Cookies

Utilisation des cookies

Pour le bon fonctionnement du site, nous utilisons des cookies techniques qui permettent de gérer votre connexion.
Nous utilisons des cookies Google Analytics pour le suivi anonyme de la navigation. Vous pouvez désactiver ces derniers à tout moment ici.

Confirmation

Par défaut, nous conservons votre acceptation durant 13 mois.
Gérez vos cookies ici.



Personnaliser

[SPOILER] Les monstres du Bestiaire Aventurien 87

Forums > Jeux de rôle > JdR Black Book > Oeil Noir

avatar
Docdemers

Ça me donne envie de faire une aide de jeu sans carac technique un peu comme une sorte de carnet abec croquis, mais je suis pas certain d'avoir le temps de m'occuper de ça en ce moment. En tout cas j'aime bien lire ce genre d'info...

avatar

Difar

Le premier démon de la liste ! Les difarim sont des marchands de vitesse et à première vu des non-combattants puisqu'ils n'ont même pas de "vraies" valeurs d'attaques (aucun PI). Ceci dit, bien qu'ils soient plutôt des messagers ou des espions, ils peuvent tout de même faire pencher la balance en faveur de l'invocateur en cas de combat.

Voyons en détails ce que cette vermine surnaturelle peut faire...

Les démons ont plusieurs règles particulières que l'on retrouve en page 355 du livre des règles. La plus frappante est probablement leur résistance au dommages contre les armes profanes (PI/2). Mais il y a aussi leur immunité contre les sorts des domaines guérison, illusion, influence et transformation. En fait, dans le livre de base, je n'ai vu que le sort Ignifaxius qui les atteints directement (bon il y aurait aussi théoriquement le sort Disruptivo pour leur nuire en complicant leur jet pour le lancement du sort Axxeleratus, mais dans les faits le sort étant un sort de zone, il a fort à parier qu'en pratique le difar ne restera pas tellement longtemps dans la zone donc...). Il y en a quelques uns dans les éventuels supplément sur la magie qui vont en offrir quelques uns de plus (dont le sort Pentagramma pour les exorciser), mais je crois toutefois que versus les démons, ce sont les prêtres qui sont les mieux adaptés. De la simple bénédiction mineure de protection jusqu'à la bénédiction de protection (suppléments sur les Dieux) en passant par les rayons de bannissement et les exorcismes ceux-çi savent comment contourner les protections surnaturelles de ces créatures de la septième sphère.

Leur bloc stats

Avant tout il est bon de mentionner que les difarim sont de taille petite. Ce qui signifie qu'ils occasionnent un malus de -4 au combat à distance. À cela s'ajoute sa règle spéciale Rapide qui indique que l'on doit considéré qu'ils se déplacent aussi comme en zig-zag (sans les désavantages) ce qui occasione un malus additionnel de -4 pour un total de -8 pour l'atteindre au CD et ce sans les malus qui peuvent s'ajouter selon la situation.

  • physiquement : le difar n'a pas beaucoup de PV (20) et n'a pas à première vu une super TP. Toutefois, non seulement il est très difficile à atteindre (16 en DEF et au moins un malus de -8 aux AT à distance contre lui), mais en plus il est résistant aux armes profanes avec seulement la moitié des PI auquels ont soustrait sa PR (qui n'est pas énorme, mais bon...). Ensuite sa TP n'est pas si basse quelle ne le semble à prime abords puisque ses capacités démoniaques lui confère un bonus équivalent à sa TM. Donc +3 dans son cas. De plus, la TM du difar lui sert aussi de bonus à sa protection contre les sorts lui causant des dommages (genre le Ignifaxius mentionné plus tôt). Sa valeur de maîtrise corporelle est excellente et démontre que le difar est capable d'exécuter toutes les acrobaties et manoeuvres nécessaires à l'atteinte de son objectif (dont éviter les attaques d'opportunités). Finalement il est immunisé contre les poisons, les maladies et n'est pas affecté par les états donc celui de la douleur.
  • mentalement : sur ce point le difar est très difficile à atteindre magiquement (comme pratiquement tous les démons d'ailleurs). Ses capacités démoniaques lui permettent non seulement de doubler sa TM, mais il est, comme mentionné plus tôt, immunisé contre 4 domaines de magie. Bien qu'il n'ait pas vraiment de notion en nature humaine lui permettant de bien interpréter les actions et réactions humaine, le difar a tout de même une intelligence de 12. Il est donc assez intelligent pour ne pas se laisser prendre dans un banal piège. Il possède le sort Axxeleratus, mais rien n'empêche le Mj de décider de lui en donner d'autres. Puisque sa fonction est surtout d'espionner, des sorts comme Oeil de chat, regard dans les pensées, et transversalis seraient tout à fait adaptés et logiques.
  • sa vitesse : Son plus grand atout est sa vitesse qui est tout simplement prodigieuse. Le difar a une vitesse de base de 100 pas. Ce qui veut dire qu'il peut, sans artifice, se déplacer de 300 pas par assaut en utilisant ses 2 actions ainsi que son action libre. Si son sort Axxeleratus est déjà lancé et actif, le difar peut alors ateindre une vitesse vertigineuse de 600 pas par assaut [3x(VI x 2)]. J'irais même plus loins. Dans le Magic of Aventuria, avec une valeur de compétence de 18 pour l'Axxeleratus, le difar a accès à l'amélioration de sort lui permettant même d'atteindre un mulitplicateur de vitesse de x 5. Imaginez : 3 x (100 x 5) = 1500 pas par assaut !!!! Il est alors vif comme un éclair. À une vitesse pareille, il a besoin de passer des épreuves de maîtrise corporelle, mais bon, ce n'est pas vraiment un problème pour lui. Ajoutez à cela le fait qu'il peut, comme tous les démons, courir sur les murs (ou des personnes), changer subitement de direction sans ralentir et vous comprendrez pourquoi il peut confondre ses adversaires. Avec des vitesses pareilles, les héros désirant repérer le difar devraient avoir à réussir une épreuve d'acuité sensorielle avec un malus important à la discrétion du MJ.
  • ses talents : son acuité sensorielle et sa furtivité, sans être excellent, sont tout de même respectable. Il est attentif à son environnement et sait être discret si besoin est. De plus, sa faible masse et la malléabilité de son corps lui permet non seulement de se faufiler partout pour par exemple entrer ou sortir d'un lieu, mais lui permet aussi de se cacher dans des endroits insoupçonnés tel des vases, des tiroirs, des petits coffres, des sacs à dos, etc...

En combat

Les difarim ne sont pas vraiment des combattants, mais ils sont tout à fait capable d'aider au combat si le conjureur leur demande. Ils ne font pas vraiment de dommage physique, mais leurs capacités à éviter les attaques et à confondre leurs adversaires en font des ennemis redoutables.

  • avec une INI de base assez élevée à laquelle vient s'ajouter le potentiel bonus provenant du sort Axxeleratus, il sera impossible pour un héros sans support magique d'agir plus rapidement que le difar qui aura quelque chose entre 43 et 48 en INI.
  • son ESQ de 16 à laquelle vient s'ajouter le potentiel bonus de l'Axxeleratus font que le difar devrait esquiver pratiquement toutes les attaques physiques exécutées contre lui. Le meilleur moyen de l'atteindre demeure probablement les sorts/liturgies qui touche automatiquement leur cible tel que le rayon mineur de banissement.
  • le difar a deux actions par assaut, mais il ne peut exécuter sa seule attaque (qui consiste à confondre son adversaire) qu'une seule fois par assaut. Il peut ainsi par exemple être à 100 pas de son adversaire, utiliser une action gratuite pour s'approcher de lui, utiliser une action pour faire son "attaque" voltige pour finalement utiliser sa dernière action pour s'éloigner de nouveau de lui d'au moins 100 pas. Puisque le difar utilise des feintes (feinte I-III) afin d'augmenter la difficulté de l'action défensive de son adversaire, j'assume que la victime a droit à une parade ou à une esquive pour éviter de prendre 1 niveau de confusion (avec ici un malus de -6 pour une feinte de niveau 3). Ici, je me pose la question, que fait le difar exactement pour amener de la confusion à ses adversaires ? J'imagine qu'il tournoie autour à une vitesse vertigineuse, mais encore. Je crois qu'il doit faire tomber les sac à dos, fait revoler un casque/chapeau, vide les poches, vider les carquois, déchirés les vêtements, légèrement griffer, etc et tout ça en seulement quelques secondes. Si vous avez d'autres suggestions je suis intéressé.
  • si le difar perd 5 PV, il tombe en frénésie et ça, ça démarre le sablier pour les héros. Avec une attaque augmenté de +2 et avec des "dommages" causant 2 niveaux de confusion par attaque réussie, les héros vont devoir trouver une façon rapide d'éliminer le difar, sinon celui-çi va tous les mettres hors combat. Sa frénésie lui occasionne un malus à ses action défensive, mais c'est dans son cas un malus plutôt négligeable.

Je crois que le MJ doit être prudent avec l'utilisation des difarim lors de ses parties. Ceux-çi devraient essentiellement être utilisés pour espionner. Toutefois, si ceux-çi devaient être en support pour des ennemis qui eux peuvent porter des attaques qui causes de vrai dommages physiques au héros, il y a un potentiel élevé que les héros perdent le combat. Le MJ devrait donc prévoir avant le combat ce qui adviendra des héros si ceux-çi perdent la bataille. Seront-ils tout bonnement achevés sans remords par leurs adversaires ou si, encore mieux, seront-ils fait prisonniers. Je conseille bien évidemment la deuxième solution, mais là encore, le MJ doit savoir où cela va amener le groupe.

Une chose est certaine, il ne faut pas sous estimer ces sales bestioles...

Édit : Correction relatives aux Capacités Spéciales de combat.

avatar
je n'ai vu que le sort Ignifaxius qui les atteints directement Docdemers

Et encore, le Diffar peut l'esquiver (avec un malus de -4 comme pour une arme de tir mais il peut quand même). Et vu son score en Défense (16 ou 17 avec l'Axxeleratus) moins de la moitié des Ignifaxius vont le toucher...

Et c'est un monstre non humanoïde, doté de défense et pas d'esquive donc même en se mettant à plusieurs dessus ça ne va pas aider vu qu'il n'aura pas le malus de -3 cumulatif à chaque action défensive.

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Docdemers
avatar
Dyvim

Oui, en effet, je n'ai probablement pas été assez clair avec le Ignifaxius. Tu fais bien de le mentionner. Il peut tenter de l'éviter (et il est très fort sur ce point) et il sera donc aussi très difficile de l'atteindre même avec ce sort. Malheureusement dans le livre de base, à moins d'une erreur de ma part, c'est le seul qui peut potentiellement lui faire du dommage.

Et oui, c'est bien de rappeler que les monstres ne souffrent pas des malus cumulatifs aux multiples actions défensives lors d'un même assaut.

avatar
je n'ai vu que le sort Ignifaxius qui les atteints directement Docdemers

Et encore, le Diffar peut l'esquiver (avec un malus de -4 comme pour une arme de tir mais il peut quand même). Et vu son score en Défense (16 ou 17 avec l'Axxeleratus) moins de la moitié des Ignifaxius vont le toucher...

Dyvim

Le difar a une possibilité de 20 en esquive (action défensive). Base de 16 + bonus axxeleratus 1 + bonus CS esquive améliorée +3 = 20.

Pas si mal disons-le...

Édit : Fausse information. Voir un peu plus bas.

avatar

est ce que dans le cas de capacités spéciales de combat, elles ne sont pas directement integrées dans le bloc stat...genre le +3 de l'esquive amélioré n'est il pas compris dans le score de 16 ?

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Docdemers
avatar
The ReAl NoOb

Je peux me tromper, mais à ce que j'ai compris, ce n'est pas inclus. Elles ne sont pas incluses car leur utilisation, comme toutes les CS de combat, est optionnelle (pour les capacités spéciales de base et spéciales du moins).

Édit : j'étais dans l'erreur. Merci à The ReAl NoOb de m'avoir corrigé.

avatar

En même temps c'est une capacité spéciale de combat passive.

Edition :

Petit paragraphe caché dans le bestiaire : Vous trouverez les autres capacités spéciales dans le Livre des règles à partir de la page 362. Si les CS modifient des valeurs de jeu (par exemple améliorer lʼesquive ou réflexes de combat), alors les modifications sont déjà prises en compte dans les valeurs des créatures

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Docdemers
avatar
The ReAl NoOb

Ahhh cool, je viens d'apprendre quelque chose. Merci. Ça rend le difar un peu plus atteignable.

avatar

En effet c'est une info à ne pas louper content

avatar

En effet c'est une info à ne pas louper content

Dany40

Et moi qui se demande justement encore comment j'ai pu passer au dessus... surprismort de rire

avatar

Ça veut dire que tout est déjà pré calculé dans les stats blocs du jeu ?

Ce message a reçu 2 réponses de
  • Docdemers
  • et
  • Dyvim
avatar
Dany40

Il semblerait bien que oui...

avatar

C'est page 7 du bestiaire en FR, le paragraphe juste avant le début de la description des capacités spéciales des bestioles.

avatar

Il ne mentionnent rien pour les avantages/désavantages. J'imagine qu'ils ne sont pas inclus... indécis

avatar
Dany40

Seulement pour les CS passives. Rien de plus a priori.

Par exemple le désavantage "borgne" du cyclope ne le serait pas.

avatar

Seulement pour les CS passives. Rien de plus a priori.

Par exemple le désavantage "borgne" du cyclope ne le serait pas.

Dyvim

Crap... Je viens tous juste de "corriger" le cyclope et le dévoreur !!! Ce serait juste les CS passives ???

avatar

A mon avis non, je dirais que, meme si ce n'est écrit nul part, que tout ce qui affecte les scores doit êtres déjà inclus dans les bloc stats...sinon ca serait pas cohérent.

Et le texte ne parle pas de capacités passives, mais juste des capacités spéciales qui affectent les scores....

Sincèrement je pense que la logique voudrait que les avantages/Désantages qui les modifient soient intégrés aussi dedans.

Ce message a reçu 2 réponses de
  • Dyvim
  • et
  • Docdemers
avatar
The ReAl NoOb

Les deux exemples donnés sont des passives. Mais en effet le mot passives n'est pas écrit en VF (et en VO non plus)

avatar
The ReAl NoOb

Personnellement, que les capacités spéciales de combat passives soient inclus je comprendrais. Mais que les deux autres soient inclus là j'avoue que j'ai un peu de difficulté (de base et spéciales). Pourquoi ? Pour deux raisons :

  • Premièrement parce-que selon les règles il n'est pas possible de combiner plus d'une manoeuvre de base et une manoeuvre spéciale lors de la même attaque. Autant de passive que tu veux, mais seulement une de base et une spéciale. Un monstre aillant plusieurs spéciales seraient tel qu'il est, mais c'est tout de même un peu étrange puisque contre la règle.
  • Parce-qu'elles sont "modulables". C'est-à-dire qu'elles ont souvent des niveaux et que l'utilisateur de la capacité n'est pas obligé d'utiliser tous les niveaux acquis. Si par exemple un combattant ne désire pour une raison ou une autre utiliser que 2 niveaux de la man½uvre de base Coup Cinglant I-III, il le peut très bien et de ce fait il "économise" sur les malus (-4 au-lieu de -6). Personnellement j'aime mieux les comptabilisés "à la hausse" qu'à la "baisse" car dans ce cas tu te trouve recompter les AT/PRD/PI et etc...