BBE approved

Joan of Arc : 2 previews et une préco "Late Pledge" 08/02/2018


Alors que le Pledge Manager/Late pledge pour le jeu de rôle et le jeu de plateau avec figurines Joan of Arc est en cours sur la plateforme Game On, les équipes sont à pied d'oeuvre pour finaliser le jeu de rôle et vous proposent auourd'hui deux coups d'oeil spécifiques dans le travail accompli.

Avant votre lecture, quelques rappels importants :

  • Le système du jeu de rôle Joan of Arc est basé sur l'OGL 5e / Héros & Dragons, dans une version largement remaniée pour coller au thème (voir l'exemple proposé en preview ci-dessous).
  • Si vous avez participé au Kickstarter de Joan of Arc, vous avez reçu un mail pour mettre à jour votre participation sur la plateforme Game On.
  • Si vous n'avez pas participé au Kickstarter de Joan of Arc, vous pouvez dès à présent participer (avec tous les cadeaux !) sur la plateforme Game On. D'ailleurs, ne loupez pas l'offre du jeu de rôle Joan of Arc, car après la sortie boutique, tout sera plus cher ! C'est dit.

La technique dans Joan of Arc : Une nouvelle notion

Depuis les débuts de l'ancêtre Donj', l'un des sujets les plus discutés reste l'alignement. La notion d'alignement dans l'OGL est intimement liée à la cosmogonie de ces univers et au polythéisme qui y représente la norme. Tout cela n'a évidemment strictement rien à voir avec la mythologie chrétienne ou l'histoire médiévale, nous souhaitions donc revisiter ce concept. L'objectif était multiple : donner un cachet particulier, coller à la philosophie de l'époque et au paradoxe entre monothéisme omniprésent et superstitions anciennes et tenaces, et enfin disposer d'un outil qui soit à la fois vecteur d'histoire et de jeu.

L'alignement typique est basé sur une combinaison de deux facteurs, mesurés sur deux axes (Loi-Chaos et Bien-Mal). Nous avons conservé l'axe Bien-Mal, que nous appellons toujours alignement. Avec une adaptation toutefois : la notion de Bien et de Mal devient une vision subjective orientée par les deux grands pouvoirs éthiques de l'époque : l'Église et la morale chrétienne d'un côté, la chevalerie et son code d'honneur de l'autre. De l'autre côté, nous avons remplacé l'axe Loi-Chaos par un choix entre trois tendances qui représentent trois conceptions différentes du monde, les aspirations : la Foi des croyants pour qui les réponses se trouvent en Dieu, la Superstition de ceux qui croient encore aux antiques traditions, et le Pragmatisme émergeant de ceux à qui le dogme ou la croyance ne suffisent plus.

La grande nouveauté, au-delà de ce choix, est que chacune de ces jauges peut évoluer au cours de la partie, selon des règles très simples. À sa création, votre personnage a donc une philosophie de départ qui dépend en partie de ses origines culturelles et sociales. Mais à mesure de ses aventures, sa conception du monde change. Il peut devenir Mauvais par quelques actions cruelles, puis chercher à se racheter par de bonnes actions, ou bien encore chercher l'absolution ou la pénitence pour ses pêchés. Sa superstition peut être remplacée peu à peu par une conviction religieuse ou empiriste alors qu'il constate que les vieilles traditions ne lui suffisent plus. Et tout au long de cette évolution, ses convictions profondes lui servent de moteur, de ressource dans laquelle puiser afin de déclencer certaines capacités. Mais cette force peut aussi se retourner contre lui : un personnage superstitieux craindra tout naturellement les maléfices d'une sorcière, là où un personnage plus pragmatique rejettera la menace comme un "conte pour enfant".

Avec les aspirations et l'alignement, nous avons donc deux aspects du personnage qui deviennent un outil à la fois pour le MJ et pour le joueur. Un vecteur de scénarios, d'histoire et de narration, mais aussi un petit plus technique qui rend le personnage remarquable.

Le background dans Joan of Arc : Choix pour le livre de base

Avec le succès du Kickstarter du jeu de plateau, Mythic Games a pu développer plusieurs périodes de jeu. Bien entendu, tout tourne autour de la Guerre de cent ans. Mais 116 ans (la durée communément admise pour la guerre), cela reste extrêmement long, et cela couvre trois ou quatre phases majeures marquées chacune par des événements, des personnages et des factions différentes.

En ajoutant le système de règles et les aspects indispensables d'un manuel de jeu de rôle, nous n'avions tout simplement pas assez de place pour proposer la même couverture, à moins de rester extrêmement flous et de se contenter de quelques généralités. Or en jeu de rôle, il nous semble que les détails sont importants, afin de permettre au MJ de développer son univers, de créer ses scénarios, et de replacer tout cela dans un contexte plus global. Nous avons donc opté pour une solution visant à fournir des fondations solides sur une période plus réduite pour le livre de base.

Nous avons choisi une phase particulièrement troublée du conflit proposant un compromis intéressant. À la fois propice aux intrigues et aux affrontements, mais avec aussi un aspect relativement calme permettant aux personnages de tirer leur épingle du jeu et aux MJ de ne pas trop se soucier d'altérer certains faits historiques. Afin que chaque table réinvente l'Histoire et se sente libre de s'amuser. Cette période, c'est la décennie qui suit la mort du roi de France et du roi d'Angleterre à deux mois d'intervalles en 1422, jusqu'à la levée du siège d'Orléans en 1429. La France est au plus mal, prise en pleine guerre civile entre Armagnacs et Bourguignons. Avec deux rois mais aucun des deux n'ayant encore été sacré. Les Anglais contrôlent la moitié du pays, et notamment Paris et la Champagne. Et pourtant, la Loire permet au "Roi de Bourges" de subsister quelques années en attendant un miracle. Miracle qui se prénomme Jeanne et qui vient le trouver un beau matin d'hiver 1429...

Commentaires 10

Julien Dutel
le 09/02/2018 à 15h41
Je ne pense pas, Nurthor, d'autant que Joan of Arc sera un RPG auto-contenu : pas de références à un livre externe pour jouer.
NURTHOR
le 09/02/2018 à 14h48
Est ce qu'il y aura une version CO ?
Thomas Robert
le 09/02/2018 à 13h52
@Antoine11809 Le coeur de ce financement reste le jeu de plateau, donc il n'y a rien de prévu pour augmenter la pagination en fonction du montant récolté. Par contre, effectivement, on a pas mal travaillé sur le fait de "raccourcir" les éléments communs du SRD histoire d'avoir la place de développer l'univers et les éléments spécifiques.
Julien Dutel
le 09/02/2018 à 13h43
@Noob : non, on n'a rien travaillé. On a regardé Chevaliers avec Heath Ledger et on a tout écrit à partir de là. Ca serait un comble pour un auteur de sourcer son boulot quand même... [/ironie]
Antoine11809
le 09/02/2018 à 07h53
Bonjour, le financement sur sur la plateforme Game On semble bien fonctionner. Aussi une question, le livre doit contenir 250 pages en intégrant l'OGL 5e / Héros & Dragons ce qui devrait prendre beaucoup de place, or certaines choses sont connus & redondantes pour les joueurs de systemes d20 : qu'est-ce qu'un jdr, explication des caractéristiques, des compétences, des mécanismes de base & de combats etc. Aussi, est-il prévu en fonction du succés de ce financement une augmentation de la pagination pour contenir plus de BG ? smiley
Thomas Robert
le 09/02/2018 à 04h47
@NoOb Quand on a la prétention de donner des leçons 1) on s'identifie au lieu de laisser un pseudo assigné automatiquement (c'est la moindre des politesses) et 2) on lit bien les phrases qu'on critique. Nous parlons des deux pouvoirs éthiques de l'époque, sans à aucun moment indiquer que ces deux pouvoirs sont opposés.
Et pour répondre à ton argumentaire, sache que (toujours sans opposer les deux) la notion de chevalerie est antérieure à la mainmise de l'Église sur l'Europe, c'est un mélange de traditions romaines et germaniques, qui ont ensuite été récupérées par l'Église.
NoOb
le 09/02/2018 à 01h00
Quand on à la pretention de faire un jeu de role historique ou basé sur de l'historique, le minimum serait de garder un minimum de cohérence logique. Quand je lis des foutaises comme ca "l'Église et la morale chrétienne d'un côté, la chevalerie et son code d'honneur de l'autre." je me demande si ce jdr n'est pas une vaste blague, avez travaillé votre sujet, vous savez ce qu'est l'église et la chevalerie ? En quoi l'église est elle opposée au code l'honneur de la chevlarie ? C'EST l'église qui dicte le code de l'honneur de chevalerie. Vous avez souvent entendu parlé de chevalier utilisant arcs ? Non car c'est l'église qui avait décidé que c'était une facon de couarde de se battre, encore pire pour l'arbalète. Juste un exemple... Et ce n'est que la 10ème ligne...
Sigfrid
le 08/02/2018 à 21h14
@Ragnar : le compendium est fait par Mythic pour le jeu de figurines. Donc à priori rien à voir avec ce qui se fera dans le jdr.
Ragnar
le 08/02/2018 à 20h29
Le compendium propose une partie background, est-ce une reprise du JdR (et inversement) ou de l'inédit ?
Thomas Robert
le 08/02/2018 à 15h06
Et n'oubliez pas le forum, si vous voulez poser des questions, suivre l'avancement ou en lire un peu plus sur nos choix d'adaptation : les fils de discussions sur Joan of Arc

Ajouter un commentaire

Fil d'infos CASUS

News des projets participatifs

22/2Pavillon noir 2 Des nouvelles de l'imprimeur !
20/2ecryme Pré-news de février
19/2ChroniquesOubliées Départ imminent
19/2Laelith Laelith en iso !
16/2WULIN Quelques extraits en attendant...

Boutique Boutique PDF Annuaire des associations

.

Paiement
Expédition

SAV

.

En direct du forum

Podcast COF? Chaine Youtube COF?

23/02/2018 08:58, Ulti a écrit : Il y a aussi ce fil qui recense quelques chaîne youtube sur Anathazerin.

CF/PP avec contre-partie en PDF uniquement

23/02/2018 08:54, Belgarath a écrit : En pdf tu n'as pas de marge boutique mais soit une marge de la plateforme de distribution soit.... Le prix de la plateforme propriétaire (Oui maintenir une plateforme coûte des sous aussi)D'ac

Recherche : scénario deadlands parus dans des revues

23/02/2018 08:47, Zemb a écrit : Dans le CB numéro 23 pour être précis.

[STARFINDER] Welcome aboard !

23/02/2018 08:43, Nonobub a écrit : Ca m'arrive aussi de me plaindre j'avoue mais j'ai de quoi m'occuper en ce moment donc je suis pas aux pièces...

23/02/2018 08:40, Xandrae a écrit : Ca doit être pour contenter ceux qui arretent pas de se plaindre. Dommage j'avais besoin de la deuxième partie je vais devoir patienter