L'intérêt du pacte magique 38

Forums > Jeux de rôle > Pathfinder > Pathfinder Règles de jeu (PJ)

avatar
Bonjour à tous !
Après avoir lu le descriptif du pacte magique des magiciens, je me pose lâ question de l'interêt de l'arme magique par rapport au familier.
En effet les atouts de l'arme (enchantable, permettant de lancer 1*/jour un sort non appris) et ses inconvénients (sans on doit faire un test de concentration dd 20+niv pour lancer un sort) me paraissent bien inférieur à tous les atouts apportés par le familier (lien, transfert d'effet, communication...)
Qu'en pensez vous ?
avatar
J'en pense exactement l'inverse.  Smiley
avatar
Je comprends ta question, surtout que maintenant on ne perd plus de PX à la mort d'un famillier.
Mais, car il y a un mais, tu es très réducteur sur l'objet magique. Déjà ce n'est pas une arme, pas forcément, c'est un objet, donc bonjour les anneaux magiques à moitié prix sans don de création d'objet magique.
Ensuite tu peux booster cet objet même si tu rentre dans une classe de prestige qui ne booste pas le familier, exemple le théurge mystique.
Un théurge mystique qui a un familier, a un familier de magicien rang 3. Un théurge mystique qui a un objet comme lien, peut faire un objet magique de son niveau -3 (et encore, avec certains dons, et pour certains objets où le niveau de lanceur de sort demandé est plus élevé que les sorts demandés, tu peux passer outre cette restriction).
Et surtout, surtout, tu fait ce que tu veux comme objet, tu n'es pas limité à un familier qui fera obligatoirement ça à tel niveau, tu peux avoir un bâton +1, puis un anneau de contresort, puis un sceptre de métamagie (là je fabule, j'ai pas vérifié les niveaux nécessaires).
Donc non, le familier n'est pas optimal, surtout pour ceux qui se multiclassent, et ceux qui n'ont pas de dons de créations d'objets magiques.
avatar
Ou, pour rester peut-être un peu plus cliché, une baguette magique comme objet fétiche.
avatar
Avada Kadavra !!
Quoi ? Ça marche pas ?
avatar
Je trouve l'objet fétiche excellent ! (Comme zagig_yragerne j'aurai plutot tendance à me demander à quoi peut servir le famillier maintenant. ^^')
Ombreloup a parfaitement résumé les avantages de la chose je pense. Une baguette ou un baton qu'on peut réenchanter à volonté, ça permet de la recharger et de changer leur sort, et sans avoir à investir un don. Une arme magique aussi c'est excellent (bien que peut-être moins optimal).
Avada Kedevra ! c'est doigt de mort ^^ (mais c'est un sort nv 7 donc seulement sur un baton, pas une baguette)
sinon on a aussi l'Imperium et même Endoloris :roll:
Je joue actuellement un Elfe Rodeur/Transmutateur spécialisé corps-à-corps (avec pour optique la classe de prestige Champion Occultiste) dans l'Eveil du Seigner des Runes, et qui a pour objet fétiche sa lame elfique incurvée. (Je trouve ça juste excellent ^^)
Ca me permettra de l'enchanter facilement l'arme quand j'aurais le niveau, et en attendant ça fait un sort gratuit en plus par jour, sans avoir à le préparer tiré directement du grimoire. Smiley
avatar
Et si notre grimoire est le Tome des Connaissances d'Antan, là c'est la fête  Smiley
avatar
Effectivement en y réfléchissant c'est très utile pour un mage multiclassé.
Par contre si j'ai bien compris, au niveau équivalent au don requis pour enchanter l'objet, le mage peut rendre son Objet Fétiche magique et ajouter des propriétés sans coût en XP, mais cela lui prend-t-il un rituel et des ressources matérielles quand même ?
avatar
Il n'y a plus de coût en Xp en PRPG (mais il y a un jet d'art de la magie), et le magicien peut enchanter l'objet comme s'il disposait du don approprié (et qu'il a le niveau prérequis).
Par contre, en relisant, il est dit que le sort qu'on peut lancer gratuitement, est basé sur le niveau du magicien, et non pas sur le niveau de lanceur, différence subtile mais importante. Ça change des choses. Faudrait une confirmation officielle là dessus aussi tiens...
avatar
Y'a marqué "si son niveau est suffisant pour acquérir ses dons", sans mention du niveau de magicien, ou global. Ou alors tu parles d'une autre ligne que j'ai raté.
avatar
Je parle du sort qu'on peut lancer gratuitement une fois par jour. Il est marqué (du moins dans le PRD anglais), "This spell is treated like any other spell cast by the wizard, including casting time, duration, and other effects dependent on the wizard's level.".
avatar
Donc tu voudrais dire que, si on prend le texte au pied de la lettre, ce sort serait lancé au niveau du magicien et que, par exemple, s'il acquiert des niveaux d'une classe de prestige, seuls ses niveaux de magicien pur compteraient, même si la classe de prestige en question augmente son NLS ?
Hmmm ...
D'un côté ... c'est vrai que les capacités de classe dépendent du niveau du magicien et que c'est voulu, pour inciter à ne pas papillonner d'une classe à l'autre. Et c'est vrai aussi que c'est le cas du familier, dont les capacités n'augmentent pas avec le niveau de la classe de prestige.
D'un autre côté ... je trouve que c'est une complication plus ou moins inutile de limiter CE sort au NLS de magicien pur (c'est plus difficile à retenir et, dans le fond, ça ne change pas grand chose vu que ça ne touche qu'un seul sort). De plus, si on prend la phrase que tu cites en anglais, on peut aussi la lire comme disant que "Ce sort fonctionne comme n'importe quel autre sort lancé par le magicien ... et cette remarque vaut pour le temps d'incantation, qui est normal, la durée, qui est normale et les autres variables qui dépendent du niveau du magicien." Autrement dit, le "dependent on the wizard's level" ne parle pas du niveau du magicien en question mais, de manière générale, des "variables qui sont calculées en fonction du niveau du magicien".
Selon moi, facilité de jeu + intérêt mineur + interprétation de la phrase anglaise me poussent à dire que ce sort est lancé au NLS normal du magicien.
avatar
Cela a toujours marché comme cela. Quand on parlait du niveau d'une classe, on n'ajoutait pas les niveaux d'éventuelles classes prestiges, et on ne prenait pas en compte non plus le niveau du perso. D&D3 était un système de jeu à la sémantique très précise pour justement limiter les cas d'interprétations.
Il n'y a qu'à voir la FAQ3.5 pour voir comment le Sage tranchait des cas litigieux.
Pour ce qui est de la simplicité, les capacités de classes sont limitées elles aussi au niveau de la classe, comme tu le rappelles, alors pourquoi faire d'un poids deux mesures?
Le niveau de lanceur de sorts n'est pas nécessairement égal au niveau de classe et encore moins au niveau du personnage.
Mais pour abonder dans ton sens, si on peut lancer n'importe quel sort connu quel que soit son niveau, le niveau de lanceur devrait être au moins égal au niveau minimum pour lancer le sort en question...
C'est pour cela que j'aimerais bien avoir une confirmation officielle de Paizo s'il ne s'agirait simplement pas d'une erreur de sémantique justement.
Parce que cela change pas mal la puissance de cette capacité.
avatar
Pour ce qui est de la simplicité, les capacités de classes sont limitées elles aussi au niveau de la classe, comme tu le rappelles, alors pourquoi faire d'un poids deux mesures? zagig_yragerne
On est d'accord, mais tu mélanges deux arguments bien distincts là.
D'une part, oui, les capacités de classe sont calculées en fonction du niveau dans cette classe.
Et, d'autre part, quand je parle de simplicité, j'ai ceci en tête. Quand on décrit les capacités du familier (par exemple), on le fait une fois pour toute et ça ne demande pas plus de travail (= c'est aussi simple/complexe) de le faire au niveau de magicien ou au NLS du personnage ; ça demande la même quantité d'effort. Par contre, quand on parle de pouvoir lancer un sort de plus, c'est plus compliqué de le lancer au niveau de magicien alors que, pour tous les autres sorts, on utilise un NLS potentiellement différent.
Bref, dans le cas du sort en plus, le traiter différemment des autres est plus complexe, parce que ça devient nécessaire d'aller vérifier sa définition pour l'ajuster au niveau de magicien plutôt que d'utiliser les valeurs que le magicien utilise d'habitude.
Par exemple, si un magicien x/mystic theurge y a l'habitude de lancer toucher vampirique pour faire 7d6 points de dégâts, si tout à coup il veut le lancer comme sort en bonus, il va devoir retourner voir dans le bouquin la manière dont les dégâts évoluent avec le niveau pour savoir combien il va faire de dégâts lorsqu'il l'utilise comme sort en bonus.
C'est cette complexité additionnelle qui me semble embêtante et superflue, au point d'être prêt à faire une entorse à la règle qui dit que les capacités utilisent le niveau de classe.
Et, en fait ... tu fais référence au Sage qui se basait sur la lettre des règles. Et, selon ma lecture du texte anglais, il indique clairement que le sort est lancé au NLS normal (donc total) du magicien : This spell is treated like any other spell cast by the wizard ... INCLUDING casting time, duration and other effects dependent on the wizard's level. : le sort fonctionne normalement, y compris toutes les choses qui dépendent du niveau du lanceur de sort.
Mais bon, c'est vrai que ça rend (à mon avis) l'objet-fétiche bien plus intéressante d'un point de vue technique que l'option familier (sauf peut-être à prendre un familier amélioré, à vois).
avatar
Plus simple, légèrement, tu dois bien aller regarder le manuel quand tu passes de niveau, sans compter qu'on ne note pas tout, ou qu'on ne se rappelle pas de tout. Mais bon, ce n'est pas le souci. Je parlerai juste niveau RAW comme ils disent de l'autre côté de l'Atlantique (Rules as Written).
La distinction niveau du perso/niveau de classe existe toujours en PRPG
Il est dit dans le châpitre "Getting Started":
"Level: A character's level represents his overall ability and power. There are three types of levels. Class level is the number of levels of a specific class possessed by a character. Character level is the sum of all of the levels possessed by a character in all of his classes. In addition, spells have a level associated with them numbered from 0 to 9. This level indicates the general power of the spell. As a spellcaster gains levels, he learns to cast spells of a higher level."
Et dans la même phrase que tu cites, il est fait mention du Wizard's level, et non du Caster Level.
Après comme je le disais, si le magicien/théurge lance un sort qui exige un niveau de lanceur supérieur à son niveau de magicien, est ce possible? Là dessus, il n'y a rien de précisé, et une clarification officielle serait la bienvenue. Sinon, cela pourrait aussi limiter le sort qu'on peut lancer en fait.
Va falloir que j'aille poster sur le forum Paizo. ^^
Peut être que c'est ce qui est voulu par les designers mais "mal rédigé" et sujet à confusion (RAI or "Rules as Intended" comme ils disent).
avatar
Attention là, il me semble que tu as mal compris la phrase car il n'y est pas du tout écrit que l'on prend compte du niveau de magicien.
Tous les éléments à droite de "Including", à savoir "casting time" "duration" et "other effects" sont une énumération des différents effets compris dans la règle en première partie de phrase, à savoir :
"This spell is treated like any other spell cast by the wizard."
"dependent on wizard's level" n'est pas du tout un élément important de la phrase puisqu'il ne sert qu'à compléter les "other effects", qui ne sont eux même qu'un élément complémentaire dans l'énumération du champ d'effet de la règle en première partie de phrase.
avatar
Heu, non pas du tout, je pense avoir très bien compris la phrase. Quand on parle de magicien dans les règles, on parle pas du perso mais de la classe, et la partie "dependent on wizard's level" est plus qu'importante.
"This spell is treated like any other spell cast by the wizard, including casting time, duration, and other effects dependent on the wizard's level."
Cela me semble parfaitement limpide. Alors si l'intention est de faire jouer ce sort au niveau de lanceur, il faut qu'il y ait écrit "dependent on the caster level" et avoir un petit erratum pour ça.
C'est exactement la même chose pour les pouvoirs de classe (les schools powers), qui sont basés sur le niveau du magicien, et non sur un éventuel niveau de magicien+niveau de classe prestige.
De facto, écrit comme cela, cela limite le sort qu'on peut utiliser, car on ne peut lancer un sort à un niveau inférieur au niveau minimum du sort (genre niveau de lanceur 5 pour un sort niveau 3).
Après je veux pas vous forcer la main hein... Vous jouez comme vous voulez, mais tel que c'est écrit, il y a niveau du magicien, et non niveau de lanceur du perso.
avatar
C'est pas dit méchamment, mais j'ai l'impression de me retrouver à une réunion théologique d'étude de textes sacrés  Smiley
Heureusement que dans le cas présent le dieu qui a écrit ces textes est encore de ce monde, et accessible  Smiley
avatar
C'est exactement ça!!  Smiley
avatar
Mouairf. Smiley
Je crois qu'il y a une incompréhension quelque part quand même. (Mais je conçois qu'elle puisse venir de moi, et je suis encore à l'écoute de tes arguments. ^^)
S'ils avaient voulu faire une règle précisant que le NLS du sort supplémentaire serait lié au niveau de magicien et non au NLSE du personnage, celà aurait tout autant pu être précisé que dans le cas inverse. C'est pourquoi je pense qu'il faut se pencher sur la signification des différents mots, et donc leur traduction.
Une bonne version serait je pense (en excluant les éléments superflus) que le sort doit être traité comme les autres sorts du magicien, notamment concernant (=including) les effets liés au niveau de magicien comme la durée ou le temps d'incantation.
(à ce propos, il y a des sorts pour lesquels le NLS influe sur le temps d'incantation ? :/ la durée oui, ou la portée, mais ça par contre ...)