Alarian : Noir-Sceau ou Lindo ? 17

Forums > Jeux de rôle > JdR Black Book > Héros & Dragons

avatar

Pour ceux qui utilisent Alarian comme cadre de campagne, par simple curiosité, comment ca se passe à votre table?

Vous voyez les choses comment en tant que MJ après lecture du setting ?

Comment vos joueurs reagissent-ils quand vous présentez les choses (avec ou sans vos homebrews persos) ?

avatar

J'ai fait jouer les Ombres de Roquesaltes, donc au Gramlin où le Noir-Sceau est prédominant.
Mais un de mes joueurs était fasciné par le Lindo et a choisi de jouer une clerc "gardienne des traditions" de cette religion, une simple paysanne qui aurait été convertie par un moine itinérant. Son arc personnel durant cet campagne a été de fonder un monastère dans cette région historiquement acquise au Noir-Sceau.
Le personnage est mort durant un des derniers combats mais le monastère a été fondé en sa mémoire. Une autre joueuse dont le personnage était très attaché à la clerc du Lindo a choisir de multiclasser en paladin selon les principes qu'elle lui a inculquer et je compte dans le futur la faire voyager et rencontrer des institutions plus "traditionnelles" du Lindo, où je pense confronter la voie monacale traditionnelle avec l'approche très personnelle de cette paladin.

avatar

Sympa content

Et tu l'analyserais comment cette fascination pour le Lindo ?

avatar

Par le fait que le joueur est lui-même adeptes de philosophies bouddhiques. Il s'est donc énormément retrouvé dans la description qui est fait du Lindo dans le cadre de campagne et dont les principes sont assez similaires.

avatar

Et tu gères et utilises les infos du background comment ?

Nous avons peu de retours sur la pratique des meujeus à leurs tables (pas que sur l'aspect religion d'ailleurs). C'est un peu dommage pour fournir du matos, corriger ce qui manque, etc. triste

avatar

Pour ma part, à la lecture du background, je n'ai pas eu la sensation que le Noir-Sceau et le Lindo étaient forcément opposés. J'ai donc créé un peu de décalage entre les deux afin de pouvoir les intriquer. D'un côté le Noir-Sceau, une religion très organisée, qui possède une cosmologie établie, une hierarchie clairement définie et un pouvoir centralisé. L'idéologie est clairement orientée vers le divin et les manières de favoriser son retour (même si ça n'empêche pas le clergé de se politiser). De l'autre côté, j'ai imaginé le Lindo comme quelquechose de plus proche du Confucianisme : s'il y a quelques aspects religieux dedans, c'est surtout une école morale et philosophique visant à améliorer l'individu et la vie en communauté. En tant que tel, le Lindo est composé d'une myriade de courants différents et plus ou moins indépendants. Chaque temple/monastère à sa propre interprétation des principes de base et des moines/sages itinérants sillonnent les alentours pour répandre les croyances.

Les enjeux et objectifs ne se situant pas à la même échelle la plupart du temps, tout ce petit monde cohabite avec les quelques dieux locaux qui commencent à poindre ici et là avec les problèmes que ça peut engendrer. La plupart des habitants d'Alarian ne sont donc pas voués au Noir-Sceau ou au Lindo mais mélange un peu des deux.

avatar

De la même manière, je n'ai pas opposé les deux religions. La plupart des joueurs s'attendaient à trouver une opposition dans l'église du Noir-Sceau établie à Roquesaltes mais au contraire, le prêtre de la baronnie a été de très bon conseil pour la prêtresse du Lindo en devenir, et a insisté sur l'importance de la complémentarité des deux cultes dans les fondations d'Alarian.

J'ai beaucoup utilisé les infos de background pour le Noir-Sceau mais j'ai beaucoup plus brodé pour le Lindo, étant donné que les détails sur ce dernier était un peu plus vague de le cadre de campagne.

avatar

Il y a des manques, des nécessités de précisions, des choses à aborder en plus ou c'est bien comme ca ?

Tu dis que tu as brodé. Vas-y, raconte content

avatar

Pour ma part je n'ai pour le moment abordé que le noir-sceau.

J'en ai fait un ordre puissant qui a les moyens d'envoyer des missionnaires dans les villages les plus reculés.

Parmis mes joueurs j'ai un sorcier en cavale qui se fait passer pour un pretre du Noir-sceau apres avoir decouvert une lettre d'affectation sur le corps d'un pretre missionaire envoyé dans le Rhü.

Il a du improviser pour faire vivre le culte et garder une certaine credibilité.

J'ai présenté le Noir-sceau comme un culte orthodoxe et rigoriste. Je n'ai pas parlé de son déclin et je l'ai présenté comme un ordre puissant.

J'aurais aimé comprendre pourquoi ils sont liés au éléments.

J'aurais aimé connaitre les stats des PNJ importants du Noir-sceau (ça donne tout de suite une idée de leur puissance)

J'aurais aimé decouvrir quelques artefact puissants du Noir-sceau (reliques, armes?...) et leur histoire.

Je trouve l'idée du schisme (entre ceux qui pense que le Noir-sceau doit disparaitre et ceux qui pense qu il doit perdurer) peu interessante pour les joueurs. Sauf s'ils font tous parti du Noir-sceau ou qu 'ils sont alliés a cette faction.

Le Noir-sceau souhaite le retour des dieux. Mais le souhaite t'il aussi pour les dieux mauvais? Apres tout leur retour est tout aussi significatif du fonctionnement de la foi. Donc sont-ils fascinés par le retour de la foi et des dieux ou par une philisophie orthodoxe.

Y a un côté cul entre deux chaises quand on dit que l'ordre du Noir-sceau peut avoir des pretres voués a un dieu mais pas forcément.

J'aurais aimé plus de pret a jouer avec des factions de pretre et de paladin du Noir-sceau ayant des objectifs clairs pour le royaume. Pouvant tout a la fois se montrer alliés ou adversaire des joueurs.

Merci en tout cas pour le travail fait sur le cadre de campagne.

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Remwise
avatar

Je ne passe pas souvent ici, alors juste un petit retour.

En tant que joueur je joue sur une campagne en Alarian menée par Formol qu'on voit parfois sur le forum.

Nous n'avons pas du tout eu d'interaction avec le Lindo, je me demande d'ailleurs si il n'a pas simplement supprimé cet aspect dans sa campagne. Certains personnages sont originaires des terres d'Osgild et ont importé leur religion avec eux.

Donc nous n'avons d'interaction qu'avec le Noir-Sceau. Pour nous c'est un obstacle, ils nous font chier à vouloir nous empêcher de sauver Alarian.

Nous sommes maintenant niveau 10, et tous les personnages du groupe ont des pouvoirs magiques. Nous essayons de sauver Alarian du retour de Dame Hiver, mais le Noir-Sceau ne comprends rien aux enjeux et nous met des bâtons dans les roues. Mais c'est intéressant, car c'est un antagoniste qu'on ne peux pas simplement tuer, comme les monstres qui vadrouillent en campagne. On est obligés de jouer un peu subtils.

On n'a jamais tué de membre du Noir-Sceau, je ne crois pas non plus qu'on en ai blessé. Par contre on leur a joué des tours à coup de sorts de Déguisement, s'échapper avec de la magie ou autre.

On est fortement recherchés à Talbeth-Hav (je crois que je ne peux plus y remettre les pieds sans mon sort de Déguisement), et moyennement recherché ailleurs.

avatar

Font vraiment ch... ces curetons a pas vouloir être sauvés ! Vivement qu'ils dégagent ces vieux c... !!! moqueur

avatar
tanzawa

Salut je sais pas si je vais être d une grande aide alarian a un peu un aspect "texte à trou" dans sa définition des factions et des enjeux. Ça donne un côté protéiforme assez agréable qui permet de prendre en main sa campagne sans se laisser enfermer dans un univers trop strict ni se lancer dans le chantier d'une création d univers original...

Le point positif de tout ça c est que les réponses à toutes tes questions c est toi qui les as.

Quelques pistes de réflexion maintenant...

Historiquement le noir sceau doit son ascencion à l absolue nécessité de l age sombre. On peut concevoir que ses prophètes on inclus des cultes primitifs pour obtenir l adhésion du peuple (un peu comme l assimilation des religions des peuples conquis par l'empire romain ou l intégration de fêtes payennes au calendrier chrétien...)

Pour le reste tu peux choisir la réponse qui te convient pour utiliser le noir sceau comme n importe quel autre élément d alarian, un outil au service de ton histoire...

Ils peuvent servir d appui prêter leur chapelle aux prêtres de passages et mettre leurs ressources à leur disposition tant que la dite croyance ne joue pas sur la corde sensible de la non vie...

Ils peuvent servir d antagoniste sur le côté orthodoxe et inquisitorial

Le schisme peut constituer un point d entrée pour les joueurs si un membre influent de l une ou l autre tendance souhaite jouer quelques tours pendables à ses rivaux sans directement impliquer ses ouailles...

Pareil pour sa puissance et son influence, si la présence du noir sceau gêne ta narration il peut rapidement voir son emprise lui échapper que ce soit par l entremise du schisme ou de la noblesse corrompue d alarian dont la pensée à été brillamment résumée par Phil...

avatar

D'un autre côté, avoir un ami écouté des pecores n'est pas forcement négatif non plus hein ? Nous savons ce que nous avons, pas vraiment ce que nous aurons. Et puis tous ces Dieux...

avatar

... Et on dira ce qu on voudra ça fait quand même bigrement longtemps la dernière fois qu'on a vu roder des zombis sur le domaine...

avatar

Bon, on a fait le NS.

Et le Lindo ?

avatar

Alors mon problème avec le Lindo c est que j ai du mal à lui donner du relief...

Pour moi c est avant tout une philosophie qui va considérer que tout être par le simple fait d être vivant est un clerc du Lindo à son échelle. Je ne lui donne ni messe, ni hiérarchie, ni fête religieuse à proprement parler.

Le Lindo habite le quotidien en alarian par quelques rites simples qui rythme la journée.

Les monastères du Lindo sont ava't tout des orphelinats et les moines parcourent le royaume pour apporter leur parole et rechercher la sagesse.

Donc finalement je n ai ni réel pouvoir ni réels enjeux pour le Lindo, finalement ne seraient ils pas les seuls "vrais gentils" d alarian ?

Une piste qui m intéressé serait de confronter le Lindo alarian beaucoup plus pacifique et contemplatif, au Lindo de ragharron qui pourrait être plus orienté vers une célébration de la survie et de la force, un opposition jedi/ sith en quelque sorte qui pourrait jouer un rôle dans le conflit alario/ragharron...

avatar

Dans ma campagne, je n'ai pas trop décrit les pratiques rituelles du Lindo. En effet comme je l'ai construit comme une myriade d'interprétations autour d'un socle commun chaque monastère aura ses propres rites, je n'ai prévu que 4 rites "communs" à tous les pratiquants :

- Une offrande de nourriture/boisson quotidienne aux défunts décédés depuis moins de 50 jours, pour que leur âme se sustente et reste forte pour compléter le voyage vers l'au-delà (inspiré de la croyance bouddhique du Bardo). L'offrande est en général réalisée le matin, puis est partagée par la famille lors du repas du soir.

- Des ablutions (très légèrement ritualisées) pour se purifier le corps et l'âme

- L'enseignement aux enfants (généralement sous forme de petites histoires) de principes de vie commune et des dangers locaux entre la fin de la journée de travail et le repas du soir

- Une fois par lune, un repas entre voisins pour remercier les chasseurs/agriculteurs de leur travail et la nature pour ses bienfaits.

En bref des rites oui, mais pour la plupart très encrés dans le quotidien et a visée pragmatique. Pour le reste j'adapte en fonction du contexte local. Du coup en fonction des zones geographiques on peut avoir des fêtes saisonnières dans les zones agricoles, des soupes populaires dans les grandes villes...

Les moines / pretres du Lindo pronant également le vivre ensemble, je les utilise également régulièrement en tant que médiateur dans les conflits de village, ce qui permet de les impliquer encore un peu plus dans la vie quotidienne.