Maquette avec fond blanc épuré ou effet parchemin ? 68

Forums > Repaire des trolls (et des liches)

avatar


Ce message a reçu 1 réponse de
  • Nicolas Pirez
avatar

Je tiens à rappeler que nous sommes sur un forum qui - même s'il a une forte activité - ne représente qu'une minuscule partie de la population totale des consommateurs potentiels des produits BBE, et donc une partie encore plus réduite de la population totale des rolistes.

Donc en gros, ce qui se passe sur ce forum ne peut que difficilement être extrapolé à "c'est bien/c'est pas bien".

LeoDanto

Effectivement je reconnais que la population n'est pas forcement représentative. Mais la création d'un tel sujet en particulier me semble un peu révélateur de tendance ... mais je peux me tromper

avatar

L'importance de ce facteur pour un livre de jeu de rôle m'apparaît quand même secondaire.

Je me souviens avoir joué avec des photocopies de photocopies de manuels de jeu sans que cela n'altère mon plaisir de jouer ou de lire. Les illustrations, la mise en page, la typographie sont également importantes à mon goût, en tout cas nettement plus que "l'aspect du papier" (blanc, parcheminé, tâches de sang...).

Toutes les fioritures sur les effets du papier donnent peut être l'aspect d'un produit plus élaboré qu'une simple maquette blanche qui est elle plus lisible et dont les pdf sont moins gourmands en encre pour l'impression.

Il y a aussi grandement une affaire de gouts dans cette affaire.

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Griffesapin
avatar

Si le design graphique vous plait pas : le projet Laelith prévois du papier en pierre donc un bon burin et un marteau et c'est bon ! L'avenir ?mort

avatar
Degeneresis, c'est effectivement un jdr magnifiquement illustré. Le genre de jdr que j'aurais pu acheter rien que pour le travail graphique. Malheureusement une fois en main, j'ai été beaucoup moins enthousiasmé par le produit. Je ne saurais dire pourquoi. Une maquette trop sombre? Des illustrations trop centrés sur les personnages et pas assez d'ambiance ou de paysage? Deux énormes pavés indigestes de plusieurs centaines de pages? Je serais bien incapable de mettre le doigt précisément sur le soucis, mais pour ma sensibilité ce jeu n'est absolument pas une réussite critique.

Pour le coup, je ne vais pas te parler de la maquette qui, moi, m'enchante autant que les illustrations, mais quant à parler de 2 bouquins "indigestes", là je ne comprends pas... C'est aéré, lisible et surtout rédigé en vue subjective - ça se dévore comme un roman bien écrit et bien traduit ! Même sans envisager le jeu, c'est un délice à lire...

avatar
Edzart

Idem... Moi qui bave quand j'ouvre un bouquin d'Esteren...

Ce message a reçu 1 réponse de
  • LeoDanto
avatar

Ce message a reçu 2 réponses de
  • Zeylion
  • et
  • Selfedrick
avatar
Julien Dutel

Pffffff, vous comprennez rien et vous êtes des techniciens du mauvais goût. troll

Un modèle d'ouvrages en JdR c'est GURPS et pis c'est tout ! gobelin

avatar
Nicolas Pirez

Comme quoi les goûts et les couleurs... :p

Edit: pourtant je me crois plutôt bon public en matière de graphisme. Mais faut croire que vraiment, je suis pas touché par la pâte graphique d'Esteren and co. (Mais alors vraiment pas touché du tout. Au point que je m'interroge réellement quand je vois les éloges dithyrambiques. J'ai résolu le problème en me disant que de toute façon, faut de tout pour faire un monde content )

avatar

En plus, les histoires de maquette, ça dépend aussi des lecteurs. Je privilégie plus le confort de lecture aux choix esthétiques et je n'ai rien à dire sur les ouvrages de BBE là dessus pour l'instant.

Pour moi, le pire, c'est L'AdC V6 et Delta Green de Sans Détour, c'est écrit trop petit et la marge ne sert souvent à rien sinon mettre des infos dans tous les sens.

Pour ce qui est d'Agate, je n'en saurai probablement rien car il est difficile de faire son avis sur quelques pages par ci par là, les illustrations de Dragons sont classes en tout cas mais comme ce n'est pas des jeux qui me donnent envie qu'ils publient, je n'en saurai jamais plus.

avatar
Julien Dutel

L'hopital qui se fou de la charité ça.

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Julien Dutel
avatar
Selfedrick

Non. Tout au plus une mise en abîme avec un peu d'ironie. plaisantin

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Fra
avatar
Julien Dutel

Faut avouer c'est bien amené content

avatar
NoObiwan

alors oui, moi aussi ...quand j'étais étudiant , que je jouais plusieurs fois par semaine, que (faute de moyen) on achetait des jdr en commun et zou photocop pour tout le monde: là oui l'aspect m'importait moins que maintenant car aujourd'hui si je case une partie mensuelle c'est une réussite donc les achats se font aussi beaucoup sur l'aspect car j'achete aussi un produit pour ce qu'il est intrinsèquement et plus seulement pour ce qu'il génère.

comme dit avec justesse un peu plus haut:

" Et je pense que c'est parfaitement compréhensible, à la fois de par l'évolution de notre loisirs, et de par le fait qu'une proportion non négligeable de bouquins sont désormais achetés pour trôner sur une étagère plutôt que sur une table de jeu." Thomas R.

je suis par contre tout à fait d'accord que la beauté d'un jdr est totalement subjective, personnelle et fluctuante.

avatar

De l'importance de la maquette et de la direction artistique : une démonstration

par Don Quigeek, jamais en manque de critiques ^^

"J'attendais Star Trek Adventures,

J'ai ouvert le guide d'initiation,

J'ai vomi,

Je ne l'attends plus."

Quand il faut choisir entre les trouzaines de JDR qui paraissent chaque mois, tous plus intéressants les uns que les autres (hem !), des éléments comme le confort de lecture et la clarté de la présentation (maquette), ou comme l'aspect graphique et les illustrations (direction artistique), deviennent des critères de sélection beaucoup moins négligeables qu'ils ne l'étaient il y a trente ans, quand l'offre n'était pas aussi développée et que son accessibilité pouvait faire défaut. Fini le temps où je recopiais les bouquins de la collection Les Terres de légende à la main !

L'un dans l'autre, j'ajouterais que c'est un effet secondaire de l'indéniable amélioration de la qualité des jeux proposés de nos jours. Surtout sous nos longitudes. ^^

avatar
SmirnovV5312

oui cela c'est ton avis et le fait que le ciel soit bleu ou rouge n'a rien à voir avec la beauté, avec ce qui te plait ou te touche: en été on aura un beau ciel rouge bien dégagé cela ne changerait rien.

faire quelque chose de bien , c'est bien mais faire quelque chose de bien qui en plus à l'air bien... c'est mieux.

les apports esthétiques ne sont pas faits pour être utiles.

"Il n'y a de vraiment beau que ce qui ne peut servir à rien ; tout ce qui est utile est laid, car c'est l'expression de quelque besoin, et ceux de l'homme sont ignobles et dégoûtants, comme sa pauvre et infirme nature."

Théophile Gautier.

avatar

Alors puisqu'on en est aux considérations personnelles, on est aussi tous différents là dessus. Personnellement par exemple, mes ordres de choix se font comme suit :

1- qui est l'éditeur. Si je ne suis pas en accord avec l'éditeur, ou sa manière de se comporter, ou sa manière de traiter ses employés, je n'achète pas, point. (pas la peine, je ne donnerai pas de nom :p )

2 - quel est mon intéressement au contenu : je me pose d'abord la question de savoir si le contenu m'intéresse. Parce que même si je ne joue plus deux fois par semaine, je demande à un JDR qu'il m'apporte un truc, pas qu'il trône sur mon étagère.

3 - quel est mon attachement personnel au jeu. Parce que parfois j'ai un attachement à une licence (Dragon Age), ou alors même l'envie de découvrir un truc qui m'était passé sous le nez (Rêve de Dragon).

4 - Est-ce que l'idée me parle ? Pour un CF notamment (ou une PP), est-ce que la proposition me rend curieux.

5 - l'esthétique. C'est en tout dernier. Et il faut vraiment qu'elle soit sublimissime pour que j'achète un truc qui ne réunit aucun des critères ci dessus... et encore : si je veux un truc sublismissime, j'achète en général un artbook (moins cher la plupart du temps et plus fourni en illustrations grâce à l'effet "utilisation d'illustrations propriétaires + très fort tirage").

Il y a autant d'attentes que de rôlistes.

avatar

Alors puisqu'on en est aux considérations personnelles, on est aussi tous différents là dessus. Personnellement par exemple, mes ordres de choix se font comme suit :

1- qui est l'éditeur. Si je ne suis pas en accord avec l'éditeur, ou sa manière de se comporter, ou sa manière de traiter ses employés, je n'achète pas, point. (pas la peine, je ne donnerai pas de nom :p )

Julien Dutel

C'est un argument auquel je pourrais être vraiment sensible, mais à part pour BBE et n'étant pas du milieu il est difficile de juger. Je dis à part pour BBE car il y a beaucoup de signes qui montrent de la considération envers les collaborateurs. Voir les photos des nouveaux locaux par exemple, les primes aux auteurs dans les foulancements et même les interventions des auteurs et des employés sur le forum, ça respire la déconnade et la bonne ambiance. Et oui je pense que c'est une des raisons (loin d'être la seule) qui explique ma fidélité à BBE malgré certains problemes de retard dans les PP.

Par rapport à cet aspect un peu militant cela me fait penser à une anecdote. Mon fils s'interrogeait récemment pourquoi sur des impressions de pdf il y avait mon nom et et mon email à la fin de chaque page. Je lui explique alors le concept de signature electronique et la prévention contre la fraude.

Je lui avoue que sur certains contenus et media il m'arrive un peu de tricher (oui je confesse c'est mal ! même de mannière "raisonné", je n'ai pas d'excuse) mais jamais pour le jeu de rôle car il m'importe de soutenir cette industrie. Je lui explique que si on ne rémunère pas (correctement) les auteurs et toutes les personnes qui travaillent dans ce secteur, d'abord c'est du vol (bon argument amoindrit par mon manque d'exemplarité occasionel ... ) et surtout à terme le JdR pourrait disparaitre, du moins dans sa forme commerciale.

Deux jours plus tard, n'ayant pas mesuré l'impact de mes dires sur le moment, je sens mon fils pensif, quelque chose le tracassait visiblement. Je lui demande ce qu'il se passe et il me il répond : "Papa, je ne veux pas que le Jeu de Role disparaisse ..."

Ce message a reçu 1 réponse de
  • MRick
avatar
Fra

Je ne crois pas que le JdR disparaîsse complètement même si toutes les maisons d'éditions s'écroulent.

Il n'y a qu'a voir ce qu'il s'est passé entre 2000 et 2010 : pas mal de boites ont mis la clé sous la porte. De très bon JdR sont sortis en amateurs sur le net (Comme par exemple un certain... Pavillon Noir).

Et puis des nouveaux éditeurs sont apparus et ont publié les meilleurs JdRA (Pavillon Noir 1 était la première publication de BBE).

Au pire du pire, il n'y aura que des JdRA en PDF sur le net. Mais c'est sûr que ça serait dommage quand on voit les beaux livres qu'on peut avoir actuellement avec des vrais éditeurs.

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Fra
avatar
MRick

Tout a fait d'accord avec toi, mais présenté à un enfant j'ai un peu forcé le trait pour faire passer le message content