Cookies

Utilisation des cookies

Pour le bon fonctionnement du site, nous utilisons des cookies techniques qui permettent de gérer votre connexion.
Nous utilisons des cookies Google Analytics pour le suivi anonyme de la navigation. Vous pouvez désactiver ces derniers à tout moment ici.

Confirmation

Par défaut, nous conservons votre acceptation durant 13 mois.
Gérez vos cookies ici.



Personnaliser

[Spoil] Rédemption des Passions folles ? 22

Forums > Jeux de rôle > Archéorôlie > Earthdawn

avatar
Un des mes joueurs s’est fixé comme objectif de soigner les Passions folles. Je me suis donc un peu penché sur la question et voici les résultats de mes premières recherches sur les forums et les bouquins de la gamme :
  • •   Origine légendaire de la folie des Passions, à savoir les séquelles de leur lutte pour protéger Théra contre les Horreurs ou encore, ma préférée, la contamination par Ristul lors de leur sacrifice/trahison dans le gouffre d’Aras Néhem (cf. Horreurs).
    •   Organiser des « cultes » pour se dévouer à ces Passions sous une forme « saine » et véhiculer ses valeurs (objectif : susciter des sentiments, des dévotions exempts de « folie »).
    •   La fermeture de la faille du gouffre d’Aras Néhem (et de la Plaie du monde de Jerris cf. Barsaive) et purification de l’espace astral correspondant (Comment?) (objectif : stopper la source et « désinfecter » ce qui corrompt les Passions).
    •   Un rituel (de haut niveau si on considère des Esprits nommés d’une puissance supérieure à 15) pour invoquer les 3 Passions (nécessitant de connaître leurs noms : Erendis/Dis, Rashomon/Raggok et Vestrial/Vestrial ? et d’obtenir un objet de trame de chacune), puis exciser de leur architrame la part corrompue par Ristul en les renommant, ce qui aura aussi pour effet de créer « autre chose », quelque chose de ristulien à 100% (objectif : transformer et purifier l’architrame des Passions) cf. http://forums.dumpshock.com/lofiversion/index.php/t14935.html.
    •   Combat épique contre cet/ces avatar(s) de Ristul
    •   Un lien avec les 12 pics des Passions dans les monts Tylon ? (pour le rituel, pour obtenir l’aide des autres Passions ?)
    •   Un lien avec la Mort, emprisonnée par les Passions avant leur folie ? (objet de trame des Passions folles ? En échange de sa libération ?)
    •   Le cas Vestrial, qui n’a pas changé de Nom en devenant folle : est-elle vraiment folle ? Se rebellerait-elle au cours du rituel de renommage ?
Et vous, comment verriez-vous une telle quête ?
avatar
Lorsque j'ai vu le titre je me suis dit : "il est fou, il voit trop grand... Trop loin"  Smiley
Mais, non. Tu sembles raisonnable dans ton approche.
Je ne vois rien à ajouter si ce n'est : bravo  Smiley
avatar
C'est déjà balaise: purifier l'espace astral, invoquer les Passions, combattre Ristul, etc.   Smiley
Et après, il faudra laisser le temps panser les blessures, donc pas forcément de bouleversements immédiats, mais la satisfaction d'avoir réussi (et nommé des Passions!).
avatar
Après QUI dit qu'elles sont folles ?   Smiley Ils les aiment bien, les Thérans !
Et il ne faut pas oublier une piste très importante : la Treizième Passion...
Édit: sinon, en étant un peu plus sérieux, le seul moyen pour moi de "guérir" les Passions serait de changer les mentalités dés donneurs-de-noms (les Passions étant liées à une culture). Et j'ai tendance à penser qu'au contraire les Passions sont vouées à devenir Folles...
avatar
Bin, un petit peu quand même... Quant aux Thérans, c'est en hommage à leur sacrifice, et ça les rend sympathiques.
La 13e Passion (dans Barsaive), c'est bien la Mort (hypothèse), non ?
avatar
Yep, c'est la mort
Kyin, elles sont dans cet état suite à l'intervention d'une horreur. Par contre, oui, elles sont maintenues par leur nature/architrame et donc les croyances des Donneurs-de-Noms. Et je parie que les influences sont réciproque.
avatar
Oui, d'ailleurs on est encore sur du GROS spoiler là Smiley
Et pourquoi ce serait Ristul ? Parce que Cymric le Sorcier le dit ? Le mec a combattu Ristul et revient comme ça, sans être corrompu ? Mais mes amis, c'est de la désinformation !! Un vile stratagème de l'Horreur pour que des adeptes partent à sa recherche afin de trouver un moyen de soigner les Passions, alors que ce qui les attend c'est tout autre chose - que sais-je ? Je ne suis pas dans la tête d'une Horreur et refuse de m'y projeter !
Croyez-moi, messieurs-dames, pour savoir pourquoi les Passions sont devenues Folles, il suffit d'observer les autres Passions - pourquoi ne vont-Elles pas au secours de leurs soeurs ? Pourquoi se sont-Elles tournées vers ma soeur Krathis afin qu'elle libère son peuple de l'esclavage plutôt que de lui fournir des armes pour aller combattre Ristul ?? Écoutez les Passions, donneurs-de-noms, écoutez ma chanson (et une petite pièce ou deux ne seront pas de refus).
avatar
Bon, je mets la balise Spoil, alors, mais je comprend pas très bien l'intérêt d'avoir une section MJ dans ce cas  Smiley
Sinon, je suis d'accord sur la dualité Donneur-de-noms/Passions folles, les secondes étant l'émanation du ressenti des premiers, certainement traumatisés par le Châtiment (dans ce cas, TOUTES les Passions devraient être maboules/détruites, comme à Vasgothia), c'est pourquoi j'ai inclu un volet "sociétal" dans la quête.
J'ai aussi ajouté un volet "nettoyage physique" avec l'intervention nécessaire de 3 questeurs (rappel aux chiffres 3 de la prophétie d'Aras Néhem): Mynbruje pour la recherche de l'harmonie entre les Passions, Jaspre pour ramener la nature à Aras Néhem et Upandal pour ramener "de l'organisation et de l'architecture" à la Plaie du monde de Jerris selon le principe de similarité appliqué à la dualité astral/physique pour purifier l'espace astral des ces 2 endroits, outre l'action nécessaire d'un Purificateur du 8e cercle.
Ensuite, tout cela n'est que racontars et légendes, d'accord, mais il faut bien une base pour cette quête. la Mort e Vestrial peuvent servir de twist.
Vous verriez quoi, vous ?
avatar
J'avoue ne pas en avoir car à mes yeux c'était impossible.
Je suis d'accord pour l'intervention des questeurs. Pour ma part, les porteurs de lumière sont juste un bonus.
avatar
Je pense à un truc. Je les ferais voyager pour qu'ils aillent vérifier qu'ailleurs il n'y a pas eu des trucs similaires. Genre en indrisa
avatar
J'avoue ne pas en avoir car à mes yeux c'était impossible. Scorpinou

Les héros font des choses impossibles  Smiley
Je suis d'accord pour l'intervention des questeurs. Pour ma part, les porteurs de lumière sont juste un bonus.
Je ne parlais pas de Porteurs de lumière, mais d'un Purificateur, discipline (douteuse, je trouve...) qui dispose, selon les versions, d'un talent ou d'une capacité au 6-8e cercle pour purifier l'espace astral. Sinon, l'autre moyen auquel j'ai pensé pour cette purification, c'est une ENORME matrice  Smiley  De toute façon, je m'en remettrai aux idées des joeurus dès qu'ils auront suffisement de billes pour me donner doctement, puisque leurs persos sont des magiciens et moi pas, une solution. Faudra ensuite la mettre en oeuvre  Smiley
Pour un voyage aux confins, à la recherche de savoir plus exotiques, pourquoi pas traquer un "Fruit de la Passion" en Vasgothia pour en savoir plus sur la nature des Passions, puis en Indrisa effectivement. J'ai lu l'empire théran en vitesse ce matin et j'ai pas trop vu ce qu'il pourraient apprendre/utiliser à ce sujet ? Se convertir et apprendre pendant des siècles la philosophie hindou ? (P'tain, j'avais jamais vu que les Hindous avaient repoussé les Horreurs par l'ascétisme  Smiley  Si les Elfes de sang le savent, ils doivent être verts!).
avatar
Bof, je crois que l'on peut vraiment passer très vite sur se supplément... très décevant.
avatar
Bin, aussi tôt acheté fin 1990s, aussitôt rangé... Je l'ai juste ressorti ce matin en lisant le post de Scorpinou.
Et j'ai aussi lu ta critique de ce supplément ce matin  ^^
avatar
Comment, en indrisa, les passions ont résistées et tout aussi important que de savoir comment, en vasgotia, elles sont tombées
avatar
Après lecture des sections Vasgothia et Indrisa de l’Empire théran, voici ma théorie :
En Vasgothia, les Passions semblaient très proches du peuple et décidèrent de lutter avec eux contre les Horreurs. Le peuple a commencé à se déchirer entre ceux qui voulaient suivre les Passions et ceux qui pensaient que c’était folie. Pendant la lutte et le Châtiment, les questeurs subirent de terribles cauchemars, puis les passions et le peuple qui croyait en elles ont disparu, physiquement mais aussi des mémoires, de la culture.
Il semble y avoir un témoin de ces évènements dans la Forêt profonde : la Femme du Pouvoir.
Les séquelles de cette lutte sont une faune, une flore et des Donneurs-de-noms déformés, des fragments de Passions (Fruits de Passion) qui pourraient, selon la femme du pouvoir faire réapparaitre les Passions dans un grand BANG magique s’ils étaient tous consommés. Comme si cette consommation permettait de réintégrer toutes leurs architrames dans le monde de Vasgothia.
Parallèlement, un roncier attire le peuple qui n’a pas suivi les Passions et les transforme en un autre peuple, beaucoup plus proche de celui fidèle aux Passions.
Enfin, les Horreurs survivantes, appelées demi-Horreurs, semblent être déconnectées de l’espace astral et avoir perdu leur besoin de haine, de peur et de douleur pour se nourrir, être devenu plus proches des animaux et Donneurs-de-noms.
Il semblerait que peuple et Passions disparus pourraient revenir tandis que les Horreurs, coupées de l’espace astral, soient devenues de simples créatures.
En Indrisa, les Passions sont éloignées du peuple et des sortes de « super-questeurs » (Thibomatas/Prophètes) jouent les intercesseurs. Par ailleurs, les cultes des passions sont très codifiés et des hérauts de Passions (Dhunas/Harbingers) agissent en exécuteurs des volontés/valeurs des Passions.
Par ailleurs, les ascètes saints seraient parvenus à empêcher les Horreurs de venir en renforçant la barrière entre espace astral et espace physique et/ou en pompant l’énergie des Horreurs via les émotions positives.
Pour finir, en Barsaive les Passions sont assez proches du peuple (tout le monde leur rend hommage et s’adresse directement à elles, les questeurs sont communs et les passions se manifestent de temps en temps) et leurs cultes sont très soules, exception faite éventuellement des cultes des Passions folles.
Trois Passions ont lutté directement contre les Horreurs pour protéger le peuple à Théra et Kaer Otosk, notamment contre Ristul qui est réputé absorbé l’esprit de ses victimes et le torturé indéfiniment, et sont devenues folles.
La théorie est donc que plus les Passions sont proches du peuple, plus elles sont proches des émotions, plus elles sont fragiles, influençables ; plus elles sont éloignés, protégées par culte structuré et codifié, plus elles s’approchent des concepts, plus elles sont résistantes.
Ensuite, elles sont influencées fortement par le peuple, si celui-ci disparait, les renies, elles disparaissent ; si celui-ci change la façon de les envisager, de les évoquer, elles changent dans ce sens. Les tourments des barsaiviens et la perversion des cultes des Passions folles (et le changement de nom) entretiendraient donc cette folie tandis que l’ascétisme et la codification des indrisans les préservent (voire les figent).
Par ailleurs, l’origine de la folie des Passions pourraient venir de la perte d’un fragment de leur architrame (=Fruit), absorbé et torturé par Ristul.
Un moyen de guérir les Passions folles, à partir d’une quête rassemblant toutes ces informations, serait :
  • –Exciser de Ristul les Fruits des passions folles (faire cesser les tourments des Passions) ;
    –Détruire/repousser Ristul, fermer les brèches astrales et purifier l’espace (extraire toute trace d’« infection/contamination » ;
    –Leur restituer (en les consommant ?) ces Fruits (restaurer l’intégrité des passions) ;
    –Renommer les Passions (noms d’origine ou nouveau nom) (effacer la souillure « sémantique »/opération de comm’) ;
    –Éradiquer les cultes des Passions folles (supprimer cette forte influence pervertie) ;
    –Y substituer des cultes codifiés, peut-être en allant jusqu’à invoquer des hérauts/harbinger pour jouer le rôle des Dhunas, en créant des super-questeurs/intercesseurs (Les PJ ? en consommant les Fruits de Passions ?) et des règles religieuses (convoyer des influences « saines »).

Ces nouvelles Passions ne sont pas obligées d’êtres identiques à la période pré-Châtiment, elles peuvent aussi refléter une évolution de Barsaive, tant qu’elles ne sont pas contaminées par les tourments de Ristul, par une image et un culte pervertis.
Une telle quête pourrait donc engager un processus de purification des Passions, lent car basé sur un changement sociétal.
Édit : avec un twist : un Héraut/Harbinger de Vestrial contrecarre les PJ ; impossible de trouver un Fruit de cette Passion dans Ristul. Si Vestrial est la seule à ne pas avoir changé de nom, c’est qu’elle n’est pas folle. Reste à savoir pourquoi…
avatar
Pour compléter:
-Utiliser la légende du Roi qui gouvernait les Passions de Legends of Earthdawn vol 1 p. 28 & 77, traduit là: http://www.shadowforums.com/cyber-espace/IMG/pdf/ED_SF_LGD_le-roi-qui-gouverna-les-passions.pdf pour permettre aux PJ de mettre la main sur des objets de trame "d'avant" des Passions folles.
-Développer l'évènement du retour d'Aardéléa de Barsaive en guerre, en envoyant les PJ chercher Aardéléa pour le compte d'un Dragon, plutôt qu'une autre équipe de servants dont ils rencontreraient les survivants dans Barsaive, et placer la labo des Gardiens célestes en Indrisa (ou, plus proches mais moins logique & fun, en Vasgothia) pour leur permettre d'apprendre les spécificités "indiennes" des Passions et surtout de leurs cultes, plus protecteurs pour elles.
-Profiter de l'évènement "Aras Néhem" des Chroniques de la guerre (http://dammi.de/ed3_chronicles_of_war_draft.pdf), version alternative de Barsaive en guerre, pour accomplir le rituel et le haut fait nécessaire à la guérison des Passions folles.
L'avantage de ces évènements est qu'ils sont complètement intégrables à la campagne Prélude à la guerre  Smiley
avatar
Hello !
Je complète la trame de cette campagne hypothétique sur la guérison des Passions après avoir feuilleté le supplément Kratas, city of thieves: on y parle d'un culte secret, les Suivants des Douzes (p208-209), une poignée d'érudits spécialistes des Passions dont la philosophie est qu'il faut révérer toutes les Passions, et non se consacrer à une seule comme le font les questeurs ou ignorer les Passions folles.
Pour cela, ils recherchent les écrits et tombeaux de leurs prédécesseurs d'avant-Châtiment, en particulier le dernier tome du Cercle à douze faces de leur fondateur (Quilena Scrute-les-Etoiles), et la bibliothèque des Passions (peut-être sous Kratas ou dans les monts Tylon, voire sur un marché, vendu par des aventuriers!). Ils pensent pouvoir guérir les Passions folles grâce à cela.
Ils feraient aussi de bonnes amorces de scénario, via l'adepte Erudit itinérant nain Eliana Throm, pour la campagne.
avatar
Dans mon exemplaire ED3th, les "Followers of the twelve" c'est pages 206 et 207 Smiley
( Pas très constructif je sais, mais j'ai abandonné ED... )
avatar
Tu as abandonné, mais tu suis toujours les fils Smiley
avatar
C'est pas faux Smiley
Toujours une petite envie de masteriser qui traîne, avec l'ED3 surtout mais j'ai une joueuse allergique à l'anglais Smiley