Les JdR sont-ils plus sages qu'avant ? 243

Forums > Repaire des trolls (et des liches)

avatar

Je me faisais cette réflexion, en me disant qu'après tout, si le jdr est en plein essor auprès du grand public, c'est peut-être parce qu'il fait moins peur qu'avant... Quand je vois la boîte d'initiation de AdC, ou des nouvelles éditions d'anciens jeux avec des visuels plus lisses, je me dis que c'est quand même gentillet par rapport aux années 90, avec les couvertures de KULT (dont la V4 est également assez proprette graphiquement), ou un scénario comme « Chic Héroïne » pour VAMPIRE dans Casus Belli (en illustration : un Toréador qui donne l'étreinte en plein défilé à sa goule sous l'effet d'une overdose surpris).

En fait, ça m’est venu en voyant le visuel de la Cyberpapauté pour TORG. Est-ce qu’on pourrait sortir un truc pareil aujourd’hui ?

​​​​​​

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Hamself Vertpommier
avatar

C'est surtout que le monde dans lequel on vit est bcp plus intolérant qu'avant. Alors le monde du JDR s'adapte ...
INS par exemple ne pourrait plus être édité.

avatar

C'est surtout que le monde dans lequel on vit est bcp plus intolérant qu'avant. Alors le monde du JDR s'adapte ...
INS par exemple ne pourrait plus être édité.

alanthyr

Peut etre pas, il a été réédité il y a 3 ou 4 ans donc....

Ce message a reçu 1 réponse de
  • alanthyr
avatar

Y a peut-être une limite plus clair entre jeux tout public et jeux public averti mais il n'y a pas besoin de chercher loin pour trouver de la couverture qui fera syncoper Mme Christine B. et autres progressistes.

No Salvation for Witches (Flame Princess)

produit.php?id=6220

Bimbo

produit.php?id=1759

Kabbale (même si j'ai mon avis sur le visuel "sulfureux oulala" de celui-ci)

https://fr.ulule.com/kabbale-cultistes/

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Evensnalgonel
avatar

je dirais que les goûts en couleur ont évolué pas nécessairement de la sagesse, mais effectivement jaune sur violet ça passe plus.

avatar
Sehkmy

Oui, enfin TORG... c'est globalement tout public quand même et ne cherche pas à être "sulfureux" (ou on n'a pas la même définition)

avatar

Pour Torg, je pense qu'il parlait plutôt de l'illustration que du contenu pour le coup content

avatar
Florent

Tu parles des couleurs ou du cyberpape ? content

EDIT : Je n'avais pas vu le post de Derle...

avatar
Alessandro Zanni

Et bien lis le contenu d'INS à l'origine et celui qui a été édité il y a 3 ou 4 ans ... et tu verras la différence ...

Peu de chance qu'il y ait ce genre de chose de nos jours (issu du supplément Insh Allah de la 1ère édition d'INS/MV) :

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Alessandro Zanni
avatar

A mon humble avis, les jeux de rôles ne sont pas plus sages qu'avant... Les lignes du politiquement correct et du transgressif se sont juste déplacées avec le temps.

Ce message a reçu 1 réponse de
  • alanthyr
avatar

Je ne suis pas un expert, mais par exemple Les Encagés, Kabbale, Vermine 2047, c'est pas "gentillet"

avatar
Gollum

N'est-ce pas cela, être plus sage ? clin d'oeil

avatar
alanthyr

Mouais peut être, néanmoins INS / MV reste le même jeu et le même concept.

Je pense par contre que tu as raison quand même, mais cela concerne des jeux proche de la réalité, Un jeu comme one% n'aurait suscité aucune polémique durant l'age d'or du Jdr, et un jeu comme zone ne pourrait plus sortir maintenant en étant réédité sur la période actuelle.

Ce message a reçu 2 réponses de
  • Sammy
  • et
  • alanthyr
avatar
Alessandro Zanni

Je ne sais pas trop. J'ai tendance à me méfier du "on ne pourrait plus". Les limites sont souvent celles que l'on se met soi-même. J'ai entendu ça de la bouche de Jérémy Ferrari. Son humour peut en effet rappeler des sketchs d'humoristes qu'on écoutait il y a peu en disant "ah la la on pourrait plus dire ça aujourd'hui."

D&D a pris un virage très inclusif, mais c'est aussi le reflet d'une volonté d'être très grand public. A mon sens il reste possible de sortir des jeux plus polémiques, mais dans ce cas ce sera fatalement plus clivant. On ne peut pas plaire à tout le monde !

Ps: et si l'âge d'or du jeu de rôle ce n'était pas maintenant ? plaisantin

avatar
Alessandro Zanni

Alors je vais chipoter un chouilla clin d'oeil mais entre l'ancienne édition et la nouvelle, si effectivement c'est le même concept, ce n'est plus du tout le même jeu en terme de contenu (mais peu importe).
Puis pour revenir au sujet, à l'époque, le JDR était confidentiel et réservé au initiés et surtout, les réseaux sociaux n'existaient pas. Donc pas de moraline, pas de mise au pilori, pas de procès d'intention, etc ...
Si tu achetais un jeu et qu'il ne te plaisait pas, soit tu le filais à un pote, soit il restait au fond d'une malle.
En fait, il n'y avait pas vraiment de débat sur le contenu des JDR (ou je ne m'en souviens pas). Soit tu aimais le JDR en question et tu y jouais, soit tu n'aimais pas et tu passais ton tour pour jouer à autre chose.
Maintenant, non seulement certains passent leur tour mais en plus, ils vont de forum en page FB à jouer les râgeux à vociférer contre les auteurs et/ou les éditeurs ... (ceci étant dit, ils devaient aussi y en avoir à l'époque ... mais personne ne les lisaient mort de rire)

avatar

Voilà débat que nous avons déjà eu dans des sujets connexes.

Il faut au préalable distinger deux types de jdr, ceux à tirages limités qui parfois osent la liberté que nous avions dans les années 80, et tous les autres, avec une volonté forte d'aseptiser, dans les termes utilisés et les illustrations.

Comparez par exemple le démon du désir de Stormbringer (dont je ne mettrais pas l'illustration afin d'éviter que ce fil soit fermé) ou Zarozinia de Karlaak (toujours Stormbringer) dont l'ingénue lascivité serait aujourd'hui condamnable (elle a 17 ans !... charisme de 22) avec la succube de Héros & Dragons (page 267) et encore, ils ont limité l'auto-censure.

Alors oui, dans les années 80, ils sont peut-être allés trop loin en jouant sur les fantasmes des joueurs (mais aussi joueuses, les mâles au poitrail puissant ne sont pas en reste), n'hésitant pas à montrer des membres virils à foison (Hawkmoon et Runequest, ...), des robes filiformes et des décolettés qui auraient normalement empêché toutes guerrières de voir ce qui se trouvait à moins d'un mètre d'elle...

Toutefois, aujourd'hui, il me semble que nous soyons allés dans une direction totalement opposée, oubliant qu'il y avait un juste milieu.

Certes, il y a encore un peu l'Oeil Noir qui essaye de trouver ce juste milieu (au niveau des jdrs à fort tirage... au moins dans une langue), notamment avec son supplément sur les relations charnelles en Aventurie, mais on peut rêver pour qu'il soit un jour traduit en VF... et ne parlons pas de l'édition américaine (il serait brûlé sur la place publique).

avatar

Je pense pas que ce soit plus sage. Je n'avais pas le sentiment que la scène était vraiment "non sage" quand j'ai commencé (fin 80 début 90).

Par contre, certains paramètres ont changé:

- le jdr est devenu plus professionnel: ça veut dire qu'il faut vendre, dans un environnement concurrentiel, et que du coup on cherche à attirer de nouveaux lecteurs, ou avant on se contentait peut être de l'existant

- pluralité de l'offre: ou avant il y avait 10 jeux, aujourd'hui il y en a 100. Donc le genre peut sembler un peu éculé, sentiment de déjà vu certains concepts ont mal vieillis

- changement de m½urs: il y a des thèmes il y a 30 ans qui n'étaient pas politiquement corrects et qui aujourd'hui font sourire... et vice versa.
- maturité: il y a eu une époque où on pouvait sortir tout et n'importe qu'oi, et où les jeux de niche devaient se démarquer. Aujourd'hui, si on sort n'importe quoi, il faut assurer derrière les critiques. Choquer pour choquer, c'est plus forcément acceptable (encore que...).

Mais quand je vois certaines parutions (Lamentations, Encagés, Nephilim etc), je pense pas qu'on fasse forcément dans le PC. Par contre, les jeux trop niches ne permettent pas d'en vivre, et il y a des fois où on a l'impression que tout a été fait. Je pense que c'est vraiment le prisme du "c'était mieux avant". Mais c'est mon avis perso.

PS: quant à la couverture de Torg, la jurisprudence Charlie Hebdo est passée par la. Je pense pas qu'on soit choqué par grand chose sur les religions. Le net se charge bien assez de nous choquer si on le souhaite. Juste que justement, c'est plus forcément un facteur de démarcation comme ça eu pu l'être (perso, je suis catho, ça ne m'a jamais choqué - faut faire la différence entre la fiction et la réalité un jour)

avatar

Personnellement quand je compare ADD, ADD2 d'un côté (notamment avec Clyde Caldwell 1985/1993) et D&D3, 4 et maintenant 5... côté illustration, c'est devenu hyper "bon père de famille", ils ont acheté des kilomètres de tissus.

Idem entre Stormbringer et Elric.... et la dernière édition de Runequest est à des années lumières de celle d'Oriflam.

Alors oui, vous me direz, JRTM était gentillet déjà dans les années 80... je rappellerai que pour J.R.R Tolkien, la sexualisation est quasi-inexistante.

Donc oui, côté charnel, il y a un gouffre entre les années 80/90 et aujourd'hui (sauf dans des publications à faible tirage comme Plenilunio) mais côté violence, voire gore, c'est plus ou moins égal... la censure n'est pas passée à ce niveau car ça ne dérange pas...

Ici, pour Torg, comme c'est la Cyberpapauté, ça passerait d'autant mieux aujourd'hui que la chrétienté est en déclin et a de moins en moins d'emprise sur la société... par contre, une papesse Jeanne en jupette et gros décolleté, là, ça ne passerait pas... mais pas pour une question de religion.

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Sammy
avatar
Edwin

Euh tu as vu la couverture de Lotfp mentionnée plus haut ? Pour le coup, c'est bien plus dénudé qu'une jupette ??!

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Edwin
avatar
Sammy

Justement, j'en ai bien parlé, les faibles tirages osent encore pour certains, ils ont moins à perdre et tout à gagner (en se démarquant).