénile, etc), on parle de leur éducation, de leur développement ... et dans la partie techniques du livre, rien triste. On a "juste" leurs profils bébés.

Mais bon, même s'ils sont monstrueusement mignons et que pour certains ca va prendre trèèèès longtemps, il y a bien un moment où ils finiront par être monstrueusement ... GRANDS troublé !

Du coup comment gérer le développement de nos bebettes ? Est-ce que quelqu'un aurait déjà eu le cas ? Pour le moment à part trouver le profil de la bêbette adulte, voir à quel age elle doit atteindre ses caractéristiques finales et faire une évolution proportionnelle en fonction de son age, je vois pas trop, mais quelqu'un aura peut-être une idée plus marrante.

Merci d'avance.

EDIT : j'ai posé la question coté H&D, peut-être que des joueuses de ce coté là auront des idées content :

Le lien ici

avatar

Pour avoir eu à gérer un tigre à dent de sabre jusqu'à l'âge adulte à D&D 3.5, effectivement j'ai tendance à faire une évolution proportionnelle à l'âge. Mais avec les bestioles les plus bizarres tu pourrais tout à fait faire des brusques poussées de croissance.

=> en terme de règles COF, on prévoit d'augmenter les bestioles via les capacités épiques par exemple, ou via certaines voies de prestige (le chevalier dragon). Sans parler du chevalier nain monteur d'ours.

Côté H&D, avec la bounded accuracy, je n'ai pas l'impression qu'il soit prévu de faire grandir les bébettes par défaut - ou en terme d'équilibre il faudrait que la créature devienne un PJ à part entière, ce sera à chaque meneur de jeu d'évaluer ce qui est possible. Après tout, une bébette adulte quitte ses parents pour avoir ses propres aventures...

avatar

ou en terme d'équilibre il faudrait que la créature devienne un PJ à part entière

Justement, ca pourrait résoudre un petit soucis : je vais principalement faire jouer ma femme et mon fils (et occasionnellement des amis qui ont déjà leurs persos pour DD5). Comme ils ne sont donc que deux, j'envisageais de leur fournir deux ou trois "compagnons de route" que j'aurai créé/joué moi, et auquel ils auraient pu donner des directives à l'occasion. La bebette pourrait remplir ce role.

Mon fils s'est fourré dans le crane de trouver et élever un dragonnet, et même si je lui ai dit que ce serait pas simple autant de le trouver que d'ensuite l'élever, et que ca prendrait du temps, il reste là-dessus. Mais comme il incarne un sangdragon, il aura l'avantage de maitriser la langue ...

avatar

Pour ce que je me souviens, à D&D 3.5, il était possible de prendre un don au niveau 9 pour avoir une monture dragon quasiment aussi puissante que son cavalier. L'exemple typique étant le Hobbit monté sur un bébé dragon d'or.

Le truc, pour le MJ, est effectivement de s'arranger pour avoir des compagnons assez indépendants : en rajoutant en permanence 2 PNJs au groupe c'est une puissance de feu assez conséquente mine de rien, c'est mieux quand ceux-ci deviennent actifs selon leurs lubies (des PJs occasionnels).

avatar

Une autre question à propos de la voie du dresseur :

C'est peut être noté quelquepart mais je ne l'ai pas vu..
Au rang et , il est écrit que le personnage peut dompter une autre créature ou faire grandir la créature déjà choisie. Dompter une nouvelle créature remplace-t-elle l'ancienne? C'est déjà Méta-jeu de choisir de faire grandir une créature ou bien d'en dompter une autre, mais alors devoir abandonner une petite créature pour pouvoir en avoir une autre... Je vois mal le joueur choisir d'abandonner une bestiole auquelle il s'est attaché pour en prendre une nouvelle plus puissante...

avatar

Alors c'est une créature en plus. A la base je pensais plus à une autre créature identique. Du genre un compagnon de jeu à cette pauvre petite bête... Donc avoir deux petits chats ou un gros chat, tel est le choix.

avatar

D'accord, donc en résumant :

1 - Le personnage dresse une petite bestiole.
2 - Il apprend comment lui soigner ses petits bobos.

3 - La petite bestiole n'est plus un bébé.

4 - La bestiole est adulte et en pleine possession de ses moyens OU le dresseur, familiarisé avec sa bestiole, décide d'adopter un autre bébé, cette fois-ci en voyant un peu plus gros: un bébé bête .

5 - La bête est juvénile OU le dresseur, familiarisé avec sa bête, décide d'adopter un autre bébé, cette fois-ci en voyant un peu plus gros: un bébé monstre OU s'il n'avait pas dressé de bébé bête au rang 4, directement une bête juvénile.
Donc il peut avoir jusqu'à 3 compagnons s'il va jusqu'au rang 5. J'ai bon?

avatar

Je ne l'ai pas sous les yeux, mais dans mes souvenir, oui, c'était tout à fait ça l'esprit content

c'est juste sauf ce que j'ai barré :

5 - La bête est juvénile OU le dresseur, familiarisé avec sa bête, décide d'adopter un autre bébé, cette fois-ci en voyant un peu plus gros: un bébé monstre OU s'il n'avait pas dressé de bébé bête au rang 4, directement une bête juvénile.
Donc il peut avoir jusqu'à 3 compagnons s'il va jusqu'au rang 5. J'ai bon?

Au rang 5 soit 3 créatures (NC 1/2 amélioré, NC 1 et NC2) soit 2 créatures (NC1/2 améliorée 2 fois et NC2).

avatar

D'accord ! je comprends mieux alors la voie maintenant !
Merci pour les réponses content