Cookies

Utilisation des cookies

Pour le bon fonctionnement du site, nous utilisons des cookies techniques qui permettent de gérer votre connexion.
Nous utilisons des cookies Google Analytics pour le suivi anonyme de la navigation. Vous pouvez désactiver ces derniers dans votre navigateur.

Confirmation

Par défaut, nous conservons votre acceptation durant toute la durée de la session de votre navigation sur notre site.
Si vous êtes identifiés, nous conservons votre acceptation jusqu'à la prochaine modification de notre politique de cookies indiquée ci-dessus.


Questions techniques : Invincible 386

Forums > Jeux de rôle > JdR Black Book > Chroniques Oubliées

avatar
Selfedrick

Ils risquent de toutes façons de se placer près de l'orbe assez rapidement pour la protéger des spectres de foudre donc pourquoi pas considérer que tout le monde est affecté. Surtout que ce combat sert surtout à les abimer pour le chapitre suivant, histoire qu'ils tombent au combat contre le dragon. Si ça va vraiment trop mal tu peux écourter le combat et déclencher la fin du chapitre en avance.

avatar

Bonjour,

MJ débutant je pense lancer mes PJ dans la campagne invincible: un gnome forgesort, une elfe druide, une demie-elfe invocatrice et un humain chevalier. Ma question concerne le premier scénario et plus précisement la partie dans noirbois (p39). J'ai du mal à voir comment rendre interessant le déplacement dans Noirbois. A la lecture j'ai l'impression que les joueurs vont enchainer les lancer de dés jusqu' à obtenir les 3 tests. Je vois la scène à des kilomètres. Le PJ sage attendant pendant que les autres ragent sur leur jet de dés (statistiquement il leur faudra 12 lancés par jour). Auriez vous des astuces de mise en scène pour donner du relief à cette mécanique de jeu et avez des conseils pour reperer si la situation dérape et d'éviter que les PJ ne meurent avant le combat du troisième jour ?

Merci

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Ethariel
avatar
Bayard

Tu peux utiliser les combats de chaque jour pour couper les lancer de dés. J'avais aussi pas mal utiliser les résultats pour décrire leur moral, l'angoisse, etc. Du coup les joueurs sentaient qu'ils risquaient plus que "juste un jet raté à refaire".

Le premier combat te permet de prendre la mesure, le second également, pour voir si tu as besoin d'augmenter/diminuer l'opposition pour éviter l'hécatombe avant la fin.

avatar

Perso j'ai simplifié. Je supprime systématiquement les séries de jets de dé à faire à la chaîne. J'ai fait jouer une scène à chaque perso, un traumatisme potentiel, pour chaque échec. Ils lancent le dé uniquement pour voir comment ils avancent, pas pour avancer. J'ai utilisé une table de changement (physique ou moral) pour déterminer une évolution de leur personnage suite à cette traversée de l'angoisse. Le PJ Dragonborn a donc désormais des écailles blanchâtres au lieu de bleues, il a faim très souvent, et est incapable de révéler le moindre secret (il a raté son jet pour les 3 jours consécutifs). Un autre a maintenant un TOC et claque sa langue souvent.

Pour les scènes en question, je suis allé piocher dans leurs background. Un mec a revu son père qui le battait sortir de derrière un arbre, un autre a vu son fils, les yeux noirs, lui demandant pourquoi il l'avait abandonné (suite à la téléportation de début de campagne), et ainsi de suite (pas besoin d'avoir des trucs "dark" dans le bg pour tirer quelque chose). Ca m'a aussi permis de renforcer l'envie de rentrer chez eux content

En espérant avoir aidé un peu

avatar

Merci pour votre aide

avatar

Bonjour à tous. Mes joueurs viennent de finir le grand oral dans le scénario 3. Praegar a été battu et achevé par un PJ humain barbare, il est donc guerok de hauvre. Urimak a connu le même sort par un PJ elfe Sylvain druide, qui est donc devenu khal de Lyca ! Cela c'est fini par la conclusion 1 révolution.

Je ne sais pas trop comment gérer Leandra qui c'est battu avec les PJ contre les harpes. Elle va vouloir retourner à Lyca pour tuer Ragnar. Veraëlle aura prit le pouvoir ça règle déjà le problème du PJ khal. Mais après je ne voudrais pas que leandra suive mes PJ déjà assez fort et trop nombreux (druide, barbare, rôdeur, forgesort, prêtre, loup, panthère, golem et faisan) !

Du coup je cherche une raison pour écarter Leandra ?

PS: petite anecdote. Ma femme s'appelle Rébecca, mon fils Noah (pas loin) et un de mes joueur Hubert !

C'est ma première campagne je débute juste le jdr et on s'éclate avec les copains alors merci bcp Kegron pour cette fabuleuse aventure en jeu et entre amis !

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Ethariel
avatar
Biyo

Léandra pourrait aller retrouver l'ancienne Reine au village des hommes-lézards et fonder un village où les femmes ne sont plus à la merci des hommes. Dans le futur cela pourrait être un village d'amazone (en bordure de forêt en plus).

Cela demande un peu d'adaptation pour certains chapitres ultérieurs, mais tes joueurs auront marqué le monde de Coblis de manière permanente.

avatar

Merci Ethariel pour ta réponse. C'est une très bonne idée je vais essayer de la mettre en place. D'autant plus que dans mon groupe j'ai une joueuse assez féministe.

avatar

Bonjour,

Mes joueurs vont arriver à la scène finale du scénario 2.

J'ai bizarrement peur (les connaissant) qu'ils ne voient pas les "spectres de foudre" comme une menace mais plutot comme une façon d'alimenter la chronosphère en énergie et, ainsi, qu'ils les laissent aller jusqu'à la chronosphère et même qu'ils les laissent taper dessus sans jamais voir cela comme un danger à stopper surtout au regard de la horde de zombis fonçant sur la tour qu'ils prendraient alors comme le véritable combat à venir de la scène finale.

Cela vous est-il deja arrivé ?

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Calimera
avatar

Je pense les changer en des "golem de pierre" ayant les mêmes caractéristiques afin qu'ils les assimilent bien comme des séïdes de lithochronos à détruire, qu'en pensez-vous ?

avatar
Selfedrick

ça ne m'est pas arrivé, tu peux peut être pousser la description des attaques des spectres de foudre voir même de leur approche de la chornosphère comme quelque chose qui fragilise la chronosphère (elle vibre énormément, elle semble se distorde, des bruits de craquements, etc). Et tu as toujours Clovik qui peut prévenir ou un jet d'intelligence réussi de la part des PJs pour comprendre la situation.

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Selfedrick
avatar
Calimera

J'ai deja imaginé ça mais j'ai quand meme peur...

Merci pour ton expérience !

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Ethariel
avatar
Selfedrick

Lors de la scène un des specres a attaaqué un PJ pour atteindre la sphère et quand un autre a touché la sphère j'ai décris des effes négatifs (spère qui semble arrêter d'avancer les aiguilles, lueur qui décroit, etc.). Les PJs ont de suite compris le danger.

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Selfedrick
avatar

Mes PJ ont de suite compris qu'il fallait les tuer mais l'un d'entre eux à quand même réussi à toucher la chronosphere et j'ai décrit que la créature l'attaquait et était entrain de sérieusement l'endommager.

Je ne pense pas qu'il faille simplifier la chose en les transformant en golem de pierre (ils arrivent comment d'ailleurs ? ) si tes PJ ne comprennent pas tout de suite qu'ils sont des ennemis ils comprendront rapidement si tu décris comment la chronosphere est endommagée sous les assauts de ces spectre

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Selfedrick
avatar

Dsl, doublon

avatar
Ethariel

Ok merci !

avatar
Damsse

coool !

avatar

J'ai peut etre pas a m'inquieter ?

avatar

Bonjour à tous,

j'ai peut-être raté l'info sur le fourm mais j'ai quelques questions pour le siège de Paleseaux (chapitre 5).

Quels sont les forces alliées . Les chevaliers sont précisés, mais pour la garde, la milice et les réfugiés ? Devant les questions de mes joueurs j'ai improvisé, j'espère ne pas avoir trop cafouillé.

Pour les résultats de certains conflits c'est dommage que des valeurs moyennes ne soient pas données. Par exemple quid 'un affrontement arbres/mercenaires, combien de survivants dans l'un des deux camps ?

Ou en cas (ce n'est pas l'idée de mes joueurs mais pour être générique) d'un combat arbre soldats-esclaves ou arbres écorchés.

Si Berold lance l'assaut sur le poste de commandement, quels sont les dégâts prévisibles chez les alliés du Dragon ou les chevaliers ont-ils la moindre chance de remporter la victoire (sur ce point précis, pas sur tout le siège je précise)

Je vais tenter de me faire quelques tables résultat d'ici mercredi (prochaine séance) en me concentrant sur les combats les plus probables suite à la partie d'hier soir.

Si certains ont fait ou ont des retours je suis preneur.

Merci

avatar

Alors petit résumé de la partie de ce soir pour partager les infos (que je pense) manquantes.

Les PJs ayant décidé de faire une sortie pour mener l'asssaut et sur plusieurs fronts, j'ai joué avec les règles de combats de masse (en modifiant juste l'échelle de temps pour ds rounds de 15 minutes et pas de 6 heures).

Côté alliés du dragon les forces sont bien détaillées, j'ai juste calculé les pu

1000 écorchés (NC1) : 100 PU
100 trolls (NC3) : 30 PU
16 géants (NC5) : 15 PU
100 archers (NC1) : 10 PU
100 cavaliers lourds (NC2) : 20 PU
1000 fantassins lourds (NC 1) : 100 PU
1500 soldats escalves (NC2) : 225 PU
50 chevaliers noirs (NC4) : 20 PU
50 trolls écorchés (NC 4) : 20 PU

Pour les archers/cavaliers/fantassins c'est une estimation puisqu'il ne sont pas décrits, peut-être un peu léger pour les fantassins.

Côté des alliés de Paleseaux seuls les chevaliers de Bastion et les arbres sont cités avec une quantité. Pour les chevaliers j'ai repris le NC des chevaliers noirs puisque ces derniers sont issus en partie des anciens chevaliers de Bastion. Pour les arbres comme il est spécifié qu'ils sont moins résistants (PV et DEF) que des Sylvaniens, j'ai diminué le NC de 2 par rapport à ces derniers.
J'ai fixé les autres défenseurs au jugé, c'est donc une interprétation toute personnelle.

400 soldats (milice et garde) (NC1) : 40 PU
300 réfugiés (NC 1/2) : 15 PU
150 chevaliers de Bastion (NC 4) : 60 PU
300 arbres (NC 5) : 300 PU

Clairement c'est très déséquilibré (ce qui est bien la situation décrite). Pour les PA j'ai calculé en fonction des placements des troupes par les PJs et des regroupements en fin de nuit avec les victoires/défaites par zone.

Les joueurs ont lancé les arbres sur les mercenaires, le kraken sur le navire amiral et ont, avec Berold et ses hommes, attaqués le poste de commandement.

Les mercenaires ont été balayés (et ont fui le champs de bataille avec d'être décimés totalement).
Le poste de commandement a été défait, Dominia et Oblivien s'en sont sortis, mais Oblivien bien blessé donc point de victoire accordé en plus.
Le Kraken a bien coulé le navire amiral mais personne n'attaquant Abïnsir, Caspien n'a pas osé ne pas débarquer les soldats escalves (trop de monde à bord de ses navires pour tenter de tenir tête à Abïnsir). Il a tenu parole envers les PJ en quittant le champs de bataille une fois le débarquement fait.

Personne sur les murs de la vieille ville (enfin pas assez) et juste les réfugiés et quelques soldats pour tenir la Jarne.

Les géants sont morts (mais pas par les PJ, pas de point de victoire) non sans massacrer la quasi totalité des réfugiés.
Les écorchés ont pris la partie Sud de la ville, massacre chez les résistants et les civils. Les PJs de retour de l'attaque du poste de commandement ont réussi à les freiner un peu, à tenir le pont central et au moment où les écorchés menés par les trolls allaient passer le Kraken a fait son retour (avec Léon).

Les soldats-esclaves ont réduit à néant les troupes qui défendaient le port et le centre-ville. Une fois toutes les troupes du dragon défaites ou en fuite (mercenaires, géant, chevaliers noirs, écorchés) Abïnir a considéré que son contrat le liant au dragon avait été rempli, qu'il n'avait pas à finir le travail tout seul et a négocié une sortie de la ville lui garantissant de ne pas affronter les arbres morts au prix de lourdes pertes pour ses troupes (et parce que le calcul des points de victoire donnait une victoire et que vu l'état des défenses restantes il fallait que je jongle un peu).

C'est donc une victoire, onéreuse en vie et en espoir. Victoire simple d'après les points, à la pyrrhus d'après l'état de la ville, j'ai adapté entre les deux pour la suite.

Le cliffhanger de fin de séance fut bien sûr l'assassinat des 4 PJs.

En espérant que ces calculs puissent servir à d'autres.

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Ulti