Cookies

Utilisation des cookies

Pour le bon fonctionnement du site, nous utilisons des cookies techniques qui permettent de gérer votre connexion.
Nous utilisons des cookies Google Analytics pour le suivi anonyme de la navigation. Vous pouvez désactiver ces derniers à tout moment ici.

Confirmation

Par défaut, nous conservons votre acceptation durant 13 mois.
Gérez vos cookies ici.



Personnaliser

Empathie 7

Forums > Jeux de rôle > JdR Black Book > Polaris

avatar
Bonjour,
Je viens de créer un empathe pour une partie, et je me suis rendu compte qu'il était bien plus facile de modifier les émotions d'un personnage, plutôt que de lire ses émotions!
En effet, mon empathe a un niveau de 11 en empathie, et si je veux lire les émotions d'un personnage moyen (avec 10 en volonté), je doit faire un jet inférieur à niveau d'empathie-volonté de la cible/2, soit 6, alors que pour changer ses émotions je dois faire un duel contre sa volonté, mon niveau 11 contre son niveau 10!
Donc, j'ai plus de chance de modifier ses émotions plutôt que de les lire!!!
Je ne trouve pas ça normale, c'est voulu, ou c'est un artefact du portage de la V2 à la V3?
On peut remarquer aussi, qu'il est plus facile de lire les émotions d'un animal (difficulté -3) plutôt que celle d'un humain moyen, alors que j'ai le même référentiel émotionnel que l'humain et que l'animal m'est plus étranger!
Merci pour vos remarques
Pour info, mon MJ veux appliquer un système de bonus-malus en fonction du niveau de volonté de la cible, pour la simple lecture des émotions (pour résoudre ce problème)
avatar
Bonjour,
On peut remarquer aussi, qu'il est plus facile de lire les émotions d'un animal (difficulté -3) plutôt que celle d'un humain moyen, alors que j'ai le même référentiel émotionnel que l'humain et que l'animal m'est plus étranger! pheres
En général, un humain a tendance à cacher ses émotions. S'il ne t'aime pas, l'humain va le dissimuler si il y a un intérêt pour lui.
Un animal, non. Si ce dernier ne t'aime pas, même un non-empathe peut le sentir.
avatar
Bonjour,
On peut remarquer aussi, qu'il est plus facile de lire les émotions d'un animal (difficulté -3) plutôt que celle d'un humain moyen, alors que j'ai le même référentiel émotionnel que l'humain et que l'animal m'est plus étranger! pheres
En général, un humain a tendance à cacher ses émotions. S'il ne t'aime pas, l'humain va le dissimuler si il y a un intérêt pour lui.
Un animal, non. Si ce dernier ne t'aime pas, même un non-empathe peut le sentir. Space_calamar
C'est une objection valable, encore faut-il que l'humain ai la volonté de se caché, et donc qu'il soit conscient qu'on le sonde, d'une part et encore faut-il qu'il soit capable de dissimulé ses émotions... Et le dernier point est plutôt difficile, autant on peut faire semblant en masquant ses émotions en ayant l'aire serein quand on est en colère, par exemple, autant caché émotionelement sa colère me semble difficile... (en terme de jeu, on peut leurrer analyse empathique, mais pas empathie!)
avatar
C'est pas faux !
avatar
Je me permet juste de remarquer que la question initiale reste valable.
Rappel : pheres a écrit :
"En effet, mon empathe a un niveau de 11 en empathie, et si je veux lire les émotions d'un personnage moyen (avec 10 en volonté), je doit faire un jet inférieur à niveau d'empathie-volonté de la cible/2, soit 6, alors que pour changer ses émotions je dois faire un duel contre sa volonté, mon niveau 11 contre son niveau 10! "
Dans la pratique, cela peut sembler idiot mais effectivement il deviens plus facile de modifier une émotion plutot que de la lire.
Il me semble qu'il y a effectivement une coquille due à la version 2
En premier jet, Sans me prendre la tête je dirais que
Pour lire une émotion on fait un jet empathie -volonté de la cible/2
Pour modifier on fait un jet empathie -volonté de la cible. Evidement modifiée par le type de modification.
Exemple : une modification lente légrèe : Facile +3. Exemple : En colère à énervé en 15min
une modification moyenne : normale +0. Exemple : En colère à calme rapidement (2 - 3 min)
une modification forte : difficile -5. Exemple : En colère à bon amis rapidement (2 - 3 min)
une modification imposible : surhumain -15. Exemple : En colère à amoureux
mon idée étant que empathie est plutot un talent subtile et non pas bourrin.
avatar
J'ai réfléchie de mon coté, et j'ai un truc à proposé:
Pour la lecture des émotions, c'est de faire un jet d'empathie, en opposition à la volonté/2 du sujet!
Pour la modification, on continu avec le jet en opposition de l'empathie contre la volonté!
avatar
Je me permet juste de remarquer que la question initiale reste valable.
Rappel : pheres a écrit :
"En effet, mon empathe a un niveau de 11 en empathie, et si je veux lire les émotions d'un personnage moyen (avec 10 en volonté), je doit faire un jet inférieur à niveau d'empathie-volonté de la cible/2, soit 6, alors que pour changer ses émotions je dois faire un duel contre sa volonté, mon niveau 11 contre son niveau 10! "
Dans la pratique, cela peut sembler idiot mais effectivement il deviens plus facile de modifier une émotion plutot que de la lire.
Il me semble qu'il y a effectivement une coquille due à la version 2
En premier jet, Sans me prendre la tête je dirais que
Pour lire une émotion on fait un jet empathie -volonté de la cible/2
Pour modifier on fait un jet empathie -volonté de la cible. Evidement modifiée par le type de modification.
Exemple : une modification lente légrèe : Facile +3. Exemple : En colère à énervé en 15min
une modification moyenne : normale +0. Exemple : En colère à calme rapidement (2 - 3 min)
une modification forte : difficile -5. Exemple : En colère à bon amis rapidement (2 - 3 min)
une modification imposible : surhumain -15. Exemple : En colère à amoureux
mon idée étant que empathie est plutot un talent subtile et non pas bourrin. Cthulhu
Chtulhu, dans les règles, il est précisé que tu ne peux modifier une émotion que vers une émotion proche, tu ne peux pas d'un coup passer de la haine à l'amour... Par contre tu peux faire plusieurs modifications successivement, de la haine à l'antipathie, de l'antipathie à la méfiance, de la méfiance à la neutralité, etc.... Mais bien sur, même si il est possible de complètement retourner un personnage comme ça, c'est long et difficile... (tout échec à l'une des étapes, te fais échouer...)