Peu de variété dans D&D 5 ? 17

Forums > Repaire des trolls (et des liches)

avatar

Si certains trouvent que D&D5 n'offre pas assez de diversités au niveau des personnages, et bien cela a été chiffré : 7,020,285,872,418 possibilités mort de rire
Il doit bien y avoir un ou deux matheux dans le coin pour vérifier la véracité du propos mort de rire

Ce message a reçu 1 réponse de
  • MASTER
avatar

Ce qui est dommage c'est le poids du multiclassage dans ce calcul, alors qu'il est peut utilisé (enfin tu me contrediras peut être sur ce point, c'est une simple impression et tu as plus d'expérience dans le domaine que moi).

Par contre il exclu certains choix qui rendent également un personnage unique (type de pacte du sorcier, les dons, si le guerrier est plutôt Dex ou For, etc). Et ça ferait d'autant plus explosé ce nombre.

Mais oui, les possibilités sont énormes.

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Arbonako
avatar

Il faudrait comparer ça à des stats sur les personnages qui ont effectivement été créés et joués. Si un jeu présente 15.000 options mais qu'une dizaine seulement sont "viables", on se retrouve vite avec les mêmes types de personnage (un aspect qui est aussi présent dans Pathfinder).

Ce message a reçu 1 réponse de
  • alanthyr
avatar
Ombreloup

Moi c'est le contraire j'ai vu de tout en multiclasse à ma table : paladin-ensorceleur, barbare-druide, Guerrier-barde et autres barbare-ensorceleur et j'en passe malade

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Tebor
avatar
Arbonako

Moi, pour des questions de background, j'ai une barbare 1 / clerc 7 à ma table content

avatar
kyin

C'est bien pour cela que j'ai posté ça dans le Repaire des trolls clin d'oeil

avatar
alanthyr

mort de riremortmalade

avatar

Si certains trouvent que D&D5 n'offre pas assez de diversités au niveau des personnages, et bien cela a été chiffré : 7,020,285,872,418 possibilités mort de rire
Il doit bien y avoir un ou deux matheux dans le coin pour vérifier la véracité du propos mort de rire

alanthyr

Merci de l’avoir partager ... je fais partie de ceux qui ayant lu H&D et le SRD5 avait une vrai impression de « vide » car venant de DD3.

Plus j’approfondis mon étude sur ce jeu et plus j’ai l’impression que cette impression était nourrie faussement par la façon de présenter les choses dans les différents livres de règles ... sans pouvoir le définir avec clarté je l’avoue .

Je ne pense pas qu’a l’usage l’effet de « vide » se sente dans la création de personnages... grâce à mon avis au fait qu’un effet de croisement historique / classe vient multiplier les profils par rapport au principe originel classe / race.

En parallèle à cela les Voies viennent très tôt dans l’évolution pour créer des branches diverses ... par rapport à ce que faisaient les classes de prestige à DD3.

Le fait d’avoir les dons disponibles en option permet une petite customisation bien venue même si je pense que DD5 pourrait aller plus loin . ( J’en reparle plus bas)

La seule inquiétude qui me reste c’est peut être le système de résolution simplifié qu’il faut que je teste .... et je pense que je vais faire le test avec Joan of Arc qui par son approche « rude » devrait toucher aux limites du système .

La seule chose que j’attends et qui règlera définitivement cette histoire de « problème de diversité » c’est que WotC lâche un peu les chevaux et confirme ce que son atelier d’idée de l’Unearthed Arcana est en train de préparer : c’est à dire un retour des classes de prestige et d’autres dons venant amener un cran de capacité supplémentaire dans les modificateurs de jet.

Que ce soit clair par contre je ne souscris pas à l’idée du trop de dons / trop de classes etc ... de DD3. Tout cela a toujours été des options que personne n’était forcé d’utiliser . Je suis persuadé que DD5 va amener aussi des options plus nombreuses avec le temps , et de la même manière elles seront optionnelles ne devant pas gêner les amoureux du « peu d’options » et ouvrant plus la proposition de jeu vers ceux aimant plus de customisation échelonnée.

Ce message a reçu 2 réponses de
  • Helicon38
  • et
  • Grand_Ancien
avatar
Dany40

Oui. Je confirme que j'avais ton sentiment auparavant et ce pour les mêmes raisons :

- Les dons pas obligatoires,

- Pas de classes de prestige.

Après quelques temps, je dois bien avouer que les dons ne me manquent pas (plus exactement, leur omniprésence et leur quantité stratosphérique ne me manquent pas, les dins de d&d 5 étant plus importants entre termes de jeu), ce sont plutôt les classes de prestige et les opportunités de roleplay que je trouve dommage de ne pas avoir. Les archétypes de classes étant moins liés à l'univers de jeu que les classes de prestige.

avatar

Les archétypes de classes étant moins liés à l'univers de jeu que les classes de prestige.

Helicon38

Je me permets de corriger ton propos qui, s'il est dans l'ensemble vrai, ne l'est pas totalement. Le supplément Sword Coast Adventurer Guide propose des archétypes liés à l'univers des Royaumes Oubliés. C'est certes ponctuel mais cela existe plaisantin

avatar
Dany40

Justement, le fait d'avoir passé les dons en option et de les limiter à un petit nombre (mais suffisant) est AMHA une des meilleurs choses qu'est fait WotC avec cette 5e édition.

Quand on voit ce que cela a donner comme foultitude de dons "inutile" sur PathFinder (en gros les joueurs n'utiliser qu'un 10ème de ce qui était proposé), cela n'avancer plus à grand chose et complexifie, voir parasite le boulôt du MJ de façon exponentiel....

Et j'aime bien l'idée, avec la 5e, de ce recentrer sur les classes de bases. Celles avec qui, au global, on s'amuse le plus ! mort de rire Tout en gardant les archétype qui sont dans l''esprit des classes de prestiges. mais beaucoup moins lourd à gérer car elle arrive très vite (3ème niveau) et permet une diversité dans chaque classe. Le problème majeur des classe de prestige étant la course à l'armement présenté à chaque nouvelle sortie de supplément (voir les version precedent de D&D ou PathFinder). Sans oublier tous les jours qui tombent dans le Gros Billisme avec celles-ci. clin d'oeil

Personnellement, je limite souvent les classes et les races selon le contexte de mes campagnes.

avatar

J'ai longtemps penser qu'il n'y avait pas de variété dans la 5 mais c'est très faux, comme c'est plus équilibré, il y a beaucoup plus de choix viable que les choix viable de 3.5 une fois retiré ceux qui ne seront pas jouable et ceux qui vont détruire le jeu et que le MJ devra refussé

avatar

J'ai longtemps penser qu'il n'y avait pas de variété dans la 5 mais c'est très faux, comme c'est plus équilibré, il y a beaucoup plus de choix viable que les choix viable de 3.5 une fois retiré ceux qui ne seront pas jouable et ceux qui vont détruire le jeu et que le MJ devra refussé

Derle

Je crois que la grande erreur que les meneurs ont souvent fait avec DD3.5 c’est de vouloir utiliser trop de dons et de classes de prestige.

Les classes de prestige étaient (rappelons le ...) optionnelles à DD3. On peut totalement jouer sans ces classes et leur usage était censé être limiter au fait d’incarner des ordres et organisations spécifiques du BG de son monde de jeu. Ça n’a pas été pensé comme un outil libre de customisation.... même si pour des raisons commerciales WotC a clairement joué sur la corde de la customisation (mais on était pas obligé de suivre ...)

Pour les dons c’est la même chose ... en dehors de ceux présentés dans le triptyque des Core Rules tout le reste était optionnel !! Là encore personne ne forçait les meneurs à aller chercher les X bouquins fournissant X dons nouveaux.

DD5 est à ce niveau , comme sur bien d’autres points , un JDR qui nous « prend par la main » et évite de nous troubler / tenter avec trop d’options dans lesquelles faire son marché .

Cela rend en effet cette édition plus facile d’accès et instinctive... et cela donne cette impression de « manque de customisation » que j’ai eu comme beaucoup d’autres.

Mais, je le répète , les dernières publications comme Ravnica ou Xanathar montrent que WotC va apporter avec le temps des options en nombre grandissant (la mécanique commerciale peut être .,.)

Et si les personnes ici ont raison et que c’est Planescape qui va sortir ... pour le coup c’est LE Background qui permet d’intégrer tout type de races / classes / dons / historiques nouveaux plus étranges les uns que les autres plaisantin

avatar

Moi c'est le contraire j'ai vu de tout en multiclasse à ma table : paladin-ensorceleur, barbare-druide, Guerrier-barde et autres barbare-ensorceleur et j'en passe malade

Arbonako

Y a vraiment des joueurs tordus ange

avatar

En lisant l'adaptation DD5 du monde des Elder Scrolls, je me suis rendu compte qu'au delà des options supplémentaires venant de Xanathar il y a un autre supplément qui confirme ce que je disais sur l'avenir de DD5 (c'est à dire qu'il allait y avoir une multiplication des options nouvelles de customatisation des PJs) ... Ce supplément c'est le Sword Coast Adventurer's Guide.

Dans ce livre on trouve une douzaine de nouveaux Historiques, de nouvelles variantes de classes (voies, archétypes etc ...) et des options de races nouvelles.

Rajouté aux multiples options de classe de Xanathar .... on glisse doucement et sûrement vers une offre de customisation qui pourrait à terme rappelée celle d'une autre édition pas si ancienne content

Surtout que Xanathar n'est que l'officialisation des travaux de l'Unearthed Arcana ... et que ces derniers sont en train de préparer le retour des classes de prestige et de nouveaux dons pour DD5.

Donc clairement si DD5 doit avoir un défaut ce ne sera pas un problème de variété ...

avatar

Moi c'est le contraire j'ai vu de tout en multiclasse à ma table : paladin-ensorceleur, barbare-druide, Guerrier-barde et autres barbare-ensorceleur et j'en passe malade

Arbonako

Y a vraiment des joueurs tordus ange

Monli

J'osais pas le dire clin d'oeil

avatar

Ce n’est pas un problème de diversité. C'est une politique éditoriale. Une ou deux aventures et un ou deux suppléments backgrounds par an.

D&d5 a un équilibre interne mieux réussi. D&d 3 était trop fourni mais était plus ouvert sur d'autres sujets.

Je n’ai jamais eu de problème avec les dons simplement parce que je n'autorisé que ceux de base et de Ravenloft.

D&d 5. Réussi à attirer les grognards avec ces références au passé du jeu et les nouveaux avec des règles fluide.

Ce choix se fait au détriment du moderne, de l'horreur, de la sf et des psionique que connaissait d&d 3.

Bref pour moi une édition plus cohérente, moins variées mais tout aussi riche.

Je ne connais pas Pathfinder assez pour comparer. Mais ayant maîtrisé Gurps, c'est le même principe de limitation à un univers.

Edit: Je voulais dire que le rythme de parution des suppléments d&d3 était trop élevés et manquer de test et de relecture. Comme ce supplément de d&d3.5 qui a une sorte de barde m'as tu vu. Si on le compare au barde, il n’apporte rien. Donc le rythme plus lent permet plus de cohérence.

Par contre, le multi classage était plus facile à bricoler selon mes souvenirs. D&d5 favorise le mono build selon mon humble avis.