Cookies

Utilisation des cookies

Pour le bon fonctionnement du site, nous utilisons des cookies techniques qui permettent de gérer votre connexion.
Nous utilisons des cookies Google Analytics pour le suivi anonyme de la navigation. Vous pouvez désactiver ces derniers à tout moment ici.

Confirmation

Par défaut, nous conservons votre acceptation durant 13 mois.
Gérez vos cookies ici.



Personnaliser

Rémunération 181

Forums > Magazine & Site Internet

avatar

Il ne te reste plus qu'à donner le nom de ton employeur, qui j'en suis sûr va apprécier.

Florent

Quel rapport ? Tant que dans ton contrat tu n'a pas une clause de confidentialité sur le salaire que tu touches, rien ne t'empêche de dire combien tu gagnes quand on te le demandes.

Ce message a reçu 1 réponse de
  • No.oB-61-35143
avatar
Corvus

C'est une question de respect de l'éditeur, qui n'a peut-être pas envie que tu balances comme ça ses tarifs.

avatar

Il ne te reste plus qu'à donner le nom de ton employeur, qui j'en suis sûr va apprécier.

Florent

En deux clicks sur LinkedIn, tu peux le trouver, mon employeur. Et tu t'apercevras que je vis et travaille dans un pays où il n'y a pas la même culture à ce niveau. Le jour où les Français comprendront à quoi sert exactement cette culture du secret sur les salaires (et non, perdu, ce n'est pas pour te payer plus que tes collègues), vous aurez fait un grand pas en avant vers un management adulte plutôt qu'infantilisant.

Ce message a reçu 1 réponse de
  • alanthyr
avatar
Thomas Robert

CQFD clin d'oeil

avatar

Wow je suis très content de voir l'enthousiasme et le nombre de réponses provoqués par ce post, merci à vous !

Je comprends donc qu'une page de magazine de 3000 signes rapporterait environ 12 euros à son auteur, ce qui donne 200 euros pour un format de 50 000 signes ce qui semble être une longueur à peu près correcte pour un scénario assez étoffé (calculé à la louche).

Si des auteurs passent par ici et veulent compléter préciser, ou même par message s'ils préfèrent, je suis tout à fait preneur.

En ce qui concerne le travail d'illustration, comme ça ne peut pas être tarifé au signe, j'imagine que c'est plutôt au temps ?

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Thomas Robert
avatar
Thegrom

Hello Thegrom,

Toi qui travaille dans l'illustration, est-ce que tu aurais quelques éléments chiffrés à donner dans ce domaine ?

En lisant ton post j'ai aussi l'impression que les donneurs d'ordres s'appuient sur une concurrence bien vener pour tirer les tarifs vers le bas c'est ça ?

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Thegrom
avatar
Jarsal

Pour les illustrations, je te renvoie à un article à ce sujet de Psychée.

avatar

En ce qui concerne le travail d'illustration, comme ça ne peut pas être tarifé au signe, j'imagine que c'est plutôt au temps ?

Jarsal

là je peux répondre partiellement car j'ai un ami qui est illustrateur de JDR (en autres occupations).
Il vend une illustration d'un livre en moyenne 250 à 300 ¤. On lui donne une date butoir et c'est à lui de le rendre dans les temps.

En fait, c'est à la tâche et en fonction de la notoriété de l'artiste. Plus il publie, plus il est connu, plus facilement il peut demander des tarifs proches de ce qu'il estime juste. Mais il a commencé comme tout le monde (je suppose), en proposant des tarifs plus bas ... maintenant qu'il commence à être connu (dans le milieu), il peut commencer à négocier ses tarifs à la hausse ...
Mais ce n'est pas son activité principale.

avatar

Moui... Les pourcentages, la notoriété... Dans le jdr c'est surtout du forfait, avec le même tarif pour tout le monde. Logiquement, les gros payent mieux que les petits. J'imagine que quand on fait appel à un Tristan Lhomme ou à un Pierre Rosenthal, c'est mieux payé, ce qui est normal.

@Jarsal : je ne sais pas si tu parles des mags ou des gammes de jdr, mais c'est un brin surévalué.

Ce message a reçu 2 réponses de
  • alanthyr
  • et
  • Dohnar
avatar
No.oB-61-35143

En ce qui concerne les illustrations, non ce ne sont pas les mêmes tarifs pour tout le monde. L'illustratrice de H&D par exemple n'a pas le même tarif que mon ami. Et c'est bien normal. C'est lui même qui le dit. (et non je ne dirais pas combien).
Ce n'est donc pas le même forfait pour tout le monde. L'éditeur commande un lot d'illustration (ou peut être une seule) et ensuite c'est une négociation qui s'engage. Si on commande à mon ami un dessin ou 4 dessins, forcément le prix unitaire n'est pas le même.

avatar
Thomas Robert

Ce n'est pas une question de meilleure rémunération mais de valeur du travail.

Justement le magazine sciences humaines avait écrit un article il y a des années où il démontrait que pour les cadres, le salaire était la principale motivation jusqu'à environ 3000 euros/mois, quand on dépassait cette somme, la rémunération était de moins en moins prégnante dans la motivation (après, c'est une moyenne).

Maintenant, il serait naïf de croire vivre du jdr (un peu comme être écrivain, 100 000 en France et combien vivent de leur plume ?) et comme le soulignaient nos amis Allemands, 2 à 3 x moins payés que nous dans le domaine du jdr. " Travailler sur un jdr, on le fait par passion, mais on a un travail classique à côté, le jdr, c'est juste un peu d'argent de poche ".

De fait, que tu sois payé 1500¤ pour 1 an de boulot ou que tu sois payé 500-2000¤ aux ventes sur x années, dans les deux cas, tu ne vas pas en vivre. Alors comme l'argent ne peut être facteur de motivation (vu les petites sommes), je préfère le paiement à la vente, plus valorisant.

Sinon, idem, non seulement donner mon salaire me semble tout naturel (1127¤, sans primes 13e mois) mais même donner mon cv, il n'y a que les éléments intimes qui n'ont pas leur place sur un forum public.

Anecdote : j'ai un collègue très porté argent, qui gagne plus que moi à l'ancienneté, mais qui est persuadé que je gagne plus que lui (car lui a le bac et moi je sors major d'un master 2 de droit), à chaque fois je lui dis " mais, tu sais, je gagne même pas 3000¤ par mois ". Du coup, il s'est mis dans l'idée que j'avais 2800 (pourquoi cette somme, je ne sais)... si les revenus étaient publics, ça n'arriverait pas.

Ps : désolé pour la forme, je n'écris presque plus que sur smartphone.

avatar

Je pense que tu y gagneras plus au forfait qu'à la vente. Déjà, au forfait tu es payé tout de suite, et je rappelle que par exemple, sur un financement participatif, si tu vends 300 exemplaires c'est déjà bien.

Pour la rémunération il faudrait retrouver l'AT d'Agate, où je crois ils annoncent la rémunération, et pour le coup ils payent TRES bien.

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Edwin
avatar
No.oB-61-35143

Du coup, si tu pouvais la retrouver, ce serait génial, je n'étais pas au courant qu'ils avaient communiqué là dessus...

avatar

Je l'ai retrouvée mais en fait ils ont envoyé leurs tarifs directement aux candidats. Et dans mes souvenirs c'était très avantageux.

https://dragons-jdr.blogspot.com/2021/03/rejoignez-lequipe-de-dragons.html?fbclid=IwAR2_OSpURBMvDzvBRdgZHISyah4b_-KtOY82bPUeTtuSwMifSLodV3rtk14

Ce message a reçu 2 réponses de
  • Dohnar
  • et
  • Edwin
avatar
No.oB-61-35143

En fait non, globalement les rémunérations sont basses dans le jdr, mais dans cette fourchette basse il y a quand même une variabilité importante, qui ne tient pas à la taille de l'éditeur mais à l'importance qu'il veut donner aux auteurs.

avatar
No.oB-61-35143

Ça dépend s'ils te font refaire le travail quatre fois...

avatar

De ce que j'ai en tête, ça tourne entre 4 et 6 centimes le mot (en moyenne en gros, peu importe les modalités il y aura des chanceux et des plus malheureux), ça peut être nettement moins (limite au niveau de la retranscription).

A titre de référence, de la traduction normale (hors jdr) simple (hors roman) anglais->français ou français->anglais ça tourne entre 6 et 8 centimes le mot et un écrivain/journaliste est normalement mieux rémunéré qu'un traducteur. Le mieux rémunéré en métier d'écriture est probablement le rédacteur technique (120¤ net par jour).

De fait, pour qu'un traducteur célibataire ait des revenus médians, il faut qu'il vive en Europe de l'Est ou en Afrique (les rémunérations n'ont pas suivi l'inflation en dehors de rédacteur technique).

D'ou les remarques disant qu'auteur de jdr ça peut difficilement être une carrière à 100% (comme la majorité des vidéastes, même s'il y a quelques chanceux).

Le côté passionné est criant : du côté de GURPS, Far Trader a été écrit par un étudiant en économie en Ivy League qui préférait rester anonyme pour sa carrière, Mysteries et COPS par une avocate spécialisée en droit criminel, plus proche de Lyon l'auteur de Pavillon Noir à été emmerdé professionnellement parce qu'il écrivait (et COG est rédigé par quelqu'un ayant une brillante carrière et a priori une formation plutôt scientifique plaisantin ) C'est un marché de niche exigeant (à comparer .

Aux états-unis, plusieurs auteurs peuvent travailler à 100%, car leur moitié assure les revenus du foyer. En France, je crois qu'il n'y a qu'un seul auteur à 100% (le grumpf?) et de fait, il porte plusieurs casquettes (illustrations, mise en page, communication, distribution)

FibreTigre fait du design narratif dans les jeux-videos, Julien Duteil est doubleur, Croc est passé au jeu de plateau.

Sur le graphisme, il y a plus de pression positive pour les graphistes (plus de demande que de candidats à peu près compétents et fiable), ça peut arriver plus facilement à du 180¤ net par jour ouvré. Plusieurs vont mixer alimentaire (sur commande correctement rémunéré, des choses aussi fun que la mise en page de rapport annuel de grande entreprise) et oeuvres plus personnelles (livre illustré pour enfants, marché complètement saturé).

avatar

FibreTigre fait du design narratif dans les jeux-videos,

Faisait. Il a quitté ce petit monde. Il fait partie de ces personnes qui peuvent actuellement se dire "MJ professionnel" (c'est à dire dont le rôle de MJ est une belle partie de leurs revenus). Il a négocié un tout petit contrat pour Aria de son propre chef.

Julien Duteil est doubleur,

Sans "i". plaisantin

Je fais personnellement autre chose surtout parce que j'ai le syndrome du mec qui s'ennuie vite quand il n'a qu'une chose à faire. Donc j'écris, je meujeute, le prémonte les épisodes de RNP et fait la direction artistique des épisodes, je fais du doublage, de la voix off, j'interviens dans une école d'anim 3D de grosse renomée... Sans parler des prochains projets à venir mais pas dévoilables. Mais aujourd'hui, si je ne pourrais pas vivre uniquement de ma plume, je pourrais certainement me contenter de RNP et gagner très correctement ma vie.

avatar

En fait non, globalement les rémunérations sont basses dans le jdr, mais dans cette fourchette basse il y a quand même une variabilité importante, qui ne tient pas à la taille de l'éditeur mais à l'importance qu'il veut donner aux auteurs.

Dohnar

Je t'assure que les sous gagnés par l'éditeur ont une légère influence sur la rémunération des auteurs ! mort de rire C'est magique tous ces chiffres et ces comparaisons sans aucun rapport. Personne ne paye au mot, c'est au signe, à la page ou au pourcentage des ventes, et je ne vois pas le rapport entre un rédacteur technique et un scénariste de jdr...

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Dohnar
avatar
Thomas Robert

Faut que je renégocie mon salaire ou que je déménage au Canada ! mort de rire

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Emsquared