Ed Greewood : le pire écrivain de Fantasy de l’univers ? 137

Forums > Repaire des trolls (et des liches)

avatar
Darky

Bah dans la jeunesse d'Elminster tu retrouves tout du parcours initiatique d'un héros... Après pour les autres livres, c'est autre chose. Ceci dit dans le genre mentor d'autres héros, le sage de Valombre se pose là. Il a coaché beaucoup plus de héros que Gandalf content

avatar

Sinon vous saviez que Robert Jordan (celui de la Roue du Temps) avait écrit des histoires de Conan au début des années 80 ?

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Mordicus
avatar
Dyvim

Et il n'est pas le seul : Poul Anderson, Leonard Carpenter, Lin Carter, L. Sprague de Camp, Roland J. Green, John C. Hocking, Robert Jordan, Sean A. Moore, Björn Nyberg, Andrew J. Offutt, Steve Perry, John Maddox Roberts, Harry Turtledove et Karl Edward Wagner sont quelques un des auteurs de Conan...

avatar

Juste une info importante :

Quand vous faite un retour sur les livres, il faut bien préciser de quelle édition vous parlez, et si c'est en VO ou une traduction.

En particulier, concernant les livres d'Ed Greenwood, il faut savoir que tout ceux qui ont été traduits par les édition Fleuve Noir ont été massacrés à la traduction ! (passages coupés, phrases raccourcies, pour passer dans une pagination inférieure à la VO).

Il faut préférer soit la VO, soit une autre traduction.

Ce message a reçu 2 réponses de
  • Cellendhyle
  • et
  • Jay
avatar

Vu le livre que j'ai lu, et vu comment les idées passent du coq à l'âne en deux temps trois mouvements, je n'ai même pas besoin d'aller voir la VO pour savoir que l'original est une catastrophe aussi, et que l'auteur n'en est pas vraiment un !

Et les forums américains me l'ont confirmé...

avatar
MRick

Milady je crois a repris la traduction, pas de coupure.

avatar
MRick

Est-il possible que le style de Greenwood soit moins susceptible de recevoir une volée de Bois Vert en VO ? mort de rire

Ce message a reçu 2 réponses de
  • Mordicus
  • et
  • MRick
avatar
Jay

Si l'on regarde sur goodreads, les avis (environ 7000 pour le tome 1 d'Elminster) sont partagés entre les entousiastes qui donnent quatre ou cinq étoiles (environ 60% des critiques) et ceux qui donnent une ou deux étoiles (10% des critiques) et qui trouvent l'écriture, les personnages, les dialogues, plats, mal construits.

Si je compare avec le premier volume des aventure de Drizzt, (presque 10 fois plus d'avis), les avis négatifs (une ou deux étoiles) ne compte que pour 2% et les positifs pour plus de 80%.

Ce message a reçu 2 réponses de
  • Jay
  • et
  • Dyvim
avatar
Mordicus

Merci de répondre si sérieusement à mon jeu de mots Greenwood/Bois Vert (il était tout naze, pardon). mort de rire

En tout cas, c'est très intéressant, merci clin d'oeil

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Dyvim
avatar
Jay

Le jeu de mot n'est pas "mauvais" mais très honnêtement je ne l'avais même pas noté... je ne sais pas si quelqu'un l'avait vu...

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Sammy
avatar
Mordicus

Et sur un "bon" bouquin de fantasy? c'est quoi les pourcentages?

Mettons le nom du vent par exemple.

avatar

Je me demande quelle est la meilleure note pour un fantasy. Je crois que les scores les plus élevés que j'ai vus reviennent à des romans de Sanderson.

avatar
Dyvim

Je l'avais vu, et plus poucé content

avatar
Jay

Ahah, c'est drôle, j'aime les jeux de mots "pourris" ! mort de rire

Pour revenir au sujet sérieusement, je ne sais pas vraiment, je n'ai pas lu de Romans d'Ed Greenwood en VO.

Par contre j'ai lu un paquets de suppléments JdR Forgotten Realms où il est crédité, et franchement j'aimais beaucoup.

avatar

Par contre j'ai lu un paquets de suppléments JdR Forgotten Realms où il est crédité, et franchement j'aimais beaucoup.

MRick

Il existe des suppléments Forgotten Realms où il n'est pas crédité? Vu qu'il est le "grand architecte" des royaumes j'ai un doute.

avatar

Suite à ta question, je prends mon "Monster Compendium : Monstres of Faerûn" et je constate que son son nom n'y apparaît nulle part, sauf Fumble de ma part.

avatar

Une partie du problème vient de la traduction. De tout les romans SF et fantaisie que j'ai lu venant de fleuve noir aucun n'était bon. Certains étaient plaisants mais jamais bon. Les romans Battletech étaient parmi les pires. Je peux me tromper mais il me semble que fleuve noir avait une politique de ne pas avoir de livre épais et procéder a un élagage violent.

Une autre partie vient de l'éditeur qui sélection des romans sur la base de leur facilité de lecture. C'était le cas pour les romans de Conan (fleuve noir aussi) pondu en série dans les années 80 pour profiter des ventes des bd du barbare.

Je me souviens aller au lycée et en revenir et finir le roman au retour. J'ai essayé d'en relire un et je me suis demandé ce que je leur trouvé.

Autre point, le background. Beaucoup de ces romans suppose que le lecteur ai une base de connaissances du sujet à travers le jdr dont il est issu et l'auteur se permet de faire l'impasse sur le background rendant la lecture difficile pour les non initiés. C'est contre intuitif que de se dire qu'un lecteur qui ne comprends rien à un roman de deux sous va acheter un supplément de jdr pour comprendre le livre. La plupart vont jeter l'éponge.

Ces compagnies ont appris pour certaines qu'il Vaut mieux recruter un auteur qui connait sont métier plutôt qu'un auteur de jdr qui n'est pas romancier.

Fasa avait recruté Michael Stackpole pour Battletech et Games Workshop Dan Abnet pour 40k. Résultats, d'excellents romans.

Ed Greenwood n'est pas seul responsable de la mauvaise qualité de ses romans. Les industries du livre et du jdr ont leur parts de responsabilité.