Cookies

Utilisation des cookies

Pour le bon fonctionnement du site, nous utilisons des cookies techniques qui permettent de gérer votre connexion.
Nous utilisons des cookies Google Analytics pour le suivi anonyme de la navigation. Vous pouvez désactiver ces derniers à tout moment ici.

Confirmation

Par défaut, nous conservons votre acceptation durant 13 mois.
Gérez vos cookies ici.



Personnaliser

TORG : renaissance en 2016 249

Forums > Communauté > Actualité JdR

avatar

https://www.youtube.com/watch?v=vxlNw-vz7l8
Ghislain Bonnotte

I, pas y
Donc : http://www.ulisses-spiele.de
Alaster

I know, mais c'était trop tentant
avatar
25 ans il me semble.
zagig_yragerne
Merci...
Der§en

Je dirais un peu moins que ça (20 ans), mais après je peux me tromper. Moi j'ai joué à Torg entre 1995 et 1999.
avatar
25 ans il me semble.
zagig_yragerne
Merci...
Der§en

Je dirais un peu moins que ça (20 ans), mais après je peux me tromper. Moi j'ai joué à Torg entre 1995 et 1999.
MRick
Oui, tu dois te tromper, il est sorti en 90 en france ce jeu... toi tu as pris le train en marche  Smiley
avatar
Descartes Editeurs, une boîte avec
    - livre du monde,
    - livre du joueur,
    - plus 2 volets d'une grosse campagne,
    - plusieurs numéros d'une "gazette",
    - les cartes d'aventure.
    - Je crois qu'il y avait un d20 dedans aussi.

De mémoire, je peux checker et partager une photo ce soir  Smiley
avatar
Descartes Editeurs, une boîte avec
    - livre du monde,
    - livre du joueur,
    - plus 2 volets d'une grosse campagne,
    - plusieurs numéros d'une "gazette",
    - les cartes d'aventure.
    - Je crois qu'il y avait un d20 dedans aussi.

De mémoire, je peux checker et partager une photo ce soir  Smiley
Ghislain Bonnotte

Je confirme le D20, il est même dans les tons marron un peu bariolé. Pour la gazette, il me semble qe c'était juste un numéro (le 1er en fait)
avatar
Exactement il y avait
Livre des Règles
Livre du Monde
Livres des Aventures (incluant un scénario)
Le premier numéro des Chroniques de Torg
Les cartes d'aventures
Et un D20.
(le flemme de faire une photo  Smiley )
avatar
Dans le Casus de l'époque Descartes nous avait annoncé des publications super rapides. En réalité on eu le contenu de la 1ère année de publication de WEG étalé sur 5 ans  Smiley
Et puis au US les Chroniques de Torg étaient connues comme la Infiniverse newsletter et publiée de manière mensuelle. En France, ben on en eu je crois 5 et complètement déphasées avec leur sortie originale.
Sur le principe Torg, la gamme, présentait la Guerre des Réalités et était planifiée par WEG pour une durée de 5 ans. Le jeu est sorti en 1990 et s'est terminé en 1995. En France Descartes à commencé fort en 1990 puis le souffle épique est vite retombé et après si tu vous voulais vraiment suivre la gamme il fallait passer à la version anglaise qui n'était pas facile à trouver en cet ère pré-Internet.
avatar
Sur le principe Torg, la gamme, présentait la Guerre des Réalités et était planifiée par WEG pour une durée de 5 ans. Le jeu est sorti en 1990 et s'est terminé en 1995. En France Descartes à commencé fort en 1990 puis le souffle épique est vite retombé et après si tu vous voulais vraiment suivre la gamme il fallait passer à la version anglaise qui n'était pas facile à trouver en cet ère pré-Internet.
Plageman

Il est vrai que, personnellement ayant découvert TORG dans les années 90, je n'avais pas trop compté sur ces chroniques, mais qu'elles m'avaient pas mal intriguées. Je me demandais comment ils allaient faire un truc pareil pour mettre tout le monde au courant de cette évolution en même temps.
J'ai eu la réponse quelques années plus tard, lorsque TORG s'est planté, car un de mes potes est tombé sur une "réduc sauvage" de suppléments TORG : j'ai eu tous les suppléments d'univers en français à 10 francs pièce  Smiley
... et dedans y était à chaque fois une chronique différente  Smiley
Bon ! Bonne aubaine pour moi, mais mauvaise nouvelle pour le jeu à l'époque (on entrait dans l'age de domination du côté obscur)
avatar
Dans le Casus de l'époque Descartes nous avait annoncé des publications super rapides. En réalité on eu le contenu de la 1ère année de publication de WEG étalé sur 5 ans  Smiley
Et puis au US les Chroniques de Torg étaient connues comme la Infiniverse newsletter et publiée de manière mensuelle. En France, ben on en eu je crois 5 et complètement déphasées avec leur sortie originale.
Sur le principe Torg, la gamme, présentait la Guerre des Réalités et était planifiée par WEG pour une durée de 5 ans. Le jeu est sorti en 1990 et s'est terminé en 1995. En France Descartes à commencé fort en 1990 puis le souffle épique est vite retombé et après si tu vous voulais vraiment suivre la gamme il fallait passer à la version anglaise qui n'était pas facile à trouver en cet ère pré-Internet.
Plageman
C'est tout à fait ça.
On a eu effectivement les 5 premières "Infiniverse", et notamment une compilation des 3-4-5, pour dire comme ils ont été en retard (hé ouais, avant BBE, il y avait Descartes pour les retards, et pas que pour Torg d'ailleurs).
avatar
J'ai eu la réponse quelques années plus tard, lorsque TORG s'est planté, car un de mes potes est tombé sur une "réduc sauvage" de suppléments TORG : j'ai eu tous les suppléments d'univers en français à 10 francs pièce  Smiley
... et dedans y était à chaque fois une chronique différente  Smiley
Alaster
Torg avait été l'une des première gammes de jeu vendues à prix sacrifié dans une enseigne autre qu'un magasin spécialisé.
Quant à l'Infiniverse avec les délais de traduction associé il était improbable de les avoir en français simultanément ET sans surcoût. Je reste persuadé que si Descartes avait mis les moyens et mis un abonnement en place comme aux US le projet aurait pu être viable.
Maintenant il faut se rappeler qu'en 1990 payer 245 Fr pour un jdr c'était exceptionnel ! Comparé à Warhammer et ses 189 Fr Torg faisait figure d'outsider. Pour être honnête ce qui m'a convaincu de donner mes po c'était les romans... ce côté apocalyptique et dark de l'invasion m'a tout de suite accroché.
avatar
Question d'un béotien : quel sont ces qualités qui pourrais justifier de s'y intéresser ?
avatar
Pour moi l'un des éléments les plus importants du jeu était son pitch initial. Des envahisseurs venus de réalités (dimensions) différentes envahissent des région de la Terre pour la piller de son énergie "spirituelle", l'énergie des Possibilités.
Le principe même du jeu était d'offrir un contexte de conflit avec, même si ce n'était pas vraiment présent dans le matériel publié, un compte à rebours en défaveur des Héros (l'énergie de la Terre s'épuise lentement).
Le groupe était voué a être formé de personnage issu de ces réalités ainsi que de la notre. Un groupe pouvait donc comporter un samourai des rue cyberpunk, un mage elfique, un détective pulp, un shaman homme lézard et un vagabond 100% terrien.
Selon le MJ ça pouvait être très sérieux ou totalement foutraque.
PAr contre le système était plus simulationiste avec un certain nombre de problèmes, le plus génant à mes yeux étant que les Possibilités possédées par les PJ servaient à la fois à activer des capacités, relancer des jets de dés et -surtout- comme points d'expérience. Il y avait aussi ce principe que le jet de dés (1d20) n'était pas lu directement mais sur une table qui donnait un bonus/malus. Il y avait encore plein de règle mais celle que j'ai toujours adoré c'était le Drama Deck.
C'était un système de carte qui servait à la fois au joueurs et au MJ. Les cartes côté MJ donnaient l'initiative en fonction de la scène (normale ou dramatique), l'effet positif ou négatif s'appliquant à l'un ou l’autre des groupe et la résolution des actions soutenues. Côté joueurs les cartes avaient ds effets qui permettaient de changer la situation ou de capitaliser sur un effet dramatique (Nemesis, Sacrifice, Gloire, etc.)
avatar
Maintenant il faut se rappeler qu'en 1990 payer 245 Fr pour un jdr c'était exceptionnel ! Comparé à Warhammer et ses 189 Fr Torg faisait figure d'outsider. Pour être honnête ce qui m'a convaincu de donner mes po c'était les romans... ce côté apocalyptique et dark de l'invasion m'a tout de suite accroché.
Plageman
C'était pas 350F plutôt ?
Moi, j'ai de suite accroché sur le concept, mais j'avais pris les romans quelque temps après.
avatar
Plageman a plutôt bien résumé l'ensemble.
Perso je rajouterai que,  côté technique du jeu,  l'ensemble des valeurs du jeu tenais sur une échelle semi logarithmique en base 5.
Hein ? Quoi ? Comment ? Me direz-vous ?
Ça signifie qu'il y avait une échelle de traduction "valeur en jeu <-> valeur en vie réelle (avec les ajustements d'unité idoine) qui allait de 1 à 50.
Chaque niveau valant 5 fois le niveau précédant.
Donc on avait une même échelle pour les petites valeurs,  les moyennes et les grandes.
En terme de jeu,  tu avais sur la même échelle les valeurs de la force d'une puce,  d'une grenouille,  d'une fillette,  d'un orque, d'une baleine,  d'un tank,  porte-avion voir l'étoile de la mort.
Idem pour tours les Stats (con, int, Dex,  sag, CHA pour parler en termes connus Smiley )
C'était bien pratique pour savoir si ton perso barbare (force X) pouvait défoncer la portée de bois renforcée (résistance Y) : un oeil sur la table,  une addition/soustraction en fonction des règles de changement d'unités,  et hop ! Le résultat se lisait.
Ensuite,  tu pouvais "forcer les choses" si ta force naturelle ne suffisait pas (jet de dés quoi).
Mais les limites étaient aussi indiquées ("la porte antinucléaire,  tu vois,  même Conan ne l'ouvrira pas comme ça ^^")
Enfin,  perso comme j'étais en première S, ça me faisais bien triper Smiley
Côté univers,  il s'agissait d'un des premiers "multi-vers coherant" que j'avais vu.
J'entends par là : on ne crée pas un système de règle qui s'adapte à tout puis des mondes bizarres dans lesquels on fout les aventuriers pour qu'ils se débrouillent avec ces règles et les différents mondes.
À la place chaque univers était bien décrit, plus ou moins cohérent,   et en nombre limité (7).
Ensuite,  pour chacun de ces univers (appelés "Cosm") des lois du monde existaient (3 par Cosm)
Ces lois du monde expliquaient comment la saveur du Cosm prenait vie en termes de règles techniques.
Typiquement : Orrorsh
Un monde d'horreur Victorienne gouverné par le Décharné.
Y existait une loi du monde sur la manière don son âme se souillait en pratiquant la magie noire.
La description du groupe "samouraï des rues,  chevalier armuré,  mendiant moderne et barbare préhistorique" semble quelque peu chaotique hors contexte,  mais dans le jeu ça prenait corps.
En effet,  le jeu était tourné vers la "cinématique épique" je dirai.
Les PJS,  s'ils voulaient véritablement gagner la guerre,  étaient contraints à réaliser de véritables exploits épiques (style détruire l'étoile de la mort,  pas moins) afin de rendre la foi aux habitant des lieux envahis sous peine de les voir consumer leur dernière possibilité lorsque la réalité envahissante céderait la place à celle de la terre pure (la notre quoi).
Et comme les PJs étaient tous des renégats en leur Cosm d'origine (capable de manier la réalité via les possibilités) ils étaient pourchassés par les sbires du patron de leur Cosm... donc tendance à se regrouper.
Bref c'était pas mal torché et,  20 ans après, je m'en souviens encore avec délectation.
Bon,  la fiche sur le grog t'en dira un peu plus.
Et sinon il y a plein de fan site.
Quoiqu'il en soit,  il avait quand même quelques lourdeurs (créer des sorts en Aysle - Cosm med fan - était une gageure). Mais moi il m'a bien emballé  Smiley
Dommage effectivement que le suivit scénario n'était pas au rendez-vous  Smiley
Part contre,  il y avait trois livres qui nous racontaient l'histoire de l'entrée en guerre et de l'invasion,  et ça c'était classe Smiley
Bon ! Du calme,  hein ? On avait l'âge de nos passions  Smiley
avatar
Maintenant il faut se rappeler qu'en 1990 payer 245 Fr pour un jdr c'était exceptionnel ! Comparé à Warhammer et ses 189 Fr Torg faisait figure d'outsider. Pour être honnête ce qui m'a convaincu de donner mes po c'était les romans... ce côté apocalyptique et dark de l'invasion m'a tout de suite accroché.
Plageman
C'était pas 350F plutôt ?
Moi, j'ai de suite accroché sur le concept, mais j'avais pris les romans quelque temps après.
zagig_yragerne

Tiens, je croyais que le prix était un peu moins cher... faudra que je cherche dans les vieilles pubs Casus de l'époque parce qu'il n'est pas indiqué sur la boite.
Sinon, vous oubliez de parler d'une caractéristique ESSENTIELLE de ce jeu : ses reliures !!!!!!
ouvrez entièrement un des livres de cette gamme et vous pouviez préparer le classeur et les pochettes plastiques tant la colle était de mauvais qualité !  Smiley Smiley Smiley
(bon sur tous mes bouquins, j'en ai qu'un d'un peu abîmé ==> mais c'est parce qu'on jouait avec une autre boite et d'autrs bouquins...)
Edit : bin non tu as raison le prix de vente conseillé était bien de 350F  (je ne me souvenais pas qu'il était aussi cher qu'un jeu mégadrive... Smiley)
avatar

Sinon, vous oubliez de parler d'une caractéristique ESSENTIELLE de ce jeu : ses reliures !!!!!!
ouvrez entièrement un des livres de cette gamme et vous pouviez préparer le classeur et les pochettes plastiques tant la colle était de mauvais qualité !  Smiley Smiley Smiley
Evensnalgonel

Heu... rien à voir avec le jeu.
Juste à voir avec l'édition et l'éditeur.
Mais ça influe sur le (dé-)plaisir de jouer effectivement.
avatar
Merci pour vos explications, il est étonnant, vraiment que je sois passé complètement à côté...
avatar

Sinon, vous oubliez de parler d'une caractéristique ESSENTIELLE de ce jeu : ses reliures !!!!!!
ouvrez entièrement un des livres de cette gamme et vous pouviez préparer le classeur et les pochettes plastiques tant la colle était de mauvais qualité !  Smiley Smiley Smiley
Evensnalgonel

Heu... rien à voir avec le jeu.
Juste à voir avec l'édition et l'éditeur.
Mais ça influe sur le (dé-)plaisir de jouer effectivement.
Alaster

Mais pour le même éditeur, mes autres livres ne sont pas impacté, juste ceux de cette gamme
avatar
C'est marrant, j'apprends des trucs sur ce jeu, des années après.  Smiley
Il est effectivement possible que mon MJ de l'époque avait acheté ce jeu d'occase et/ou sur le tard.
Alors, moi je n'ai été que PJ sur ce jeu. Ce qui m'avait bien fait tripper, c'est qu'on pouvait jouer n'importe quoi, et se balader dans des "univers" différents.
Je jouais un punk provenant d'un univers cyberpunk, ça détonnait bien à peu près partout où on débarquait. (trop la classe la grande crête rouge/orange/jaune, j'étais le champion de la discrétion).
Au début tu te dis "ouaih, super, avec mon fusil à pompe à canon scié dans un monde Égypte antique, je vais bien me marrer..." Oui mais en fait parfois (souvent) la technologie ne fonctionnait pas...
On avait commencé une campagne, on savait qu'on était des personnages un peu spéciaux, et poursuivis par ceux qui voulaient uniformiser le multivers, et dans chaque univers où on passait, on devait aider la résistance locale.
avatar
Je ne me souviens pas du prix, mais à l'époque, j'ai débuté par Torg. Raison du choix : le multivers. Et comme cela a été dit, tout cela se tenait. J'avais toutes les extension fr, et plus tard, grace à Internet, celles non traduites. Et quelque part, celles-ci ajoutait encore plus de monde qui à mon gout, pouvait sonner un peu "de trop".
Le système était quand même simple à la base, malgré la table pour la lecture du résultat du dé, car un seul jet permettait de résoudre à la fois l'attaque et les dégâts (le même bonus/malus appliqué à la compétence pour toucher, puis aux dégâts en cas de réussite).