idée de scénario / campagne et cohérence historique 8

Forums > Jeux de rôle > JdR Black Book > Pavillon Noir

avatar

Bonjour,

Je suis entrain de réfléchir sur une campagne / scénario qui se déroulerait durant la guerre de 9 ans (1688-1697). Je me pose quelques questions (que je vous soumets...) et je voudrais avoir un avis afin de savoir si l'histoire générale ci-dessous j'envisage de mener pourrait être plausible historiquement :

Contexte :

Le début de l'histoire commence en 1691, environ 1 mois avant la bataille d'Aughrim en Irlande (célèbre bataille d'Irlande qui marquera définitivement la domination anglaise sur l'île).

La période et le point de départ est très intéressant car les irlandais sont exangues et subissent depuis 50 ans les exactions / confiscations / privations anglaises (un bon motif pour en faire des pirates et immigrer, s'engager dans les troupes françaises!). En Jamaïque, un tremblement de terre rase Port-Royal en 1692. Enfin, la fin de la guerre de 9 ans marque la fin de la flibuste, tout ce qu'il faut pour introduire trahison, retournements de situation, chasse aux pirates...

Synopsis :

Le commandement français a appris que des navires irlandais ont été confisqués aux armateurs / pêcheurs irlandais et sont actuellement au mouillage dans la baie de Clew bay (Westport, au nord de Galway). La France planifie une opération secrète visant à subtiliser les navires confisqués, les armer / modifier pour la course et les rendre aux armateurs irlandais afin de les envoyer faire des "affaires" dans les Antilles au nom de la France (attaques de navires anglais). Ceci pour affaiblir l'économie anglaise et réduire l'emprise anglaise dans les Caraïbes.

Cette opération est envisageable car de grosses troupes anglaises se regroupent pour préparer un assaut de Galway (future bataille d'Aughrim). De plus, Galway est défendu par des troupes françaises (les mêmes qui participeront à la bataille d'Aughrim), ce qui permet à des navires français de mouiller sur place. La France en profitera pour exiler tous les volontaires irlandais prêts à s'engager dans l'armée française (c'est aussi un fait historique : à l'époque de Louis XIV s'est créée "la brigade irlandaise").

A noter que Clew Bay fut la possession de la famille O'Malley. La réputation des O'Malley est fortement associée à Grace O'Malley, célèbre pirate qui -100 ans plus tôt- financa et participa directement à des opérations de piraterie contre les anglais (un des armateurs dépossédé pourrait être un des descendants par exemple).

Pour intégrer les PJ, j'ai envisagé 2 possibilités :

- Les PJ sont irlandais et leur but est de s'exiler dans le Nouveau Monde pour y refaire des affaires. Ils se sont rendus en France pour aider les français (fournir des informations au commandement, servir de contact sur place, etc...)

- Les PJ sont français et embarquent sur des navires français et font partie de l'opération. Ils formeront une escouade où le capitaine leur demandera de remplir des missions. Ensuite, il pourra leur être demandé d'être les correspondants français sur les navires irlandais (condition cependant, qu'ils parlent français et anglais...).

Les questions :

Est-ce que ce genre de scénario de vol de navires est plausible ? Quels types de navires serait-il possible de retrouver au mouillage en Irlande ? Vu le contexte de l'Irlande, je pensais à des navires assez petits de transport et de pêche maniables (récifs sur les côtes, nombreuses îles...) : ce seraient donc plutôt des sloop, lougres, brigantins, petits flibots, bricks. Et il s'avère que ce sont des navires recherchés par les flibustiers, ça tombe bien...

J'aurais souhaité savoir également si sloop, flibots notamment sont adaptés pour réaliser une traversée et s'ils partent en convoi (avec des navires marchands + navire de guerre de protection).

Ensuite, comment pourraient être surveillés ces navires au mouillage dans la baie ? Je pensais à 5 gardes par bateau, + quelques chaloupes anglaises armées qui font des rondes (gardes qui sont des militaires anglais) + un poste à terre d'une dizaine de gardes : cela parait cohérent ?

Pour la modification des navires, combien cela pourrait prendre de temps également ? (pour prévoir un scénario intermédiaire avant le départ pour les Antilles). J'envisageais 6 mois environ. Ca serait pas mal car je crois que la période couvrant octobre à mai est la période la plus propice à la navigation dans les Caraïbes. et 11 mois séparent la bataille d'Aughrim du tremblement de terre à Port Royal (les PJ arriveraient dans les Caraïbes un peu avant le tremblement de terre...)

Je me demande également s'il arrivait que plusieurs langues cohabitent à bord d'un navire, notamment sur des navires pirates. Si c'est le cas, comment le commandement faisait pour faire passer les ordres et se faire comprendre ?


avatar

D’un point de vue purement historique, je ne sais pas, mais d’un point de vue scénario, je trouve cette base très bonne et assez cohérente ; en tout cas à mes yeux de néophyte en marine mais MJ à PN depuis un bout de temps, il n’y a rien de choquant.

[quote]J'aurais souhaité savoir également si sloop, flibots notamment sont adaptés pour réaliser une traversée [/quote]
A priori non, ou alors de manière très risqué ; mais justement, tout le challenge et l’intérêt peut-être la : organiser un convois vers les Antilles avec des navires qui ne sont pas conçut pour.

[quote]comment pourraient être surveillés ces navires au mouillage dans la baie ?[/quote]
Je ne suis pas sur qu’il y aurais des gardes sur les bateaux car tous les accès au port serai surveiller et cela serai suffisant (normalement, ils ont surtout à faire à des pécheurs).

Mais la question de la surveillance dépend avant tout de qu’elle seront les moyen des PJs pour s’emparer des navire. Sont-ils seul commandant avec quelques autres équipages. Font-ils partie d’un fort contingent ? Si oui, quelle sera leur mission ?
Et aussi, que souhaites-tu mettre en scène ? Une grosse bataille dans la ville et le port pour s’emparé des navires ? ou une infiltration en ville toute en finesse avec jusque quelques escarmouche ?
En fonction des réponse, place les gardes où bon te semble. Comme dans tout scénario, il faut surtout prévoir une confrontation qui soit un challenge réalisable.

La durée de modification+prération des navires me semble logique et, en effet, de quoi insérrer un ou deux scénario.

Pour la langue, j'ai toujours fait en sorte qu'il y ai une langue commune sur le bateau. Pour le coup, je ne serai pas quoi te répondre si ce n'est que la langue la plus parlé en europe à l'époque était le français justement.

J’aime beaucoup cette idée de scénario, tiens nous au courant de la suite.

avatar

L'idée est assez bonne et la période intéressante (je l'ai fait jouer aussi).

Il faudrait trouver une justification au fait que les navires confisqués par les Anglais, non armés, sont rassemblés si près de la flotte française.

Deux suggestions.

Soit ils sont peu nombreux et en fait, il s'agit simplement pour les Anglais de veiller à ce que ces maudits Irlandais n'aillent pas renseigner les Français sous couvert d'aller à la pêche.

Soit les Anglais veulent piéger les Français : les navires confisqués ne sont pas armés (équipés) pour faire quelque distance ou même ont été légèrement sabotés (il manque des voiles, des bouts), mais ils flottent (l'idée n'est pas de ruiner tout le monde), certains (les moins bons) sont destinés à servir de brûlots dans la flotte française, des batteries côtières n'attendent rien d'autre que l'arrivée des navires français... Les persos auront la désagréable impression d'avoir été envoyés bêtement au casse-pipe, ce qui pourrait faire germer un esprit de révolte.

Pour un scénario de début, je te conseillerai quand même la première option, plus modeste. Si tu prends l'option deux, fais jouer seulement une partie de la bataille par tes joueurs (le scénario serait plutôt "sortir de la nasse" et pas "donner une bonne leçon aux Anglais").

Les petites embarcations ne sont pas destinées à traverser l'océan a priori, mais ce n'est pas impossible, avec un peu de chance et une certaine détermination. Il vaudrait mieux que les Anglais ne soient pas au courant. Un de tes scénrarios pourrait donc être une chasse à l'espion. Pour la traversée elle-même, tu pourras imaginer quelques péripéties comme un grain qui disperse la flottille, le fait de croiser des navires étrangers (ennemis ou pas, prises possibles ou redoutables adversaires à éviter ?). Même s'ils rencontrent des navires français, cela ne voudra pas dire qu'ils n'auront aucun problème (exemple : cette goélette française a besoin d'un pilote et le capitaine réquisitionne le seul capable dans la flottille, puis file droit vers l'océan indien!)

Les gardes sur les bateaux, ça dépend de l'option que tu choisis sur la raison de la présence de ces navires à proximité de la flotte française.

La modification du navire peut prendre plusieurs mois. En fait, tout le temps que tu voudras. Et ça peut se faire en quelques semaines si tu préfères. C'est comme pour les grands travaux publics : on a les gens, les outils, l'argent, en principe tout est décidé, mais rien n'avance (par exemple ce n'est pas prioritaire pour M. Louis Phélyppeaux de Pontchartrain).

Pour les langues, les Français pourraient être des Bretons, dont Sa Majesté a supposé (à tort) qu'ils parlent la même langue que les Irlandais (le gaélique).

Les ordres sont donnés dans la langue des officiers. Les marins n'ont qu'à se débrouiller pour les comprendre. Après quelque temps d'entraînement, ça devrait aller (les ordres se répètent souvent).

Note : le tremblement de terre de Port Royal peut être très amusant à faire jouer.

avatar
Bonne idée de scénario.
Pourquoi devoir choisir entre pjs irlandais ou français et ne pas avoir des pjs des nations ?
Pourquoi les navires de pêche sont au mouillage dans la baie et non au sec sur la plage avec leur gréement enlevé ? Ce n'est pas très clair non plus si leurs équipages sont juste consignés à terre ou détenus par les anglais. Est-ce que les anglais disposent d'artillerie pour défendre la baie contre toutes incursions de la flotte française ? Si oui, il faut que les pjs trouvent un moyen pour ne pas se faire canonner en quittant la baie.
Est-ce que les irlandais vont collaborer sachant que si cela réussi les anglais se vengeront sur la population locale. Et vu qu'ils se comportaient avec les irlandais pire qu'avec les indiens en Amérique, ça va pas être joli le résultat.
SI St Brendan a réussi à traverser l'Atlantique sur un coracle, et à revenir pour le raconter, des bateaux de pêches devraient pouvoir le faire. Ça ne sera pas facile et ce sera un véritable exploit. Mais c'est ça qui est bien dans le jdr, nos perso peuvent réaliser des choses impossibles dans le monde réel.
Pour la langue rien de tel que l'immersion totale dans une langue étrangère pour l'apprendre très vite. Un navire étant un univers clôt ce sera encore plus rapide. Le temps d'une traversée vers la Caraïbe par exemple.
avatar

Tout d'abord merci pour vos remarques et commentaires qui posent de bonnes questions joyeux J'avais déjà quelques éléments de réponses que je j'expose ci-dessous :

Le motif de confiscation des navires est simple : à cette période, les irlandais avaient interdiction de commercer (métiers de marchands étaient réservés aux irlandais et aux colons protestants). En cela, les anglais ont confisqué les navires des armateurs / commerçants / pêcheurs pour les attribuer aux colons protestants. Les navires sont donc en attente de nouveaux propriétaires.

Je n'avais pas pensé que le gréement pouvait être déposé. Pour répondre à cette question, on peut imaginer que les anglais prévoient prochainement un convoyage vers la côte Nord ou Nord-Est de l'Irlande où sont situés la plupart des colons protestants : ça justifierait la présence d'un gréement fonctionnel et le fait qu'il ne faut pas traîner pour chiper ces navires...

Concernant le mouillage, le propriétaire d'un bateau de plaisance avec coque en bois m'avait indiqué qu'une coque en bois ne doit pas rester trop longtemps hors-d'eau pour éviter son séchage (qui provoquerait de graves dommages). Donc je n'envisageais pas qu'ils soient sur la plage.

Sinon, les pêcheurs et autres marins sont consignés à terre et sans boulot. Pour survivre, ils se sont mis à pêcher dans des mini-embarcations de fortune (curragh / bull boats ou coracle justement content ). Les anglais les laissent crever dans la misère (la région du Connacht était une des régions les plus pauvres d'Irlande à l'époque...)

Je comptais donc faire collaborer les irlandais pour aider à la prise des bateaux, notamment tous les marins qui étaient employés par les armateurs et ceux dont leur bateau a été confisqué. Un armateur en particulier a négocié avec la France le vol des navires contre l'exil d'une partie de la population, et l'engagement de volontaires dans l'armée française parmi les exilés. En retour de ses services, la France lui laissera récupérer ses navires et les armera pour aller faire des affaires dans les Caraïbes (flibusterie au détriment des anglais).

Je prévois également une faible défense de la baie car les anglais préparent la bataille d'Aughrim et regroupent leurs forces à 150km de la baie (~20.000 hommes). D'autre part, la présence anglaise dans ce secteur devait être assez faible puisque Galway était tenue par les français.

Il s'agira donc plutôt d'une opération d'infiltration à terre, avec l'appui de la population locale dont une grosse partie compte faire partie du voyage... Arrivés à Galway, les PJ prendront contact avec l'armateur en question pour récupérer des informations sur les forces en présence, faire du repérage, et prendre contact avec la population locale (éventuellement récupérer des cartes de la côte), avant de retourner sur place avec des troupes françaises et déclencher l'opération. Un soutien maritime sera également sur place pour couvrir le repli des navires

Je n'avais pas pensé à des batteries protégeant l'accès de la baie. Ca confirmerait la nécessité d'un soutien maritime pour attaquer ces quelques batteries et couvrir le repli. Concernant la baie elle-même, elle est truffée de petites îles désertes et à l'époque, il n'y a pas de ville dans la baie (Westport sera construite au siècle suivant je crois et même aujourd'hui elle ne compte que 5.000 habitants). J'imagine les regroupements en petits hameaux de pêcheurs / paysans , et quelques manoirs / châteaux réquisitionnés par l'armée pour le maintien de l'ordre...

A mon avis, une traversée côte d'Irlande / Brest peut prendre moins de 3 jours: je me base sur une croisière à Brest / côtes irlandaises avec la Recouvrance (réplique d'une goélette aviso à hunier basée à Brest) où la traversée durait 2 jours (puis ensuite, 3jours de cabotage sur les côtes irlandaises pour arriver à Cork)... Le retour serait rapide, je ne pensais pas leur faire rencontrer des navires de guerre anglais dans le secteur (victoire française en 1689 à BantryBay en Irlande avec dégâts importants de la flotte anglaise, et re-victoire française en 1690 dans la Manche => Les combats suivants se sont déroulés soit en mer du Nord soit dans la Manche avec participation des hollandais)

Pour l'exploit, c'est l'objectif : faire gagner des points de gloire aux PJ, qu'ils commencent à se faire un nom côté français et être les ennemis jurés des anglais (ordonner la chasse à ces foutus PJ / irlandais)... Quand ils entreront dans des tavernes, ils finiront par entendre des histoires de marins relatant leurs actes héroïques content.

Pour la langue, je ne vais pas me formaliser. Les PJ pourront finalement être français ou irlandais (et pourquoi pas un indien éclaireur ou autre chose ?), ça sera l'occasion d'acquérir des points d'XP dans une nouvelle langue et donner l'occasion de faire jouer quelques quiproquos ou des erreurs de compréhension pour pimenter l'aventure... A la création du personnage, je leur conseillerai d'utiliser quelques points dans une langue étrangère
Mes idées continuent de murir, il faut que je creuse les détails, les rencontres...

avatar
Ça se tient l'explication pour garder les navires au mouillage.
Par contre après avoir jeté un ½il sur la baie avec google earth, ça m'a rappelé à quel point la côte ouest de l'Irlandaise est un coin dégueulasse où naviguer. Ça fait partie des côtes les plus dangereuse de la planète: courants vicieux, grosse houle toute l'année et des écueils bien cachés. Je vois mal un amiral engager sa flotte dans une baie aussi étroite avec une île idéalement placée, au centre du débouché, pour interdire l'accès ou la sortie par ma mer. Il suffit d'y mettre des canons, une batterie vers le large et une autre vers la terre et c'est bon.
avatar

Du coup, ce serai au PJs de neutraliser la batterie avant de voler un navire !

Un autre point plus personnel : l’Irlande est le pays des fée et korrigan, je serai toi, j'essaierai de l'exploité ; relis le scénario de l'écran 'une Iles de rêve', les pjs ou des pnjs pourraient justement être les porteur de cette bourse mystérieuse.

De plus, j'aime bien ajouter des intrigue plus personnel au joueurs sur ce type de scénario 'historique' (la petite histoire qui rencontre la grande) : les pjs veulent s'emparer d'un navire précis parce qu'ils savent qu'il contient quelque chose d'important/qu'ils convoitent (cargaison, or, carte, etc.) ou autre intrigue personnel. Cela donnerai encore plus de sens à leur implication.

C’est vraiment une très bonne amorce ! Tiens nous au courant de l’avancement.

avatar

petit up : as-tu avancer sur la campagne ? commencer à la faire jouer ?

Ce pitch est vraiment intérressant et j'aimerai bien en connaitre la suite content