[anathazerin] [spoiler] [mj] Scénario 7 15

Forums > Jeux de rôle > JdR Black Book > Chroniques Oubliées

avatar

Bonjour à tous,

Ce soir, mes PJ ont prevu de passer à l'action en s'infiltrant dans le camp des Crocs-Brisés, de jour :

  • D'un coté le voleur, accompagné de l'eclaireur elfe qu'ils ont rencontré, va passer par dessus la cloture à l'ouest et liberer les prisonniers. Le voleur a également dans l'idée, d'utiliser ensuite l'anneau de face d'orque pour traverser tout le camp et rejoindre ses camarade chez les shamans.
  • De l'autre, une rodeuse, un barbare, un druide, et Aram, vont escalader la falaise à l'Est, passer devant la tente des chefs, et penetrer dans la tente des shaman pour y delivrer les otages.

Bon. Leur plan ne me parait pas trop mal. Même si ils n'ont pas beaucoup anticipé l'aspect "evacuation".

Et du coup je me demande : bon, faire des jets de discretion, etc, OK. Mais que faire une fois reperés ? Comment peuvent-ils s'en sortir vivant, alors que ils ont prevu de s'enfuir en passant devant la tente des chef (sans se douter de ce qui se cache dedans) ?
Je suis très inquiet...

J'avais dans l'idée que le druide (demi-orque) croiserait son père orque dans le camp... Suivant comment ça se passe entre les deux, peut-être que le père et Aram pourraient se sacrifier en "tenant" le haut de la falaise pendant que le groupe s'echappe... Je sais pas trop mais ça me semble une option...

Le truc c'est que je connais mes joueurs : ils ne sont pas du genre à fuir si ça degenère... Le barbare serait bien fichu de vouloir se faire le champion en 1vs1... Et si le groupe s'enfuit après que l'un d'entre eux soit tombé (et donc fait prisonnier, dans le meilleur des cas...)...

Rhaaa... Suis un peu inquiet... indécis
Ceux qui sont déjà passés par là, vous avez des conseils, des recit de comment ça s'est passé avec votre groupe ?
Des temoignages qui pourraient m'inspirer ? clin d'oeil

Ce message a reçu 1 réponse de
  • JyP
avatar

J'ai toujours eu des groupes qui ont fait suffisament de diversions pour que la fuite soit possible. Et aucun groupe qui s'est dit que c'était une bonne idée de rester se battre contre toute une armée.

Si ton groupe n'est pas du genre à fuir, même contre une armée, c'est probablement qu'ils se font une fausse idée de la situation. Je pense que dans ce cas, je ne tricherais pas, mais les personnages inconscients finiraient prisonniers, avec la mort d'Aram et de quelques otages, plus la perte de quelques objets magiques, histoire qu'il y ait des conséquences. Ensuite, je leur laisserais monter un plan pour s'évader, et la campagne reprend son cours.

avatar

Mes PJ ont infiltré le campement à base de potion d'invi/forme éthérée et autres du même acabit. Ils avaient gardé de quoi en donner aux otages. Après je leur ai mis bien la pression sur la quantité d'orcs dans le campement, les géants,... Finalement, c'est parce qu'ils ont détruit (2 tours de combat à 3...) les shamans que leur fuite a été encore plus simple...

En tous cas, faut être un peu siphonné pour se dire "gogo on va se faire 400 orcs" joyeux

Sinon, pour en revenir à ton groupe, je serais de l'avis d'Ulti. Les laisser faire ce qui leur semble le plus juste et d'en assumer les conséquences, ça ne foirera pas forcément la campagne mais ça leur donnera une petite leçon d'humilité/stratégie/raison joyeux

avatar

Merci pour vos réponses.
Je vais croiser les doigts qu'ils ne fassent rien de trop stupide... content

avatar

Tout à fait, mon groupe va découvrir le camp ce soir aprés la partie de gnome ball mais je sais que le nombre d'orcs + les géants les incitera à la prudence. En revanche, j'ai créé les carac du champion orc sous roll20 précisément car j'ai l'intention de leurs faire combattre en apothose à leur fuite...et puis il faut bien qu'ils aient une chance d'obtenir ses objets magiques^^

avatar

Rhaaa... Suis un peu inquiet... indécis
Ceux qui sont déjà passés par là, vous avez des conseils, des recit de comment ça s'est passé avec votre groupe ?
Des temoignages qui pourraient m'inspirer ? clin d'oeil

Renfield


J'avais la même crainte que toi à l'approche de ce scénario. Que mes joueurs aient la connerie et se sentent en veine de faire un concours de chibre face à tout un camp. J'ai trouvé deux façons de les amener à la constatation que ce ne serait pas judicieux.


Premièrement, quand le rôdeur du groupe a souhaité partir en éclaireur j'ai pris du temps pour lui décrire chaque partie du camp et le nombre colossale d'opposants qui le composait. Et les patrouilles qu'il est parvenu, ou non à esquiver ont fini d'achever son optimisme.


Enfin, quand leur est venue l'idée que faire une diversion pour récupérer les otages pouvait également être bénéfiques aux prisonniers, le choix de la discrétion s'est imposé a eux. Pas tant par peur pour leur propre intégrité physique que pour la survie de prisonniers déjà très amoindris.


Bonne partie ce soir content

avatar
Renfield

J'ai également un groupe plutôt en mode massacre de tout ce qui bouge... Pour le coup je me souviens les avoir pas mal affaibli en leur faisant perdre des PRs avant qu'ils arrivent au camp, même s'ils étaient censés rouler sur les patrouilles. On ne s'infiltre pas facilement dans une zone de guerre, même avec Aram pour rattraper les pots cassés.

Et avec des shamans aux pouvoirs inconnus qui font des incantations étranges, ça a bien aidé à les calmer aussi.

avatar

Bon et bien après 4h30 de jeu, ils n'ont pas réussi (encore) à sortir du camp... Tout ne s'est pas vraiment passé comme prévu...

Pour le voleur et l'éclaireur elfe (PNJ), ca a très mal commencé en tombant sur un géant, et un premier fumble au jet de discrétion... Le voleur a bien failli mourir sous les attaques du géant et n'a dû son salut qu'à l'intervention de l'éclaireur qui a fait diversion et s'est enfuit avec le géant à ses trousses. Ensuite le voleur n'a pas cherché à l'attendre et il est parti seul libérer les prisonniers. Il a réussi à pénétrer dans le camp. Mais, alors que, changé en orque mais pas du tout habillé comme un orque, il cherchait à piquer des armes dans le camps des orques noirs, il est tombé sur un orque plus futé que les autres qui a senti la supercherie (20 naturel). Ca a dégénéré, et le voleur a fini assommé. Dans mon idée il a été amené à la tente des chefs... Evidemment les prisonniers n'ont pas été libérés...

Pour les autres : ils ont grimpé la falaise, connus une rapide échauffourée avec un maître worg et ses 3 worgs du côté des latrines derrière la l'arène. Puis ils se sont glissés jusqu'à la tente des shamans en ayant seulement besoin d'éliminer un seul orque sur le chemin. Dans la tente ils ont vaincu les shaman mais l'un des otages est mort. Et on s'est arrêté alors que l'ancienne amie de notre demi-orque (désormais intendante pour les Crocs-Brisés, j'ai tout un BG sur "l'absorption de la tribu d'origine par les Crocs-Brisés") vient de rentrer dans la tente et de tomber sur eux, et que la rodeuse lui a tiré dessus avant que le demi-orque n'arrive à l'empêcher.

Donc là, j'ai un PJ prisonnier, qui ne va pas tarder à reprendre sa forme demi-elfe. Et le gros du groupe qui est retranché dans la tente des shaman, avec 2 otages sur 3, plein d'indices récupérés, la "love affaire" du demi-orque en train d'agoniser à leurs pieds, et un cadavre d'orques à côté de la tente (ils ne l'ont pas dissimulé). Et le groupe est censé n'avoir aucune idée d'où est leur camarade.

Il n'y aurait pas de PJ prisonnier il n'y aurait pas trop de soucis... mais là faut que je décide, où il est (à priori chez les chefs), si il a déjà repris sa vraie forme ou pas, et ce que les chefs vont en faire... Et comment les PJ vont apprendre qu'il est prisonnier et où. Et tout ça en évitant que les PJ n'aient à affronter frontalement les 3 chefs et le champion... et en essayant d'aménager une apparition du père de notre demi-orque... J'ai songé à faire se croiser tout le monde sur la place : les PJ en train de se barrer avec les otages (et la petite amie), qui croisent un groupe d'orque menés par le père escortant leur prisonnier. Voir comment ça se passe... Et ne faire sortir les chefs et le champion que l'un après l'autre après quelque tours, juste pour rendre la fuite plus spectaculaire (et inclure le sacrifice d'Aram, et du père qui trahit les Crocs-Brisés pour couvrir la fuite de son fils...).

Pour l'instant je prépare quelques notes en ce sens. Et comme le prisonnier est mon fils (et donc je l'ai sous la main), je vais peut-être lui faire jouer en solo une petite scène de réveil dans la tente des chefs, avant la prochain session en groupe...

Ce message a reçu 2 réponses de
  • Spite
  • et
  • Far2Casual
avatar
Renfield

Très belle tension dramatique en tout cas ! Pas facile à gérer de ton coté, mais vu comment c'est parti tes joueurs risquent d'en garder un très bon souvenir.

avatar
Renfield

J'avoue, c'est top !

avatar

C'est Role n' Play qui m'a appris à essayer de finir les sessions sur un cliffhanger. content C'est super efficace : ça permet vraiment de garder les joueurs "à bloc" entre deux sessions. C’est pas à chaque fois hein, faut que la situation se présente…

En fait, là j'avais préparé la possibilités de rencontres entre le demi-orque et son amie, et entre le demi-orque et son père, au cas où le demi-orque s’était infiltré dans le camps pour chercher des infos. Et en gros là, il réalise que sa tribu natale, dont il s’est enfuit à la mort de sa mère humaine et esclave, a été absorbée, soumise, par les Crocs-Brisés. Mais ça ne s’est pas du tout passé comme ça, il n’y a pas vraiment eu d’infiltration dans le camp avant l’opération commando. Du coup je dégaine ces PNJ pour le « final »… Ces PNJ sortent du background écrit par le joueur.

En fait, mes PJ ont observé le camp une journée seulement, pendant laquelle ils ont rencontré l’éclaireur elfe. Puis en fin d’après-midi, la rodeuse elfe, seule, s’est glissée dans le camp pour parler aux prisonniers. Elle a eu beaucoup de chance, n’a pas fait de mauvaise rencontre, ne s’est pas éternisée, et a eu confirmation que les otages étaient retenus dans la tente des shamans. Par contre elle a promis de revenir les libérer dès le lendemain matin, et ça pour l’instant ca a échoué… Par contre ça les a forcé à agir vite ! Et connaissant mes joueurs, ils ne quitteront pas la Thuléa sans avoir libérer tous les prisonniers, donc on va encore passer pas mal de temps du coté du camp des Crocs-Brisés à mon avis !

avatar

Bon. Ben ça a été une session vraiment tendue. Mes PJ ont réussi à s'échapper du camp. Mais à quel prix ?

Au lieu de fuir direct, ils ont un peu pietiné au démarrage, pourtant j'avais mis la falaise à seulement un tour de course en ligne droite... mais non : certains sont sortis de la tente pour se battre avec les orques qui les avaient reperé, d'autres ont perdu plusieurs tours à vouoir rester dans la tente des shamans (comme si ils y étaient en sécurité), du coup un des PJ a dû revenir les chercher... Enfin bref... Et plus ça allait et plus il y avait d'opposition sur l'esplanade devant la tente.

Au final, j'ai utilisé le PNJ père d'un des PJ pour qu'il retiennent les chef orques, et même le champion (il y avait un tel grabuge devant sa tente qu'au bout de presque 10 tours fallait bien qu'il sorte !). Le père s'est donc sacrifié... Et j'ai utilisé Aram pour exfiltrer les deux otages survivants (parce que sans ça les PJ partaient sans eux...), mais en contre partie j'ai décidé de le faire se sacrifier là aussi...

Donc là les PJ ont sauté de la falaise (l'un est à 0 PV), ils ont seulement 2 otages, n'ont pas liberé les prisonniers, n'ont finalement pas pris les corbeaux, on une orque qui a fuit avec eux, n'ont rien prévu pour desorganiser les orques et couvrir leur fuite, et ils ont perdu Aram... haut les coeurs.

Là je prépare la prochaine session, et "by ze book", je devrais leur faire tomber dessus 8 Worgs (NC3) + 8 Orques (NC1/2) + 1 Chef Orque (NC6). Total des PM : 320 + 40 + 150 = 510 PM, soit une rencontre de NC 11 !!! Tel quel ça ça va finir en boucherie ! C'est là que je regrette d'avoir déjà dû sacrifier Aram...

Alors certe je pourrais être gentil et diviser par deux l'opposition malgré le fait qu'ils n'aient rien fait pour... Mais en même temps faut vraiment qu'ils comprennent qu'ils se sont dans la merde car leur plan (pas bien solide) est totalement parti en vrille. Parce que là si je les écoute, c'est "on va se cacher dans les bois et le lendemain on y retourne pour liberer les prisonniers, et peut-être même qu'on pourrait retourner chercher les corbeaux !"... Or, après avoir tué les deux shamans, liberé 2 otages et s'être fait reperé par les chefs orques, autant dire que le camp doit être très méchamment en alerte !...

Tout ce qui me reste dans la manche pour peut-être les aider, c'est la jeune orque qui à fuit avec eux (une amie d'enfance d'un des PJ), mais ça m'ennuie de la faire se sacrifier "comme ça"... Et j'ai l'éclaireur elfe des bois : la dernière fois qu'ils l'ont vu il s'enfuyait avec un géant des colinnes aux fesses (déjà pour sauver la peau du PJ voleur qui s'était retrouver seul face à un géant)...Pour l'instant ce que j'ai de mieux ce serait d'imaginer que l'eclaireur elfe à tout de même tenté de liberer les prisonniers, qu'il aurait échoué, mais ça pourrait justifier de diviser par deux les poursuivants de mes PJ. D'une manière ou d'une autres les PJ apprennent son echec (et le massacre de la quasi totalité des prisonniers), le camp se retrouve en alerte, et les bois sont envahis de patrouilles, obligeant les PJ à se retirer dans les mont de Hurleroche... (et desormais sans guide...)

Je suis preneur de tout conseil. content

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Far2Casual
avatar

De mon point de vue : ils ont au moins 2 otages, et savent comment communiquent les shamans, donc c'est un succès partiel - il va leur falloir faire avec.

"on va se cacher dans les bois"

En fait, il ne faut pas leur laisser le temps de se reposer pendant la nuit : ça ne fonctionne plus - ça va grouiller de patrouilles dans tous les sens qui cherchent leurs traces, qui sonnent du cor dès qu'ils trouvent des traces, ils vont être pistés et traqués - d'où la rencontre prévue avec les worgs.

" le lendemain on y retourne pour liberer les prisonniers"

Trop tard - les PJs sont déjà pourchassés, même si ils arrivent au bout de la rencontre avec les worgs, d'autres patrouilles vont arriver. Il faudrait vraiment Rambo, un dieu du camouflage et de la survie en forêt pour réussir à retourner au camp - et Aram n'est déjà plus. Et tu as même une jeune orque PNJ pour l'exprimer.

" et peut-être même qu'on pourrait retourner chercher les corbeaux "

ah ah non.

De fait, il ne leur reste plus qu'à s'enfuir, en espérant que les otages vont tenir le coup. Au pire, il faut qu'un seul PJ réussisse à s'enfuir pour continuer la campagne (laissé pour mort, mais toujours vivant grâce à son dernier point de chance) - tous les autres ayant été tués, otages y compris. Au moins le PJ restant pourra dire que les otages sont morts et que les shamans communiquent par corbeaux avec Syndoril, et tu pourras embrancher sur le procès avec de nouveaux PJs : Tinsirith, Naelwe, le PJ survivant.

avatar

Je pense que pour la suite, et les confrontations à venir encore plus difficiles parfois, il serait mieux pour eux qu'ils se contentent d'une réussite partielle et apprenent de leurs erreurs. Si tu leur sauvent trop les fesses ils vont prendre l'habitude que tout se passe forcément bien quoiqu'ils fassent et que leurs actions n'ont que peu d'impact.

Ils ont foiré, des gens sont morts à cause de leurs choix, à eux de vivre avec et de mieux s'organiser la prochaine fois.

Tu peux filer un coup de main à une équipe qui a une série de jets foireux, pour éviter le frustration du tirage pourri (et encore, cela peut-etre l'occasion d'un rebondissement). Dans le cas d'échec par la suite de décisions volontaires des joueurs, j'ai tendance à dire non.

avatar
Renfield

Mes PJs ont pas mal galéré pour trouver comment approcher le camp, mais ils se sont très bien débrouillés une fois dedans et j'ai été soft sur les rencontres (ils faisaient ça de jour) : le PJ infiltré en reconnaissance a brillamment réussi ses tests de Discrétion (ou bien je devrais dire a défoncé sa réserve de 8 PC), et après une courte visite dans la tente des Chefs, il a directement trouvé les otages dans la tente des Shamans. Le lendemain, ils se sont inflitrés à 3 en cramant leurs PC également, ont dézingué les Shamans en deux tours et se sont enfuis par la falaise avec les otages...

Du coup ils étaient quasiment intacts, mais comme ils n'avaient fait aucune diversion ni géré aucun orque autre que les Shamans, ils se sont tapés la "full force" que tu indiques, et ce combat est effectivement rude. Même dans mon rééquilibrage des rencontres à la hausse pour des PJs Forts, il s'agit d'une rencontre potentiellement mortelle.

Comme ils étaient full (à part les PC) et que j'ai un Psionique, ils s'en sont assez bien sortis, mais ils ont quand même dégusté. Donc si tu as des persos qui sont déjà bas, je déconseille. Limite-toi à une petite poursuite qui continue d'appliquer la tension, ça suffira amplement.