Cookies

Utilisation des cookies

Pour le bon fonctionnement du site, nous utilisons des cookies techniques qui permettent de gérer votre connexion.
Nous utilisons des cookies Google Analytics pour le suivi anonyme de la navigation. Vous pouvez désactiver ces derniers à tout moment ici.

Confirmation

Par défaut, nous conservons votre acceptation durant 13 mois.
Gérez vos cookies ici.



Personnaliser

Anathazerin [SPOILER] [MJ] Scénario 8 - Questions 7

Forums > Jeux de rôle > JdR Black Book > Chroniques Oubliées

avatar

Bonjour, je vais faire jouer le scénario 8 d'Anathazerin vendredi après midi,
On c'est arrêté juste avant la grand bataille de Fleck, au vu de la petite expérimentation des combats de masse un peu avant j'ai quelques questions :
Comment gérez vous le soin des PJ pendant ces longues périodes d'une demi journée ? Est ce que ça empêche une intervention (ce qui serait assez étrange au vu de la durée) mais qui rendrait les DM infligé par leurs interventions moins impactants ?
Egalement, comment gérez vous la capacité siphon de l'âme du nécromancien dans cette situation ?

Egalement si vous avez des conseils sur comment rendre tout ça bien vivant pour les joueurs je suis preneur. Je me suis relativement déçu quand à ma façon de gérer le combat du pont où je n'ai pas su le faire correctement vivre à mes joueurs je pense.
Merci d'avance !

avatar

Up du fin fond des entrailles du forum.

J'arrive à ce scénario. Je vois qu'il n'y a pas eu de réponse à l'époque.

Du coup ceux qui ont déjà joué ce scénario, avez vous des retours d'expérience à faire ? Des axes à améliorer pour cette partie de l'aventure ?

Des choses à faire ou ne pas faire en tant qu'MJ ?

avatar

Je pense que la plupart des questions sur le sujet sont sur l'autre fil : forums.php?topic_id=6079&tid=363096#msg363096

Pour les actions des PJs, je gérais cela comme des volontés de faire telle ou telle chose : protéger, participer à la bataille de manière tactique, sur le terrain, tenter une percée pour un duel avec un des chefs en face ou bien soigner.

Si un PJ choisit de soigner (sorts, potions) cela compte comme son attitude sur la demi-journée. Sinon les blessures sur la 1/2 journée sont considérées comme prenant en compte la DEF, les soins possibles et les capacités des PJs, donc pas d'impact des soins pour diminuer les DM (syphon des âmes ou autre).

Pour te répondre @Akuna Aglagla j'ai surtout bien pris le temps de discuter avec les joueurs (meta-jeu) pour qu'ils comprennent bien le principe et que nous soyons d'accord sur comment cela va se passer, les actions possibles, l'impact de leurs descriptions/idées pour des bonus/malus éventuels, etc.

En tant que MJ bien préparer le déroulé, le décompte des pertes de chaque côté, les renforts, etc.

Avec le recul c'était un bon moment sur la campagne, et les joueurs ont aimé (d'après leurs retours).

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Ulti
avatar
Ethariel

Pourtant, c'est le genre de circonstances où le siphon des âmes devrait permettre à un nécromancien d'être quasi en permanence au max de PVs, non ? Comment tu lui expliques qu'il lui en manque à la fin de la journée ?

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Ethariel
avatar
Ulti

La portée n'est que de 20m, le perso n'est pas forcément au coeur des combats, ou alors il risque de prendre un paquet de mauvais coup et du coup ne pas pouvoir tout récupérer.

avatar

Edit : réponse trouvée mort de rire

avatar

Simple retour d'expérience sur la première escarmouche que j'ai faite joué aux PJ. (sur le pont de Donze)

Ils ont adoré !! Le système de règle fonctionne niquel, ça leur a vachement plu. Après la ptite explication des règles, ils étaient emballés à l'idée de commencer.

Ce qui a vmt rendu l'ensemble prenant c'était le fait de bien raconter chaque lancé de dé/intervention de manière RP.

Le necromancien du groupe s'est lancé un duel ctr le shaman ennemi. Qu'il a fini par vaincre non sans difficulté, car fumble sur un de ses sorts que j'ai fait joué comme un sort entropique. Résultat sort de vol lancé sur le rôdeur en arrière.

C'était très prenant en plus d'être très drôle.