[SR5]Vol d'objet connecté et Matrice 14

Forums > Jeux de rôle > JdR Black Book > Shadowrun

avatar

A la lecture des règles sur la "propriété" dans SR5, j'en viens à me demander comment il est désormais possible de voler un objet à une corpo sans subir de très grosses poursuites (et mourir dans d'atroce douleurs).


Je m'explique :

  • à la page 237 du LdB, on nous explique qu'être propriétaire "matriciel", c'est un peu plus compliqué que de seulement poser 3 Marks sur l'objet : il faut réussir un test étendu de "Matériel électronique + Logique [Mentale] (24, 1 heure)"
  • dans le meilleur des cas, on arrive à faire les 24 succès au premier coup (on a une sacré grosse réserve, on claque un point de Chance pour faire péter la limite...), et donc, ça ne nous prend qu'une heure pour devenir propriétaire de l'objet !
  • or, le propriétaire n'a besoin que d'une action complexe pour "Traquer une icone" et donc localiser la position physique réelle de l'objet... alors, certes, il ne se rendra peut-être pas compte tout de suite qu'on lui a volé un objet, mais au bout d'une heure, quand même !!!!!

Ainsi, si on dérobe un prototype top secret d'arme à ARES, comment se fait-il qu'on n'ait pas la visite d'une IHR dans l'heure qui suit, peu importe le lieu où on se trouve ???


De même, si on tue le Decker de sécurité et qu'on lui vole son Cyberdeck dans le but de le revendre et gagner pleins de sous, 2 cas se présentent :

  • le Decker était propriétaire du Deck, et là, on n'aura aucun soucis (puisqu'il aura du mal à réclamer son bien)
  • l'employeur du Decker était le propriétaire du Deck (ce qui est très souvent le cas dans les corpos, cf. p238), et on retombe sur le problème précédent (avec peut-être un peu moins d'enjeux... mais quand on voit le prix d'un gros Deck, l'enjeu est déjà là !)... et raffinement de tout cela, il n'est pas possible de déterminer qui est le propriétaire d'un objet (tout juste sait-on le nombre Marks qui sont posées dessus)

Merci de bien vouloir éclairer ma lanterne, et de m'indiquer à côté de quoi je suis passé ?

avatar

Tu confonds s'approprier dans le monde physique (voler) et agir sur l'objet dans le monde virtuel.

Pour dérober / revendre du matériel, tu déconnectes l'objet du délit, tu effaces les marqueurs RFID, etc... bref, tu lui refais une beauté matricielle et son ancien propriétaire ne peut plus rien.

Quand on parle de devenir "propriétaire matriciel", c'est vraiment pour du hacking sans pouvoir interagir physiquement avec le système. Sinon les vols de prototypes demanderaient des armées de runners rien que pour bidouiller la matrice.

avatar

Je suis d'accord avec Murt et je me suis également interrogé par rapport à ce point.

P. 238, dans le partie "Propriétaires" :

"Si quelqu’un vole un smartgun sans en transférer la propriété, l’arme se comportera toujours comme si son propriétaire était toujours le type à qui elle a été volée (pouvant entraîner quelques complications si celui-ci en vient à se mettre à sa recherche). Ceci signifie que changer de propriété est une action hautement prioritaire pour chaque vol d’objet disposant de fonctionnalités sans fil.
Changer illégalement le propriétaire d’un appareil nécessite un kit de Matériel électronique et de réussir un test étendu de Matériel électronique + Logique [Mentale] (24, 1 heure).
Une complication au test indique que l’objet a prévenu les forces de l’ordre."

Il est donc bien stipulé que l'appartenance matricielle d'un objet physique doit être modifiée. De plus, la complication laisse à penser que cela doit se faire avec l'objet connecté à la matrice (ce qui fait sens si on souhaite le détacher de son ancien propriétaire et l'attacher à un nouveau).

De prime abord, je dirais que déconnecter le sans fil de l'objet subtilisé permet de ne pas se faire traquer.

Ensuite, que tout bon fourgue doit être/avoir un expert pour le changement de propriétaire (ou les deux). Cela ne bloquerait donc pas la revente en passant par des professionnels. Et donc l'achat par ces mêmes canaux permettrait une certaine sécurité de ce côté là.

Il reste donc le problème du matériel "récupéré" en run que l'on souhaite réutiliser :
- utiliser une arme ou un comlink récupéré sur un membre d'une mafia pour incriminer cette dernière, pas trop de soucis, il suffit de couper le sans fil et de ne pas changer le propriétaire.
- vouloir récupérer à son compte un objet demanderais donc de changer le propriétaire ; soit par un membre de l'équipe, soit comme service payant auprès de son fourgue préféré (et donc spécialiste dans ce genre d'action). Sinon, de l'utiliser sans le sans fil (utiliser ce pistolet mais sans le smartgun sans fil). Ca dépanne mais on ne l'utilise pas de manière optimale.

avatar

Pour dérober / revendre du matériel, tu déconnectes l'objet du délit, tu effaces les marqueurs RFID, etc... bref, tu lui refais une beauté matricielle et son ancien propriétaire ne peut plus rien.

Ben, justement, pour moi, c'est justement ça qui demande un jet de "Matériel électronique" (Hardware en anglais) ??? parce que si on a besoin de cette compétence pour faire un hack du programme (je dirai firmware sur un matériel actuel), je ne comprends plus bien !

Après, tu as raison, y'a sûrement moyen d'éteindre un objet...

avatar

Ensuite, que tout bon fourgue doit être/avoir un expert pour le changement de propriétaire (ou les deux). Cela ne bloquerait donc pas la revente en passant par des professionnels. Et donc l'achat par ces mêmes canaux permettrait une certaine sécurité de ce côté là.

Oui, sauf que ce qui est faisable par un PNJ doit aussi l'être par un PJ très compétent... et là, je ne vois pas comment un PJ très compétent peut changer le propriétaire en moins de quelques heures !!!!!

avatar

Pardon, je n'ai pas été clair dans ma réponse.

Oui, il faut un test de "Matériel électronique", mais rien n'oblige à ce que pendant l(es) heure(s) que cela prend, l'objet soit connecté. Tous les matériels connectés peuvent être mis hors ligne, d'un coup d'interrupteur, de cage de Faraday, de brouilleur et autre artifice. Et sans traceur pour retrouver les bricoleurs en herbe qui sont en train de reformater les puces d'identification, l'équipe de réponse rapide peut tourner en rond un moment sans venir frapper à la porte des runners / fourgues / épicier du coin.

Ensuite, pour ce qui est du temps que cela prend, n'oublie pas les bonus que t'accordent les ateliers, les tests en coopération, ce que tu accordes en tant que MJ (si les puces préprogrammées sont déjà prêtes, pour quoi ne pas accorder des succès par avance ?).

Enfin, 24 succès, c'est à moduler. Sur un deck, pourquoi pas. Mais si c'est sur un grille-pain, même dernier cri à reconnaissance biométrique, faut peut-être pas pousser.

avatar

Personnellement, dans la mesure où il s'agit d'un test de Matériel électronique, je considère que l'appareil est éteint pendant la procédure (on ne bidouille pas dans un truc branché). De ce fait le propriétaire peut traquer son bousin tant qu'il veut il ne le (te) trouvera pas.

L'effet de la complication relevé par Enkidou n'est pas vraiment cohérent avec cette supposition. Cela dit, on peut imaginer plusieurs cas de figure qui provoqueraient ça :

  • les forces de l'ordre sont prévenues à la fin de la procédure une fois l'appareil rallumé
  • les forces de l'ordre sont prévenues au cours de la procédure qui pourrait nécessiter quelques redémarrages
  • le merdage est justement d'avoir rallumé l'appareil quand il ne fallait pas, lui permettant de contacter les forces de l'ordre
avatar
C'est bien le coup de la complication qui m'a fait penser que l'appareil devait être en marche... et puis, pourquoi appeler les forces de l'ordre, et pas le propriétaire ?
Et puis, c'est bizarre quand même : tu as réussi à changer le propriétaire de l'objet (ce n'est qu'une complication), mais la police vient quand même frapper à ta porte pour te dire que tu possèdes un objet volé ? "Mais non, monsieur l'agent, regardé, je suis bien le propriétaire de cet objet"
avatar

Oui c'est là toute la question. J'avais plutôt l'idée de faire ça en ligne, mais c'est pas l'unique solution.

J'aime bien les propositions de Carmody, il faudrait juste que le personnage ne sache pas s'il a eu un problème ou non content

Notez que "complication" est potentiellement discutable. En effet, une complication retire 6 succès au total des succès accumulés sur un test étendu sans déclencher de problème. Et si on retombe à 0 succès, ça cause un échec critique. La règle parle bien de complication, mais comme Murt je trouverai ça un peu gros de se griller pour ça si on réussi.

L'appel des forces de l'ordre ? C'est une action matricielle illégale donc c'est logique à mon sens.

Par contre, le soucis c'est que c'est peut être bien l'id du nouveau propriétaire qui est grillée content Après tout, c'est une possibilité que l'enregistrement dans la matrice du nouveau propriétaire déclenche "l'alarme" et pas forcément l'effacement de l'ancien si on fait ça hors ligne.

Assez peu d'objet n'ont pas de propriétaire dans la matrice moderne, mais j'imagine assez bien qu'on puisse passer un flingue avec smargun avec "personne" comme proprio, ce qui le rendrait louche en y regardant de près, mais sinon il passera pour un vulgaire tag RFID lors des scans.

Pour quelqu'un de compétent, l'opération est assez facile et sans trop de risque, mais pour un pro moyen, genre 12 dés, il va réussir la plupart du temps mais est assez sujet aux échecs critiques.

avatar

Un test étendu avec 12 dés en prenant 1/3 de réussite (arrondi inférieur), on arrive à 22 succès, et plus de dés à lancer. Ca reste rude.

Pour les derniers prototypes secrets, je ne suis pas sûr qu'ils soient tagués avec un propriétaire. Ca revient à la déclarer dans la matrice et donc en donner la visibilité à tous via son icône. A moins qu'il ne soit possible de ne le rendre visible qu'au sein d'un serveur. Et encore là, dès que le decker est dans le serveur, il peut chercher après.

Sinon, j'aime bien le point de vue de Carmody. De plus, matériel électronique (Hardware) correspond bien en effet à bidouillé dans la machine. J'imagine donc bien, le remplacement d'une EPROM, flashage d'un firmwire pour modifier le numéro de série et l'enregistrement du propriétaire. Et donc, quand on le rallume, il avertit les forces de l'ordre car le numéro de série n'est pas conforme, la déclaration du SIN de rattachement est mal faite, etc...
Aux joueurs de jouer le jeu de rallumer même en cas de complication.

avatar

Par ailleurs, je n'ai pas trouvé dans le LdB un bonus qu'apporterait un atelier par rapport au kit. Cela ferait sens qu'il y en ait un de par la présence de plus nombreux outils et pièces de rechange.

avatar

p. 376, un atleier augmente la Limite de 2.

p. 148, la table des modificateurs de C/R permettent d'ajuster la réserve de dés en fonction des outils et conditions.

avatar

Un atelier est nécessaire pour certaines modifications qu'un kit ne peut pas faire correctement, ça ne donne pas spécialement de bonus.

Pour préciser. La limite de augmentée de +2 c'est pour l'espace de travail spécialisé, qui permet de mieux organiser son atelier (ou autre) content mais ce n'est pas l'atelier lui même qui donne +2.

En général je donne un +1 Dé au test si c'est réalisé avec un "outil" d'un niveau au dessus de celui nécessaire. Si cohérent.

La table donne des pistes, mais on peut guère espérer mieux que +3 ou +4. (+1 pour les conditions, +1 pour le matériel, +2 pour les plans RA)

avatar
.... Et donc, quand on le rallume, il avertit les forces de l'ordre car le numéro de série n'est pas conforme, la déclaration du SIN de rattachement est mal faite, etc...

Aux joueurs de jouer le jeu de rallumer même en cas de complication.

Enkidou

Dans ce cas, je dirais que c'est au MJ de décrire la complication comme ceci :

"Tu penses avoir tout bien fait pour modifier le propriétaire, donc tu rallumes l'appareil..."

Et ensuite on peut même peut-être demander un autre jet de dés pour savoir si il se rends compte immédiatement que l'appareil a mouchardé ou pas ?