Rolemaster 322

Forums > Jeux de rôle > Archéorôlie

avatar
Selfedrick

Déjà moi clin d'oeil

Ca reste ma meilleure expérience de jeu et les possibilités offertes sont assez géniales je trouve... et je n'ai jamais trouvé le jeu si complexe, en tout cas plus simple que beaucoup de jeu plus récent... ou c'est moi qui vieillit et j'avais le cerveau qui tournait plus vite à l'époque.

Après j'ai découvert Rolemaster à l'époque ou Rolemaster était vendu dans une boite noire, les règles n'étaient pas si lourdes que ça à l'époque.

avatar

Avant de verser des larmes nostalgiques sur ce jeu qui a également cadré de nombreuses nuits et campagnes mémorables de mon côté, imaginez vous vraiment vous replongeant dans la lecture des tables d'armes après les quelques aditions et soustractions des Bo/BD/mofif de circonstances, l'utilisation du two weapons combo et attaques circulaires... Et relancer pour l'echec critique puis noter pour chaque cible l'éventuelle hémoragie et le nouveau malus à prendre pour chaque round ?

Il est vrai que les combats ne s'inscrivaient pas dans la durée, par contre la principe des tables me paraitrait aujourd'hui effroyablement lourd. C'est une mécanique d'un autre temps quand même et ça me peine de le dire, mes plus belles parties se sont faites avec ce jeu. Je suis passé ensuite à Runequest.

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Zagig Yragerne
avatar

Les tables de combat c'est surtout lourd à utililser pour le MJ. C'est ce qui m'a paru pénible lors de ma séance revival l'année dernière (ou l'année d'avant ?). Il faudrait à minima une table générique pour le MJ.

Les joueurs n'en ont qu'une paire ou deux (celle de l'arme et le critique associé), en tant que joueur ce n'est pas vraiment gênant quand on a été habitué. content

avatar
Fenris

Je suis passé de l'un à l'autre. Le truc c'est que lorsque tu jouais à Rolesmater tu avais l'impression de tout mitoner aux petits oignons que tu pouvais intégrer dans tes paramètres en ensemble incroyables de facteurs qui donnaient un grand sentiment de précision qui venait contraster avec la version du grand ancêtre de l'époque. ça se voulait simulationniste. Dans les faits on finissait toujours par tout calculer à la grosse louche, à ne pas tout prendre en compte. Pour la lecture des coups critiques, en dehors de très attendu 66, les détails devenaient absurdes et encombrants, donc là aussi application à la louche et puis au bout d'un moement on décidait que le combat était fini parcequ'entre les malus dût à la perte de points de coup, les handicaps et hemoragies qui se surperposaient, les yeux qui louchaient sur les résultats à lire sur 10 tables... J'en était venu à appliquer une version grossière du jeu.

Sur la base du D100 Runequest m'a parût être une version mise au propre de mon utilisation au sabre de Rolemaster. Changement d'échelle dans les calculs avec une amplitude moindre et des pas de modificateurs plus simples et moins nombreux et quelques aspects tactiques interessants et des combats plutôt courts pour peu que l'on introduise quelques houserules à l'époque pour éviter les attaques/parades sans fin. Je me souviens d'un certain soulagement et d'une table moins encombrée.

avatar

Les tables de combat c'est surtout lourd à utililser pour le MJ. C'est ce qui m'a paru pénible lors de ma séance revival l'année dernière (ou l'année d'avant ?). Il faudrait à minima une table générique pour le MJ.

Les joueurs n'en ont qu'une paire ou deux (celle de l'arme et le critique associé), en tant que joueur ce n'est pas vraiment gênant quand on a été habitué. content

Sigfrid

C'est sûr que côté joueur c'était léger. Par contre je ne cois pas que les miens accepteraient maintenant d'attendre autant de temps avant de connaître le résultat d'un coup. Rolemaster aujourd'ui ce serait avec une appli qui automatise les calculs et affiche directement les résultats, et encore...

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Sigfrid
avatar
Spark5262

Moi, depuis maintenant assez longtemps, je ne peux plus maîtriser un jeu qui demande de consulter une table pour résoudre une action. Je ne peux tout simplement plus. Le plus approchant que je pourrais supporter, c'est éventuellement la lecture indirecte du dé sur une table pour obtenir le modificiateur comme il y a dans Torg. Et encore, je sais pas si je supporterai ça sur le long terme.

Regarder une table de temps en temps pour un effet particulier, ce n'est pas aussi gênant par contre.

avatar
Spark5262

Pour l’application, ICE en vend une sur leur site. Cela s’appelle ERA mais je n’ai pas essayé et je ne sais pas ce que cela donne.

Pour le reste, oui il y a pas mal d’options, mais comme pour toute boite à outils, il ne faut pas tout utiliser. Je ne me servais de certains bonus/malus que lorsqu’il y avait un intérêt à le faire (les températures extrêmes par exemple) et certaines autres options dont je ne me servais jamais (les points de fatigue par exemple).

avatar

Juste un mot pour vous donner ce lien où on avait déjà débattu de Rolemaster & Harp et al :

forums.php?topic_id=6051&nbp=3&nop=2

Comme je l'avais dit sur le fil, j'ai investi dans ERA (et son équivalent pour HARP qui s'appelle AutoHARP), cela fonctionne bien et simplifie la gestion des dizaines de table de combat mais cela oblige actuellement à rentrer tous les PJ, ce qui est un peu long, fastidieux (je n'en dis pas plus pour pas être long est fastidieux clin d'oeil)

avatar

Je n'ai pas énormément aîmé Rolemaster, mais quand-même...

C'est vrais que le système pouvait être très lourd. Un MJ connaissant PARFAITEMENT les règles y est indispensable.

Pour une réédition, au vu des diverses versions du jeu (et de ses règles), ça parait difficile.

Et puis, c'est vrais, les joueurs et leurs goûts ont changés. Donj'3 et ses dérivés (Pathfinder en tête) ont biens repris le falmbeau des jeux vendus avec une brouette (pour les livres) et un tube d'antalgiques (pour les maux de crâne du MJ/arbitre).

Disons que rolemaster avait, selon moi, un avantage: tout pouvait être pris en compte. Absolument tout.

Pas sur que ça suffise à vendre le jeu aujourd'hui...

avatar

Comme pour toutes les boites à outils, si tu utilises tout en même temps ça coince. Fait pareil avec Pathfinder et tu auras le même résultat.

Le vrai soucis de Rolemaster c'est la gestion des tables côté MJ (en tant que PJ ça va) et la phase de création de persos quand on fait ça à la main (et de montée de niveau quand il faut modifier toutes les stats). Pour le reste cela passe malgré tout.

Mais je ne désespère pas de trouver du temps de gérer une campagne sous Fantasy Grounds. Il faut "juste" que j'automatise un peu plus le ruleset officiel qui existe. Parce que je le trouve un peu moyen au niveau automatisation et ergonomie.

Ce message a reçu 1 réponse de
  • ephan
avatar
Sigfrid

Pour mon perso j'avais fais une feuille de personnage dynamique sous excel pour les changements de niveau, j'avais découvert plein de choses sur les tableurs, en particulier les limites des boucles conditionnelles !

avatar

Oui Excel c’était obligatoire si on ne voulait pas passer des heures fastidieuses avec la gomme et le crayon. Hélas.

Cela dit j’y avais également appris plein de choses, dont le développement avec le VBA intégré et les formulaires de saisie.

Avec un portage sur VTT ce ne sera plus nécessaire heureusement. content

Ce message a reçu 1 réponse de
  • CBD
avatar

Personnelement en tant que MJ, j'ai jamais eu trop de souci, et un peu d'à peu près sur les éventuelles modificateurs simplifiaient la chose.

Alors oui il y avait beaucoup de tables différentes du coté MJ mais c'était gérable car les combats étaient rares, très rares vu la mortalité de ces derniers. Les joueurs avaient quand même tendance à les éviter au maimum ou sécuriser au maximum... refaire un personnage à chaque séance ne les amusaient pas, bizarre non.

Après je n'ai jamais joué dans les très hauts niveaux non plus... 11 ou 12 max de mémoire (c'était il y a 30 ans),

avatar
Sigfrid

Queuha ? Utiliser excell ??
Moi je maitrisais RM tout au papier, j'avais des copies doubles petit carreau écrites toutes petites pour chacun de mes joueurs...
Si je retrouve ça dans mes cartons c'est collector et c'est tellement début des années 90...

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Sigfrid
avatar

J'ai joué à Rolemaster en 2003-2004 et je devais enseigner excell à des élèves.

Ce message a reçu 1 réponse de
  • CBD
avatar

Alors après avoir joué pendant 20 ans à RM (Classique, RMFRP, RMSS) sous toutes ses formes (jusque dans l'espace et même au-delà), et puis un passage obligé par son petit fils HARP, je viens de finir ma campagne de test de la nouvelle version Beta plus ou moins unifiée de tous les systèmes sus-cités ... Je vous ferais un retour plus complet et construit quand on aura mis tout ça en forme, notamment les gros défauts qui ont été corrigés ...

mais juste un tout petit spoiler pour ceux qui ont joué avec les versions précédentes et publiées de RM:

la (fameuse) compétence Défense Adrénale qui était l'apanage de tous les moines et autres virevoltants sans armure ... a disparu lapin [Edit] C'est devenu un simple Talent à la création, beaucoup plus limité, et sans doute raisonnable ange

Je laisse commenter ce point (surtout par ceux qui y ont joué clin d'oeil)

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Sigfrid
avatar
ephan

Si tu joues 10 ans après la hype aussi. :p

Mais j'aurai aimé avoir excell à l'époque car j'ai passé un temps fou à m'occuper de ces feuilles de PJ manuscrites...

avatar

ROLEMASTER ! Ah ..... Souvenir personnel d'un ancien combattant.

j'ai fait jouer pendant 10 ans plusieurs courtes ou longues campagnes. J'aime la tension des combats. Elle est unique. Je n'ai presque jamais retrouvé cette prudence ou inquiétude sourde durant un combat, ou même ce sentiment d'y aller à fonds en prenant tous les risques.

Rolemaster permet d'allier simulationnisme et héroïsme. Rolemaster permet le MinMax tout en conservant le fatum de la tragédie. Rolemaster permet de créer le perso que l'on veut et de mesurer les efforts pour atteindre son objectif d'incarnation. Rolemaster a été le premier système à m'imposer des "storyline" déviantes du Dungeon Crawl ponctué d'un "fight" toutes les 30 minutes. ET pourtant quelques-uns de mes meilleurs Dungeon Crawl basiques proviennent de ROLEMASTER. Rolemaster m'a ouvert les portes du récit improvisé par la densité naturelle des persos. Rolemaster permet à sa manière d'investir son perso (jamais utilisé Excel) car la sueur et la réflexion nécessaires lors de la création (quoique - nous sommes dans la civilisation du moindre effort, de la facilité. Ce n'est pas ma came ! J'aime suer mon perso) parviennent souvent à fusionner joueur et perso d'une manière assez unique à ce système. Rolemaster c'est aussi un univers certes classique mais solidement charpenté.

Côté MJ, la gestion n'est pas évidente au premier abord. Elle peut être dense, mais paradoxalement pour moi, elle m'a permis de concevoir les combats ou les jonctions à enjeux comme des moments plus rares et intenses au profit d'un roleplay plus intenses durant les modules de jeu. C'est à dire : plus de roleplay relationnel et moins de combats décisifs. Les joueurs eux-mêmes préférant chercher des solutions pacifistes afin d'éviter le premier sang. N'allez pas croire pour autant que je n'ai pas jubilé avec mes compatriotes de récit lors de séances purement guerrières. Les tables de critiques offrent bien des manières de gérer un combat.

Quant à la nouvelle mouture, je l'attends de pied ferme comme l'Arlésienne. Pour défense Adrénale, hum hum, je ne plussoie pas sa disparition.

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Sigfrid
avatar
CBD

Bah oui, pendant une période nos séances de jeu étaient courtes et passer 1 heure à mettre à jour la feuille à la main et assister les joueurs, c’était ça de perdu pour le jeu.triste Personnellement, je maîtrisais la mécanique sur le bout des doigts, pas de problème, mais ce n’était pas le cas de tous à table.

Mais je salue ton abnégation. mort de rire

avatar
Bruno8840

Concernant la défense adrénale, du coup, si c’est devenu un talent on peut encore investir dedans plus tard ou pas ?

Sinon oui, je suis curieux d’un retour sur la bêta de RMU. content

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Bruno8840
Archéorôlie

Parce que les jeux sont éternels et que même 30 ans après on peut encore y jouer. Venez nous raconter comme c'était mieux avant ! clin d'oeil