Cookies

Utilisation des cookies

Pour le bon fonctionnement du site, nous utilisons des cookies techniques qui permettent de gérer votre connexion.
Nous utilisons des cookies Google Analytics pour le suivi anonyme de la navigation. Vous pouvez désactiver ces derniers à tout moment ici.

Confirmation

Par défaut, nous conservons votre acceptation durant 13 mois.
Gérez vos cookies ici.



Personnaliser

Questions techniques : Invincible 389

Forums > Jeux de rôle > JdR Black Book > Chroniques Oubliées

avatar

Bien joué ! oui

avatar
Ethariel

Merci pour ces données ! Il faudrait trouver un moyen pour que ce post soit facile à retrouver, non ?

avatar

Je les ai mises ici parce que cela me parait l'endroit le plus simple, je ne crois pas qu'il y ait un document qui reprend un peu tout le contenu de ce sujet de forum en résumant juste, sinon je veux bien le copier ailleurs si cela existe.

Je n'ai pas lu la totalité de H&D/5e est-ce qu'il y a un système équivalent pour les combats de masse ? Histoire de convertir.

avatar

Hello,

On est actuellement dans le chapitre des ancres (chapitre 3 il me semble) et les armes/ancres sont plutôt cools mais pas forcément adaptées aux profils de mon groupe. J'ai par exemple un rôdeur qui a hérité de Drornbane, une épée à deux mains.

Ma question est la suivante : est ce que les effets passifs genre RD sont appliqués dès que le personnage porte l'arme sur lui (même rangée) ou est ce qu'il faut qu'il l'ai en main ?

J'avais une seule arme de ce genre jusque là qui permet d'ignorer les effets de peur, et pour profiter de l'effet il fallait l'avoir en main. Ca me semble un peu plus injuste avec les ancres.

avatar

Bonjour

Je vais bientôt masteriser le second scénario. Je me pose quelques questions:

- un forgesort peut il envoyer son golem trouver l'entrée de la tour du mage sous l'eau ? Si oui a t il des tests à effetcuer ?

- lors du combat contre l'élémentaire:

-les PJ sont ils dans l'eau ou bien peuvent ils être sur un sol en dur ?

- immunisé contre l'acide, que fait un feu grégeois contre l'élémentaire ?

- Qu'advient il d'un PJ inconscient dont le corps coule ?

- dans l'exploration de la tour : clovik se fait il surprendre par les protections des portes de couleur ? Si oui les deux fois ou bien y pense t il que si les PJ lui demande ?

Merci de vos réponses

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Ethariel
avatar
Bayard

Alors je dirais :

- Oui le golem peut descendre, mais à mon avis il ne peut pas nager et devra donc remonter ailleurs ou tenter une escalade du rocher (qui doit être coton, surtout dans le courant)

- Les PJs sont à priori dans le puit, et donc dans l'eau sauf s'ils ont le moyen de voler. L'élémentaire ne les suivra pas dehors sur la terre ferme

- Immunité à l'acide, pas à l'eau. A priori le feu grégois lui fera des dommages normaux (le jet de DEX pour 1/2 DM correspondat par exemple au fait que l'élémentaire plonge pour éviter une partie des feux). Les feux explosent sur 3m, attention aux alliés

- Il va rapidement se noyer et mourir définitivement si personne ne le récupère. Tu peux partir sur 1D6 tours par exemple ou 1 round tous les 2 points de CON

- Clovik connaut les portes de couleur et les mots de passe comme indiqué p. 57. Il préviendra vraisemblablement les PJs. Tu oeux aussi décider qu'il n'y pense pas tellement c'est évident pour lui. Dans ce cas après le premier déclenchement par un PJ il précisera les mots de passe de chaque couleur.

avatar

Alors petit résumé de la partie de ce soir pour partager les infos (que je pense) manquantes.

Les PJs ayant décidé de faire une sortie pour mener l'asssaut et sur plusieurs fronts, j'ai joué avec les règles de combats de masse (en modifiant juste l'échelle de temps pour ds rounds de 15 minutes et pas de 6 heures).

Côté alliés du dragon les forces sont bien détaillées, j'ai juste calculé les pu

1000 écorchés (NC1) : 100 PU
100 trolls (NC3) : 30 PU
16 géants (NC5) : 15 PU
100 archers (NC1) : 10 PU
100 cavaliers lourds (NC2) : 20 PU
1000 fantassins lourds (NC 1) : 100 PU
1500 soldats escalves (NC2) : 225 PU
50 chevaliers noirs (NC4) : 20 PU
50 trolls écorchés (NC 4) : 20 PU

Pour les archers/cavaliers/fantassins c'est une estimation puisqu'il ne sont pas décrits, peut-être un peu léger pour les fantassins.

Côté des alliés de Paleseaux seuls les chevaliers de Bastion et les arbres sont cités avec une quantité. Pour les chevaliers j'ai repris le NC des chevaliers noirs puisque ces derniers sont issus en partie des anciens chevaliers de Bastion. Pour les arbres comme il est spécifié qu'ils sont moins résistants (PV et DEF) que des Sylvaniens, j'ai diminué le NC de 2 par rapport à ces derniers.
J'ai fixé les autres défenseurs au jugé, c'est donc une interprétation toute personnelle.

400 soldats (milice et garde) (NC1) : 40 PU
300 réfugiés (NC 1/2) : 15 PU
150 chevaliers de Bastion (NC 4) : 60 PU
300 arbres (NC 5) : 300 PU

Clairement c'est très déséquilibré (ce qui est bien la situation décrite). Pour les PA j'ai calculé en fonction des placements des troupes par les PJs et des regroupements en fin de nuit avec les victoires/défaites par zone.

Les joueurs ont lancé les arbres sur les mercenaires, le kraken sur le navire amiral et ont, avec Berold et ses hommes, attaqués le poste de commandement.

Les mercenaires ont été balayés (et ont fui le champs de bataille avec d'être décimés totalement).
Le poste de commandement a été défait, Dominia et Oblivien s'en sont sortis, mais Oblivien bien blessé donc point de victoire accordé en plus.
Le Kraken a bien coulé le navire amiral mais personne n'attaquant Abïnsir, Caspien n'a pas osé ne pas débarquer les soldats escalves (trop de monde à bord de ses navires pour tenter de tenir tête à Abïnsir). Il a tenu parole envers les PJ en quittant le champs de bataille une fois le débarquement fait.

Personne sur les murs de la vieille ville (enfin pas assez) et juste les réfugiés et quelques soldats pour tenir la Jarne.

Les géants sont morts (mais pas par les PJ, pas de point de victoire) non sans massacrer la quasi totalité des réfugiés.
Les écorchés ont pris la partie Sud de la ville, massacre chez les résistants et les civils. Les PJs de retour de l'attaque du poste de commandement ont réussi à les freiner un peu, à tenir le pont central et au moment où les écorchés menés par les trolls allaient passer le Kraken a fait son retour (avec Léon).

Les soldats-esclaves ont réduit à néant les troupes qui défendaient le port et le centre-ville. Une fois toutes les troupes du dragon défaites ou en fuite (mercenaires, géant, chevaliers noirs, écorchés) Abïnir a considéré que son contrat le liant au dragon avait été rempli, qu'il n'avait pas à finir le travail tout seul et a négocié une sortie de la ville lui garantissant de ne pas affronter les arbres morts au prix de lourdes pertes pour ses troupes (et parce que le calcul des points de victoire donnait une victoire et que vu l'état des défenses restantes il fallait que je jongle un peu).

C'est donc une victoire, onéreuse en vie et en espoir. Victoire simple d'après les points, à la pyrrhus d'après l'état de la ville, j'ai adapté entre les deux pour la suite.

Le cliffhanger de fin de séance fut bien sûr l'assassinat des 4 PJs.

En espérant que ces calculs puissent servir à d'autres.

Ethariel

Merci pour ces détails très précis !
Je fais justement jouer ce scénar demain et j'angoissais un peu de trop devoir improviser joyeux
Bravo !

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Ethariel
avatar
Romje

Avec plaisir et si tu peux/souhaites partage tes retours ici content

Mes PJs sont à HauteRoche/HautePierre.

Pour les émissaires ils ont comprs rapidement qu'ils devaient tuer les 5 (en s'appuyant sur la prophétie sans forcément faire le lien avec l'immortalité de chaque) et entre le tapis et la manipulation du temps ils ont fait une série d'actions commandos super bien calées. Ils entrent dans le sancturaire.

avatar

bonjour à tous.
J'ai complètement foiré la partie concernant la réunion juste avant l'assasinat d'Urbius, et je me sens un peu dépassé, je ne vois pas vraiment comment rattraper le coup...
En gros, mes PJ ont refusés de raconter quoi que ce soit au conseil à cause de la présence de l'amiral et de servantès, qui, pour une raison que j'ignore, ils détestent... (alors que dans les faits, il ne leur a rien fait si ce n'est être un peu relou avec son accent espagnol).
S'en est suivi des heures de discussions alambiquées à coup de métaphores foireuses et de "je dis rien mais j'essaie de cuisiner les pnj" qui du coup n'ont fatalement aucune confiance en eux, malgré les interventions répétées d'Urbius "mais si j'vous jure c'est eux".
Bref, au bout d'un moment, j'en ai pris marre, j'ai fait intervenir Mirella et l'épisode de la conque.
Donc ils récupèrent la conque, mais ce que je n'avais pas pensé à ce moment là, c'est qu'ils restait encore presque tous les PNJ dans la salle à manger, seul Berold et son écuyer ont quittés la table en s'énervant.
Urbius également s'est absenté et a conseillé aux différents protagonistes d'aller dans leurs appartements.
Mes PJ à ce moment là "mais c'est débile, comment il veut qu'on discute de la stratégie chacun dans notre chambre" ...
Je la fait courte : conque, gong, Urbius découvert Mort !
MAIIIIS ce que j'ai foiré, c'est qu'à ce moment là, étaient encore avec les PJ Axis, Nelmion, L'amiral, Servantès, Mirella.
Et ensuite, ce que j'ai foiré c'est qu'ils n'ont eu aucune des informations qu'ils étaient sensé avoir pour résoudre le meurtre et avancer la suite des évènements :
Ils n'ont jamais mis les pieds dans le bureau d'Urbius (mais ils savent pour le tapis volant)
Ils n'ont jamais vu Axis leur raconter la présence de Sylène
Ils n'ont pas vu Urbius (le seul en qui ils ont une confiance relative) leur conseiller d'aider l'Amiral
Ils n'ont noué de liens avec personne, aucun PNJ ne peut décemment leur faire confiance... Je pense même que certains sont carrément passés inaperçus, voire inexistants pour eux.
J'ai arrêté la partie juste après le message d'Urbius.
Et du coup, j'angoisse de la suite ! Je ne vois vraiment pas comment rattraper le coup et leur donner les infos manquantes alors qu'aucun PNJ ne leur fait confiance triste
c'est la première fois dans ma jeune carrière de MJ que mes joueurs vont à ce point dans le sens opposé à l'intrigue.
Ce serait une campagne perso que j'aurais eu aucun mal à rebondir et à aller dans un autre sens, mais là j'aimerais bien qu'ils voient la fin quand même triste
J'aurais bien envie de les faire assumer et sortir de la tour sans "rien", mais j'ai peur de rendre la suite hyper compliquée pour eux, l'armée de paleseaux n'aura probablement plus de tête, ils n'auront que des ennemis, ils ne trouveront probablement jamais Sylène ni Noeth...
Bref, je suis désemparé joyeux

Ce message a reçu 2 réponses de
  • Ethariel
  • et
  • Damsse
avatar

Yo, tranquilise toi ! C'est un jeu, on n'attend pas de toi que tu sois performant ! Et rappelle toi que ton interprétation du scénario prime sur ce qui est écrit.

De mon coté j'ai mis en stase la préparation de la campagne et je n'ai plus en tête les détails de ce scénario, le plus compliqué, Tu as bien fait de faire une pause dans le jeu afin de reprendre tout dans l'ordre.

Fais toi un récap des indices nécessaires et adapte de qui manque. Au pire du pire ajoute un double de ce qui ne serait plus cohérent en profitant de ce que tes PJ ont déjà ignoré. Un problème avec la présence d'un PNJ dans la salle (je ne me rappelle plus si l'assassin est dans ceux là) : un autre PNJ de ta création, perso qu'ils ont mis de coté avec le reste, prend sa place, "si, si il y avait un représentant de la guilde des potiers, tu as du rater ça dans tes notes". Ajoute un second assassin, un autre rival, une nouvelle motivation pour Servantes (Le Grand Architecte a dit lui même que c'est un Joker à utiliser selon l'orientation de la campagne)... bref profite de cette pause pour placer de nouveaux éléments en remplacement de ce qui ne serait plus cohérent.

avatar
Romje

Salut,

c'est fréquent les joueurs qui font des trucs difficiles à intégrer en suite content Quand je lis ton résumé je trouve que tu as plutôt bien assuré puisque PJ et PNJ ne se font pas confiance du tout, ce qui est la réaction logique au comportement des PJs.

Pour la suite pas vraiment de soucis avec Sylène/Noeth puisque le message pour les amener sur les lieux de la tentative d'assassinat arrivera quoi qu'il se passe et qu'ils rencontreront Sylène/Noeth à ce moment là. Cette rencontre n'est pas impactée par le résultat de l'enquête dans la tour (l'histoire d'Axis n'est pa vitale).

Le tapis volant et la conque sont des éléments qui peuvent s'avérer importants et ils les ont (ou en ont connaissance) donc c'est ok.

Ils peuvent écarter des PNJs de la liste des coupables puisqu'ils étaient avec eux, nickel cela les rendra encore plus suspicieux envers les PNJs restants, qui eux mêmes (comme Berhold) sont convaincus de la culpabilité de l'amiral et vont penser que les PJs sont de méche. L'assassin réel va même pouvoir en jouer et monter un clan contre l'autre.

Si les PJs ne sauvent personne ou presque cela fait partie des suites envisagées (les points de victoire de la bataille à venir) et cela renforcera le côté héroïque et/ou sombre de la campagne. De mon côté seul Berhold, Servantés, l'amiral et le maire s'en sont sortis. Du coup les PJs (et les joueurs) ont dû trouver des solutions pour se faire reconnaitre de la population, pousser en avant de nouveaux chefs pour la milice et la garde (en s'appuyant sur Anton justement), etc. C'est difficile mais pas impossible.

Je pense que tu as bien géré et que tes erreurs dans "qui est où" ne sont pas du tout irrécupérables.

avatar
Romje

Alors se passage remonte déjà à plusieurs mois ^^'.

Du coup si j'ai bien compris là où tu as « dévié » du scénario officiel c'est que dès qu'Urbius propose à tout le monde d'aller dans sa chambre pour réfléchir, se reposer un peu et de discuter entre-eux Mirella débarque pour dire qu’il y a un problème avec l’eau et que le nom d’un des PJ est écrit. Ils chopent ensuite la conque accompagnée de Axis, Nelmion, l’amiral et Servantès , le gong retenti tout le monde arrive dans le bureau et entende le message.

Alors c’est vrai que ces PNJ ne devait pas être là et du coup ça fait un alibi pour tous ces gens et ça devrait faire pas mal de changement pour les groupes prévu initialement. Donc le premier passage où tout le monde croit que c’est l’amiral qui a fait le coup sa tombe à l’eau (pas grave mes joueurs ont réussi à l’épargner et ça les aidera pour la suite)

Pour tes autres problèmes :

  • Ils n'ont jamais mis les pieds dans le bureau d'Urbius (mais ils savent pour le tapis volant)
    • Les gros indices étaient quand même le bouquet de fleur. Tu peux te servir d’un PNJ qui soit venu et qui remarque que le bouquet est fané. « Tient c’est bizarre, ce si bouquet de fleur n’était pas fané quand je suis venu tout à l’heure »
  • Ils n'ont jamais vu Axis leur raconter la présence de Sylène
    • Ce n’est pas un élément des plus important mes PJ n’ont pas eu l’info non plus.
  • Ils n'ont pas vu Urbius (le seul en qui ils ont une confiance relative) leur conseiller d'aider l'Amiral
    • Vu que l’amiral et Axis étaient avec eux lors de l’assassinat ils seront innocentés et Axis pourrait toujours glisser l’info même si je pense que ça devrait plus poser de soucis.
  • Ils n'ont noué de liens avec personne, aucun PNJ ne peut décemment leur faire confiance... Je pense même que certains sont carrément passés inaperçus, voire inexistants pour eux.
    • Du coup les PNJ qui étaient avec eux en cuisine devrait leurs faire confiance.

En résumer, ce n’est pas trop grave et il y a moyen de retomber sur tes pieds. Maintenant s’ils ne se sont pas fait aimer des autre PNJ et qu’ils n’ont pas voulu apprendre à les connaitre tant pis pour eux, ce sont leurs choix et ils assumeront leurs conséquences.

avatar

Merci à tous pour vos retours et encouragements !
Ptetre que j'ai effectivement un peu surréagit et paniqué pour pas grand chose joyeux
Je vais jouer l'enquête comme prévu et à eux de se démerder pour trouver les indices manquants et ne pas faire exploser la baraque... et s'ils le font, tant pis pour eux content
Paleseaux risquera d'être détruite, mais les PJ n'auront qu'à assumer leurs actes...
Bref, dénouement de l'enquête dimanche prochain content
Merci encore !

avatar

Je ne vois pas grand chose à ajouter au vu des excellentes réponses qui me précède si ce n'est de ne pas oublier que si les PNJ n'ont aucune confiance en tes PJ (ce qui fait sens au vu de ce qui s'est joué) ils partagerons peut être leur découverte au PJ s'ils les pensent innocents mais ils auront bien du mal à laisser le lead de l'enquête aux PJ, ça peut te laisser un peu plus de place pour être dirigiste au besoin notamment avec des PNJ comme Berhold et donc orienter des choses selon tes besoins.

avatar

Bonjour, je suis en train de préparer la recherche des composants de la chronosphère pour le scenario 2. J'aurai quelques questiosn à vous soumettre:

- si les PJ se séparent pendant la recherche des ingrédients afin d'optimiser le temps comment gérer le fait que le PJ qui reste faire des recherches ne soit pas frustré: sentiment de passer à côté d'une partie de l'aventure. Le jeu en ligne (confinement oblige) allonge les temps mort et accélère la perte d'immersion.

- j'ai un gnome forgesort peut-il utiliser le bâton boutefeu ?

- un chevalier qui est éduqué peut il faire des recherche dans la bibliothèque ?

- si j'ai deux lanceurs de sort, peuvent ils chacun chercher dans leur coin ?

- J'ai dans mon groupe un chevalier avec un pégase et un personnage pouvant voler. Quelle conséquence cela a t il s'ils veulent retourner en volant au marais ? Je parle surtout en risque pour eux et en temps de vol.

Merci

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Romje
avatar
Bayard

Hello
1- la séparation : vaste sujet. perso j'ai tendance à dire HRP avant la partie "vous séparez pas car pendant qu'un seul personnage sera dans l'action, les autres s'emmerderont". Après si en jeu c'est pertinent et qu'ils le font quand même, j'essaie de passer en premier par ceux qui ne me prennent pas beaucoup de temps (faire des recherches à la biblio), et ensuite ben les autres sont spectateurs le temps de l'action.
Spécifiquement dans ce scénar, la rencontre avec un groupe d'écorché au premier PJ seul devrait assez rapidement les inciter à ne pas se séparer plaisantin
2- Je te conseille de modifier boutefeu pour qu'il colle spécifiquement à ton PJ : Selmak est sensé les connaitre et donc avoir créé des objets sur mesure, ou en tous cas utiles, pour eux.
3- Tout personnage dont tu considères qu'il sait lire doit pouvoir faire des recherches à la bibliothèque. S'il est nul en INT, il peut aussi "aider" en réussissant un test difficulté 10 pour donner un bonus de +2 à un autre chercheur.
4- Même réponse, ils peuvent chercher chacun dans leur coin, ou s'aider.

5- pour le chevalier ça diviserait le temps de trajet par deux, mais pour le sort de vol, il a une durée assez limitée de mémoire. Si tu joue avec la mana le PJ ne pourra pas voler tout le trajet.
Mais quand bien même ca irait vite pour certains, les autres ne pourront que marcher et donc les 1er attendront longtemps...
Même conseil que pour le 1er point, une attaque surprise alors qu'ils ne sont pas ensemble devrait les dissuader de se séparer tout le temps.
De plus, de mémoire dans ce scénario, ils ne peuvent pas retourner dans le marais sans le médaillon d'Oraxos, la barrière de lytochronox est toujours en place content

avatar

Bonjour à tous,

petite question concernant le verrouillage de la tour d'Urbius dans le scénario 5 après la mort de ce dernier.
il est dit que le sort dure 6 heures.
Mais est ce que la tour se déverouille avant si jamais le meurtrier est découvert et tué plus rapidement ?

J'aurais tendance à dire que non (Urbius a bluffé), mais j'ai peur que mes PJ (qui sont malins et ont déjà presque trouvé l'explication sans aucun indice...) ne résolvent l'enquête assez rapidement, et que ca les induise en erreur si la porte ne s'ouvre pas dans la foulée => ils vont continuer à chercher même après avoir abattu le meurtrier.

Vous en pensez quoi ? J'ouvre la tour après la résolution ? ou j'attends 6 heures quoi qu'il arrive ?

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Calimera
avatar
Romje

Il me semble que c'est 6h quoi qu'il arrive.
Tu pourras toujours gagner du temps avec ce que le meurtrier pourra mettre en place pour éviter qu'ils lui mettent la main dessus. En tout cas moi j'attendrais les 6h, ça joue bien avec l'ambiance est au final c'est ce que dit le dernier message d'Urbius.

avatar

Effectivement la tour ne s'ouvre qu'après les 6h (tu peux toujours changer si vraiment cela ne te convient pas) et l'ambiance va se tendre au fur et à mesure. S'ils ont trouvé et pensent que ce n'est pas le bon cela va mettre du fun content

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Romje
avatar
Ethariel

Ok, les connaissant, ils vont enquêter, trouver la solution rapidement, mais si ca s'ouvre pas de suite, ils vont buter tout le monde plaisantin

Je vais garder 6h quoiqu'il arrive. s'ils butent tout le monde, ca leur servira de leçon plaisantin