Les ombres de Roquesaltes: Campagne Niv 1 à 5 avec le recueil 252

Forums > Jeux de rôle > JdR Black Book > Héros & Dragons

avatar

Tes joueurs ont eu une bonne idée. Tu as peu être ete dure en ne la récompensant pas mais en même temps je trouve que le jouer au des est assez logique.

Je vais réfléchir à la question et je pense en effet qu'ajouter cette option à la campagne est une bonne idée.

avatar
Bonsoir,J’ai lu et relu le recueil de scénarios, ainsi que le document PDF, mais il y a une chose que je n’ai toujours pas compris : qui est l’actuel baron de Roquelsaltes ?Meryom a abandonné sa charge, son fils est mort, et son petit-fils qui a 5 ans est malade.Donc qui est en charge de la baronnie ?Merci de vos éclaircissements.
avatar

Ben y'a pas de "baron" actuellement, mais c'est Meroym qui est en charge par interim, en tant qu'intendant, jusqu'à ce que le petit-fils soit en état (et en age ?) de prendre la relève

avatar

Ring3r à tout à fait raison. Quelques mois (années) avant le debut de la campagne, le vieu Meryom abdique en faveur de son fil aymon, le seigneur paladin.

Aymon le seigneur paladin étant mort quelques semaine avant le début de la.campagne , c'est son fils qui hérite de la baronnie. Mais comme il est trop jeune, la régence est assuré par Meryom.

avatar

Est-ce que quelqu'un a déjà fait les plans du temple au 5 clochers pour une table virtuelle ?

Je suis preneur...

avatar

Roméo a fait une très belle carte ici, mais je ne sais pas si c'est utilisable tel quel sur une table virtuelle. Tu pourrais peut-être la recréer via un éditeur de carte.

Pour ma part, j'avais fait cette carte sur Dungeon Painter Studio, et je l'avais ensuite remplie avec des ressources de Roll20. Le résultat en jeu ressemblait à ça. J'avais mis des statues de dragons un peu partout ainsi que des pièges et trésors liés aux ténèbres et l'acide pour laisser un premier signe de Swarathnak, le dragon noir d'Invincible.

avatar

Bonjour,

je suis hyper emballé pour monter cette campagne. Je suis toutefois fortement décu de ne pas voir figurer "l'attaque des gobs" dans ma version du recueil... ca se corrige? pas d'accord C'est dommage d'avoir acheté la base s'il manque un morceau...

EDIT : idiot je suis, y'a qu'a se procurer le CB25 ! désolé plaisantin

Ce message a reçu 1 réponse de
  • RadBlue
avatar
kenobiwan88

Salut content
Normalement ce scénario est aussi présent dans le receuil : c'est le dernier scénario proposé (page 132)

avatar

Bonsoir ! je commence à bien rentrer dans l'enchainement. Par contre j'avoue ne pas bien voir comment introduire la "bête humaine" au milieu de la traque des différents sorciers. Si après la traque d'Angus on joue le feu purificateur, j'ai du mal à voir pour le moment le fait de faire "poper" le malheur côté Mascombes content

Edit : je précise que je suis un jeune joueur très débutant en MJ, je n'ai probablement saisi toutes les subtilités...

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Klan lAcier
avatar
kenobiwan88

En fait, après le feu purificateur, il n'y aucune piste qui mêne a Young (C'est d'ailleurs cet événement qui va l'amener à "sortir du bois"). C'est donc l'occassion d'un temps Off pour les personnages.

Il est possible que Meryom missionne les personnages pour l'aventure "la Bete humaine". Mais j'avoue que pour ma part, j'ai profité de l'occasion pour montrer que le noir Sceau n'est pas aussi extreme que les joueurs le pensaient à ce stade de ma partie.

- Entre le fait que la magie est plutot mal vu (superstition, sorcellerie, et passé de la région) et l'ambiance d'inquisition qui règne, mes joueurs dont plusieurs jouaient des lanceurs de sorts (Ensorceleur, sorcier & druide) pensait que le prêtre était à la manoeuvre de cette purge et le percevait comme un ennemi qui n'hésiterais pas a les mettre sur le bucher à la moindre occassion.

- C'est donc le prêtre en visite à Macombes pour procéder aux obseques de la victime de la bête (Je ne sais plus son nom) qui va demander à ce que les personnages soit missionnés. Hugues de Verdois à entendu les rumeurs d'ours-Garou et il sait que face à une menace non conventionnel, il faut avoir recours à des moyen non conventionnel. C'est l'occasion pour le prêtre de raconre qu'il a souvent collaborer avec des lanceurs de sorts lors de ses aventures en Talban avec Aymon contre des abominations non-vivantes. Mes joueurs ont alors compris qu'il faisait la différence enre les bons "mages" et ceux utilisant la magie à mauvais essient (bref entre le bon et le mauvais chasseur).

Au retour de cette aventure, les personnages via la disparition du prêtre auront une piste à remonter pour trouver le second conjurateur.

J'espère que c'est plus clair pour toi.

Ce message a reçu 1 réponse de
  • kenobiwan88
avatar
Klan lAcier

Bonjour Klan et merci pour ton retour.

J'ai commencé à lire tes résumés de tes propres parties. Je vois que le lien de la bête humaine est distillé dès les situations initiales de tes PJ vis à vis de Tancred notamment. En tant que MJ débutant, ca demande pas mal de travail de prise de recul une fois tous les scénarios de la campagne lu, afin de pouvoir commencer à mettre les indices au fur et à mesure pour que les choses ne donnent pas l'impression de "tomber du ciel" sans raison, et de diffuser le cadre général très tôt.

Mais du coup, ca m'angoisse assez sur les campagnes un peu plus longues : j'ai l'impression à ce stade d'avoir à connaitre sur le bout des doigts l'intégralité de la campagne avant de faire jouer le premier épisode.

Je rappelle que je suis MJ très débutant, n'ayant fait joué que deux petits scénarios one shot, et que je débute (avec beaucoup d'enthousiasme néanmoins) avec l'envie de bien faire !

Bonne journée !

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Klan lAcier
avatar

Toute campagne publiée demande d'avoir un minimum la trame générale en tête. Si ça te stresse et que tu te sens pas prêt, pas la peine de se précipiter. Continue sur des scénarios courts, ou invente ta propre campagne en improvisant à partir de rien (c'est l'avantage du fait maison, on n'est lié par rien).

Si ça peut te rassurer, Roquesaltes est la première campagne longue que j'ai maîtrisée (pendant un an, je n'avais fait que des scénarios courts ou une campagne maison improvisée). Et ça s'est très bien passé. Un petit peu d'organisation, un petit organigramme des différents personnages et de leur apparitions et implications au long du récit, et le tour est joué. C'est du travail, oui, mais il faudra bien s'y lancer un jour.

Et même si tu oublies un détail à un moment, si tu contredis des éléments futurs, pas de panique. Ca arrive à tous les maîtres du jeu, même les plus expérimentés. Rien ne t'empêche de réécrire des éléments pour t'adapter à une erreur ou une impro, rien n'est gravé dans le marbre.

avatar
kenobiwan88

J'avoue que j'aime bine mettre plein de détails, mais pour les Ombres, j'ai triché car comme j'ai écris l'aide de jeu, je la connaissais trés bien. Et même là, j'ai réussi a rater quelques détails.

Mais ne t'en fait pas du tout, car tous ses détails passent souvent à la trappe de mes joueurs. Ils ratent pleins d'indices et ce n'est pas grave, et du coup ca n'est pas grave si tu n'en mets que peu sur leur chemin. Si tu as la trame générale en tête, tu ne peux pas te tromper et c'est la l'essentiel. Dnas la vraie vie, tu peux même enchainer des aventure sans lien et passer de super moment de jeu de rôle.

J'avoue que personnelement je savoure quand meme, le moment ou un joueur se rend compte après coup que tout était la démon: Les flashs de corruption dans cette campagne en sont un super exemple: "ah, mais en fait, on est peut etre pas les gentils de l'histoire..."

Ce message a reçu 1 réponse de
  • kenobiwan88
avatar
Klan lAcier

Merci beaucoup pour ton retour, et à Blynhelb également.

J'ai commencé à faire des récaps "visuels", notamment des organigrammes avec le lien entre les persos suite au conseil de Blynhelb, et des codes couleurs pour les intéraction entre chaque (ami/ennemi/a tué untel etc...) et effectivement ca va beaucoup mieux !

Je vois qu'il faut quand même y passer du temps pour que espérer que ce soit fluide plus tard, je pense que je ne suis pas le premier débutant à avoir l'impression d'être submergé par la masse et la peur de mal faire plaisantin

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Seorever
avatar
kenobiwan88

Je suis MJ débutant également, jouant les Ombres de Roquesaltes comme toi, et en effet il est difficile de tout intégrer afin que l'enchainement ne trompe pas. Le format proposé est d'autant plus difficile car il faut switcher entre le pdf et le reccueil de scénario, les noms ne sont pas les mêmes etc. Néanmoins, je tiens à te rassurer que l'erreur est possible, et que d'une séance à l'autre tu peux rectifier le tir si c'était bénin, ou alors réajuster rapidement l'histoire afin que tout colle. Un exemple : "mince, j'ai oublié de leur faire rencontrer ce pnj important lorsqu'ils étaient au barage", ce n'est pas grave, fait le couper du bois sur le sentier qu'arpente tes pj.
Mes joueurs sont débutants aussi, ci-bien qu'ils sont cléments envers moi lorsque je me trompe : les joueurs à la table de jeu sont essentiels pour savourer une partie de jdr.

Actuellement, mes joueurs sont sur le point d'affronter Angus, et on s'amuse vraiment avec cette campagne ! Le stress de "la chasse aux sorcières" est très drôle. Un de mes pj est taquin, il a créé un mage nécromancien ahah, en toute connaissance de cause !

avatar

Oui, les allers/retours entre la campagne, le recueil, le bestiaire et la table de jeu virtuelle sont compliqués.

L'erreur est permise, perso, j'ai fait une grosse erreur en fin de campagne (j'étais fatigué, le truc -très- bête: le fantôme du paladin a tué le démon au temple des 5 clochers, je savait qu'il n'aurait pas du, mais je suis resté sur le recueil et j'ai bêtement suivi le truc de l'armure qui s'illumine etc...).

J'aurai du écrire le déroulement complet sur une feuille à part, et je vous le conseille, ca évite ce genre de problèmes.

Bon bah... je les ai fait partir sur invincible (quitte à être sur le cercle d'invocation), la baronnie reste à sauver (les PJ savent que la peste nécrotique s'est déclarée), je me dis que c'est une raison de plus de vouloir y revenir...

A leur retour, Roc-Taron sera sans doute l'antagoniste principal...
il y a aussi Huon qui était prisonnier des geoles et qui a du être libéré...

(si quelqu'un a des idées je suis preneur).

(My 2cents)

P.S: par contre je me posais une question: après le combat au temple des 5 clochers, lorsque les PJ reviennent en ville, il est indiqué que ca peut être le bon moment pour leur expliquer (via la résistance) que le démon est aux manettes depuis le début.... je ne comprend pas comment la résistance peut avoir de telles informations ? (j'ai peur que malgré les visions au temple -les enfants gobelins ont été exterminés par les nains que certains PJ avaient convaincu- , les doubles, le dialogue du démon "vous m'avez bien servi", etc, certains n'aient pas clairement compris)

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Klan lAcier
avatar

À ma table, Albus, le garde qui devient leader de la résistance, a enquête après son renvoi par le baron, en parallèle des joueurs. Il a retrouvé la trace des arcanistes qui ont défilé au château, les a interrogés sur ce qu'ils ont ressenti, et il a découvert qu'aucun prêtre appelé Hugues de Verdois n'était connu des instances du Noir-Sceau.

Qu'il ai mené l'enquête de son côté devrait justifier qu'il ai obtenu ces informations.

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Endoril
avatar
Blynhelb

Ah oui très bonne idée, merci !

Par contre tu parles d'Hugues de Verdois, mais ne s'agit-il pas de Roc-Taron ?

Après oui, il est possible que Hugues de Verdois ne soit pas un prêtre du noir seau non plus, mais j'imaginais que c'en était bien un, c'est juste que l'intendant (via l'influence du démon), fabriquait des preuves d'hérésie et les mettait en place avant d'informer Hugues.

avatar
Endoril

Je n'aurais pas dit mieu que blynhelb, si ce n'est que Hugues de verdois est bien un prêtre du noir-sceau. Je pense en effet que tu voulais parler de Roc-Taron.

Albus émet assez tôt dans la campagne des doute ce qui conduit à son renvoi: cf l'intermede trouble à l'ordre public et l'encadré les accusations d'albus.

avatar

Excusez-moi, je parlais bien de Roc-Taron. Nous avons terminé Roquesaltes il y a un petit moment, et les noms se sont inversés dans mon esprit.

J'ai eu de la chance qu'une de mes joueuses soient une maréchale qui a donc dès le début et très régulièrement interragi avec Albus. Elle a vu sa défiance vis-à-vis de l'intendant se muer petit à petit en une véritable rébellion, motivée du point de vue des joueurs par la paranoia. Leur dernière rencontre avant la conclusion à Raven'ill s'est terminé sur une dispute, ce qui a rendu leurs retrouvailles lors du dernier acte d'autant plus gratifiantes, et n'a pas donné aux joueurs l'impression que ce PNJ providentiel sortait de nulle part pour tout leur expliquer.