[Héros & Dragons] Cinq Royaumes - retours & questions techniques 334

Forums > Jeux de rôle > JdR Black Book > Héros & Dragons

avatar
Tebor

De casus belli 9 (j'ai acheté le lot pour l'occasion). Il est évoqué page 23.

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Tebor
avatar
Ombreloup

D'accord merci !

avatar
Ombreloup

Il peut faire intermède. Il se situe cependant en Mörrträ du coup soit il faut le déplacer (faisable, ceci étant), soit trouver une raison pour les y faire voyager (peut-être sur les ordres de la petite troupe d'Egfried du coup, voire pour aller les retrouver pour le compte d'Aldour... pourquoi pas)

avatar

Je pensais à un artefact pour Aldour. Et peut être glisser une cape rouge en objet magique.

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Julien Dutel
avatar
Ombreloup

Ca peut le faire en effet.

En tous cas je serai curieux des retours quand tu auras fait jouer. content

avatar

Promis, il y en aura (mais dans un moment je pense, vu qu'on commencera en octobre au rythme d'une partie par mois je pense).

J'ai une question sur la ville de Sangrepierre et son service militaire. Il est dit que " Les plus fortunés et les nobles sont souvent placés à une position avantageuse", et plus loins que les hommes libres, les mercenaires et les voyageurs en sont exemptés.

Du coup ça me pose un souci. Si j'ai bien compris la population de divise en trois catégories : noble, homme libre, serf. Du coup sur la première phrase qui sont les plus fortunés ? Ils ne sont pas nobles, vu qu'ils sont abordés juste ensuite, ni hommes libres, qui sont exemptés. Donc serf ?

Pareil pour les mercenaires et voyageurs qui ne sont donc pas hommes libres, ce sont des nobles et des serfs ? Ça me dérange un peu.

Et au delà de ça, je ne connais pas les proportions des trois classes (même si j'aimerai bien), mais un service militaire reposant juste sur les nobles et les serfs je trouve ça étrange.

Ne serait il pas plus logique d'appliquer le service à toute la population de la citée et de ne conserver l'exemption, et la taxe qui l'accompagne, uniquement aux mercenaires et voyageurs ?

avatar

Saisons et cycles solaires - p20

J'aime beaucoup ton travail sur le sujet. Ca m'a surpris à la première lecture mais on est d'accord que l'année débute et s'achève par une journée intercalaire, qui se voit adjoindre une troisième journée intercalaire tous les 4 ans :

Canntalos - mois des chants

- Nuit des morts (fin de l'année) ; Jour des mort-nés (tous les 4 ans) ; Première nuit (solstice d'hiver)

Dumnios - mois sombre

C'est correct?

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Julien Dutel
avatar
Tugdual

Oui effectivement, l'année commence avec la journée de Chidoah, le jour du solstice d'hiver, et se termine avec Marwnoss. Et tous les 4 ans, entre Marwnoss et Chiodah, on a tous les 4 ans Marwenndwig (qui est en réalité hors des deux années).

Donc on a toujours la fin d'année avec une journée intecalaire, suivie d'une seconde journée intercalaire pour le début de la suivante. (et une journée de plus tous les 4 ans) content

avatar

Promis, il y en aura (mais dans un moment je pense, vu qu'on commencera en octobre au rythme d'une partie par mois je pense).

J'ai une question sur la ville de Sangrepierre et son service militaire. Il est dit que " Les plus fortunés et les nobles sont souvent placés à une position avantageuse", et plus loins que les hommes libres, les mercenaires et les voyageurs en sont exemptés.

Du coup ça me pose un souci. Si j'ai bien compris la population de divise en trois catégories : noble, homme libre, serf. Du coup sur la première phrase qui sont les plus fortunés ? Ils ne sont pas nobles, vu qu'ils sont abordés juste ensuite, ni hommes libres, qui sont exemptés. Donc serf ?

Pareil pour les mercenaires et voyageurs qui ne sont donc pas hommes libres, ce sont des nobles et des serfs ? Ça me dérange un peu.

Et au delà de ça, je ne connais pas les proportions des trois classes (même si j'aimerai bien), mais un service militaire reposant juste sur les nobles et les serfs je trouve ça étrange.

Ne serait il pas plus logique d'appliquer le service à toute la population de la citée et de ne conserver l'exemption, et la taxe qui l'accompagne, uniquement aux mercenaires et voyageurs ?

Ombreloup

En fait, les serfs sont la grande majorité du peuple. La servitude n'empêche pas l'enrichissement. Mais je note la proposition et j'y réfléchis.

Pour les mercenaires et les voyageurs, oui, ça peut être des hommes libres, des nobles, des serfs, ou simplement des étrangers.

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Ombreloup
avatar
Julien Dutel

Quelque part les serfs sont plus proche du clientélisme de Rome que du servage médieval si je comprends bien ? Ou à mi chemin ?

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Julien Dutel
avatar
Ombreloup

A mi chemin en fait. Comme on est dans une période de transition on est dans un entre deux effectivement. Je vais préciser. Effectivement il manque un petit mot sur le servage dans les cités (et l'idée que les seigneurs peuvent racheter les dettes d'un homme afin d'en faire un serf)

avatar

Promis, il y en aura (mais dans un moment je pense, vu qu'on commencera en octobre au rythme d'une partie par mois je pense).

J'ai une question sur la ville de Sangrepierre et son service militaire. Il est dit que " Les plus fortunés et les nobles sont souvent placés à une position avantageuse", et plus loins que les hommes libres, les mercenaires et les voyageurs en sont exemptés.

Du coup ça me pose un souci. Si j'ai bien compris la population de divise en trois catégories : noble, homme libre, serf. Du coup sur la première phrase qui sont les plus fortunés ? Ils ne sont pas nobles, vu qu'ils sont abordés juste ensuite, ni hommes libres, qui sont exemptés. Donc serf ?

Pareil pour les mercenaires et voyageurs qui ne sont donc pas hommes libres, ce sont des nobles et des serfs ? Ça me dérange un peu.

Et au delà de ça, je ne connais pas les proportions des trois classes (même si j'aimerai bien), mais un service militaire reposant juste sur les nobles et les serfs je trouve ça étrange.

Ne serait il pas plus logique d'appliquer le service à toute la population de la citée et de ne conserver l'exemption, et la taxe qui l'accompagne, uniquement aux mercenaires et voyageurs ?

Ombreloup

En fait, les serfs sont la grande majorité du peuple. La servitude n'empêche pas l'enrichissement. Mais je note la proposition et j'y réfléchis.

Pour les mercenaires et les voyageurs, oui, ça peut être des hommes libres, des nobles, des serfs, ou simplement des étrangers.

Julien Dutel

J'ai du mal à associer "serf" et "voyageur" ou "mercenaire", le serf ayant l'obligation de travailler la terre qui lui échoit (il n'est pas censé pouvoir la quitter). Du coup, j'aurais volontier exclu les serfs de ce périmètre.

Par contre, étant donné la nature du contrat entre le seigneur et le serf (corvéable à merci) il est souvent réquisitionné pour être grouillot de base dans l'infanterie (parce qu'il faut être entraîné pour manier l'arc ou l'arbalette).

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Julien Dutel
avatar
Emmanuel Deloget

Attention, dans les 5R on n'est pas dans du servage "grouillot". Je me cite : "Les serfs ne sont pas des esclaves : ce sont des hommes protégés par les nobles. Ils ont des devoirs envers leur seigneur, dont celui de travailler à son service et d’entretenir ses terres, ainsi que de se battre à ses côtés si besoin."

Travailler à son service peut être cultiver les terres, mais aussi transporter des biens, faire office de caravanier pour les biens de ce dernier (voyageur), voire même faire partie d'une unité de lames à vendre dirigée par un noble (mercos).

Comme le disait Ompbreloup, on est entre le clientélisme romain et le servage classique. Mais je ne voulais pas des serfs grouillots classiques. On est plus dans le servage réel que le servage personnel à cet égard. Mais dans les 5R, un serf peut être un marchand (en ville), un caravanier accompagnant les biens du seigneur, ou un marchand travaillant pour le seigneur.

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Emmanuel Deloget
avatar
Julien Dutel

C'est ennuyeux, parce que la racine latine de "serf", c'est quand même "esclave". Le servage n'est qu'une évolution de l'esclavage. La définition par l'ONU du terme servage, reprise dans wikipedia : "condition de quiconque est tenu par la loi, la coutume ou un accord, de vivre et de travailler sur une terre appartenant à une autre personne et de fournir à cette autre personne, contre rémunération ou gratuitement, certains services déterminés, sans pouvoir changer sa condition".

Je veux bien que la condition des serf évolue et se raproche du clientélisme des romains, mais dans ce cas, est-ce que ça ne pousserait pas aussi dans le même temps un changement de sémantique (changement de mot, donc de status), plutôt qu'un simple glissement sémantique (changement du sens du mot) ?

(Oui, je sais, j'arrive après la bataille ; mais sur ma table, si j'explique à mes joueurs que les serfs ne sont pas vraiment des serfs, je sens que je vais en perdre certains. C'est faisable ceci dit).

Puisqu'on est dans un entre-deux, est-ce qu'on ne peut pas faire cohabiter des véritables serfs, "taillable et corvéable à merci" avec des clients, qui effectuent des tâches contre rémunération, et différencier les deux ? (il faudrait par contre un royaume où les serfs ont été transformés en client suite à, par exemple, un édit royal ou une décision religieuse). Les clients seraient plus nombreux en ville, et les serfs seraient majoritaires dans les campagnes. Le fait d'avoir les deux annoncerait clairement un changement en cours, et de possibles luttes de pouvoir (et les intrigues politiques qui vont avec) pour soit aller vers le "tout client", soit revenir au "tout serf".

Mais ce n'est qu'une idée content

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Julien Dutel
avatar
Emmanuel Deloget

Mon avis qui est ce qu'il est : du moment que la déifinition du servage dans les 5R (qui peuvent descendre de l'esclavage ce n'est pas un soucis d'ailleurs) est posée dans le livre, c'est elle qui fait foi. Les 5R s'inspirent de poncifs connus mais ils posent leurs particularités quand même. content

Je préfère préciser un peu la définition plutôt que d'essayer de coller à l'histoire à tous prix. (et surtout je n'ai pas la place de développer un double machin ^^)

avatar

Est que les 5 royaumes vont ils avoir une version COF ?

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Julien Dutel
avatar
Atabagra

Oui. Mais je ne sais pas quand le pdf de conversion va sortir.

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Atabagra
avatar
Julien Dutel

C'est noté !

Merci Julien

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Julien Dutel
avatar
Atabagra

Notes tout de même que la conversion est faite, et pas à faire. Manque la mise en forme (certainement après les départs à l'impression, je pense) ^^

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Dannemoge
avatar

J'ai rien dit 😁