COF 100% à la carte. 45

Forums > Jeux de rôle > JdR Black Book > Chroniques Oubliées

avatar

Après des échanges intéressants avec plusieurs personnes dont Gollum, Gobelin, Alanthyr et d'autres sur divers sujets, je me suis posé la question du 100% à la carte pour une création de perso pour une campagne

Est ce que c'est techniquement faisable ?

Ce message a reçu 2 réponses de
  • JyP
  • et
  • Balanzone
avatar
Tiramisu Rex

Dans mes réflexions actuelles, il y a certains écueils épineux - la détermination des PVs par exemple.

Ce que j'utilise de mon côté :

Profils de prêtres spécialisés

Le prêtre de COF est un prêtre soldat généraliste du panthéon des Terres d’Osgild, où la déesse la plus populaire est Dénora, déesse de la Compassion et de la Guérison. Il est possible de prendre les voies de prêtre du Compagnon pour remplacer les voies du prêtre généraliste, ou toute voie qui paraît thématiquement appropriée (par exemple, le Chercheur de vérité a une voie pour Dénora (guérison), une voie pour Ellona & Trenner (divination), une voie pour l’arme sacrée de la déesse Ellona (archer)).

Profils flexibles

Le problème : dès le niveau 1, on fixe la carrière du PJ jusqu’au niveau 20, avec un peu de flexibilité via les voies de prestige. Cela ne permet pas à un voleur ayant découvert un grimoire de devenir magicien par exemple.

La solution : possibilité d’acquérir de nouvelles voies au fur et à mesure des aventures, en fonction des évènements et des découvertes des PJs.

Il faudra toujours faire attention à ne pas donner accès à des voies similaires cependant - en particulier concernant la DEF, pas plus de deux voies - savoir porter les armures lourdes compte pour une voie. (Pas de voie raciale du drakonien + port d’armure lourde + voie de la noblesse).

Profils encore plus flexibles via retraining

Un joueur peut finalement être déçu par une évolution / une capacité qu’il a précédemment acheté, et souhaiter se développer sur une autre branche - ce qui laisse une “branche morte”.

Je reprends ici une possibilité de D&D 3, le retraining : à chaque gain de niveau, il est possible de perdre une capacité et d’en gagner une autre de même coût. Attention cependant à bien conserver quelque chose de cohérent : on ne perd que la capacité la plus développée d'une voie.

avatar

Je m'étais posé aussi la question, considérant COC, les Terres d'Arran et prochainement Monstres qui propose(ront) effectivement un choix à la carte des voies. J'ai toujours pensé qu'une éventuellement v2 de COF permettrait cela.

Après, avec la règle des profils hybrides voir triples, je pense qu'il y a moyen d'avoir une grande flexibilité dans les choix de voies. Je n'ai, néanmoins, jamais testé cela.

avatar

Plus qu'une marche et vous serez bons pour proposer un CO Universel (à la façon qu'a GURPS d'être universel) qui pourrait être fort sympathique.

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Tiramisu Rex
avatar
Tiramisu Rex

Ça existe déjà et ça s'appelle COC​​​​​​.

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Tiramisu Rex
avatar
Balanzone

Non, COC n'est pas tout à fait à la Carte et de plus Jay est plus proche de ce que j'envisage.

avatar
Jay

Non, COC n'est pas à la Carte et de plus Jay est plus proche de ce que j'envisage.

P141 de COF, il ne manque pas grand chose en effet mais ça limite les voies au rang une et deux. L'idée est effectivement de régler certaines issues comme le souligné brillamment JyP.

avatar

Pour avoir joué à d'autres jeux où c'est 100% à la carte, comme GURPS ou Warhammer V3, cela pose de gros soucis pour les joueurs/euses qui préfèrent être guidés, dans leurs choix. Choisir entre trois possibilités, ou choisir dans tout le catalogue c'est vraiment pas la même chose en terme d'accessibilité pour des PJ qui sont pas très "technique". Mais ça dépend surtout de ton public en fait.

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Tiramisu Rex
avatar

On a pas mal échangé avec JyP à ce sujet, en messagerie.

Il est clair que ce genre de règles serait une sorte de "COF Expert", et pas un "COF pour débutants".

L'idée serait que les PV viendraient des Voies choisies, et non plus du Profil. Et ça marche pas trop mal dans les calculs qu'on a fait, sauf que ça donne des PV fixes, et non plus aléatoires (une peu comme lorsqu'on prend la moyenne du DV au lieu de lancer le dé).

Sylvain D.

avatar

La règle maison dont on a discuté avec Gobelin

Points de vie par entraînement

On ne lance plus de dé de vie au gain de niveau, mais on gagne 1 PV de base, +3 PV par capacité martiale achetée, et +1 PV pour chaque capacité non martiale achetée. Les capacités de rang 3 et supérieures comptent double (capacité martiale +6 PV, capacité non martiale +2 PV).

  • est considéré comme capacité martiale toute capacité nécessitant un entraînement physique servant principalement en combat - bonus d'initiative, d'attaque, DEF, DM, action limitée, manoeuvres, compagnon combattant…

  • sont considérés comme capacités non martiales : tous les sorts, potions, capacités utilitaires, bonus de caractéristiques, bonus de déplacements hors combat, compagnon non combattant

Après avoir simulé ce que ça donnerait sur des personnages niveau 20 avec les classes de base, je vois un problème - ça casse effectivement les présupposés des dés de vie des classes D&D 3.5 : le prêtre devrait être au d6, le voleur au d12 (il n'a quasiment que des capacités servant en combat, un comble pour un personnage censé se planquer).

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Troumad
avatar

J'aime bien l'idée des PV (et autres caracs. secondaires) dépendant de la progression dans les voies.

J'avais imaginé un truc équivalent pour une mini campagne COF (que je n'ai jamais fini d'écrire) dont la progression rappelait très fort le système de jeu du jeu vidéo Dungeon Master (pour ceux qui connaissent). En gros, les combattants ont 4 jauges de compétence (Guerrier, Ninja, Prêtre et Magicien) et en fonction des actions qu'ils réalisent en jeu, ils progressent dans ces quatres domaines. Chaque domaine donnant des bonus variables.

Ca semblait marcher assez bien mais autant sur une courte campagne c'était facile à visualiser, autant sur une progression de 20 niveaux c'est pas du tout le même chantier.

Pour COF, je pense qu'il faudrait réécrire pratiquement toutes les voies pour que ça tienne. Parce que COF n'est pas COC. Il y a une différence de taille en terme de conceptualisation des règles entre ces deux jeux: à COF, le jeu est raisonné en terme de profils alors qu'à COC (et COTA pour le coup), le jeu est raisonné en terme de voies. Et ça change tout à mon sens.

Donc je pense que vous tenez ici une idée qui est vraiment chouette mais elle ne me semble pas applicable en l'état à COF.

avatar
jtrthehobbit

Clairement, L'idée est faite pour du one shot ou une campagne mais dans ce cas entre joueurs et MJ expérimentés.

Même COC n'est pas totalement à la carte. Il a une structure en voie. Il ne permet pas de substituer un rang de voie par un autre rang de voie par exemple.

J'ai apprécié lire vos pistes. Y a de bonnes idéesplaisantin.

Dans mon idée, on commence comme décrit p141 et on construit le personnage comme ça. Mais en incluant des rang de voie de niveau 5. On peut plafonner le nombre de choix comme pour arriver à un nombre de rang à l'équivalent qu'il aurait pu avoir au niveau 20.

Là où je suis d'accord c'est le problème des pv

avatar

J'ai un groupe de PJ plutôt expérimentés et on a tenté un "création de personnage totalement libre", ça donne lieu à des personnages vraiment forts (j'ai du adapter les rencontres, clairement), mais c'est vraiment sympa à créer (en tous cas pour eux :p ).

Ah, et quand je dis "totalement libre", je veux dire qu'ils peuvent prendre les combinaisons de voies qu'ils veulent, pas mélanger les rangs entre les voies.

avatar

Un peu comme dans l'excellent Mutants & Masterminds (v1), en somme, où tu peux faire absolument ce que tu veux de ton personnage, une fois sa puissance (comme superhéros) définie.

avatar
JyP

Les pdv en fonction des capacités prises, c'est une bonne idée, mais selon moi, il faudrait un intermédiaire entre le +1 et le +3 (+2, pas exemple) pour des voies ni magies ni martiales.

Et ceci ne donnerait plus un gros avantage au barbare avec son d12.

Je rajouterais des limitations à certaines compétences : impossible à utiliser avec certaines armures ou avec un bouclier.

Après, je crains que certains joueurs ne cherchent qu'à optimiser. Et qu'ils oublient le côté psychologique du perso. Le perso ne cherche pas obligatoirement à être bourrin, il cherche aussi à s’épanouir, à ressembler à son modèle...

Ce message a reçu 1 réponse de
  • JyP
avatar
Troumad

De fait, le barbare n'est plus le profil avec le plus de PV avec la config actuelle (+1 par niveau / +3 capacité martiale / +1 non martiale), on a le Guerrier (128), l'Arquebusier (126), le Voleur (124), le Chevalier (120), et enfin le Barbare (118). Le Magicien est en queue de peloton (64). Mon seul vrai problème est le voleur, qui ne suit pas du tout la logique.

avatar

Le voleur a des compétences d'attaque dans la finesse, pas des attaaques bourines. Le genre qui parfois amène un +2 à la place du +3 à mon avis. Et il y a peut-être des compétences très bourines qui mériteraiet un +4 (à voir). Le rôdeur se trouve où ?

Ceci désavantage le barbare qui a beaucoup de pdv pour faire face à une mauvaise armure.

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Gobelin
avatar

Le rôdeur est juste derrière le barbare (112).

Personnellement, j'en ai déduit que les compétences martiales de chaque classe ne suffisent pas à expliquer les dés de vie - pour des questions d'équilibre ludique, le barbare a d12 PV parce qu'il se ballade à poil pour combattre au contact et que il représente Conan.

C'est assez curieux que le roublard soit encore coincé dans le stéréotype du voleur couard, quand cette classe permet de faire Lagardère ou un pirate charismatique - des combattants redoutables.

avatar
Troumad

Troumad a raison. Peut-être que le +2 permettrait quelques subtilités.

* Le Voleur et l'Arquebusier pourraient avoir un peu moins de PV avec certains Rangs qui donnent +2 PV.

* On pourrait aussi modeler tout cela en offrant un peu de PV en plus au niveau 1, en fonction du background :

  • Combattant au contact (sans armure) : +12
  • Combattant au contact : +10
  • Combattant à distance : +8
  • Voyageur : +6
  • Lanceur de sorts : +4

* On peut aussi donner quelques PV en plus dans certaines voies qui sont clairement des voies d'Endurance / Résistance à la douleur / Vitalité accrue, etc. Le Barbare en a beaucoup et le Guerrier un peu.

Avec ces 3 méthodes, on pourrait retrouver un classement plus équilibré.

Sylvain D.

avatar

Autant utiliser le dé de vie du profil correspondant à la voie que l'on choisit, c'est plus simple comme solution que d'évaluer chaque capacité comme valant +1/+2/+3 pv.

Ce que vous ne voyez pas je pense, c'est qu'en regardant les capacités de chaque profil, l'arquebusier comme le "voleur" sont des combattants professionnels, au même titre que le guerrier et le chevalier. Ca ne me gêne pas qu'ils aient tous grosso modo les mêmes PV au niveau 20.

Le barbare enrage et se bat à poil, soit - mais à l'instar du rôdeur c'est également un spécialiste de la nature avec des bonus aux compétences en ce sens. Donc que le barbare et le rôdeur soient un poil en-dessous au niveau 20, c'est pas choquant.

C'est le "voleur" qui pose problème, avec un texte d'ambiance disant qu'il préfère éviter les combats... avec seulement 2 capacités non martiales de rang 3 à 5 (Charisme et Dextérité héroïques).

Un voleur couard aurait plutôt le profil suivant :

- voie de l'assassin (discrétion et backstab)
- voie du roublard rangs 1 et 2, suivi par voie du vagabond 3 à 5 - pour le côté touche à tout
- voie du déplacement (chute, esquives extraordinaires)
- voie de l'aventurier (fuite, insultes et subterfuges)
- voie de la séduction rang 1 pour baratiner à mort, suivi par voie du miséreux rang 2 à 5.

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Ethariel