Cookies

Utilisation des cookies

Pour le bon fonctionnement du site, nous utilisons des cookies techniques qui permettent de gérer votre connexion.
Nous utilisons des cookies Google Analytics pour le suivi anonyme de la navigation. Vous pouvez désactiver ces derniers à tout moment ici.

Confirmation

Par défaut, nous conservons votre acceptation durant 13 mois.
Gérez vos cookies ici.



Personnaliser

Quand et sur qui peut on jouer ces cartes? 12

Forums > Jeux de simulation > Jeux Black Book > Pathfinder le jeu de cartes > L'éveil des seigneurs des runes (JCE)

avatar
Bonjour a tous et toutes
J'ai découvert pathfinder jce la semaine dernière et je suis devenu un grand fan ainsi que de nombreux ami(e)s. Smiley
J'ai potassé les règles plein de fois ainsi que les différentes aides que l'on peut trouver ici ou chez paizo mais j'ai encore quelques petits doutes sur certaines cartes (en particulier l'interaction entre mes cartes et les autres joueurs)
-Si sur une carte ce n'est pas précisé "à votre tour" cela veut bien dire que je peux la jouer n'importe quand pendant mon tour ou le tour de quelqu'un d'autre ?? (en respectant les règles des tests; si il y a un test lorsque je joue ma carte).
          exemple 1: je bannis une carte "potion de soin" au début du tour d'un autre joueur qui est sur la  même région que moi.
            exemple 2: je jette le sort "augure" à la fin du tour d'un autre joueur pour jeter un coup d'œil aux cartes de ma région.
            exemple 3 : je bannis "cierge sacré" quand je veux pour gagner du temps

-Les cartes "chausse-trappe", "sommeil" et "invisiblité" permettent d'esquiver (échapper) à un monstre. On doit donc les révéler avant le test de confontration. Comme rien n'est précisé sur les cartes, selon les règles on peut les jouer sur un autre personnage d'une autre région??
            exemple 1: Je suis sur une région, un autre personnage d'une autre région explore et tombe sur un monstre aux dents acérées                et baveuses. Afin d'éviter que mon compagnon finisse en charpie, je peux donc utiliser une "chausse-trappe" ou "sommeil" ou                "invisiblité" pour lui sauver les fesses
Ca me dérange un peu sur le principe...autant je comprends qu'un sort/objet/béné aux propriétés DIVIN puisse interagir avec n'importe qui dans le jeu puisse que c'est divin. Mais pour les objets et les sorts profane j'ai du mal a accepter que l'on puisse les jouer sur un personnage d'une autre région (rôliste Inside  Smiley  )
De la même manière, pour les cartes "bagou", "découverte des pièges" et "force", elles ont les propriétés divin et profane, j'aurais tendance a dire que si on jette le sort avec la compétence divin, on peut jouer ce sort sur n'importe qui , n'importe ou (comme une béné) et si on le jette avec profane on doit être sur la même région que le personnage que l'on veut booster... (idem pour le sort "lévitation")...
Voila mes petits doutes... Je pense avoir bien compris les règles mais certaines cartes semblent logiques et d'autres moins. Après mes remarques sont plutôt basées sur une approche MJ et roliste que joueur de carte qui utilise le texte qui est écrit...
Comment gérer vous ces cartes pour vos parties??
avatar
Y'a plein de spécialistes qui te répondront sans doute mieux que moi et de manière plus fiable, je me contenterai donc juste de la banalité suivante : c'est pas du jeu de rôle!
Oui, tu rencontreras des créatures aquatiques dans des lieux secs, des hordes de squelettes chez le marchand de potions et des objets bizarroïdes à des endroits où ils n'ont absolument rien à faire. Et tu n'auras droit à aucune AO.  Smiley
En ce qui me concerne être un pratiquant de Pathfinder le JdR est plus source de noeuds au cerveau qu'autre chose, et j'ai renoncé à essayer de faire se concilier les règles de ces 2 produits. Débranche le rôliste qui est en toi quand tu joues au JCE, et applique juste les règles, comme pour n'importe quel JCE d'ailleurs.  Smiley
avatar
Pour l'utilisation de certaines cartes, je ne suis pas sûr qu'on puisse les appliquer à d'autres persos.
Par exemple "Sommeil" ou "Invisibilité" disent : "Jetez cette carte pour échapper à un monstre..."
Chausse-trappe a : "Bannissez cette carte pour échapper à un monstre..." et "Bannissez cette carte pour vaincre un monstre..."
Il me semble que, dans ces cas, celui qui jette la carte est celui qui essaie d'échapper au monstre.
Elle ne peut pas être utilisée pour un autre perso.
Selon le guide pour joueurs débutants, "Les cartes ont tendance à parler à l'impératif. Cela signifie que l'interlocuteur, c'est vous. Vous êtes le sujet implicite des actions décrites (le verbe) que vous allez exécuter."
Mais peut-être des joueurs plus expérimentés que moi vont-ils me détromper ? Smiley
avatar
Alors pour le premier point, effectivement si rien n'est explicitement indiqué dans sa description on peut déclencher un effet quand on veut.
Pour le second point pour ma part j'ai interprété cela comme Robinreeve. A priori "il faut que vous bannissiez cette carte pour esquiver un monstre" implique que celui qui esquive c'est celui qui bannit.
Au sujet du débat "divin contre profane" j'ai un peu de mal à considérer que dans le jeu de rôle les sorts divins puissent être fondamentalement plus puissants que les sorts profanes et donc avoir une portée plus importante par exemple. Quand un prêtre lance un sort "divin" il est tout aussi limité qu'un mage qui lance un sort "profane". A part ça, à l'instar d'Aigri-man, je pense que par défaut pour répondre aux questions que l'on se pose il vaut mieux se référer aux règles du jeu de carte et non à celles du jeu de rôles sinon ça risque de compliquer les choses (mais évidemment on est tous libre d'appliquer ses règles maisons) Smiley
avatar
Merci pour ces réponses.
Je retiens donc que les cartes pour échapper à un monstre ne concerne que le joueur qui joue la carte et il peut la jouer n'importe quand. (ca aurait été plus clair si on pouvait lire "pour vous échapper"...) 
Pour les sorts " bagou", "force" et "découverte des pièges", on peut donc les lancer n'importe quand sur n'importe qui et n'importe ou...  Smiley
En ce qui concerne la différence entre divin et profane, je ne me rattache pas aux règles du jdr puisque je ne les connais pas, mais c'est juste que j'aime bien quand les choses sont logiques et carrés. Comme les cartes prévalent sur les règles de base, on peut vite faire une erreur d'interprétation et se simplifier ou se compliquer la vie pour une partie (heureusement 95% des cartes sont rédigées sans ambiguïté d'utilisation, une fois les erratas effectués).
En tout cas merci pour les éclaircissements.  Smiley
avatar
Je n'ai pas regardé les autres cartes, mais le phrasé est ce qui est important.
Si le "vous" est utilisé, c'est que ça concerne le personnage qui les utilise.
avatar
Pour les sorts " bagou", "force" et "découverte des pièges", on peut donc les lancer n'importe quand sur n'importe qui et n'importe ou...  Smiley kingcheap
Bagou et Force indiquent "Choisissez un personnage" : ils peuvent être jetés sur n'importe quel perso, en effet.
Découverte des pièges me laisse plus en doute : "Jetez cette carte pour ajouter 2 dés à un test pour vaincre un obstacle"... "Un" test me semble pouvoir concerner aussi un autre perso (sinon il y aurait "votre" test).
avatar
Une autre règle qui permet d'interpréter ces cartes est celle stipulant que l'on ne peut pas vous volez votre tour, agir à votre place.
Je peux aider mon compère et faire en sorte qu'il ait 2 dés de bonus.
Je ne peux pas vaincre un piège qu'il a déclenché.
avatar
Concernant le sujet "profane/divin", en toute logique, même sur le plan du JdR, je vois mal un prêtre lancer un sort divin sur quelqu'un qu'il ne voit pas  et dont il ne connaît pas la situation.
Pour simplifier, je suis à NANCY et j'ai un pote à Marseille. Ben tient, je lance un sort de sanctuaire parce qu'il va dans les quartiers nord et que je soupçonne que, potentiellement, il pourrait avoir des soucis, mais sans informations, constats ou quoi que ce soit...
Et pour simplifier plus encore : oui, c'est un jeu de cartes et il faut oublier la logique absolue : comment sinon justifier l'obstacle "chute de cloche" qui nous est tombé dessus dans le Terrier.... ou la horde de squelettes dans le temple....
avatar
Pour simplifier, je suis à NANCY et j'ai un pote à Marseille. Ben tient, je lance un sort de sanctuaire parce qu'il va dans les quartiers nord et que je soupçonne que, potentiellement, il pourrait avoir des soucis, mais sans informations, constats ou quoi que ce soit...
lancelord

L'exemple est un peu exagéré, en l'occurrence Harsk avec ses armes à distance, Mérisiel quand elle est planquée seule en éclaireur ou n'importe quel utilisateur d'arc peut aider un pote dans une autre région donc on est pas non plus d'un bout à l'autre du pays Smiley
avatar
Concernant le sujet "profane/divin", en toute logique, même sur le plan du JdR, je vois mal un prêtre lancer un sort divin sur quelqu'un qu'il ne voit pas  et dont il ne connaît pas la situation.
Pour simplifier, je suis à NANCY et j'ai un pote à Marseille. Ben tient, je lance un sort de sanctuaire parce qu'il va dans les quartiers nord et que je soupçonne que, potentiellement, il pourrait avoir des soucis, mais sans informations, constats ou quoi que ce soit...

je suis d'accord avec toi sur les sorts (profane/divin), et c'est pour ça que je voulais un truc clair au niveau des sorts. J'ai cru qu'une manière de gérer certaines cartes dans pathfinder jce, pouvait s'approcher d'une logique de catégorie (exemple incorrect: les sorts propriété Divin sont différents des sorts propriété Profane).
Après concertation sur ce forum et dans mon esprit, il s'avère qu'il n'y a pas de catégorie de cartes mais que des types de cartes avec des règles et propriétés individuelles.
Une fois que l'on connait toutes les cartes, y a plus de soucis... Smiley
avatar
Concernant le sujet "profane/divin", en toute logique, même sur le plan du JdR, je vois mal un prêtre lancer un sort divin sur quelqu'un qu'il ne voit pas  et dont il ne connaît pas la situation.
Pour simplifier, je suis à NANCY et j'ai un pote à Marseille. Ben tient, je lance un sort de sanctuaire parce qu'il va dans les quartiers nord et que je soupçonne que, potentiellement, il pourrait avoir des soucis, mais sans informations, constats ou quoi que ce soit...
Et pour simplifier plus encore : oui, c'est un jeu de cartes et il faut oublier la logique absolue : comment sinon justifier l'obstacle "chute de cloche" qui nous est tombé dessus dans le Terrier.... ou la horde de squelettes dans le temple....
lancelord

la logique quand on lance un sort arfff elle est bien bonne celle là !!   Smiley Smiley
la seule logique à suivre c'est celle donnée par la règle du jeu, car c'est un jeu et c'est la règle qui indique ce qui est logique. le reste c'est de l'interprétation.
Si la règle dit que je peux lancer un sort dans une autre région, il faut le faire, le concepteur du jeu a du réfléchir à deux fois avant d'en arriver là  Smiley