Compagnon animal 13

Forums > Jeux de rôle > JdR Black Book > Héros & Dragons

avatar

Je regarde le sort compagnon animal accessible aux druides et rôdeurs et je le trouve très peu puissant en milieu fin de carrière. C'est normal ?

Si on prend en compte le fait qu'un druide de niveau 5 peut effectivement charmer une bête d'indice de danger 1, c'est fun et probablement bien efficace. Il y a des bêtes plutôt intéressantes à ce niveau là. Mais à la suite de la progression du personnage je ne vois pas trop ce que gagne la bête pour suivre le rythme. A part donner une résistance aux dégâts à une bête d'indice de danger 1/2 (et du coup on oublie sa bête d'indice 1) ou prendre deux bêtes d'indice 1, la soigner un peu, elle ne gagne aucune progression en points de vie, en attaque, en jet de sauvegarde ou en CA comme c'était le cas avec la spécialisation du rôdeur du livre DD5. C'est vachement limitant non ?

Un ours noir (ID 1/2) avec ses deux attaques, 19 PV et une CA de 11 n'ira pas bien loin contre un guerrier de niveau 3 ou 5. Un ours brun ou un tigre (ID 1) avec une CA de 11 ou 12, 34 ou 37 PV et une ou deux attaques commencent à donner des sueurs à un guerrier 5 mais en montant de niveau il les dépassera sans sourcilier. Les bêtes ne grossiront plus après ça ...

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Laurent Kegron Bernasconi
avatar

Un rôdeur H&D dans un des ses nombreux terrain de prédilection est une véritable bête de combat niveau dommages par tour. Lui ajouter un compagnon trop fort le ferait passer largement au premier rang des combattants, ce qui serait cheaté en comparaison des guerriers.

avatar

Mais le druide va trainer un peu la patte, non ?

avatar

Je n'ai pas lu le druide H&D mais je me suis laissé dire que le druide du cercle de la lune de d&d5 était bien costaud lui aussi. Peut-être que le druide n'a pas non plus besoin d'un boost de ce côté lui aussi. Mais je suis d'accord avec toi, c'est dommage que ces classes perdent ce look classique du duo sauvage.

avatar
Choupa

Pour répondre à ton premier post :

le compagnon de DD5 est un compagnon accessible uniquement à un archétype spécifique, là où le sort le permet à tous les druides et rôdeurs.

Alors oui il y a une différence, qui est voulue, mais elle n'est pas monstrueuse non plus

Beast master niv 17 : un ours noir, CA 17, PV 40, 4 attaques touché +9, DM 13 ou 11

Sort de compagnon lancé au niveau 4 (dès le niveau 13) : 2 ours bruns, CA 11, PV (34x2)=68, 4 attaques touché +5, DM 11 ou 8. Revient à la moitié de ses PV max après un repos court .

Mais surtout le beast master sacrifie son action (une seule attaque dès le niveau 5) lorsqu'il donne un ordre à sa bête (ce qui n'est vraiment pas cool).

Perso à choisir, je préfère le sort en fait...

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Chal
avatar
Laurent Kegron Bernasconi

La version modifiée du ranger D&D5 (v3) règle ce gros problème. Particulièrement le fait de perdre une attaque, qui est en + totalement illogique (en théorie,un guerrier pourrait donner l'ordre "attaque" à son chien dressé (avec l'accord du MD) sans perdre d'action). Le nouveau beastmaster v3 est maintenant très sympa et son compagnon est très costaud. A tel point qu'il éclipse un peu le ranger lui-même amha.

Je trouve que votre proposition, quand on regarde les classes H&D, est bien équilibrée, même si le compagnon devient un peu anecdotique à très haut niveau. Sauf si on utilise l'emplacement de sort qui va bien pour créer deux animaux.

En parlant de ça, j'aurais trouvé plus logique d'accorder un (gros) gain de pdv au compagnon, plutôt que de permettre un deuxième compagnon ( ça fait chair à canon plutôt que de faciliter la survie de l'unique compagnon).

Mais bon, le traitement du rôdeur est à mon avis très supérieur chez H&D en comparaison avec D&D (dans sa v1,2 ou même 3).

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Laurent Kegron Bernasconi
avatar
Chal

Ok, j'avais pas fait gaffe à la nouvelle version du beastmaster.

Ceci dit même si le compagnon animal n'est pas ultime à haut niveau, je ne dirais pas anecdotique. A DD5 avec les CA réduites, une créature avec +5 en attaque peut tout de même produire des dégâts.

Quant à avoir 2 compagnons, moi je voyais plutôt le coté classieux ^^ Un de chaque coté de son maître, ça le fait plaisantin

En fait, j'ai pas mal hésité à l'époque (il y a eu plusieurs version) à permettre d'augmenter une créature (ID 1/2 ou 1) avec un niveau de sort en sup pour obtenir (Résistance aux dégâts, avantage au sauvegardes et en attaque).

Après un MJ pourrait autoriser ça au lieu d'obtenir 2 créatures.

avatar

Les deux compagnons ça peut être sympa et faire badass, j'en convient. Mais ton idée est chouette pour un seul animal (résistance aux dégâts, avantage sauvegarde et attaque) ça à l'air de compenser la puissance de feu de 2 compagnons.

tu pourrais peut-être le rajouter sur le sort en précisant que ce n'est pas cumulable avec l'option 2 compagons ?

Ça finirais de compléter les options possibles pour cette classe, qui est vraiment super bien traitée (mais pas cheatée) dans H&D, ça se voit que c'est une classe que tu apprécies.

avatar

En fait dans mon exemple précédent j'ai fait une erreur, j'ai pris un ours noir ID 1/2 en exemple alors que le beastmaster original est limité à ID 1/4.

Autre chose : résistance à tous les dégâts c'est mieux que de doubler les PV (car ça correspond à doubler les effets des soins en quelque sorte)

avatar

Peut-être une petite règle optionnelle à paraître dans un futur supplément ou un Casus Belli ? mort de rire

avatar

Bonjour,

Selon vous, ce sort " compagnon animal " peut-il invoquer une nuée (d'insectes ou de rats par ex.) ?

Merci !

avatar

Strictement Non car le sort indique bien au il affecte un animal. Une nuée est composée de plusieurs bêtes.

Ce message a reçu 1 réponse de
  • formol
avatar
Klan lAcier

ok, merci content