Terres d'Osgild & Religions (SPOILERS) 285

Forums > Jeux de rôle > JdR Black Book > Chroniques Oubliées Casus

avatar

J'adore les Terres d'Osgild et les campagnes qui y sont associées, mais il y a une chose qui me chiffonne, une problématique qui existait déjà avec le Legends & Lore d'aD&D première édition : avoir des dieux à la pelle sans réelle cosmogonie (création du monde) et théogonie (création des dieux). Ce qui nous conduit, moi le premier, à ne concevoir ces dieux que comme des supports logistiques de fournitures de sorts, et à avoir des clercs/prêtres là pour ne mettre des torgnoles avant de pauser des pansements.

Inspiré par l'univers de Glorantha (qui est à la spiritualité ce que Tolkien est à la linguistique et les récits légendaires) mai sans nous perdre tous dans le même niveau de complexité, j'ai commencé à développer l'univers religieux et spirituel du monde d'Osgild. Comme sur Glorantha, j'y oppose les croyances et savoirs des adorateurs des anciennes Puissances, des nouveaux dieux et le fruit des recherches des adeptes de la magie. Etant affaires de croyances, nul ne possède la vérité qui bien sûr doit se situer entre les trois. C'est donc à chacun de se faire son opinion, ou devrais-je dire sa croyance !

Note : Pour les binômage des dieux, c'est pas toujours parfait... Mais j'ai idée, à partir de la quasi parfaite symétrie de certains domaines divins, que les auteurs avaient déjà une idée en tête...

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

Prière du chaman à la cérémonie du printemps (Puissances) :

"Entouré par le Grand Néant, vivait le Puissant Esprit, la source du Grand Tout.

Froid et vide était le Grand Néant. Le Puissant Esprit dit : Que finisse le règne du Grand Néant !

Le Puissant Esprit créa la Terre qui remplit le vide du Grand Néant,

Et il créa la Forme de toute chose en modélant la Terre.

Puis le Puissant Esprit créa le Feu qui illumina sa création,

Et il créa le Soleil et les Etoiles qui danseront autour de la Terre.

Alors le Puissant Esprit créa le Vent et l'Eau pour donner la vie à toutes les formes,

Soleil et étoiles, montagnes et collines, mers et rivières, plantes et animaux,

Le souffle du Vent offrant à chacun une parcelle de l'âme du Puissant Esprit,

Le courant de l'Eau offrant le sang de la vie à tous et à chacun.

Mais le Puissant Esprit vit que sa création était figée dans sa perfection,

Alors il créa la Mort.

Avec la Mort vinrent le mouvement et le temps,

Le Soleil et les Etoiles commencèrent à danser autour de la Terre,

Et la vie commencèrent à croître et à se multiplier,

Dans un parfait équilbre."

 

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

Livre Sacré des Nouveaux Dieux :

 

Le livre sacré de la religion des nouveaux dieux, commun à tous les temples, s'appelle le "Testament de la Création". Il se compose de trois livres écrits par des saints et des prophètes :

- Le "Livre des Révélations" : ce livre est le premier dans l'ordre de lecture mais le troisième, historiquement, à avoir été écrit. Cet ouvrage regroupe toutes les visions reçues par de saints prophètes. Il raconte la Guerre contre le Chaos, la création du monde (Première Grande Concorde) et la vie après la mort.

- Le "Livre des Miracles" : le deuxième livre est le plus ancien. Il recueille tous les témoignages sur les dieux alors venus du ciel pour aider, éduquer et sauver les peuples du monde (Deuxième Grande Concorde).

- Le "Livre des Crédos" : Troisième et dernier livre, écrit par Saint Môn. Ce texte compile les professions de foi et les règles de conduites associées à chacun des dieux. Chaque crédo est accompagné des interprétations de son temple.

 

Classification des Dieux :

 

Dieux Vivants ou Dieux Vainqueurs (vénérés) :

La Triade des Arbitres de la Grande Concorde : Trenner (temps, ancètres), Aurilla (chance, aventuriers) et Forthur (courage, exploits)

La Trinité de la Sentinelle : Guardal (loyauté, gardiens), Arwendee (chasse, archers) et Tyriolith (guerre contre Chaos, feu purificateur)

La Tetrarchie de la Création : Oumaros (air, cieux), Linnarre (mer, marins), Lugannor (montagnes, géants), Arshran (feu, forgerons)

Les Gardiens du Jardin : Melenna (forêts, animaux) et Tulsadum (jungle, reptiles)

Les Jumeaux Bâtisseurs : Gorom (pierre, architecte) et Jeweln (souterrains, mineurs)

Le Panthéon des Dieux Antonymes :

Arcanna (magie blanche) et Miesserith (magie noire)

Vorona (justice, loi) et Abalath (complots, vengeance)

Morn (mort, passage) et Belzoeth (tombeau, mort-vivants)

Ellona (perception, vérité) et Delia (illusions, mensonges)

Danaelle (passion, jalousie) et Hybbera (indifférence, froid)

Denora (compassion, guérison) et Malkoer (maladies, épidémies)

Selene (paix, liberté) et Desdemone (esclavage, servitude)

Mirandia (sommeil, rêves) et Fydriss (peur, cauchemars)

Orbis (commerce, marchands) et Hellion (voleurs, pillage)

Suelle (beauté, amour) et Phobos (luxure, prostituées)

Solar (lumière, savoir) et Mephistere (ombres, secrets)

Perinde (fertilité, mères) et Azazel (douleur, cruauté)

Ceres (agriculture, travail) et Gehenne (cataclysmes, fléaux)

Gaelm (arts, artistes) et Lucerion (corruption, folie)

Irrion (ordre, noblesse) et Maedra (obeissance, insectes)

Axender (devoir, honneur) et Oroax (destruction, guerre)

Mondovael (Nomades, voyage) et scrofelias (mutilations, mendiants)

Dieux Oubliés (Morts et Consumés) : cette catégorie regroupe les dieux victimes de la Guerre contre le Chaos.

- les dieux morts

- les dieux consumés par le Chaos : les Destructeurs, les Déchus (démons). Touchés par l'Ennemi et tombés à son service.

- les dieux consumés par leur pouvoir : les Tyrans, les Rebelles (diables). Se sont rebellés après avoir refusé la Première Grande Concorde.

.

avatar

Très intéressant, c'est vrai que ca pourrait être super d'avoir un vrai gros background sur les dieux et les religions d'Osgild.

question à 2 francs : là dedans, où se situent le seigneur de l'hiver, ses enfants, les seigneur de l'été (j'ai pas encore lu ce chapitre), etc. (voir 1ère campagne CB) ?

Je dirais antérieure à la première concorde, mais les humains existaient-ils déjà ?

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Alaric
avatar
Romje

Merci pour ton commentaire, ça m'encourage à continuer.

Ta question à 2 francs vaut plus chère que ça tellement elle est pertinente. Mais je suis encore en cours d'écriture, donc le peu présenté ici n'est qu'un début, une trame.

 

Les Puissances :

Pour te résumer l'ordre d'arrivée des différents protagonistes de l'ancienne religion des Puissances :

- Esprit (Grand Esprit, Puissant Esprit, l'Âme, ...) face au Néant.

- Elément Terre et Seigneur Elémentaire de la Terre. Façonnage des terres et ses reliefs, des végétaux (un exemplaire inerte de terre de chaque végétal) et des animaux (un exemplaire inerte de terre de chaque animal).

- Elément Feu et Seigneur Elémentaire du Feu. Création du soleil, de la lune et des étoiles.

- Eléments Vent et Eau, et Seigneurs Elémentaires de l'Air et de l'Eau. Fragmentation de L'Esprit. Création de la vie spirituelle (Esprits majeurs du soleil et de la lune, esprits mineurs pour les étoiles, les montagnes, collines, mers, ruisseaux, ... etc.) et de la vie organique (Seigneurs Chêne, Sapin, Ours, Loup, Corbeau, ... etc. A chaque fois en exemplaire unique).

- Pefection de la création mais figée, non évolution ce qui conduit l'Esprit à inventer la Mort. Création du cycle de la Vie (Ourobouros, ...) , du mouvement et du temps. Apparition des quatre Seigneurs du Temps (et leur descendance), des cinq Seigneurs Infernaux (Baal pour le Feu, Orcus pour la Mort, ... etc.) et leur descendance démoniaque. Chaque seigneur végétal et animal développe sa descendance qui se disperse dans le monde.

 

Les Nouveaux Dieux :

On sait que les nouveaux dieux sont arrivés en même temps que les humains et, sans spoiler, un certain évènement céleste.

On sait également que la nouvelle religion est entrée en conflit non violent avec l'ancienne. A l'état actuel de nos connaissance, il n'y a pas eu de guerres de religion.

Pour une raison inconnue, les anciennes races adeptes de l'ancienne religion ont adopté en douceur la nouvelle alors qu'elle est apparue en même temps qu'une jeune race plutôt turbulente. Arrivée qui a provoqué de dramatiques boulversements.

Mon opinion est que les nouveaux dieux se sont manifestés physiquement auprès de toutes les races pour offrir une force de progrès et de croissance (civilisationnel) que ne pouvait apporter le culte des puissance et sa règle de l'équilibre.

Mais je ne les crois pas apparus de nul part. Les campagnes d'Anathazerïn et du Tombeau d'Andromède m'ont donné quelques idées. Dans mon esprit, les dieux sont des esprits mineurs des étoiles, des enfants de l'Esprit symbolisant chaque un concept (Notile). Au cours d'un cataclysme cosmique, certains sont tombés sur le monde près des humains. Et c'est l'esprit de la communauté humaine qui a modelé leurs formes cohérentes et leurs domaines. En retour, ces dieux nouveaux nés ont aidé la communauté humaine en premier, puis les autres races face à un ennemi (spoiler) qui menaçait la création de destruction. Ce que pouvaient difficilement faire les Puissances sans accentuer le premier déséquilibre. C'est de que raconte le Livre des Miracles.

Mais comme ce sont toujours les vainqueurs qui réécrivent l'histoire , ce sont les adorateurs qui ont réécrit l'histoire du monde physique et du monde divin (Livre des Révélations).

Comme je l'écrivais, plutôt nébuleusement je l'avoue, en préambule, La Vérité est quelque part entre les points de vue et les professions de foi de chaque croyance.

 

Pour les adorateurs des nouveaux dieux, la genèse peut se résumer ainsi :

- Guerre contre le Chaos, entre le principe créateur et le principe destructeur. Victoire du principe créateur malgré de lourdes pertes (les Déchus). Le Chaos est contenu dans les Abysses.

- Decision commune de créer les forces du monde et de la vie et de laisser se développer sans intervention. Première Grande Concorde. Révolte des Tyrans qui ont refusé l'accord car leur volonté était d'y imposer leur pouvoir au détriment des autres dieux et de la création. Bannissement des rebelles dans une dimension vide qui devient l'Enfer.

- Développement des anciennes races. Apparition de la communauté humaine. Premières incursions des pouvoirs des Déchus (cataclysme cosmique) et des Rebelles (séduction) dans le monde suite aux premières expérimentations magiques des anciennes races. Face au danger de destruction pour la Création, les dieux s'accordent sur la Deuxième Grande Concorde : interventions directes par manifestations divines, les théophanies (révélations de messages, d'avertissements et apparitions physiques pour prodiguer miracles et conseils).

- Après la victoire contre l'ennemi de la création, accords de la Troisième Grande Concorde. interdiction d'interventions directes qui risqueraient de détruire l'équilibre cosmique et de favoriser le retour des forces de la destruction.

- Sans spoiler, la campagne d'Anathazerïn correspond à la Quatrième Grande Concorde des dieux qui doivent faire face à la rebellion d'une des leurs qui menace de nouveau l'équilibre des pouvoirs.

 

Pour répondre à ta deuxième question, j'imagine que les humains sont apparus en même temps que les anciennes races mais à un niveau plus primitif et extérieurs aux terres d'Ogild. Ta question pose un autre problème... Y a t'il eu un Seigneur pour chaque race évolué (Elfe, Nain, Homme, etc...) ou un seul dont sont descendues toutes les autres races évoluées ? Ou un mélange des deux, avec un Seigneur des humanoïdes, un Seigneur des Géants, un Seigneur des dragons, etc... ?

Dans l'immédiat je n'ai pas d'idéee et suis ouvert à toute suggestion.

 

La Cosmogonie Objective (Scientifique, Sceptique) :

Pour les adeptes de la science magique (magiciens, forgesorts, nécromanciens et invocateurs) qui suivent une méthodologie scientifique (Observer, Analyser et Déduire), voici la théorie dominante, fruit des recherches expérimentales et critiques faites par de nombreuses générations de chercheurs :

- Dans l'Ether éternel et infini se trouve une multitude de dimensions non sécantes (branes) en suspension entre deux pôles magiques, positif (magie blanche) et négatif (magie noire). L'Ether contient le Grand Principe qui se compose de la totalité des Lois Universelles et Mesurables.

- Conformément aux lois du Grand Principe, apparait la chaîne du Temps qui relie les deux pôles magiques.

- L'intersection du Temps avec les branes provoque leur rapprochement puis la Conjonction entre les quatre branes élémentaires (Feu, air, Eau et Air). De cette conjonction résulte en son centre la création du monde. Par la force du Temps se développe la vie, d'abord végétale puis animale et enfin évoluée (races pensantes).

- Dans l'Ether se trouvent également des particules astrales en suspension dérivant au gré de courants éthériques. Occasionellement ces particules peuvent entrer en collision avec une ou plusieurs branes en y créant des trous (dans lequels s'engouffrent des radiations magiques). Ces radiations créent des liaisons créatrices d'effets.

- Il en résulte également une onde de choc sur la brane traversée qui provoque des modifications mesurables de sa substance.

Les pouvoirs magiques, spirituels, divins et mentaux peuvent théoriquement s'expliquer par de telles collisions.

 

 

Voilà en résumé les trois doctrines. Comme je l'ai écrit, de mon point de vue, la Vérité se situe quelque part entre les trois.

Je te remercie encore, Romje, pour ta question qui m'a permis de mettre un peu d'ordre, par écrit, dans ce qui n'existait il y a peu que dans l'ether de mon cerveau enfiévré et des petits bouts de papier.

.

 

 

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Laurendi
avatar
Alaric

Super travail Alaric, tu touches du doigt l'aspect ritualiste des religions, et surtout, l'aspect structurant pour les personnages qui peuvent être confrontés à des contraintes sur :

  • Le régime alimentaire ;
  • Les habitudes de vie (repos dominical, chabbat, etc.) ;
  • Règles de vie.

Cependant, réduire ces actions à une recherche de vérité entre 3 dimensions (Culte, Croyance et savoir) semble une erreur. Je prends pour exemple le catholicisme qui développe le concept de trinité que tu développes également :

  • Le père (Dieu - le culte) ;
  • Le fils (Le messager qui diffuse la croyance) ;
  • L'esprit Saint (Savoir - La vérité dont tu parles).

Peut-être que je n'ai pas compris ce que tu as écrit, mais la Panthéon d'Osgild répond à ce principe dans une approche polythéiste :

  • Abalath ( Dieu du complot et de la vengeance) : Le culte auquel adhère Amarange et Annita de Caurel dans Anathazerïn;
  • Annita (Le messager qui diffuse la croyance, la bonne parole) qui s'estime "responsable des affaires du culte dans la région de Monastir" ;
  • Le savoir lié à Abalath : les sorts, la philososphie, les rituels, etc.

La symétrie "Gloranthienne", cette recherche d'équilibre/contre-pouvoir présente dans l'oeuvre de Greg Stafford peut s'expliquer par la recherche d'Oecuménisme du panthéon propre à Runequest. Cet équilibre est probablement ce que tu recherches.

Ton approche oecuménique est la principale la source de ce qui te "chiffonne".

A chacun son interprétation, mais il m'apparait que le Panthéon d'Osgild correspond plus à un Panthéon de type Grec avec les intrigues et les conflits mythiques qui sont sources d'enseignement au quotidien et de rituel.

Un exemple concret de source d'enseignement au quotidien pour illustrer mon propos pourrait être les Dionysies : la festivité religieuse est dédiée au Dieu Dionysos, il ne s'agisait pas uniquement d'un rituel mais aussi d'un élément fondateur de la démocratie. Il s'agissait de présenter les évènements politiques survenus durant l'année écoulée, de les intégrer dans les tragédies, drames et comédies afin d'offrir au peuple une interpération politique. Tu as le Dieu (Dionysos), le messager (Le chorège), le savoir (les pièces jouées). Les intrigues entre les Dieux sont bien plus palpitantes lorsque les contre pouvoirs sont limités.

Loin de moi l'idée de te contre dire, il s'agit simplement de te démontrer qu'il y a aussi une autre manière de percevoir cette approche structurante qu'est la Panthéon dans un monde comme celui d'Osgild. C'est la raison pour laquelle, je ne suis pas "chiffoné" par le Legends & Lore et que j'estime que la lecture même du Silmarilion de Tolkien tempère ton analyse sur la perception de la religion dans les Terres du milieu.

Enfin le polythéisme, dans son essence même, est tolérant aux évolutions et croyances diverses. Il n'est pas dans l'opposition et la recherche d'une verité comparée à une autre. Cela explique peut-être pourquoi tu ne vois pas de guerre de religion dans le récit.

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Rork
avatar

Enfin le polythéisme, dans son essence même, est tolérant aux évolutions et croyances diverses. Il n'est pas dans l'opposition et la recherche d'une verité comparée à une autre. Cela explique peut-être pourquoi tu ne vois pas de guerre de religion dans le récit.

Exact content sauf lorsqu'une divinité veut justement imposer un culte unique... je pense à Maëdra en particulier.

Et oui, tu as raison le modèle de base c'est un peu le panthéon Grec, et encore plus le panthéon Romain, puisqu'il assimile d'autres panthéons (ceux des nains et des elfes).

Sinon d'un point de vue général, je lis avec attention toutes ces propositions.

Osgild a eu une genèse (là je parle de la gestation du projet clin d'oeil) assez particulière liée à l'adaptation d'une campagne au départ écrite pour le monde de Greyhawk vers un autre monde. Et ce nouveau monde devait, plus tard, pouvoir recevoir d'autres projets. Un monde qui devait rester ouvert, afin de permettre à ces projets, à ce moment là encore indéfinis, de venir trouver leur place. Et aussi de façon à laisser la découverte du monde à travers les campagnes, et de ne pas submerger un MJ débutant avec des infos pas forcément pertinentes au départ.

Maintenant le projet est d'approfondir tout cela pour l'Atlas.

Alors je vous laisse travailler. La direction prise me semble très intéressante. Et qui sait, si cela tient bien la route et que vous êtes d'accord. Peut-être que ça deviendra un chapitre "canon" sur la religion et la genèse d'Osgild dans le nouvel Atlas.

content

avatar
Laurendi

Ce serait sympa de ne pas donner d'infos sensibles sur les PNJ de la campagne Anathazerin, il n'y a pas d'indication résevé aux MJ ou attention spoiler dans le titre du post ! ! Sinon tout ceci est vraiment très intéressant.

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Laurendi
avatar
Rork

Y a autant de spoil dans cette illustration que dans la description du dernier quart de page clin d'oeil.

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Calimera
avatar
Laurendi

Excepté quand il est fait mention d'Abalath clin d'oeil Ce point là spoil pas mal tout de même ^^

Sinon, super post Alaric c'est très intéressant à lire.

avatar

ATTENTION SPOIL *** Je vais parler des Dieux et de la Génèse d'Osgild *** (Pour @Rork @Calimera)

@Laurent Kegron Bernasconi & @Alaric, comment imaginez-vous la naissance et la création du Monde. Dans la mythologie Grec, le monde est issu du Chaos, les premiers Dieux furent :

  • Gaïa (Terre-Mère);
  • Tartare (Enfers);
  • Eros (Désir);
  • Erebos (Ténèbres des enfers) ;
  • Nyx (Ténèbres terrestre).

Des unions ou des amours onanistes des premiers Dieux naquirent le Panthéon :

La génèse du Panthéon façonne le monde Hellèniste et son histoire. Voilà un bon point de départ content Si on reproduit ce travail de fond sur Osgild...

Ce message a reçu 1 réponse de
  • BeauBarbu
avatar
Laurendi

Juste quelques petites corrections.

Zeus ce n'est pas la foudre, mais lE foudre. C'est un cas spécial d'utilisation du masculin qui désigne spécifiquement cet attribut, formé de 3 éclairs (1 pour prévenir, 1 pour punir, le 3ème pour détruire le monde à la fin des temps). ET plus que chef de l'Olympe, c'est le dieu suprème, père des dieux et des hommes, (et donc forcément le chef) qui est garant de l'harmonie du monde et aussi tyran implacable (pour garantir l'harmonie) et justicier (ces 2 points tournent autour des lois qu'il doit faire appliquer de façon absolu)

Pour Hadès, ce n'est pas l'invisibilité, l'attribut, mais la Kunée, qui est un casque d'invisibilité

Arès: c'est la hache son attribut, même si ce qui compose l'armement et l'habit d'un soldat de l'époque (glaive, lance, bouclier, casque) font parties des objets qu'ils portent/possèdent fréquement (après le syncréthisme gréco-romain, Mars aura la lance comme attribut par contre)

Aphrodite: attribut un collier d'or ou ceinture magique permettant de raviver la flamme de la passion et de l'amour chez un homme. Ce n'est pas la colombe. Ne pas confondre les animaux associés aux divinités avec les attributs. Toutes les divinités étaient associées à un animal (l'aigle pour zeus, la chouette pour Athéna, le paon pour Héra, chien pour Arès, colombre pour Aphrodite, etc...) Ils pouvaient avoir plusieurs animaux associés d'ailleurs .C'est la déesse de l'amour et de la sexualité et de la breauté féminine

Héphaïstos: c'est plutôt marteur et enclume que marteau et tenaille.

Appolon: Dieu de la beauté masculine (donc le pendant d'Aphrodite), des arts, du chant, de la musique, de la poésie et conducteur des muses. Ainsi que dieu de la guérison et de la purification (et peut aussi donner des maladies avec son arc...), et un des dieu capable de divination (d'où les nombreux oracles, dont celui de Delphes, qui lui sont associés). Attribut: arc et flèche, cithare, lyre. (l'association au soleil est plus tardive, et ce n'étant pas le dieu du soleil, c'est Hélios (Sol chez les romains), le dieu du soleil, frère de Séléné (Luna) et d'Éos (Aurore))

Hermès: en effet les sandales ailés mais aussi le pétase (chapeau rond) et le caducée (très important), ainsi que la bourse.

Dyonisos: L'attiribut c'est le Thyrse, un grand baton équivalent à un sceptre, entouré de lierre (ou de vigne) et avec une pomme de pin à son sommet. C'est le dieu de la vigne, du vin, des excès, de la folie et de la démesure. Toutes les festivités liées à Dyonisos ont été à l'origine du théatre et de la tragédie, mais il n'en est pas la divinité (on l'en rapproche car ca découle de lui)

Athéna: L'Égide (représenté souvent comme un bouclier ou un plastron arborant la représentation de la tête de Méduse, ce que l'on appel un gorgonéion, ce qui protège du mauvais oeil) mais aussi la lance, le casque. Et c'est la déesse de la sagesse, de la stratégie militaire (c'est une déesse guerrière, il ne faut pas l'oublier) des artisants, des artistes et des eneignants.

Déméter: désse de la fertilité, de la terre(-mère, d'où son nom), mais elle est aussi déesse des moissons et de l'agriculture. C'est donc plus vaste.

Posèïdon: dieu de la mer, des océans, des sources et des tremblements de terre.

Héra: Protectrice des femmes et déesse du mariage, gardienne de la fécondité (c'est pour ce qu'il faut faire attention au terme de fertilité de Déméter qui ne recouvre en fait pas cet aspect) et des femmes en couches. Attribut: le diadème royal et le scèptre.

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Laurendi
avatar

Merci pour tous ces commentaires, ça fait vraiment plaisir !

@ Laurendi :

J'apprecie beaucoup ta réponse parce qu'elle m'a permis de pas mal réfléchir...

Ce que j'ai appelé la Vérité située entre 3 systèmes de croyance c'était de mettre en opposition Animisme (Puissances), Polythéisme (Nouveaux Dieux) et Scientisme (Magiciens), chacun n'étant qu'un point de vue pour expliquer la cosmogonie du monde sur lequel se trouve Osgild.

Mon objectif était d'imaginer, seul ou avec d'autres participants, un univers spirituel qui soit un tant soit peu original, tout en respectant ce qui avait déjà était imaginé pour cet univers de jeu.

Donc pas un univers à la Stormbringer, avec l'opposition entre la Loi et le Chaos arbitrée par la Balance Cosmique.

J'ai l'air sévère avec Tolkien. Mais si tu remplaces Illuvitar par Dieu, les Valars par les Archanges et les Maiars apr les Anges, avec Melkor devenu Morgoth par Lucifer devenant Satan... Eh bien je trouve que John Milton a fait mieux avec le "Paradis Perdu". Alors oui, il y a Aulë qui a créé les nains, ... etc. Mais au final, la Religion n'est pas un moteur de l'histoire. C'est plutôt pour moi la confrontation des pouvoirs du Bien et du Mal. C'est une histoire que j'aime mais n'est-elle pas inadaptée pour un univers où l'on cotoie croyances et prêtres ?

Pas un univers polythéiste à panthéons souvent analoques mais toujours associés à une culture, une civilisation... comme dans l'antiquité de notre monde. On serait obligé de définir des divinités tutélaires par territoire sur Osgild et leurs influences. Ce qui veut aussi dire qu'il faut definir le territoire en même temps que le panthéon... Autant écrire dirctement nous mêmes l'Atlas !

Saupoudrer les divinités au gré des cités et des pays... C'est pas impossible. Mais je n'écris toujours pas l'Atlas.

Ou bien un seul panthéon et une unique théogonie, parallèlement à ta proposition de transposition sur la théogonie grec ?

Sur les trois possibilités précédentes, c'est du déjà vu de mon point de vue.

On a pas de panthéons raciaux pour les elfes et les nains !!! Pour moi, ca veux dire que les nouveaux dieux transcendent les races. Si ça transcende les races, j'imagine que ça transcende également les pays. Dans l'état actuel de nos connaissances avec les trois campagnes existantes, la seule "opposition" (non conflictuelle) qui existe est celle entre les Puissances et les Dieux.

Et en pensant à tout ça, j'arrive à Glorantha... et je me rends compte, grâce à toi, que je suis un peu trop captif de son univers religieux. Pour résumer cet univers (pas facile), on a en opposition Animisme, panthéons polythéistes (eux mêmes en oposition entre eux) et Scientisme monothéiste. En chacun raconte à ses adeptes la cosmogonie de Glorantha de son point de vue.

Par exemple, pour les Orlanthis, Orlanth, le dieu des airs et de la liberté, a tué Yelm, le dieu du soleil et maître d'un ordre divin figé, pour la libérté (même s'il a dû plus tard le faire réssuciter pour contrer le Chaos). Pour les Yelmites, Orlanth est un assassin qui a failli conduire l'univers à la destruction aux mains du Chaos de retour, et ce même si Orlanth a essayé de s'amender en ramener Yelm afin qu'il rétablisse l'ordre et éloigne la menace du Chaos.

Donc, en opposant les points de vue des Puissances, des dieux et des scientistes... j'étais en train d'imaginer une usine à gaz, en plus d'être un clone allégé de l'univers spirituel de Glorantha .

En bref... c'est toujours pas original.

Donc je me dis qu'on peut abandonner :

- l'idée du scientisme des lanceurs de sort. Opposition inutile et ca va finir en technoblabla quantique. Au pire, ils peuvent toujours appeler le Grand Esprit sous le nom de Grand Principe, puisque ce dernier est le commencement de tout qui a établi les grandes lois cosmiques.

- l'idée d'opposition théogonique entre les Puissances et Dieux. Imaginons plutôt que les dieux découlent des Puissances. D'ailleurs, Morn, le dieu de la Mort, propose à ses prêtres le pouvoir de réincarnation. Donc ce pouvoir respecte le grand cycle de la vie mis en place par les puissances. Les Dieux ont dû, donc, offrir autre chose aux peuples d'Osgild qui a fait reussir leur expansion au détriment du culte des Puissances.

 

Je pense dans ce cas à l'apport de savoirs, d'actions de guidage et de sauvetage (théophanies), un soutien plus concret au développement culturel et civilisationel, voir un espoir de vie supérieure après la mort, brisant par là même le cycle des réincarnations par l'observence des credos

Ta suggestion sur les habitudes et règles de vie, régimes, tabous et fêtes... Une idéee best-of pour les credos !

 

@ Laurent Kegron Bernasconi

Quelles sont les divinités elfes et naines ?

Si on doit chercher une analogie avec le panthéon romain, auraient-elle été assimilées par le premier empire (disparu) humain d'Osgild ?

Ces détails ne sont pas anodins. Ca récrit complètement l'histoire et ça entre pour moi en contradiction avec ce qui est écrit page 252 de la campagne d'Anathazerin, au début du deuxième paragraphe : "Persuadé que les humains et leurs nouveaux dieux seraient responsables de ces boulversements et de la fin de la civilisation elfique, ..."

Tel que je le comprends, les nouveaux dieux sont arrivés accompagnant les humains, précédés par la chute des pierres du ciel (cause à effet ? pour moi oui, les nouveaux dieux sont "descendus", arrachés par les pierres du ciel. Comme s'ils étaient affiliés d'une manière ou d'une autre aux notites).

 

@ Rork et Calimera

Vous avez raison... j'aurais dû mettre "SPOILERS" dans le titre du topic. Si un modérateur passant par là pouvait le faire... siouplé.

 

@ BeauBarbu

Waouh ! Respect !

.

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Rork
avatar

Vous avez raison... j'aurais dû mettre "SPOILERS" dans le titre du topic. Si un modérateur passant par là pouvait le faire... siouplé.

Alaric

Vu que c'est toi qui a créé le sujet, tu peux le modifier toi-même.

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Alaric
avatar
Sigfrid

Ah bah oui... je viens de le trouver sur mon smartphone gêné

avatar
Alaric

Merci.

avatar
BeauBarbu

@ BeauBarbu & @Alaric

Merci les gars, c'est Nickel ! On rentre dans le dur. Et oui, comme tu dis @Alaric, autant écrire l'Atlas clin d'oeil En suivant nos échanges avec ceux de @Laurent, y a peut-être moyen de lancer une idée originale qui soit pas usine à gaz et pas trop traditionnelle.

Un peu de jus de cerveau en plus mais le principe trinitaire me semble un incontournable :

  • Dieu ;
  • Messager ;
  • Savoir.
Ce message a reçu 1 réponse de
  • BeauBarbu
avatar

Quelques remarques :

A l'arrivée des Pierres du Ciel, le monde fut replongé dans le chaos, il faut imaginer quelque chose de similaire à la disparition des dinosaures. Cela a pris du temps avant que les civilisations s'organisent à nouveau. C'est à ce moment là que les humains et leurs dieux ont émergés. Les humains d'abord, leurs dieux ensuite à mesure que leurs croyances se développaient. D'ailleurs Osgild partage cela avec Alarian (voir H&D) : les dieux sont des puissances magiques issues des prières des mortels. Reste un mystère, ces dieux étaient-ils déjà vénérés auparavant par les nouveaux arrivants ? Les non-humains ont adopté les nouveaux dieux plus tardivement, parfois avec des noms différents selon les lieux, parfois en les assimilant au culte local d'une puissance.

Au vu de cette histoire, je ne suis pas certain qu'il faille des liens de parenté entre les dieux (il peut y avoir des exceptions si le domaine du dieu s'y prête particulièrement). Par contre les non-humain pourraient considérer que les nouveaux dieux sont les enfants des Puissances (par exemple Gorom pourrait être le fils de la Puissace élémentaire de la terre). La relation de ces dieux avec les Puissance pourrait alors ressembler à celle des dieux avec les titans... et du coup certains pour avoir une notion de lien de fratrie, mais plus du domaine métaphysique.

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Laurendi
avatar
Laurent Kegron Bernasconi

Pas mal du tout tout ça ! Est-ce à dire que la Cadre de campagne H&D complète les informations diffusées dans les différents suppléments COF ?

N'ayant pas pu pledger pour H&D, je ne sais pas si un chapitre du cadre de campagne aborde ce sujet.

avatar
Laurendi

Histoire de continuer à faire mon enculeur de mouche: on dit plus ternaire que trinitaire il me semble.

@Laurent Kergon Bernasconi:

Reste un mystère, ces dieux étaient-ils déjà vénérés auparavant par les nouveaux arrivants ? Les non-humains ont adopté les nouveaux dieux plus tardivement, parfois avec des noms différents selon les lieux, parfois en les assimilant au culte local d'une puissance.

Ce me fait clairement penser aux différents syncrétismes de l'antiquité (gréco-romain ou gallo-romain) où des panthéons locaux ont été fusionnés d'un côté au panthéon grecque (pour le syncrétisme gréco-romain), de l'autre au panthéon romain (pour le syncrétisme gallo-romain): par exemple, pour reprendre l'Arès grècque qui a été fusionné avec une divinité pré-romaine étrusque et qui, selon des recherches qui datent de quelques années, je ne suis pas forcément à jour là dessus, provenait d'une divinité (puissance) représenté simplement sous forme d'une lance, ce qui a donné Mars, qui est différent sur beaucoup de point d'Arès, et qui faisait peur au grecque car le trouvait trop "guerrier" et violent, etc.

Donc reprendre ce principe est une bonne chose je trouve, car tout à fait fonctionnel et réaliste, et cela peut derrière découlé sur l'explication de rapprochement entre peuple ou race non-humaines avec les humains, ou au contraire les inimitiés entre eux.

avatar

Histoire de continuer à faire mon enculeur de mouche: on dit plus ternaire que trinitaire il me semble.

BeauBarbu

Les deux peuvent être utilisés même si le terme trinitaire aura une connotation religieuse beaucoup plus forte. Peut-être s'agit-il d'une déformation professionnelle, mais à chaque fois que le mot ternaire est prononcé, j'ai tendance à voir 3 unités distinctes plutôt 3 éléments au sein d'un tout.

Pour le reste, je ne porte pas de jugement. A chacun ses préférences et ses pratiques sexuelles clin d'oeil

avatar

Ce me fait clairement penser aux différents syncrétismes de l'antiquité (gréco-romain ou gallo-romain) où des panthéons locaux ont été fusionnés d'un côté au panthéon grecque (pour le syncrétisme gréco-romain), de l'autre au panthéon romain (pour le syncrétisme gallo-romain): par exemple, pour reprendre l'Arès grècque qui a été fusionné avec une divinité pré-romaine étrusque et qui, selon des recherches qui datent de quelques années, je ne suis pas forcément à jour là dessus, provenait d'une divinité (puissance) représenté simplement sous forme d'une lance, ce qui a donné Mars, qui est différent sur beaucoup de point d'Arès, et qui faisait peur au grecque car le trouvait trop "guerrier" et violent, etc.

Donc reprendre ce principe est une bonne chose je trouve, car tout à fait fonctionnel et réaliste, et cela peut derrière découlé sur l'explication de rapprochement entre peuple ou race non-humaines avec les humains, ou au contraire les inimitiés entre eux.

BeauBarbu

Excellent ! Je vais essayer de condenser tout ça dans la journée, vous me corrigerez les gars.