Lovecraft Country 105

Forums > Communauté > Le JdR fait parler de lui dans les medias

avatar

ne connaisant pas ses correspondances je ne peux pas apporter d'arguments, tu as peut être raison -

avatar

Je ne cherche à convaincre personne plaisantin Chacun peut et doit se faire son avis. Les outils sont disponibles pour qui est motivé.

Moi, sachant cela je continue à aimer l oeuvre. Mais n' induisons pas en erreur ceux qui lisent ces posts, comme il a ete dit, cette serie n est pas sur lovecraft, elle reprend des thème de son oeuvre en arrière plan. En tout cas ds l épisode 1. Attendons la suite.

Ce message a reçu 1 réponse de
  • darkblade
avatar
helios

ok avec toi sur ce point clin d'oeil

avatar
darkblade

Hello Darkblade, si tu veux une nouvelle qui ne laisse aucun doute sur le racisme de HP, tu peux lire "The Horror at Red Hook".

Je n'ai pas encore regardé l'épisode, mais j'ai l'impression que l'accent est mis sur le racisme...c'est pas ce que j'attendrai pour des histoires sur les villes fictives de HP....

avatar

Je crois que dans la nouvelle L'horreur de Red Hook Lovecraft son racisme est très visible. Je recommande la lecture du guide de Lovecraft de Christophe Thill qui bat en brèche et revient sur les nombreuses idées reçues sur Lovecraft. Pour les plus motivés la somme de ST Joshi Je suis Providence apportera un éclairage exhaustif sur la vie de l'auteur.

avatar

Peut-on revenir sur le sujet et éviter le débat stérile à savoir si Lovecraft était raciste ou non?

@Keihilim.

Bah justement, le livre et la série ne sont pas dans les villes fictives de Lovecraft, l'auteur a simplement repris le nom "Lovecraft County" mais son "Lovecraft County" n'a rien à voir avec celui de Lovecraft. L'histoire est dans les États-Unis des années 50 autour d'un groupe de protagonistes noirs qui doivent naviguer la ségrégation et un vieux secret de famille.

Je sais que la série a fait des changements (l'antagoniste principal est dorénavant une femme) et il semble y avoir plus de Mythe que le livre, toutefois c' est une histoire intéressante.

avatar

Donc en fait depuis que les écrits de Lovecraft sont dans le domaine public on peut faire tout et n’importe quoi.

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Gollum
avatar
Leup

Comme avec toutes les oeuvres tombées dans le domaine public...

On peut par exemple transposer Sherlock Holmes à l'époque moderne dans un film pas terrible dont je ne me rappelle plus le titre, dans une série très réussie où son génie s'accompagne de problèmes psychologiques importants (Sherlock) faire de Watson une femme (Elementary) , ou même faire raconter à Watson qu'en fait, les enquêtes les plus importantes de Sherlock Holmes avaient pour but de lutter contre le mythe de Cthulhu, mais qu'il lui avait demandé de ne pas les publier pour des raisons évidentes de santé mentale publique (Les dossiers Cthulhu)...

Et tant mieux parce que si ça peut donner des ½uvres médiocres, voire nulles, ça donne parfois aussi des chefs d'oeuvres où l'esprit des personnages est bien plus proche de celui voulu par l'auteur que dans d'autres adaptations censées être plus fidèles.

avatar

Prendre Lovecraft et le glisser au c½ur d’une fiction qui parle de racisme est une excellente idée au vu de certains textes, de certaines thématiques et peurs récurrentes dont traite l’auteur. Pour la xénophobie dans l'oeuvre de Lovecraft, on peut par exemple lire "La Rue". Ce premier épisode de la série Lovecraft Country promet le meilleur pour la suite !

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Gollum
avatar
Emeric

Malgré ces textes, le racisme de Lovecraft restera à jamais une énigme...

Etait-il raciste comme beaucoup de WHASP * à son époque ? Hypothèse fort probable...

S'agit-il du racisme de ses personnages et non du sien ? On connaît la chanson : les auteurs (producteurs réalisateurs) tiennent à préciser que les propos tenus par les personnages dans cette histoire sont ceux des personnages et qu'ils ne reflètent en aucun cas leurs propres positions, etc., etc. Le fait que Lovecraft écrive ses textes à la première personne du singulier aide encore moins à la distinction...

Et, par dessus le marché, Lovecraft ne faisait-il pas exprès d'exagérer cette vision raciste de ses personnages pour des raisons d'angoisse ? La phobie de l'autre, de l'inconnu, de l'étranger est en effet une peur inscrite au plus profond de chacun d'entre nous, qu'on le veuille ou non. C'est donc une voie royale pour les récits d'horreur. L'autre, l'inconnu, l'étranger y est souvent présenté de manière déformée, exagérée, caricaturale... précisément pour faire peur !

Donc, à moins de discuter avec lui ou de trouver des preuves indubitables de son racisme dans son courrier non fictif, il est impossible de savoir si le racisme de Lovecraft allait au-delà de celui de la plupart des gens de son époque... Et même jusqu'à ce point...

___

* White Anglo Saxon Protestant (anglo-saxon protestant blanc). C'est ainsi qu'ils se dénomment eux-mêmes.

Ce message a reçu 2 réponses de
  • Emeric
  • et
  • helios
avatar
Gollum

"J'aime les histoires mais parfois elles me poignardent en plein coeur". La série comme le livre abordent très bien le racisme et la question de l'oeuvre... Quand au racisme de Lovecraft, il suffit de le lire pour le croiser de temps en temps dans ses poèmes et ces nouvelles (le poéme cité dans le livre de Matt Ruff et dans le premier épisode de la série est sans appel... : https://en.wikisource.org/wiki/On_the_Creation_of_Niggers ).

avatar

HP naissance 1890 fin de l'ère victorienne - sa mort 1937 - donc en plein dans une ère colonialiste + intolérance américaine - Comme je disais plus haut je n'ai pas vu le premier épisode et j'ai hâte , je me retranche donc derrière les post de certains d'entre vous . Ma question c'est de savoir pourquoi les années 50 ont été choisies avec en toile de fonds ce " racisme " évoqué - N' y avait il pas des années plus propice à transmettre le mythe de HP - pour ma part fan des années 20 et 30 j'aurai bien aimé retrouver cette atmosphère - Après tout est toujours possible - Cela n'empêche nullement la série d'être très bien mais mythe + années 50 + cette thématique d'arrière fond me semblent ......... bizarre

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Emeric
avatar
darkblade

La série adapte le livre de Matt Ruff (n'hésite pas à lire l'article sur Fondu Au Noir, il donne des précisions). Matt Ruff fait un hommage au pulp des années 50 en général... "Lovecraft Country" ne parle pas spécialement de Lovecratf mais par contre du racisme de Lovecraft, oui (et plus généralement du rasisme).

Ce message a reçu 1 réponse de
  • darkblade
avatar
Gollum

Encore une fois le racisme de lovecraft n'est pas une enigme mais il est reconnu et transparait très clairement dans certaines de ces lettres , alors n'essayez pas de débattre à n'en plus finir ... Lovecraft faisait parti de son temps, certes mais ça ne l'excuse en rien. Est ce que ça rend son oeuvre mauvaise ? c'est l'éternel débat et il n'y a pas de réponse nette à cela, chacun aura un avis .

Personnellement dans ma prime jeunesse quand j'allais à la fac, j'avais du mal à me plonger dans une oeuvre dont l'auteur n'était pas "moralement" quelqu'un de bien . Par exemple je m'étais toujours refusé de lire Céline et son "Voyage au bout de la nuit" pourtant considéré comme un chef d'oeuvre.

Lovecraft, je l'ai découvert jeune ado, ne sachant rien sur lui, heureusement ! je serai passé à côté d'une belle découverte ! j'ai eu une période ensuite de rejet, mais j'y suis retourné et redécouvre ses écrits avec plaisir.

Mais rappellons le encore une fois, Lovecraft n'est pas le thème principal de la série !

avatar
Emeric

ok - merci de cette précision - donc il y a une logique pour la période si adaption d'un livre

avatar

Oui le héros adore le pulp, d'ailleurs la première scène est complètement pulp !

Dans tous les cas , je vous recommande de regarder ce premier épisode pour vous faire votre avis content

avatar

"J'aime les histoires mais parfois elles me poignardent en plein coeur". La série comme le livre abordent très bien le racisme et la question de l'oeuvre... Quand au racisme de Lovecraft, il suffit de le lire pour le croiser de temps en temps dans ses poèmes et ces nouvelles (le poéme cité dans le livre de Matt Ruff et dans le premier épisode de la série est sans appel... : https://en.wikisource.org/wiki/On_the_Creation_of_Niggers ).

Emeric

OK. Merci beaucoup Emeric. Je ne connaissais pas du tout ce poème...

Les seules choses que j'avais lues de Lovecraft jusqu'ici étaient ses oeuvres fictions (et encore, pas toutes), dans lesquelles je n'avais rien pu trouver de vraiment raciste, et pour lesquelles on ne peut de toute façon pas savoir si c'est la vision de l'auteur, du personnage, ou même une simple déformation volontaire des choses pour augmenter l'angoisse face à ce que l'on ne connaît pas (qui ne fonctionne d'ailleurs pas qu'avec le racisme latent, mais avec toute culture ou façon de vivre différente de la sienne : il n'y a qu'à voir comment John Carpenter joue avec la peur des sans domicile fixe dans certains de ses films, par exemple)...

En tout cas, là, comme tu le dis, c'est sans appel ! Ca correspond tout à fait à la restriction que j'avais énoncée : "à moins de discuter avec lui ou de trouver des preuves indubitables de son racisme dans son courrier non fictif". Nous avons ici affaire à un court poème où aucun personnage ne parle et qui n'a pas pour but de faire peur. C'est un pamphlet, autrement dit un texte qui énonce sciemment la pensée de son auteur.

Cela me donne donc encore plus envie de voir cette série !

Utiliser l'univers de Lovecraft pour dénoncer le racisme, fallait l'oser !

P.S. : personnellement, j'ai tendance à penser que lorsqu'on a affaire à des oeuvres d'une telle richesse (Lovecraft, Céline, Wagner...), l'oeuvre dépasse l'artiste... Elles sont un miroir de la culture de toute l'humanité, pas seulement de ses idées plus ou moins étriquées. On peut donc les apprécier malgré les défauts de celui qui les a produites. Mais, bon, ça n'engage que moi et c'est un autre débat...

Ce message a reçu 1 réponse de
  • helios
avatar

S'il fallait se contenter seulement des oeuvres des personnes ayant une morale irréprochable ou compatible avec nos codes du XXI siècle. Je suis sur qu'on pourrait exclure au minimum 90% des artistes passés et un bon pourcentage de nos artistes contemporains.

Enfin pour Lovecraft, raciste ou pas, la question est loin d'être tranchée, des travaux récent sur l'auteur montre que c'est pas aussi simple que ça. Ses nombreux voyages (oui, Lovecraft à voyagé de nombreuses fois, le cliché du reclus de providence n'est qu'un cliché) on semble t'il fait évoluer ses mentalités vers la fin de sa vie, comme son côté très conservateur ou il montre dans ses dernières années une ouverture pour la politique de Roosevelt et le new deal, loin d'être évidente pour un conservateur wasp né dans le Rhodes Island à la fin du XIX siècle.Bref, ne pas trop juger hâtivement Lovecraft, notamment sur des analyse datant des années 60/70 très lacunaires ou encore la biographie de Houellebecq qui est très loin de donner un portrait fidèle de Lovecraft.

avatar

Sinon le premier épisode de cette série est vraiment très bon démon

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Gollum
avatar
Le Clug

Comme je n'ai pas HBO, je vais devoir patienter jusqu'à la sortie en DVD. Car c'est sûr que je l'achèterai !

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Le Clug