LAELITH, la cité mystiquepar Black Book Éditions

Ce projet s'est terminé le 13/12/2016 et a réussi à atteindre son seuil de financement

Vous n'avez pas eu la chance de participer lors de la précomande participative ?

.

SOMMAIRE : PrésentationComment participer ?Les objectifsLes optionsLa FAQ

IMPORTANT : les cadeaux limités dans le temps n'apparaissent pas dans la liste des cadeaux dans votre participation ! C'est normal, ils seront générés automatiquement plus tard, en fonction de la date de votre première participation au projet. Aucune inquiétude, donc. De plus, si vous avez ajouté une offre supplémentaire à votre contrepartie initiale, celle-ci ne bénéfice des cadeaux limités que si ces offres supplémentaires ont été validées avant la date limite.

Si vous participez maintenant :

.

Voyageur, sois le bienvenu à Laelith, la Cité mystique !

SI VOUS NE CONNAISSEZ PAS LAELITH et que vous découvrez tout juste les murs étincelants de notre Sainte cité après avoir terminé l’ascension de la falaise de Vorn, nous vous invitons à :

  • parcourir ce document, qui vous permettra de découvrir Laelith et son histoire.
  • visualiser les différents ouvrages qui vous sont proposés aujourd'hui (en cliquant sur l’onglet « Ouvrages » ci-dessus)
  • et à découvrir les nombreuses options disponibles si vous souhaitez utiliser l'un des deux systèmes de jeu suivant pour jouer dans Laelith : Chroniques Oubliées Fantasy (idéal pour découvrir le jeu de rôle et jouer avec de jeunes rôlistes) et/ou Héros & Dragons (le JdR boosté à la sauce Casus et basé sur la cinquième édition du plus célèbre des jeux de rôle).

.

SI VOUS CONNAISSEZ LAELITH, que vous arpentez les échelles et les ponts de la Ville sainte depuis plusieurs décennies et que vous êtes capable de traverser sans encombres les ruelles sombres de la terrasse du Châtiment, nous vous invitons à :

  • parcourir la news présentant les nombreux et talentueux architectes travaillant sur la rénovation de ce formidable mythe.
  • visualiser les différents ouvrages qui vous sont proposés aujourd'hui (en cliquant sur l’onglet « Ouvrages » ci-dessus)
  • et à partager vos souvenirs et/ou anecdotes à Laelith en les écrivant sur le Mur de l’échelle du savoir de la terrasse de Nuage. Attention : les auteurs des 3 messages postés et affichant le plus grand nombre de "like" (les pouces vers le haut) lors de la clôture de la précommande participative gagneront un abonnement (ou une prolongation !) d'un an au magazine Casus Belli.

Pour mener à bien ce projet proprement pharaonique au niveau de la création (28 auteurs pour l'instant + les illustrateurs), Black Book Éditions a fait un pari.
En plus des innombrables illustrations déjà réalisées au cours des deux dernières années (!) - plus d'une centaine à 90% en couleur - BBE a investi une somme d'argent très élevée à l'échelle du jeu de rôle français pour offrir les meilleurs conditions de travail possible aux auteurs (2 à 3 fois les tarifs pratiqués dans le milieu du JdR). Pour obtenir cette Laelith de rêve, à la fois respectueuse de l'esprit de la "vieille" Laelith tout en proposant de nombreuses nouveautés et développement de qualité et apportant un souffle nouveau, il faut du temps et un travail de coordination monumental rendant le projet impossible sans cet investissement de départ, consenti par passion, mais également avec la conviction que les rôlistes répondront au rendez-vous !

Nous voulons vous proposer plus de matériel.
Cette précommande participative peut nous permettre, en cas de réussite, d'améliorer les ouvrages proposés, notamment en proposant des pages supplémentaires de matériel prêt à jouer (comme des scénarios propres à la vie de chaque terrasse par exemple), des goodies indispensables (on ne vous en dit pas plus pour le moment) et surtout, de nombreuses cartes, plans et aides de jeu supplémentaires afin de nourrir vos séances de jeu. Tout cela serait évidemment inimaginables sans ce type de financement qui change le paysage ludique depuis quelques années maintenant.

Nous souhaitons que vous participiez au destin de Laelith.
En effet, grâce à l'effet incroyable de creuset à communauté, nous souhaitons que vous, les joueurs, vous rassembliez pour parler et donner à tous l'envie de jouer (l'occasion de rallumer la flamme du JdR et de se mettre à la table de jeu !). Nous souhaitons également que vous soyez acteur de l'élaboration de ce projet avec nos équipes, que cela soit dans les commentaires pour donner vos impressions et échanger vos idées sur ce que nous vous proposons ou que vous participiez à la création du Mur de l'échelle du savoir (voir ici).

Pour cet immense projet, nous souhaitions vous proposer ce qui se fait de mieux actuellement dans le milieu du jeu de rôle. C'est d'ailleurs l'occasion pour nous de féliciter nos confrères pour la débauche d'efforts. Au-delà des ouvrages, nous vous proposons donc 3 boîtes de luxe :
  • L'édition Roi-Dieu : une boîte fourreau de luxe intitulée "Roi-Dieu" dans laquelle se glisseront les ouvrages suivants : Laelith, la Cité mystique, le Guide pratique de Laelith, 4 Guides du joueur de Laelith et 2 grandes cartes de Laelith.
  • L'édition Lithoracle : une boîte fourreau de luxe intitulée "Lithoracle" dans laquelle on retrouvera : la version Collector limitée à 200 exemplaires et imprimée sur du papier en pierre (!) de Laelith, la Cité mystique, le Guide pratique de Laelith, 4 Guides du joueur de Laelith et 2 grandes cartes de Laelith.

  • L'édition 30e anniversaire (exclusive à la précommande participative !) : une boîte cloche de luxe dans laquelle se trouveront : les 12 Livrets séparés correspondant aux 12 chapitres de Laelith, la Cité mystique, le Guide pratique de Laelith, 4 Guides du joueur de Laelith et 2 grandes cartes de Laelith.

  • Illustrations : une centaine d'illustrations sont d'ores et déjà achevée, mais d'autres seront financées en fonction du succès du projet. Le travail vient tout juste de commencer sur l'écran du MJ avec Pascal Quidault et les différents masques qui orneront les ouvrages de la gamme sont en cours de réalisation par Simon Labrousse.
  • Cartes : la carte principale mise à jour par Jean-Marie Noël est prête (c'est celle que vous voyez ci-contre) et la carte des grands projets du nouveau Roi-Dieu par Patrick Durant-Peyrolles est bien avancée mais pas encore finalisée.
  • Textes : le travail de développement (ce qui change ou ne change pas trop, les concepts nouveaux, la coordination et la cohérence entre les idées des différents auteurs) est très avancé et pour certaines terrasses, le travail d'écriture est presque achevé.

A cette heure, nous espérons pouvoir commencer la maquette de l'ensemble au printemps, proposer les PDF à l'été, et livrer les ouvrages en fin d'année 2017. Un projet pharaonique on vous dit !

Vous êtes un particulier

Vous avez deux possibilités pour participer à cette précommande participative : la première consiste à participer directement via cette page via votre compte personnel, et la seconde consiste à contacter votre boutique préférée pour qu'elle participe pour vous.

Vous êtes une boutique

En tant que boutique, vous pouvez participer en sélectionnant l'offre Boutique, qui vous permettra de fournir vos clients. Contactez Yannick de Casus Belli Diffusion pour plus d'informations (casus-belli-diffusion@orange.fr).

  1. Les contreparties : La contrepartie représente votre entrée dans la participation à cette campagne de financement. La description de ce qu’elle contient se trouve dans la colonne de droite. Notez que si vous souhaitez sélectionner plusieurs contreparties, il vous faudra sélectionner une seule contrepartie lors de la première étape, puis sélectionner d'éventuelles contreparties supplémentaires lors de l'étape suivante, celle des options !
  2. Les options : une fois que vous avez sélectionné votre contrepartie, la page des options s'affiche et vous permet de choisir vos options (et la quantité désirée) ainsi que d'éventuelles contreparties supplémentaires (voir ci-dessus).
  3. Frais de port : en fonction de l’adresse de votre compte, les frais de port seront calculés automatiquement.
  4. Règlement : vous pouvez valider et vous serez alors redirigé vers la page de règlement. Notez que vous pouvez à tout moment modifier votre participation.
  5. Envois : l'envoi de votre participation sera effectué une fois que TOUS les ouvrages et bonus de ce projet seront imprimés. Les PDF seront eux mis à disposition au fur et à mesure qu'ils sont finalisés, sur le compte client des participants.

Liste des boutiques ayant participé au projet :

Vous voulez en savoir plus sur la Ville sainte, ses terrasses, les changements, ses habitants ? Suivez le fil des news du projet pendant toute la durée de la précommande participative !

.

Les objectifs

Sont des améliorations et concernent toutes les contreparties.

Sont des cadeaux sociaux et concernent toutes les contreparties.

Sont des cadeaux qui concernent les offres 1.5, 2, 3, 4 et 5.

Sont des options payantes.

.

Les options

Nous avons regroupé ci-dessous les listes des options proposées pour les systèmes de jeu Chroniques Oubliées et Héros & Dragons. Si vous n'êtes pas familier avec ces deux mécaniques de jeu, n'hésitez pas à poser vos questions dans les commentaires de ce projet. Et si vous débutez dans le jeu de rôle, nous vous invitons à choisir l'édition Deluxe de Chroniques Oubliées Fantasy qui propose des règles simples mais pas simplistes et vous guidera pas à pas dans la mise en place d'une partie de jeu de rôle.

Cliquez sur l'image ci-dessous pour parcourir la page de présentation de la gamme Chroniques Oubliées Fantasy.

Cliquez sur l'image ci-dessous pour parcourir la page de la précommande participative Héros & Dragons.

.

La FAQ

Oui ! Il suffit de vous connecter sur votre compte, de choisir la contrepartie supérieure de votre choix, et vous ne paierez alors que la différence. Simple et efficace !
Non. Contactez le SAV de la boutique en ligne via la messagerie du site (le plus simple !) ou par mail, qui vous aidera : sav@black-book-editions.fr
Vous devez alors contacter le SAV de la boutique en ligne via la messagerie du site ou par mail : sav@black-book-editions.fr Si vous avez déjà téléchargé le ou les PDF de votre contrepartie, le prix de ces derniers seront déduits de votre remboursement comme indiqué dans nos conditions générales de vente.
Si le design des boîtes et de la couverture de Laelith, la Cité mystique sont pratiquement finalisés, nous préférons vous prévenir que tous les visuels présentés ici sont non contractuels, dans le sens que nous allons... évidemment les améliorer !
L'écran du MJ est en cours de travail avec l'artiste Pascal Quidault et représentera une vue de la ville dont on espère qu'elle sera à la hauteur de la magnificence de la Ville sainte !
Les couvertures du Guide pratique et du Guide du joueur devraient arborer un masque différent de celui présenté ici (le même que celui de Laelith, la Cité mystique actuellement).
De même, les couvertures des livrets de l'édition 30e anniversaire seront sans doute améliorées, etc.
Vous le comprenez, il ne s'agit pas de vous faire croire à un visuel que vous n'obtiendrez finalement pas, mais plus de vous prévenir du fait que, au contraire, ce sera beaucoup mieux ! :)

1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 ... 23

Des terrasses de Laelith (14/04/2017 11:15)

Bonjour à toutes et à tous,

Les scribes et artistes de la célèbre cité sainte de Laelith ont désormais activé leurs instruments créatifs. Il est donc temps de vous proposer des previews de ce qui vous attend dans les ouvrages financés lors de cette précommande participative.

A cette heure, de nombreux textes sont finalisés et en relecture finale chez l'inégalable Agnès Pernelle. Pour être exact, 4 des 12 chapitres de l'ouvrage principal sont entièrement relus et à cette heure, Jean-Marie Noël a pratiquement reçu, relu et mis en cohérence tous les chapitres du monstre de 500 pages ! On ne rigole pas chez les anciens de la rédaction Casus (30 ans de points d'expérience feront toujours la différence !).

Ainsi donc, le gros chapitre d'introduction à la ville de Laelith dans son ensemble est rédigé et relu. C'est donc par lui que nous commençons nos previews, avec ces quelques morceaux de textes sélectionnés par nos soins. Sachez que ce chapitre présente tout à la fois la cité en général, ses environs (proches ou lointains), un peu d'Histoire, les ressources (alimentaires, énergétiques, manufacturées) et toutes les grandes organisations qui structurent la vie de la cité (les institutions disons).

Laelith aujourd’hui

Nous sommes le 16 de cuivrechamps 1017 A.R.D.
Et la Sainte Cité de Laelith – que les Dieux bénissent son saint nom – entame un nouveau tournant de sa longue histoire avec un nouveau Roi-Dieu : Nin Premier.
Ses premiers mois de règne ont été jalonnés de nombreuses décisions d’importance visant à compléter ou modifier les choix faits par le royal-divin monarque précédent :

  • mobiliser les forces vives de la ville sur une nouvelle politique de grands travaux (un cinquième pont sur l’Inlam, de nouveaux remparts pour les casernements du Corps des Protecteurs de la Ville sainte, une nouvelle monnaie, la création d’une esplanade du Phénix pour les festivités…) ;
  • aboutir ce projet ambitieux mais maintes fois ajourné de rénover la Terrasse du Châtiment ;
  • ajouter quelques extensions en Hors-ville proche (se réapproprier le secteur délaissé des Maisons noires, développer un peuplement stable sur le chemin des caravanes…) ;
  • favoriser le développement des ressources alimentaires produites sur les rives du Lac d’Altalith et signer de nouveaux accords commerciaux avec les bourgades de ce Hors-ville voisin ;
  • accroître les moyens de subsistance de la ville et son autonomie par rapport aux Six Provinces ; renégocier les contrats de fournitures avec elles ;
  • et bien d’autres choses…

Certaines de ces volontés sont déjà en cours de réalisations ; d’autres nécessitent encore quelques mises au point ; quelques-unes enfin mettront plus de temps à naître. Mais le règne de Nin Premier promet d’être long… si aucun incident sérieux ne vient l’interrompre prématurément.

La ville en sa globalité

Maintenant, intéressons-nous à la ville elle-même.
Laelith est un fourmillement, une ruche qui vrombit sourdement sous les toits de tuiles argileuses qui masquent ses artères tortueuses. Imaginez une gigantesque médina dont les galeries, les terrasses, les boyaux se parent de blanc sale, d’ocre et de bistre ; où la puanteur de détritus la plus poisseuse côtoie le parfum ambré le plus suave ; où les palais aux encorbellements raffinés jouxtent des masures aux trois quart effondrées ; où, de jour comme de nuit, la populace vindicative apostrophe le bourgeois emplumé depuis les galeries entoilées qui surplombent les ruelles ; où de lymphatiques habitants, écrasés de souvenirs, traînassent au milieu de visiteurs émerveillés et loquaces.

Laelith est divisée en quartiers, étagés depuis le haut de la Faille jusqu’au bas du Lac. Leur déclivité les a fait nommer communément terrasses. Chacune d’elles est dotée de sa propre personnalité et regroupe par agrégation naturelle un certain nombre d’habitants et de fonctions. Elles sont au nombre de six – nous les annotons entre parenthèses avec la métaphore du corps humain qu’a établie l’érudite Lucrecillia dans son ouvrage De Laelithi Vitruvia Rerum :

  • La terrasse de la Main qui travaille (les bras). Un quartier fébrile : les ateliers d’artisans qui s’y sont regroupés en corporations y créent une activité incessante et prospère. Il ne faut pourtant pas oublier le hâvre de paix du Lazaret et les dizaines de pèlerins qui s’en extraient chaque jour goutte à goutte, ainsi que le Temple de l’Oiseau de feu qui y rayonne aussi.
  • La terrasse de la Chaussée du Lac (le ventre). Ici on trouve tout ce qui relie la ville à ses environs proches : les différents ports, la Chaussée des caravanes, les bâtiments militaires, les taberges borgnes, la criée, quelques membres du peuple Utruz, les marins en goguette, les prostituées au rabais… C’est sans conteste le quartier le plus pauvre et le plus sale de la ville. Mais on y trouve aussi les Temples du Poisson d’argent et du Crâne, un port de plaisance de luxe et l’une des plus anciennes institutions de la ville : la Maison des mille fleurs.
  • La terrasse de la Prospérité (la poitrine). D’aucuns disent qu’ici bat le cœur de la ville. Il est vrai que dans ce quartier se joue sa santé financière. Ici tout se vend et tout s’achète sous le regard attentif des Guildes. Le commerçant y règne en maître et profite de ses prérogatives pour tirer bénéfices du Grand Marché et du Grand Théâtre. Etonnamment, il n’y a pas de Temple dans cette terrasse : probablement que les étals y prennent trop de place.
  • La terrasse du Nuage (le cerveau). Si vous savez lire, cette Terrasse est faite pour vous. Car elle regroupe la fine fleur des intellectuels de la ville, qu’ils soient croyants ou non-croyants. Et le Temple du Nuage, qui surplombe la Bibliothèque de la Foi ou l’Université matérialiste universelle, clame haut et fort que l’élévation de l’âme, de l’esprit ou des deux est une recherche permanente. Dommage que le brouillard vienne voiler ces aspirations.
  • La terrasse du Châtiment (le bas-ventre). Quand on se risque dans le quartier le plus atypique de la ville, on tremble d’“ Entrer en Châtiment ”. Cet endroit mal famé, survivance de ce qu’était la ville avant son grand cataclysme, ne se plie à aucune loi connue, qu’elle soit physique ou administrative. Même les maisons se déplacent à l’insu de leurs propriétaires…
  • La Haute Terrasse (la tête). Ici tout est luxe et volupté mais le calme n’y est pas de mise. S’établir dans cette terrasse, c’est cotoyer les alcôves du pouvoir et peut-être finir aux Falaises de l’opprobre. Pour certains, s’y installer représente un aboutissement ; pour d’autres, y venir préfigure la décapitation. Laelith est ainsi faite que s’y cotoient l’espoir et la désespérance.
  • On notera que les correspondances de Lucrecillia se basent sur un corps de cul-de-jatte.

Viennent s’ajouter à ces six terrasses :

  • Le Cloaque. On sait peu de choses fiables sur cet immense dédale qui s’étend, a priori, sous la totalité de la ville. Ce serait, paraît-il, l’inverse de ce que l’on trouve en surface : un Temple impie dédié aux plus sauvages divinités, des êtres corrompus qui fuient la lumière du jour, des monstres à foison, des complots en veux-tu en voilà, bref un monde gouverné par le Mal qui ne demanderait qu’à éradiquer celui dédié au Bien. Bien sûr, nombreux sont les aventuriers qui y descendent, contrairement à ceux qui en remontent.
  • La Faille. Cette grande fracture géologique sépare la ville en deux et accueille l’Inlam qui bouillonne au fond. Transversale, pourtant fondamentale, la Faille n’appartient à aucune terrasse : c’est un no man’s land que l’administration, comme le Laelithien de base, considère comme du Hors-ville proche. Ce qui ne va pas sans quelque problème de juridiction lorsque s’y produit un évènement qui impacte un quartier ou un autre.

Les difficultés d’une bonne gestion

Il est bien difficile pour la royale-divine administration de gérer l’immense diversité de la ville, tant les différences sont nombreuses et les sujets de friction aussi. Deux exemples :

  • la langue. Bien sûr, tout le monde parle avec plus ou moins de facilité ce qu’il est convenu d’appeler la Langue commune. Mais les nombreux dialectes locaux des Hors-ville et des contrées lointaines compliquent parfois les échanges. La solution ? La Guilde du Bien-parler a dans son cheptel un grand nombre de traducteurs qu’elle peut mettre à disposition, moyennant finances, en cas d’incompréhension totale entre un acheteur et un commerçant, entre un aventurier et la source qu’il interroge, etc.
  • la croyance. Que faire de ces incroyants qui parcourent les échelles de Laelith ? Car il y en a, de ces visiteurs mécréants qui viennent dans la Sainte Cité non pas pour conforter leur foi mais pour gérer leurs petites affaires profanes. Doit-on les surveiller ? Les exiler ? Les convertir ? L’administration les tolère parce qu’ils contribuent à enrichir la ville. Mais les temples sont plus regardants, même si chacun a sa propre opinion sur les solutions à apporter au problème. Un point par contre fédère religieux et administratifs : une parole blasphématoire prononcée à voix haute et devant témoins conduit immanquablement le fautif à une petite visite au Quartier glauque.

Nous espérons que ces textes vous ont donné le goût d'en lire plus et vous donnons rendez-vous dans une prochaine news.

- L'équipe Casus/BBE
Illustration de la mystérieuse Tanburci

Premiers textes finalisés et premier rough de l'écran ! (09/02/2017 18:30)

Bonjour à toutes et à tous,

Passées la fin de la précommande participative Laelith et la finalisation du projet (vous pouvez désormais voir votre commande affichée dans votre compte client et regroupant toutes vos options et cadeaux), les équipes se sont lancées dans la rédaction des quelques 800 pages de matériel financé, d'après les comptes de notre érudit en chef.

Et les nouvelles sont bonnes et le grand rendez-vous organisé il y a peu à Lyon avec Jean-Marie Noël s'est très bien passé. Il est donc temps de lancer nos news régulières d'avancement du projet.

Premiers textes finalisés, ça se fête !

La terrasse de la Main qui travaille a par exemple entièrement été rédigée (avec son scénario débloqué) et relue par la gouvernance, tandis que d'autres terrasses complètes viennent d'arriver. Le travail sur les secrets est très avancé et toutes les tâches d'écriture sont assignées et en cours. Pas moins d'une trentaine d'auteurs s'échinent sur la rénovation de la cité et plusieurs personnalités se sont ajouté à l'équipe, la flamme de Laelith ayant rallumé le jeu de rôle dans le coeur de nombreux rôlistes (Hourra !).

Pascal s'est mis à l'écran !

Pascal Quidault est un illustrateur très talentueux. Malheureusement, il a du composer avec un agenda compliqué en ce début d'année, le retardant un peu, mais cette fois, c'est parti. Pascal nous a envoyé le premier "rough/draft" comme on dit dans le jargon anglais. Pour l'écran, nous avons souhaité proposer cette vue globale de la ville. Une sorte de remise au goût du jour en couleur de la carte en relief de Laelith publiée il y a 30 ans (!) et visible dans cet article.

Le voici. Ce n'est qu'un travail préparatoire, mais gageons que Pascal, fan de Laelith, a su rester fidèle à la Cité mystique !

Merci encore à tous les participants de ce projet fou (un de plus !) et rendez-vous très vite avec de nouveaux masques de Roi-Dieu qui illustreront les couvertures des différents ouvrages.

- L'équipe Casus/BBE

Les 3 gagnants du concours ! (14/12/2016 10:14)

Bonjour à toutes et à tous,

Encore un immense merci pour cette folle épopée laelithienne !

Comme vous le savez, notre concours du mur de l’échelle du savoir s’est également achevé hier soir !

Les lecteurs ont donc parcouru les textes rédigés sur le mur et leur verdict est implacable ! Avec le plus de pouce vers le haut, ce sont donc les 3 laelithiens suivants qui bénéficieront d’un abonnement (ou d’une prolongation) de 6 numéros au magazine Casus Belli :

  1. Majonymous
  2. Ange Gardien
  3. Laeta

Bravo aux heureux gagnants, qui seront contactés par le SAV dans les prochains jours pour recevoir leur prix, et merci à toutes et à tous de votre participation, que vous ayez écrit ou pris le temps de lire et de voter (ou les 3 !). Toute cette créativité (plus de 60 contributions au final !) fait vraiment plaisir à voir et nous espérons que cela appellera d’autres projets d’écriture, que ce soit pour votre propre plaisir ou que cela soit également partagé avec la communauté ou proposé, pourquoi pas, à la publication ?

Merci !

Majonymous

Ce sont les derniers souvenirs de ma vie d’avant.

Je me rendais au temple du crâne, comme tous les soirs -enfin me semble-t-il- , il y avait ce jeune garçon qui pleurait, accroupi sur le coté de la rue. Je me suis approché, il a tourné la tête vers moi, il avait les yeux verrons, emplis de larmes. « Mon chat, il s’est enfuit. » me dit-il en désignant le soupirail de cette boutique abandonnée.

J’étais un peu en avance et de bonne humeur ce soir là et décidai donc de lui donner un coup de main. Étonnamment, la porte de la boutique n’était pas fermée. Je suis entré, une épaisse couche de poussière recouvrait le sol et le mobilier. Personne n’avait mis les pieds ici depuis des années.

Cette boutique était étrange, de nombreux alambics se trouvaient sur les tables, des bocaux de toutes tailles remplissaient les étagères. C’est le contenu de ces bocaux qui me mis le plus mal à l’aise, plusieurs contenaient des organes, des entrailles plongées dans le formol. Je détournai le regard et me dirigeai vers ce qui semblait être l’escalier de la cave.

Par chance une lanterne était à ma disposition accrochée à l’entrée, je m’en saisi, l’allumai et commençai à descendre cet escalier particulièrement sombre. Il faut dire que cette lanterne n’éclairait pas grand chose… et je dirais même que son intensité baissait au fur et à mesure que je descendais.

Je me souviens avoir hésité un moment… cet escalier avait quelque chose d’étrange, je ne saurais dire quoi exactement, mais après quelques temps je fus surpris de constater que les marches n’étaient pas en bois comme il m’avait semblé au début, mais en pierre taillée dans la roche… et ce n’est que bien plus tard que je pris conscience que je ne ferais jamais demi tour.

Combien de temps a duré la descente ? Je n’en sais rien… et ça n’a plus beaucoup d’importance aujourd’hui. Ce dont je me souviens, c’est de ma rencontre avec Lui. Il était fascinant, majestueux, tentaculaire… la noirceur des ses pensées m’a ouvert les yeux sur la réalité de notre monde.

Aujourd’hui et pour les siècles à venir, je Le sers, jour et nuit, mon corps -couvert d’écailles- et mon âme lui appartiennent.

Il m’arrive de remonter à la surface sous la forme d’un jeune garçon pleurnichard ayant perdu son chat…

.

Ange Gardien

Quelque part, je ne dis pas où. Il y a une porte. Une porte par laquelle je l'ai vu passer.

Il n'était ni roi, ni dieu.

Il était un gardien. Un gardien des portes. Il m'a souri... J'étais effrayé, nouveau dans cette cité. Il m'a expliqué qu'il était là pour empêcher certaines frontières de s'ouvrir, qu'il travaillait même sous les ordres de la Déesse des rêves, de la Lune, de la fécondité et des chats, de la gardienne du livre du temps et de l'Espace.

Il était heureux de voir qu'ici, dans cet endroit, dans la reine des reines des cités, des bénis de la Déesse résidaient. Il m'a caressé le visage. Il m'a demandé s'il pouvait mettre dans sa bourse une touffe de mes poils. J'étais le premier félis qu'il voyait en vrai.

Il m'a dit quand le Roi-Dieu ne sera plus, rends-toi à nouveau à cette porte. Frappe trois fois et pousse un « la ». Pousse trois « la » et frappe une fois. Et peut-être pourras-tu, toi aussi, devenir un gardien... Voyager entre les portes...

Il m'a dit : quand le temps sera venu, la cité aura besoin de nouveaux gardiens, de surveiller des failles déchirées. On ne sait jamais vraiment où la porte nous amène. On sait juste que l'on ne tombe jamais au hasard. Il y a toujours quelque chose à faire.

Il m'a dit tout ça.

Son arme, faite d'un métal que je ne connaissais pas. Sa grâce, plus féline que la mienne. La détermination dans son regard. Une déesse des chats ? Quelque part ? Derrière une porte ?

Je ne suis qu'un pauvre roublard qui a trouvé son chemin dans une petite guilde dont je te tais le nom, tu permets. Et je ne fais que dérober quelques riches. Est-ce que j'ai l'étoffe d'un gardien ?

Il m'a dit : quand le Roi-Dieu ne sera plus.

Le Roi-Dieu n'est plus.

J'ai un peu peur. Faudrait-il que je retourne à cette porte ? Voudrais-tu venir avec moi ? J'ai peur de ne pas savoir pousser le « la ».

.

Laeta

Toi qui passes ici, toi qui as l’habitude de vendre ton épée, de la louer pour des causes nobles ou simplement pour des écus sans te soucier de la justesse de ta besogne, viendras-tu à mon secours ? Délivreras-tu celle qui fut esclave avant de devenir sultane ? Libèreras-tu celle qui trembla lorsque L’ombre des loups fut sur elle, mais qui resplendit à faire pâlir de jalousie tous les djinns du Shamyr, lorsqu’elle révéla L’étoile des sables, celle qui fut la servante d’un semi-gobelin et la maîtresse d’un prince?

J’ai fait mes premiers pas dans les ruelles tortueuses de la chaussée du lac. J’ai admiré les saumons aux écailles brillantes, que les pêcheurs sortaient des eaux bienfaisantes du lac Altalith, j’ai convoité les cargaisons des marchands suffisants qui déballaient leurs richesses devant les yeux avides de la plèbe, j’ai rêvé aussi… J’ai rêvé en voyant les beaux garçons portant fièrement leurs armes déambuler sur le port. J’étais belle et je le suis toujours, ma jeunesse sera encore très longue. Mon sourire, mes yeux bleus brillants et mon joli minois en ont séduit plus d’un… Sans le sou, j’ai fait tous les métiers, à commencer par le plus vieux du monde. Filles de joie, dites-vous ? Je préfère courtisane, et si j’ai parfois cédé mes charmes, j’en ai bien plus souvent joué. Avec aisance, avec subtilité, avec éclat. J’ai su suffisamment briller pour être remarquée par Dame Yphria d’Esharzy, qui fit de moi une des sublimes compagnes de la maison des mille fleurs. Adieu l’indigence ! Adieu les petits expédients ! J’entrais dans la cours des grands, je vivais dans le luxe, je flirtais avec les sires de la haute terrasse, j’évoluais dans d’inextricables intrigues au service de ma maîtresse et du roi dieu lui-même. D’ailleurs, Téaphanerys XIV me gratifia du titre de marquise d’Elianor et m’offrit un hôtel particulier dans une des échelles des nobles-citadins.

Mais à jouer l’espionne de haut vol, je finis par me brûler les ailes. Tout commença comme d’habitude, dans un des jardins du palais, planté de dragonniers et de lauriers roses. Je goutais à la douceur de la soirée d’été sûre de mon fait. Séduire le prince d’Agramor ne serait qu’un jeu d’enfant. N’avais-je pas écarté mes rivales de l’académie du bel art, Zoulia la rousse et Adonnaïs la brune ? Quelques sourires, quelques frivolités accompagnées de deux ou trois traits d’esprits, et je me retrouvais dans sa chambre. Sa sacoche diplomatique et ses secrets étaient à portée, Yphria et notre monarque divin seraient satisfaits. Pourtant, à l’heure de nous adonner aux délices de l’amour, lorsque je croyais porter l’estocade finale en libérant un des charmes dont j’avais le secret, ce fut moi qui succombais. Son regard devint terrifiant, hypnotique. Il me subjugua en un instant. Comment aurais-je pu deviner ? Comment aurais-je pu savoir que le sinistre Trevelian, l’empereur démon, l’ennemi juré du roi dieu, avait pris la vie et les traits du prince que je croyais séduire pour un de ses sinistres complots ? La suite fut un cauchemar… Les caves sombres et humides du cloaque… mes souvenirs et ma vie qui s’évanouissaient au fur et à mesure que le monstre se repaissait de mes charmes… La marque d’infamie qu’il inscrivit sur une partie de mon anatomie que la décence m’interdit de citer, m’avilissant au rang de ses esclaves. Combien de jours ? Combien de semaines dans cette nuit sans fin ? Comment ai-je réussi à trouver la force de sortir de la torpeur dans laquelle il me tenait ? Je ne saurais plus le dire. Tout ce dont je suis certaine, c’est que j’ai émergé d’un conduit humide et malodorant à des miles de Laelith en compagnie d’un des serviteurs de Trevelian. Etait-il vraiment sous mon charme ? Ce n’est pas impossible, même s’il me vendit à des nomades semi-goblins du désert d’Azarian. Que pouvais-je attendre de mieux de la part d’un sbire du vampire ? J’étais vivante et j’échappais aux griffes de l’empereur démon…

Esclave, je le fus longtemps, voyageant à travers le monde au gré de mes maîtres et amants. J’ai arpenté les quais embrumés d’Escargae, la cité nordique, j’ai été la concubine du plus grand des princes-sorciers Shamyriens et je suis devenue sultane du royaume de Maridjiane… De simple aventurière, je devins une héroïne dont des romans narrent encore l’histoire. Mes aventures dans les Royaumes de Lune seraient longues à conter mais ne sont pas d’à propos.

Car aujourd’hui, je suis de retour dans la cité sainte.

J’ai revu avec émotion les eaux du lac se briser sur les pontons du port, j’ai parcouru les rues industrieuses de la main qui travaille, j’ai retrouvé les échelles qui mènent à l’hôtel d’Elianor… Et j’ai senti le tatouage noir se réveiller. La marque d’asservissement a-t-elle pénétrée jusqu’au plus profond de mon âme ? J’entends sa voix, il m’appelle, il m’envahit ! Mon esprit chavire. L’empereur démon s’est-il joué de moi depuis le début ? Ne m’a-t-il laissée fuir que pour mieux faire de moi sa marionnette, le moment venu ? C’est au nouveau roi-dieu qu’il en veut. C’est vers lui qu’il me dirige… Ma volonté sombre, le sortilège noir qui me subjugue m’empêche de dire ce qu’il m’arrive, mais sans que je puisse l’expliquer, j’ai encore la force d’écrire…

Toi qui lis, j’implore ton aide ! Toi, qui entends ma supplique, me délivreras-tu de cette malédiction ? M’abandonneras-tu à mon triste sort, comme d’autres le firent jadis pour La princesse nue ? Prendras-tu le risque de voir l’empereur démon triompher ? Si c’est de l’or que tu veux, j’en ai à foison pour te récompenser… Et si tes yeux me délivrent du regard implacable du vampire, si ton sourire illumine la nuit dans laquelle il me plonge, peut-être conquerras-tu ce que j’ai de plus précieux à offrir : mon cœur.

Laeta, marquise d’Elianor, sultane de Maridjiane et simple esclave.

- Team Casus/BBE

CLAP DE FIN (Marvel) ! (14/12/2016 00:00)

MERCI !

Cette fois, c’est fini ! La précommmande participative Laelith s’achève sur une participation globale de 202 941€ ! Incroyable encore une fois !

Bien sûr, il faudra encore quelques heures voir jours, le temps de valider les dernières commandes émises par chèque ou virement pour que le montant global soit définitif.

Laelith est le plus grand projet de BBE en termes d'auteurs et collaborateurs (et oui PN est quasiment l'oeuvre d'un seul !), une équipe énorme que nous avons mis des années à réunir. Mais vu les CV, nous savons que le résultat sera à la hauteur de vos (nos) attentes et du score de cette précommande participative! Pour ressusciter une légende telle que Laelith nous n’avions pas le droit à l’erreur et la grande réussite, couplée aux innombrables commentaires positifs sur le contenu proposé, sur notre manière de répondre aux demandes, de les anticiper parfois, et sur nos idées les plus folles sont déjà une formidable récompense pour le travail effectué.

Évidemment, avec les auteurs a pied d’oeuvre et les artistes mobilisés, vous pouvez vous attendre à de nombreux messages dans les mois à venir, pour vous tenir informés, vous montrer, et surtout partager la construction de Laelith avec nous.

Pour ce soir, nous vous remercions toutes et tous pour votre mobilisation incroyable, votre passion pour « la plus belle ville du monde ludique connu » et notre plaisir immense de pouvoir enfin concrétiser ce projet mille fois reporté en attendant que les astres s’alignent.

MERCI

- Team Casus/BBE

PS : Et comme nous avons pris l’habitude saugrenue des « fins à la Marvel », on ne pouvait pas vous laisser sans un petit teasing :

200 000¤ et un bonus aux équipes ! (13/12/2016 23:15)

Chers auteurs et illustrateurs sur Laelith, je crois que les rôlistes l'ont fait pour que votre boulot bénéficie d'une deuxième prime pour votre boulot ! Le fou, l'inimaginable, est arrivé :

200 000€ !!!

Réussite totale, critique, maximum naturel !

On n'a plus les mots, alors voici une illustration de quelque chose qui restera sans doute mystérieux jusqu'à l'ouverture des pages de Laelith... mais quand même, ça en jette, non ? :)

Hommage à Laelith, par Tanburci

Bonne fin de soirée à toutes et à tous !

- Team Casus/BBE

1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 ... 23

1033 participants sur le projet

  1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 ... 35
Logo PseudoVillePays
Ashram DraconianAngersFrance métropolitaine
Jorn2985sucy enbrieFrance métropolitaine
asharakTOURLAVILLEFrance métropolitaine
chalbosmie l'aiguilleFrance métropolitaine
Eric12523EnghienBelgique
FloobAngersFrance métropolitaine
ParinacotasLe NoyerFrance métropolitaine
AdrahilGévezéFrance métropolitaine
xav_decThiaisFrance métropolitaine
MessPONTEILLAFrance métropolitaine
VinencreGUYANCOURTFrance métropolitaine
TrencavelLAGRAVEFrance métropolitaine
AlystayrLYONFrance métropolitaine
Stan TrinityMeyzieuFrance métropolitaine
guronzorLe Pré Saint-GervaisFrance métropolitaine
Valentin15016CalaisFrance métropolitaine
Frederic4194Saint-Just-en-ChausséeFrance métropolitaine
Jeanfrancois666AmayBelgique
J2NChampigny-sur-MarneFrance métropolitaine
Morgan3292BrestFrance métropolitaine
Mike WinterLa Chapelle-Saint-MesminFrance métropolitaine
Nicolas4466Saint-Germain-en-LayeFrance métropolitaine
jiphelMaizieres-les-metzFrance métropolitaine
Ludi TeryPortet sur GaronneFrance métropolitaine
OursFabrasFrance métropolitaine
MorghedronnErmontFrance métropolitaine
Nicolas17751AubordFrance métropolitaine
ArchaosJdRMontreuilFrance métropolitaine
KerlohanMOULINEAUXFrance métropolitaine
UleroNIORTFrance métropolitaine

Ajoutez un commentaire

Vous devez être connecté au site pour pouvoir écrire des commentaires :
Connexion

4703 commentaires sur le projet

  1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 ... 157

roz a écrit (13/07/2018 11:54)

Ah ! L'invocation du Romano as fonctionné !^^
Au moins ont sait se qui ce passe, maintenant.
Merci et bon courage à vous tous.

Zeylion a écrit (13/07/2018 11:25)

Merci Romano,
Je préfère cent fois ce type de communication à un message aseptisé et ne voulant finalement rien livrer comme info sur un réel avancement. Et chapeau bas pour le constat qui sonne comme une confession sur un échec, alors que pour moi il résonne comme une montée de niveau après de sacrés déboires (bon PN2 ne m'intéresse pas vraiment, mais je pourrais craquer rien que pour la beauté de l'objet et sa mise en page...). Alors encore merci, beaucoup de courage pour la suite et si c'est prendre le temps de bien faire les choses, au final nous seront tous gagnants.
Pense à prendre du repos !

Tom76 a écrit (13/07/2018 09:11)

Bon courage !
Je suis sur que ça va être très beau !

Zarkor a écrit (12/07/2018 20:57)

Merci Romano pour ces nouvelles.
Me concernant je préfère savoir quand un projet glisse, avec les explications qui vont avec, plutôt que d’être confronté à un effet tunnel.
Bon courage à toi et à toute l’équipe (pensez quand même à vous reposez un peu 😃)

Romano_BBE a écrit (12/07/2018 18:40)

Et j'oubliais l'essentiel : merci pour votre patience et votre soutien.

Romano_BBE a écrit (12/07/2018 18:38)

En début d'année, à Cannes, j'ai été interviewé sur le planning de BBE. J'ai donné un ordre de sortie qui est la feuille de route qui a été défini en interne. L'objectif était d'alterner la production de "gros" projets avec des plus petits, afin d'assurer des sorties régulières tout en rattrapant le retard pris. Alterner les projets très en retard avec les projets "un peu" en retard.

Ce n'est pas une "bonne" solution, mais c'est la meilleure compte tenu des nombreux paramètres que nous avons à gérer.

Avons nous merdé sur Laelith ? Probablement. Pas autant que sur PN2, mais un peu quand même. Les équipes d'auteurs et les chefs de projets ont assuré, nous moins.

La maquette de Laelith a démarré, puis s'est arrêtée. Tout simplement pour sortir tout ce qu'il y a à sortir d'abord. C'est le triste choix que nous avons dû faire pour éviter le syndrome du PDF dispo et puis plus rien.

Alors où en est-on ? H&D est à l'impression, Polaris et Starfinder sont prêts à le suivre, Le régent de Jade et Lamentations également. Il me reste encore des choses à faire sur les autres projets, mais pour le moment je tiens mon planning interne, avec un peu de retard.

Aucun rapport avec Laelith, pas notre problème allez vous me répondre. Oui, et non. Je suis dans les clous pour pouvoir me consacrer entièrement à Laelith très prochainement.

Voilà, ce n'est pas une vrai news, c'est probablement très décevant, j'en suis conscient, mais c'est le mieux que je puisse faire actuellement. J'espère sincèrement pouvoir vous mettre à disposition le PDF de Laelith à la rentrée.

Julien Dutel a écrit (11/07/2018 23:21)

@Roz : en même temps si le contenant est plus important que le contenu (au point de refuser de faire jouer la gamme), clairement, autant ne pas acheter.

roz a écrit (10/07/2018 12:56)

En matière de trucs maison j'utilise COF auquel je prête beaucoup de vertu !

Zarovitch a écrit (10/07/2018 12:25)

roz> C'est dommage pour HD c'était un peu le truc maison . Je croise les doigts alors pour Laelith .

roz a écrit (09/07/2018 20:20)

En tout cas, ce silence radio sur notre projet préféré veut, je l'espère, peut être dire qu'ont va avoir de la putain de news très bientôt ?
(marmone dans sa barbe : "putain vivement qu'ont puisse faire la suite de nos aventures...")

roz a écrit (09/07/2018 20:11)

Je trouve que la maquette est à chier, c'est tout.
Je me payerais bien le bouquin de background ou le recueil de scénario pour avoir des scénario ou parce que j'aime bien le monde d'Alarian mais je ne soutiendrais pas plus le projet en l'achetant ou en le jouant par exemple et ça juste pour une histoire de "maquette" (ce n'est d'ailleurs peut être pas le bon terme pour décrire ce que je n'aime pas mais c'est un autre débat).
Si tu veux des détails il faudrait que je retourne dans le pdf pour te lister ce qui me choque mais j'en ais même pas envie et ça risque de pas plaire autant de critiques (c'est mal vu de donner son avis la dessus apparemment)...
C'est mon avis et il ne se discute pas du coup.
Perso, pour Laelith, juste les images de la pp me plaisent déjà même si ce n'est pas forcément représentatif de ce qu'ont aura au final et je fait entièrement confiance au projet !^^

Zarovitch a écrit (09/07/2018 14:31)

Roz > Qu'est qui ne te plait pas avec H&D ? Je n'ai pas souscris à ça mais je suis curieux ?

roz a écrit (09/07/2018 11:03)

Je pense franchement (enfin j’espère) que la maquette va déchirer genre un truc à mi-chemin de H&D et COF, CaD même style que COF mais avec un thème blanc-cassé "sobre" de H&D et la typo de police qu'on voyais en PP (pour les titres) ce qui mettrait en valeur de discrètes enluminures dorées.
Un style coulant et arrondi pour de discrets enrobages (plutôt que les trucs tranché et anguleux de H&D qui font "StarWar" et de mauvais gout), des illustrations qui se fondent dans la page.
Toujours les bandes latérales comme le Laelith d'origine mais légèrement enluminées du coté extérieur et avec une délimitation progressive mais nette avant le corps du texte (ou l'inverse) et, pourquoi pas, colorisée afin de faire ressortir chaque terrasse et ainsi faciliter notre utilisation du livre.
Bref, ont aura ce qu'on aura mais je suis très impatient de voir ça, surtout vu le temps passé à le faire.
Je suis très critique en la matière et si quelque chose ne va pas, je n'hésiterait pas à donner mon ressenti surtout vu l’échec d'H&D pour moi.
C'est qui qui fait la maquette ? Romano GARNIER ?

Zorlun a écrit (08/07/2018 16:34)

Bonjour, en attente de quelques nouvelles sur le statu du projet, de vrais nouvelles, et non pas les petites pages envoyées tous les deux mois comme des cacahuètes à des gens qui crève de faim.
Je ne tiens pas à harceler, mais au bout d'un moment le don d'argent pour un projet donne quelques droits à des nouvelles concrètes sur son avancement, surtout quand celui-ci atteindra bientôt les un an de retard et que l'on voit à côté les projets s'empiler les uns après les autres.

roz a écrit (04/07/2018 18:11)

J'ai demandé beaucoup d'explications sur les commentaires de la pp avant de pledger car c'est une première pour moi. Ont m'avait prévenu mais la ont franchit la ligne : c'est pourquoi je m’inquiète de l'absence de news... Elle as intérêt à bien déchirer cette maquette !!!^^
Quand il n'y a pas assez de monde pour faire le job ont stop le travail de ce qui n'est pas essentiel pour se concentrer sur la vrais production mais chez BBE ont donne peut être plus d'importance à des traductions car il y a une major de l’édition a ne pas décevoir derrière de peur de perdre de futurs marchés ?
Dommage pour les créations Françaises qui devraient s'exporter bien plus. Laelith et surtout ces aventures uniques ("A la Française") auraient un grand succès au US par exemple.
ps : Tu n'est pas seul...

Zarovitch a écrit (03/07/2018 18:48)

C'est assez étonnant de voir vos réactions que je comprends à 100% car il y a quelques années j'avais dénoncé les souscriptions et leurs effets pervers et malheureusement j'ai souvent été "seul contre tous". Content de constater qu'il y a enfin une réflexion sur ce sujet en espérant globaliser cette parole à tous les éditeurs afin enfin de faire bouger les lignes.

wyatt a écrit (03/07/2018 16:41)

@Ftou: je ne l'aurais pas mieux dit!

Ftou a écrit (03/07/2018 14:43)

En décembre on nous disait "c'est prêt pour la maquette" sans préciser que par contre ça ne partait pas à la maquette, probablement car les maquettistes sont déjà occupés à autre chose (voir plus bas). Je ne vois pas d'autres explications, 6 mois pour faire une maquette c'est du délire. C'est clairement une communication malhonnête, où on nous laisse entendre que ça bouge quand ce n'est pas le cas. Maintenant on nous donne des pdf au goutte à goutte quelques pages à la fois pour nous faire patienter, à ce rythme il faut être réaliste, dans le meilleur des cas, on aura la livraison des PDFs de plus de 5 pages à l'automne-hiver et les vrais livres c'est pour l'été-automne 2019.

BBE a du mal à assumer qu'on sera livré au mieux dans un an, néanmoins je ne suis pas convaincu que ce soit une bonne excuse. Il serait temps que BBE assume son retard dans ces nombreux projets et communique officiellement à ce propos, par exemple, j'aimerais savoir quelles sont vos ordres de priorités? Comment comptez vous rattraper une partie de votre retard entre toutes les grosses sorties en cours? Quand je vois les nouveaux projets participatifs proposés je me demande si il y a réellement un plan pour finir tous ces projets? En partant du principe que BBE n'est pas complètement incapable ni malhonnète, je ne vois pas pourquoi on ne pourrait pas savoir où se situe Laelith là dedans.

Je note par exemple que pour starfinder les PDFs ont récemment été mis à disposition avec des news parlant de maquette en janvier et des PDFs livrés de février à juin... Pas besoin d'être Sherlock Holmes pour faire le lien avec nos maquettes qui elles semblent ne jamais en finir. On est les suivants sur la liste ou vous attendez encore du texte et des illustrations? La réponse est elle si scandaleuse que vous n'osez le dire?

roz a écrit (03/07/2018 09:07)

Plutôt que de leurs filer plein de boulot qui ralentirais d'autant le projet, je préfèrerais une news qui dise simplement : "Les pdf sont disponibles ! Bonne lecture !!"

wyatt a écrit (02/07/2018 11:11)

Bonjour les hommes en noir: est-il possible d'avoir un point d'avancement sur le projet à fin juin, les dernières nouvelles concrètes supplément par supplément datant de décembre dernier ? merci d'avance

Cyrilgwada a écrit (30/06/2018 11:45)

J’invite BBE à aller sur le fil de discution de la PP de HD

roz a écrit (30/06/2018 07:45)

Je suis franchement pas sur que la politique du "Ont communique que quand ont as des choses concrètes à dire" ce soit super car, la, ça fait plus de 6 mois que tout est en maquette et, personnellement, je trouve ça inquiétant...
Il y aurait-il un problème ?

roz a écrit (23/06/2018 14:22)

Zètes faib' ont dirait^^

Zarovitch a écrit (22/06/2018 13:52)

Aucune idée. Une chanson paillarde ?

roz a écrit (22/06/2018 04:08)

Et la mienne de référence ?^^

Zarovitch a écrit (21/06/2018 12:57)

Oui Cyril mais dans le contexte ça colle plutôt bien à la situation.
J'ai pas trouvé la référence pour cette blague!

Cyrilgwada a écrit (20/06/2018 11:51)

Zaro c’est du réchauffé d plus de 20ans je ne sais plus de quelle films/humoriste mais c’était une référence à l’époque

roz a écrit (19/06/2018 10:35)

Héhéhé^^

Zarovitch a écrit (18/06/2018 16:28)

ah ah ah ...Elle est pas mal Cyril.

Cyrilgwada a écrit (16/06/2018 04:33)

Oui roz ... on va la sentir passé ... de quoi s’assoir sur un tit suisse sans touché Les bord ...

  1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 ... 157
1033 participants
202 213€
sur un objectif de 20 000€ (soit 1 011%)
Projet terminé
Période de participation :
du 08/11/2016 20:00 au 13/12/2016 23:59
Black Book Éditions
Lyon, FRANCE
infos@black-book-editions.fr
www.black-book-editions.fr

Sélectionnez une contrepartie

40pour 30€

Offre n°0 : Laelith version de poche (nouvelle offre !)

1 exemplaire de Laelith, la Cité mystique version de poche (papier + PDF)

Livraison estimée : Fin 2017

24pour 65€

Offre n°1 : Laelith

1 exemplaire de Laelith, la Cité mystique + 2 cartes A2 de Laelith (papier + PDF)

Livraison estimée : Fin 2017

281pour 100€

Offre n°1.5 : Laelith + Guide pratique

1 exemplaire de Laelith, la Cité mystique + Guide pratique + 2 cartes A2 de Laelith (papier + PDF) + nom dans Laelith

Livraison estimée : Fin 2017

411pour 150€

Offre n°2 : Boîte édition Roi-Dieu

La boîte contenant Laelith, la Cité mystique + Ecran du MJ + Guide pratique + 4 × Guide du joueur + 2 cartes A2 de Laelith (papier + PDF) + nom dans Laelith

Livraison estimée : Fin 2017

99pour 170€

Offre n°3 : Boîte édition 30e anniversaire (exclusif)

La boîte Édition 30e anniversaire de Laelith, la Cité mystique + Ecran du MJ + Guide pratique + 4 × Guide du joueur + 2 cartes A2 de Laelith (papier + PDF) + nom dans Laelith

149 / 148pour 199€

Offre n°4 : Boîte édition Lithoracle

La boîte contenant l'édition collector limitée de Laelith, la Cité mystique + Ecran du MJ + Guide pratique + 4 × Guide du joueur + 2 cartes A2 de Laelith (papier + PDF) + nom dans Laelith

30 / 30pour 199€

Offre n°5 : Boîte édition Lithoracle [énigme]

La boîte contenant l'édition collector limitée de Laelith, la Cité mystique + Ecran du MJ + Guide pratique + 4 × Guide du joueur + 2 cartes A2 de Laelith (papier + PDF) + nom dans Laelith + illustration et secret de Didier Guiserix

Livraison estimée : Fin 2017

7pour 372€

Offre boutique bis : 3 × Offres n°2 + 1 × Offre n°3

PRIX : 352,61 ¤ HT. Uniquement valable pour les magasins spécialisés France et Zone UE1 (numéro de SIRET obligatoire). Contenu de l'offre : 3 × l'Offre n°2 + 1 × l'Offre n°3 (cadeaux compris et hors frais de port) + nom de la boutique dans Laelith.

22 / 22pour 499€

Offre boutique : 3 × Offres n°2 + 1 Offre n°3 + 1 Offre n°4

PRIX : 472,99 ¤ HT. Uniquement valable pour les magasins spécialisés France et Zone UE1 (numéro de SIRET obligatoire). Contenu de l'offre : 3 × l'offre n°2 + 1 × l'offre n°3 + 1 × l'offre n°4 (cadeaux compris et hors frais de port) + nom de la boutique da