Cookies

Utilisation des cookies

Pour le bon fonctionnement du site, nous utilisons des cookies techniques qui permettent de gérer votre connexion.
Nous utilisons des cookies Google Analytics pour le suivi anonyme de la navigation. Vous pouvez désactiver ces derniers à tout moment ici.

Confirmation

Par défaut, nous conservons votre acceptation durant 13 mois.
Gérez vos cookies ici.



Personnaliser

[COF] Questions techniques 7275

Forums > Jeux de rôle > JdR Black Book > Chroniques Oubliées

avatar
Laurent Kegron Bernasconi
Damned. Je pensais que ça permettait des ordres du genre "Avoue" ou "Danse" :S
avatar
Un chien dressé peut danser !
Mais pas avouer ^^
Ce message a reçu 1 réponse de
  • TricheLumiere
avatar
Hello,
A propos des profils hybrides, il est dit : "Le nouveau personnage est défini par son profil principal : c’est lui qui détermine l’équipement du personnage, les armes et les armures qu’il sait utiliser. "
Quid des voies de prestiges ? Sont-elles limitées à celles accessibles par le profil principal, ou le personnage a t-il accès à l'intégralité des deux profils ? 
avatar
Par défaut les Voies de Prestige ont été assignées à certains profils, mais il ne s'agit pas là d'une limite absolue.
C'est d'ailleurs écrit:
Voici un panel de trois Voies singulières par profil. Bien qu’elles soient indexées par Profil pour une recherche plus  aisée, nombre d’entre elles sont adaptées à d’autres profils. Cette indication ne doit donc pas être considérée comme une interdiction, mais seulement comme une information.
Ce qui limite l'accès à une Voie de Prestige, ce sont les prérequis. Dès lors qu'ils sont validés, rien n'empêche (sauf interdiction du MJ) un profil de s'engager dans cette voie.
Certains préquis sont très vagues cependant (par exemple la Voie du Gel nécessite un profil d'Ensorceleur, de Magicien ou de Nécromancien). C'est à adapter en fonction. Je ne crois pas avoir lu de règle qui interdirait à un profil hybride d'y accéder (du moment qu'il est hybride Magicien/Ensorceleur/Nécromancien dans le cas de mon exemple).
avatar
D'acc, merci ! 
avatar
Laurent Kegron Bernasconi
Par contre, j'empêche Injonction d'être utilisé pour ordonner à un ennemi de lâcher son arme en plein combat. L'ordre ne doit pas présenter de danger pour la cible, or lâcher son arme c'est se faire immédiatement embrocher par les PJs. Je considère donc qu'un ordre de ce type est sans effet. J'ai bon ?
Ce message a reçu 1 réponse de
  • LeoDanto
avatar
TricheLumiere
A ce stade, aucun ordre n'est réellement valable en plein combat parce que représentant un danger pour la cible (faire assoir ou coucher une cible, ou encore la faire attaquer quelqu'un d'autre est à ce stade tout aussi, sinon encore plus, dangereux)?
Lâche ton arme, c'est autre chose que Saute dans le vide.
 
En tant que MJ je l'autoriserai, ne serait-ce que parce faire lâcher son arme à la cible peut avoir un poids suffisamment fort pour forcer la cible à se rendre et donc mettre fin à l'affrontement sans être obligé de la tuer.
 
PS: et n'oublions pas qu'une arme n'intervient normalement pas dans la DEF d'une cible - sauf cas exceptionnel comme l'Epieu dans certaines circonstances. Elle ne sera pas plus facile à toucher avec ou sans arme. Et qu'il n'y a pas d'attaque d'opportunité, donc ramasser son arme au milieu de la mêlée n'est pas plus dangereux que fouiller son sac pour sortir une potion. Au niveau mécanique, lâcher son arme ne représente pas un danger immédiat (autre que retarder le fait de tuer ses assaillants, or dans les combats Injonction sert à retarder les attaques de sa cible).
 
Mais ce n'est que mon avis ange
avatar
Il est fort ce LeoDanto clin d'oeil
avatar
Il est fort ce LeoDanto clin d'oeil
Sykes
C'est le talent ça ^^
avatar
Et il est rapide en plus ! plaisantin
avatar
Hey mort
 
Je dis des bêtises aussi des fois malade
Mais Kegron est toujours là pour les rectifier cool
avatar
C'est vrai qu'il est fort se LeoDanto ^^
Sinon pour les potions ca me fait penser à la suggestion d'un joueur que j'ai adopté : les pj ont des sacoches à potions et ses dernieres sont des petites flasques. Ca rend plus crédible l'utilisation des potions
avatar
Bonjour,
 
Je reviens sur une question posée en début de post à propos des prêtres spécialisés. La proposition était de remplacer une voie du profil du prêtre par une voie venant d'un autre profil. Je pense par exemple à un prêtre de Suëlle, déesse de la Beauté et de l'Amour, dans ce cas je peux remplacer la Voie de la guerre sainte par la Voie de la séduction plutôt que de reprendre seulement le rang 1 (charmant). Mais quand est-il des armes ? Le rang 2 (Dentelles et rapières) de la Voie de la séduction nécessite une rapière ou une épée, or l'arme sacrée de Suëlle est le bâton. Le prêtre perd le rang ou on peut l'adapter pour aller avec l'arme sacrée.
Pierre-Yves
Ce message a reçu 1 réponse de
  • LeoDanto
avatar
Hainaux
Et bien je verrais deux solutions à ton problème.
 
1°) Prendre la Voie du Courtisan (p. 152) plutôt que la Voie de la Séduction. Dans les deux cas, on retrouve "Charmant".
2°) Modifier l'Arme Sacrée et la changer en Rapière: après tout, si tu prends une voie entière pour représenter le clergé d'une divinité, c'est que cette voie est intimement liée au Dieu en question. Or la voie de la séduction est clairement plus en faveur d'un combat "souple" avec une rapière qu'un truc brutal ou spirituel comme le bâton ferré.
 
En réalité l'idée est surtout ici de donner l'accès à la rapière au Prêtre via l'arme sacré plutôt que de tirer un quelconque intérêt du côté "sacré" de l'arme: en effet, sauf erreur de ma part, la capacité qui donne tout le côté intéressant de l'arme sacrée étant "Arme Bénie" (rang 1 de la Voie de la Guerre Sainte), le prêtre qui perd cette voie n'a pas grand intérêt à avoir une arme sacrée.
Par contre il a besoin d'une rapière pour "Dentelles et Rapière". Aussi c'est plus logique de faire de cette arme là, l'arme sacrée de Suëlle dans ton univers.
avatar
Trois petites questions techniques (pardonnez moi si elles ont déjà été posées, je n'ai pas le courage de lire les 24 pages d'échanges plaisantin
1) p.52 la capacité "Masque mortuaire" du nécromancien : il est dit que ce pouvoir immunise aux attaques qui n'affectent que les vivants et la plupart des pouvoirs des morts-vivants... Pour les pouvoirs qui affectent les morts-vivants je vois, ça peut aller, mais les attaques qui n'affectent que les vivants...là j'ai un peu plus de soucis. Qu'est-ce que selon vous une "attaque qui n'affecte que les vivants", parce que pour moi, toutes les attaques les affectent ; donc le nécromancien serait immunisé à toutes les attaques...?
2) Dans le livre "Règles et campagne d'initiation au JDR de Chroniques Oubliées" re-publié au moment de la pré-commande Anathazerin, les joueurs trouvent à un moment un grimoire contenant le sortilège Cécité. J'ai voulu respecter l'aventure et leur proposer le même sort, mais je ne le trouve nulle part dans les règles de CO. En cas d'adaptation, comment l'adapteriez vous?
3) Par ailleurs, en parlant d'adaptation, le plus simple est d'utiliser un parchemin à utilisation unique, mais comment procéder dans le cas d'un grimoire en ce qui concerne le nombre de sortilèges? J'ai bien lu l'errata sur le grimoire qui indique qu'un sort inscrit peut être utilisé une fois par combat ou 3X/jour (selon le type de sort) mais n'y a-t-il pas de limite au nombre de sortilèges supplémentaires qu'un personnage peut utiliser? Un mage trouvant un grimoire avec 10 sortilèges (ou une variante quelconque) pourrait donc lancer dix sortilèges supplémentaires d'autres voies par jour? Je trouve ça extrêmement puissant et un tantinet déséquilibré... j'avais pensé restreindre ces nouveaux sorts en restreignant un joueur à remplacer ce sortilège par un autre d'une des voies qu'il possède, pour la durée d'une journée.
(Exemple : remplacer pour une journée le sortilège Masque mortuaire par forme gazeuse, de même niveau.) 
Qu'en pensez-vous ? 
 
 
avatar
Trois petites questions techniques (pardonnez moi si elles ont déjà été posées, je n'ai pas le courage de lire les 24 pages d'échanges plaisantin
1) p.52 la capacité "Masque mortuaire" du nécromancien : il est dit que ce pouvoir immunise aux attaques qui n'affectent que les vivants et la plupart des pouvoirs des morts-vivants... Pour les pouvoirs qui affectent les morts-vivants je vois, ça peut aller, mais les attaques qui n'affectent que les vivants...là j'ai un peu plus de soucis. Qu'est-ce que selon vous une "attaque qui n'affecte que les vivants", parce que pour moi, toutes les attaques les affectent ; donc le nécromancien serait immunisé à toutes les attaques...?
Non, du tout. Les attaques qui n'affectent que les vivants sont rares en fin de compte.
Dire "immunise aux attaques qui n'affectent que les vivants" revient à dire "immunise aux attaques qui n'affectent pas les mort vivants" (il y a 4 catégories de créatures, donc 3 vivantes).
Il suffit alors de se rendre page 212 pour lire les différents types de créatures et faire la liste des effets auxquels devient immunisés le Nécromancien content.
 
2) Dans le livre "Règles et campagne d'initiation au JDR de Chroniques Oubliées" re-publié au moment de la pré-commande Anathazerin, les joueurs trouvent à un moment un grimoire contenant le sortilège Cécité. J'ai voulu respecter l'aventure et leur proposer le même sort, mais je ne le trouve nulle part dans les règles de CO. En cas d'adaptation, comment l'adapteriez vous?
Moi soit je retoucherai le sort "Jet Prismatique" pour le limiter à un effet de Cécité, soit je remplacerai ce sort Cécité par "Jet Prismatique" (la capacité se trouve page 108).
 
3) Par ailleurs, en parlant d'adaptation, le plus simple est d'utiliser un parchemin à utilisation unique, mais comment procéder dans le cas d'un grimoire en ce qui concerne le nombre de sortilèges? J'ai bien lu l'errata sur le grimoire qui indique qu'un sort inscrit peut être utilisé une fois par combat ou 3X/jour (selon le type de sort) mais n'y a-t-il pas de limite au nombre de sortilèges supplémentaires qu'un personnage peut utiliser? Un mage trouvant un grimoire avec 10 sortilèges (ou une variante quelconque) pourrait donc lancer dix sortilèges supplémentaires d'autres voies par jour? Je trouve ça extrêmement puissant et un tantinet déséquilibré... j'avais pensé restreindre ces nouveaux sorts en restreignant un joueur à remplacer ce sortilège par un autre d'une des voies qu'il possède, pour la durée d'une journée.
Je ne comprends pas ce que tu trouves de déséquilibré en fait.
Déjà il faut avoir conscience qu'un Grimoire qui contient 10 sorts est probablement un objet magique d'un niveau très élevé. A minima niveau 3, probablement niveau 5 ou 6 (voire plus). Un tel objet ne devrait pas se trouver dans les mains d'un lanceur de sort de niveau inférieur à 10 ou 11 - voire plus (selon la table page 196).
 
A ces niveaux là, un lanceur de sort commence à maîtriser un paquet de sorts.
 
Ensuite, même si ce n'est pas explicite dans les règles, je n'applique pas les règles de Magie Puissante pour les Grimoires (comme pour les Parchemins): utiliser un sort depuis un grimoire coûte une action limitée pour l'effet "de base" du sort. En contre partie ça ne consomme pas de Mana. C'est donc certes puissants, mais ça limite les combos.
 
Or, dans les niveaux élevés, ce n'est pas tellement une capacité qui est puissante, mais plutôt les combos entre capacité qu'on peut réaliser.
 
Donc un Grimoire est un objet puissant certes. Mais c'est pas non plus un truc über à mon sens. Et il est peu probable de trouver un grimoire dans une boutique en ville (contrairement aux parchemins qui sont produits à l'unité).
avatar
Je n'ai pas encore lu les règles du grimoire (honte à moi) mais quand je jouais et faisais le MJ à D&D, la chasse au grimoire du jeteur de sort adverse me... gonflais... pour être poli.
 
J'étais parti sur le postulat que tout nouveau sort pouvait être retranscrit dans le grimoire du PJ et détruisait ainsi le sort correspondant du premier grimoire (ils me semble que c'était pareil lorsqu'on apprenait un sort d'un parchemin, l'action détruisait le parchemin et on pouvait l'inscrire dans son grimoire... si on avait réussit à l'apprendre !). Le restant du grimoire n'étant qu'une succession de page recouverte d'inscriptions magiques, je le considèrais comme une succession de parchemins reliés entre-eux. Cela permettait de ne pas avoir d'objet trop puissant récurrent (de nombreuses aventures font intervenir au final un ou plusieurs mages maléfiques avec leurs grimoires respectifs ! Suffisamment pour déstabiliser l'économie magique du monde de campagne).
En bref les sorts lancés à même le grimoire sont les équivalents à des parchemins, l'utiliser détruit les pages!
 
C'était ma contribution à deux sous plaisantin
Ce message a reçu 1 réponse de
  • Ashram Draconian
avatar
Gilas
Ce n'est pas logique, puisque si on pousse ta logique à fond, le magicien, une fois qu'il révisait son sort, le sort disparaissait de son grimoire... donc il se retrouvait sans grimoire ^^"
Ce message a reçu 1 réponse de
  • Gilas
avatar
Ashram Draconian
Ben non comme tu le dis il "révise" son sort donc il ne l'apprend plus plaisantin
-Pour apprendre lecture écriture et reproduction des schémas magiques (pour être sur de pas se tromper on découpe et on colle dans son grimoire les zolies images ^^) (le sort est détruit mais il n'est pas lancé!)
-Les différents gestes sont répétés le matin pour réviser les sorts inscrits dans son grimoire (ils sont stockés dans la mémoire en attente d'être lancé)
-Si j'utilise le sort à même un support (grimoire, parchemin...) le sort est détruit et est lancé.
 
C'est pour cette raison que l'on ne montre pas son précieux grimoire à n'importe qui ! (surtout pas son apprenti qui voudra essayer un sort de haut niveau pour voir ce que cela donne et destruction du sort du coup !)
avatar
 
Non, du tout. Les attaques qui n'affectent que les vivants sont rares en fin de compte.
Dire "immunise aux attaques qui n'affectent que les vivants" revient à dire "immunise aux attaques qui n'affectent pas les mort vivants" (il y a 4 catégories de créatures, donc 3 vivantes).
Il suffit alors de se rendre page 212 pour lire les différents types de créatures et faire la liste des effets auxquels devient immunisés le Nécromancien content.
 
Compris ! Il devient donc immunisé, comme les créatures non-vivantes, aux maladies et aux poisons, ainsi qu'aux attaques qui demandent un test de CON. Un grand merci à toi !
 
Moi soit je retoucherais le sort "Jet Prismatique" pour le limiter à un effet de Cécité, soit je remplacerais ce sort Cécité par "Jet Prismatique" (la capacité se trouve page 108).
 Je préfère conserver le sort de Cécité plutôt que de le remplacer par jet prismatique, mais ce dernier me donne une bonne base pour l'imaginer, merci ! plaisantin
 
Je ne comprends pas ce que tu trouves de déséquilibré en fait.
Déjà il faut avoir conscience qu'un Grimoire qui contient 10 sorts est probablement un objet magique d'un niveau très élevé. A minima niveau 3, probablement niveau 5 ou 6 (voire plus). Un tel objet ne devrait pas se trouver dans les mains d'un lanceur de sort de niveau inférieur à 10 ou 11 - voire plus (selon la table page 196).
 
A ces niveaux là, un lanceur de sort commence à maîtriser un paquet de sorts.
 
Ensuite, même si ce n'est pas explicite dans les règles, je n'applique pas les règles de Magie Puissante pour les Grimoires (comme pour les Parchemins): utiliser un sort depuis un grimoire coûte une action limitée pour l'effet "de base" du sort. En contre partie ça ne consomme pas de Mana. C'est donc certes puissants, mais ça limite les combos.
 
Or, dans les niveaux élevés, ce n'est pas tellement une capacité qui est puissante, mais plutôt les combos entre capacité qu'on peut réaliser.
 
 
Là par contre je ne te rejoins pas complètement. Ce qui m'ennuie, c'est que potentiellement, le mago peut se retrouver virtuellement avec 10 grimoires contenant un sortilège (même de rang 1, ce qui en ferait un objet plutôt de bas lvl), accumulés au fur et à mesure de ses aventures, ce qui lui donne quasiment autant de niveaux de capacités supplémentaires. En effet, hormis les pouvoirs de rang 1 et 2, chaque capacité des rangs 3 à 5 est obtenue à chaque niveau, donc si un joueur se retrouve avec 10 sortilèges de ces rangs, c'est presque comme s'il possédait 10 niveaux de plus. A côté de ça un guerrier de même niveau, à moins de lui imaginer un objet magique qui lui confère des capacités supplémentaires de rangs d'autres voies, se trouve un peu lésé par l'accumulation aisée de capacités des lanceurs de sorts... C'est ce que je trouvais un peu déséquilibré dans cet objet "magique" en fait. Mais bon, c'est aussi au MJ de doser les objets qu'il fait découvrir à ses joueurs, nous sommes d'accord plaisantin