Pangée et Oblivion 473

Forums > Jeux de rôle > JdR Black Book > Héros & Dragons

avatar

A mesure que j'avance dans la campagne Oblivion, (dans ma lecture et dans le visionnage des excellents épisodes Rôle'N play) je parcours le premier tome de Pangée. Suite à l'épisode où Ilzarch est face à Korthos, je me suis intéressé aux diverses divinité des pathéons de Pangée.

Je trouve qu'il manque une donnée dans la description des divinités, une case "alignement(s)" si on comprend facilement que Justicaar tend vers le Loyal neutre cela peut parfois être plus difficile à évaluer pour certaines divinités (Alaria ou Aliana) et peut compliquer le choix d'alignement pour les paladins ou prêtres et leur code de conduite pour rester dans les bonnes grâces de leur dieu.

Il aurait été bon d'aiguiller les joueurs et MJ en indiquant les alignements "compatibles" avec les différentes divinités du panthéon plaisantin

Est il possible d'avoir des infos en ce sens ?

Merci.

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Lumpawaroo
avatar
Christophe12837

les alignements ne sont plus qu'une indication dans dd5, le paladin doit suivre son serment et le clerc les préceptes de son dieu pour garder leur pouvoirs, c'est la seule condition.

avatar

Je trouve qu'il manque une donnée dans la description des divinités, une case "alignement(s)" si on comprend facilement que Justicaar tend vers le Loyal neutre cela peut parfois être plus difficile à évaluer pour certaines divinités (Alaria ou Aliana) et peut compliquer le choix d'alignement pour les paladins ou prêtres et leur code de conduite pour rester dans les bonnes grâces de leur dieu.

J'avoue que je me contrefous (sincèrement) des alignements. Je n'ai pas spécifiquement envie de réduire les divinité à des alignements un peu trop rigides à mon goût, et au vu de l'importance inexistante de ces derniers dans la 5e édition pour les joueurs et les créatures... ils sont devenus complètement inutiles et obsolètes (AMTHA). Et je pense qu'on pourrait les virer du jeu sans aucun impact.

Est il possible d'avoir des infos en ce sens ?

Christophe12837

Du coup non pas spécifiquement. En tous cas je ne vais pas personnellement me fader ça. Si quelqu'un a envie de le faire de manière officieuse parce que ça l'arrange, qu'il le fasse, et il aura ma bénédiction. Mais je n'en vois absolument pas l'utilité réelle. content

Ce message a reçu 1 réponse de
    avatar
    Dohnar

    C'est ce qu'il a fait, avec un langage normal donc je ne comprends cette attaque de ta part, à moins de vouloir troller un bon coup.

    avatar
    Dohnar

    C'est ce qu'il a fait, avec un langage normal donc je ne comprends cette attaque de ta part, à moins de vouloir troller un bon coup.

    Ce message a reçu 1 réponse de
    • Dohnar
    avatar
    Halador

    "contrefous" et "fader" ce n'est pas ce que j'appelle un langage châtié.

    Ce message a reçu 1 réponse de
    • Julien Dutel
    avatar
    Dohnar

    Ohlala on se détend deux minutes, on respire, et on vire son biais cognitif deux secondes. J'écris, en l'état, comme je parle. Je n'ai pas insulté le monsieur. Et je n'ai cure du fait que tu penses que mon langage n'est pas assez châtié à ton goût.

    On peut être correct avec un langage familier (ce n'est que ça), tout comme fort insultant ou agressif avec un langage châtié. Et tu es fort agressif.

    A moins qu'un modo me dise que dire "conftrefous" et "fader", deux mots familiers, sortent de ce que la charte du forum trouve acceptable, merci de ne pas me voler dans les plumes gratuitement et de calmer tes ardeurs absolument déplacées.

    Merci.

    Ce message a reçu 2 réponses de
    • Grand Strateger
    • et
    • Seorever
    avatar

    Youpla c est chaud ici mdr 😜 sinon pour détendre je vous propose un bon jeu de dés dans une taverne avec beaucoup de chope ça vous tente ?

    Ce message a reçu 1 réponse de
    • Bayushi Fumi
    avatar
    Hellyasse

    Un cul de chouette ?

    Ce message a reçu 1 réponse de
    • Hellyasse
    avatar
    Julien Dutel
    avatar
    Julien Dutel

    En tant que joueur et mj débutant, j'aime avoir l'alignement d'une divinité pour avoir une idée de son orientation morale. Ceci dit, je peux comprendre que ça limite l'imaginaire et/ou la marge de manoeuvre pour un mj. Si on veut que Justicar soit loyal bon ou loyal neutre ou mauvais neutre, en soit tout mj est libre de faire comme il entend non ?

    Ce message a reçu 1 réponse de
    • Julien Dutel
    avatar
    Seorever

    tout à fait.

    avatar

    La réponse de Julien, qui peut s'entendre se lire, fait néanmoins fi du fait que les divinités des Royaumes ont bien un alignement dans le SCAG, ainsi que tous les exempls de Panthéon du Manuel des Règles (p. 414).

    De plus, c'est un tout petit raccourci de dire qu'ils sont complètement inutiles en "5e" (bien que je les trouve, moi aussi, obsolètes). Certes ils ont été rendus abstraits et beaucoup des limitations qu'ils posaient dans les précédentes versions ont été levées, mais pas toutes. Et notamment pour la magie divine ou les objets d'essence divine, on retrouve l'alignement dans les règles en question.

    Dès lors, je trouve que la question est légitime et ne pas en disposer peut, en de très rares occasions il est vrai, nécessiter juste un peu d'adaptation. Dans ces situations-là, les joueurs aiment juste bénéficier de l'assentiment de l'auteur clin d'oeil

    avatar
    Bayushi Fumi

    Trois pintes alors et toi ?

    avatar

    La réponse de Julien, qui peut s'entendre se lire, fait néanmoins fi du fait que les divinités des Royaumes ont bien un alignement dans le SCAG, ainsi que tous les exempls de Panthéon du Manuel des Règles (p. 414).

    En fait ma réponse considère que je n'ai pas à m'aligner sur le manuel des règles ou le "SCAG" (encore moins sur le SCAG). Je suis un peu maître en mon domaine là. Je n'ai pas à m'aligner sur la prod de WotC ou sur une tendance historique qui veut qu'on file des alignements à des divinités. Ce qu'on peut aussi trouver aberrant, au passage (et trop essentialiste, dans un univers qui ne l'est pas).

    Dès lors, je trouve que la question est légitime et ne pas en disposer peut, en de très rares occasions il est vrai, nécessiter juste un peu d'adaptation. Dans ces situations-là, les joueurs aiment juste bénéficier de l'assentiment de l'auteur clin d'oeil

    Far2Casual

    Tout à fait, mais ma réponse est légitime : je n'en ai cure, je trouve que ça n'a pas d'intérêt dans la manière dont j'ai écrit l'univers. Parce qu'en fait je considère qu'un prêtre de Justicaar (par exemple, mais d'autre dieux tout autant) peut être bon, mauvais, loyal, chaotique... c'est sans importance : cela sera simplement SA manière d'interpréter les "commandements" et les préceptes de sa divinité. C'est plus fin et bien moins rigide, et cela peut donner lieu à diverses congrégations vénérant la même divinité de bien des manières différentes même si les bases sont les mêmes. C'est plus riche et plus intéressant, à mon sens.

    Ce message a reçu 2 réponses de
    • CharIie
    • et
    • Nioux
    avatar
    Julien Dutel

    Intéressant

    avatar

    Houlà ! Houlà ! Je ne pensais pas que ma remarque (+question sans arrière pensée qui j'espère n'a pas été prise comme une attaque, bien au contraire, je trouve que la question des divinité est abordée de manière riche et intéressante dans Pangée) allait agiter autant ce sujet ! clin d'oeil

    Pour clarifier les choses :

    1/ Je ne prends absolument pas mal la réponse de Julien Dutel (Que j'aime beaucoup dans sa façon de faire jouer et d'interpréter les personnages, je vous ai adoré en Korthos clin d'oeil ) et je suis parfaitement d'accord sur le fait que c'est un peu restrictif de limiter une divinité à un alignement.

    2/ Je me remets depuis peu au jeu de rôle, et je n'ai pas touché à D&D depuis la 3.5, je suis en apprentissage de la 5eme ED et du coup vous comprendrez que pour moi, en tant que futur (pas encore) MJ bien rouillé qui ai encore des reflexes de 3eme édition, les alignements sont un point de repaire (comme l'a dit Seorever, d'où ma question). D'autant plus que comme le dit Far2Casual je suis tombé dessus dans la description des divinités du guide du joueur et dans une bonne partie des descriptions de créatures des bestiaires, et donc pour moi Ad hoc tempus c'était important.

    Mais effectivement, après lecture de la réponse de Lumpawaroo, je me rends compte en lisant plus en détail la classe de paladin et de prêtre (et la description des sorts) que cela devient plus anecdotique dans la 5e.

    Promis je poserai plus de questions cons avant d'avoir fini ma lecture des règles. content

    avatar

    (+question sans arrière pensée qui j'espère n'a pas été prise comme une attaque, bien au contraire, je trouve que la question des divinité est abordée de manière riche et intéressante dans Pangée)

    Je n'y ai pas perçu une attaque, la question était tout à fait compéhensible. content

    Promis je poserai plus de questions cons avant d'avoir fini ma lecture des règles. content

    Christophe12837

    Aucune question n'est malvenue, j'y répondrai toujours avec le plus de sincérité possible. content

    avatar
    Julien Dutel

    C'est intéressant cette notion d'interprétation des préceptes des divinités, sans doute plus proche de ce qu'est la religion dans le monde réel qu'un bête alignement à suivre. Il suffit de voir les variations importantes qui existent entre les différentes branches des catholiques par exemple, un seul dieu, plusieurs approches. Les deux derniers papes en étant le meilleur exemple.

    (Et évidemment je n'ai pris les catholiques que comme exemple qui parle à tous, mais ça s'applique à d'autres religions)

    Ce message a reçu 1 réponse de
    • Julien Dutel
    avatar
    Nioux

    Exactement. Il suffit de voir le Nom de la Rose, pour le coup... La différence entre l’abbé et ses moines, et Guillaume, sans parler de l’inquisiteur… Autant de manières d’envisager le divin et ses préceptes sous la bannière d’une même religion.

    Ce message a reçu 1 réponse de
    • Kor9y