adaptation de Maudit en COF : intéret ? propriété intellectuelle ? 11

Forums > Jeux de rôle > JdR Black Book > Chroniques Oubliées Casus

avatar

Bonjour à tous,

je viens de terminer de lire de "Maudit, le martyr de Copper Creek" que j'ambitionnais de faire jouer autour de moi.
Après la lecture, je pense que l'univers contemporain réaliste, c'est finalement pas trop ma came, ou en tous cas je manque d'expérience sur le sujet.

Mais ayant apprécié l'intrigue générale, j'imaginais l'adapter en version Fantasy, quelque part dans les terres d'Osgild !
Là comme ça, de but en blanc, pensez-vous que ça pourrait le faire ? être intéressant ?
J'aime le medfan (c'est même ce que je préfère), mais je regrette que parfois les intrigues se résument à taper sur tout ce qui bouge, j'aimerais y apporter quelque chose de plus policier/thriller/espionnage, etc. tout en restant dans un univers fantasy.

Et du coup, ma question sur la propriété intellectuelle : Si je conserve la trame générale, mais que je modifie les noms des personnages / lieux (peut être que j'en garderais certains ?), si je ne copie pas de gros pavés de texte, mais que je réécris tout (en plus court, sans les conseils au MJ, les détails d'ambiance, etc.), est ce que je pourrai partager ce travail ici, ou est ce que ça devra rester dans un cadre strictement privé ?

Disons que si je devais le partager, ça me motiverait davantage à faire le boulot plaisantin

Alors, Go ou pas go ?
Question subsidiaire, selon vous, ca se pourrait se passer où dans les terres d'Osgild ?

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Julien Dutel
avatar

Dans ce genre de cas, il n'y a qu'une réponse de valable : celle de l'auteur.

Il faut trouver un moyen de le joindre et de lui présenter ton projet. Fais-le poliment, aussi succinctement et clairement que possible, en montrant bien que tu accepterais son refus (bref que c'est à lui et à lui seul de décider). Et laisse-lui le temps de te répondre (ne le relance pas tous les trois jours de façon insistante). Le pire que tu risqueras sera un "non" courtois (j'en ai reçu un de l'équipe Steve Jackson Games ; ça ne fait pas mal).

Considère aussi que s'il ne te réponds pas , c'est un non, pas un oui. Seul un oui écrit te permettra de poursuivre ton projet légalement et, surtout, de le faire en respectant l'auteur.

avatar
Romje

AMTHA : si ton document est utilisable sans acheter "Maudit", c'est problématique. Parce que ça revient à mettre une version de la campagne en téléchargement libre quand même.

Par contre, un document avec une adaptation technique, plus des indications sur les PNJ et lieux ("Copper Creek devient Bouboulou, se place ici en Osgild. Tel PNJ devient [nom random], son histoire change de telle manière" etc), mais nécessitant de posséder l'original pour l'intrigue... là ça peut passer.

avatar

Il doit sûrement également falloir l'accord de l'éditeur...

avatar

Tout à fait d'accord avec Julien. En plus de demander la permission, ton projet ne doit pas remplacer son texte mais nécessiter de l'acheter. Là, tu lui feras de la pub et tu as de bonnes chances d'obtenir un oui.

Si ton texte veut remplacer le sien, tu lui feras de la concurrence (si modeste soit-elle) et tu as de fortes chances d'obtenir un non.

avatar

Merci pour vous réponses.

Oui, l'idée n'est pas de remplacer le texte, mais de faire une adaptation libre de l'intrigue générale. Et du coup, de changer les PNJ et les lieux pour que ça fasse "fantasy".

Mais bon, faut que ce soit lisible quand même, pas simplement une liste de "page 42 ligne 12 remplacer ... par ..."

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Julien Dutel
avatar

La clé je pense c'est clairement de ne pas "réecrire" la campagne et que ça se limite à une adaptation technique comme l'a indiqué Julien. Mais pas de reprise du "récit des scenes" ou de l'enchainement des evenements de la campagne.

avatar
Romje

oui, tant que ça ne rend pas ton matos utilisable sans le matos original.

avatar

Il doit sûrement également falloir l'accord de l'éditeur...

Renfield

Entièrement d'accord. Mais si on demande à l'auteur d'abord, il peut ensuite nous mettre en relation avec l'éditeur en cas de besoin. C'est ce qui m'est arrivé pour mon refus : Sean Punch m'a mis en relation avec la directrice éditoriale, qui m'a ensuite demandé d'attendre un peu pour une réponse officielle (elle voulait sans doute se renseigner auprès de son staff). Bilan, j'ai finalement eu le droit à un "désolé mais Steve Jackson Games ne peut pas vous suivre sur ce projet" en moins de deux semaines. Bref, un non très poli, qui m'a bien sûr un peu déçu mais qui m'a aussi montré que ma demande avait été prise très au sérieux.

avatar

Et sinon, indépendamment du fait de partager ou non mon travail, pour ceux qui ont lu la campagne originale, pensez vous que c'est une bonne idée ou qu'au contraire ça n'apporterait rien ? j'ai jamais joué ou écrit autre chose que des campagnes officielles, à part un petit scénario "les fils du seigneur de l'hiver", qui n'était pas terrible d'ailleurs...

avatar

Personnellement (j'insiste sur ce personnellement, car c'est pour moi une simple question de goût, pas un conseil basé sur la raison), je ne changerais le cadre d'une campagne que dans la mesure où je voudrais la faire jouer à des joueurs ayant des personnages préexistants, pour qu'ils puissent la vivre avec leurs personnages bien aimés plutôt qu'avec des prétirés ou des PJ créés pour l'occasion. Le travail que cela demande me paraît en effet tellement important que si c'est pour utiliser des personnages nouveaux, à quoi bon un tel effort ?

Maintenant, je comprends tout à fait ton argument : tu préfères la Fantasy au contemporain et tu veux avoir un scénario Fantasy qui sorte des sentiers habituels... Pour le coup, c'est sûr, tu vas surprendre tes joueurs (alors que si tu jouais cette campagne comme elle est écrite, ils auraient bien plus d'indices : depuis X-Files, on s'attend à de l'enquête avec horreur et fantastique dès qu'on joue du contemporain)...

Alors ?

Eh ben, si tu en as envie, fonce ! Mais fais-le d'abord pour toi et tes joueurs, sans penser à le partager dans un premier temps. Car qui dit partage dit rédaction, et ça, ça prend énormément de temps. Bien plus que celui de noter ses idées en abrégé et sous forme de schémas qu'on est le seul à pouvoir relire...

Une fois que tu auras commencé à jouer et que tu t'amuseras comme un fou, il sera temps de contacter l'auteur pour avoir la permission qu'il faut et commencer la rédaction. Ta demande sera d'ailleurs d'autant plus motivée et convaincante que tu auras déjà vu ce que ça donne... et ce sera même d'autant plus facile à expliquer.

Donc pense d'abord à toi et à tes joueurs, et à nous seulement après.

Voilà mon conseil qui, je le répète, n'est pas forcément le plus intelligent. C'est juste ainsi que je ferais les choses.