[Spoiler aussi ?] Morts à Pathfinder dans une autre campagne... 12

Forums > Repaire des trolls (et des liches) > Hall of fame des morts de PJ

avatar

On peut parler aussi des personnages morts en jouant à Pathfinder, même si il ne s'agit pas d'un campagne Pathfinder ?
Mon MJ (qui rôde aussi sur ce forum) a adapté une vieille campagne parue dans d'anciens Casus Belli (je ne sais pas quelle version), de AD&D2 vers Pathfinder. Ça s'appelle "les Chroniques de Chaos", et apparemment c'est relativement connu.
Je jouais Makdenael, un Druide humain, depuis le début de la campagne. Un druide très fort et très sage, donc capable d'utiliser ses sorts aussi bien que de se métamorphoser pour aller combattre au corps à corps.
Sauf que depuis une malencontreuse rencontre avec une âme en peine, ledit Druide était très affaibli (Constitution drainée de 13 à 7).
Au niveau 6 j'avais donc 23 pv, et j'ai surtout utilisé mes métamorphoses à des fins utilitaires (poney, chien-espion), ou pour lancer des sorts à distance (Aigle, Hibou...).
Après une récréation dans le royaume Abyssal d'Archaos (où je me suis retrouvé dans le corps d'un Ogre avec une énorme constitution), nous nous réveillons dans la citadelle de l'aube qui se fait attaquer. C'est peut la conséquence de notre foirage à Archaos, le type qu'Azroliark voulait sacrifier et qu'on voulait aller sauver est mort. Tous nos hôtes sont morts, et nos esprits se sont fait éjecter vers nos corps d'origine les uns après les autres. N'empêche que ce séjour dans le corps d'un ogre m'avait redonné goût au combat corps à corps.  Smiley
Bref tout ça pour dire qu'on fuit la citadelle de l'aube sous une attaque monumentale (avec des dragons rouges dedans), suivant les conseils du magicien Kwalish nous partons dans un souterrain appelé "Le chemin des Magiciens". Nous déjouons plusieurs pièges et autres monstres, y compris un élémentaire d'eau énorme contre lequel je m'étais transformé en ours sanguinaire. Avec la peau d'écorce et l'endurance de l'ours j'étais capable de tenir quelques rounds au corps à corps, et puis il y avait toujours l'Oracle de vie qui n'étais jamais loin et toujours capable de soigner.
Je restais donc sous forme d'ours Sanguinaire quand nous approchions le tombeau d'un certain magicien fou nommé Copa 4 (selon mes notes), ou Kopah-Kath (selon le MJ). En fait on ne savait pas trop ce qu'on ouvrait, mais bon on se tenait prêt au combat vu ce qu'on avait croisé avant.
Surtout le guerrier, qui ouvre la porte pour se faire charmer par un monstre qui avait peut-être été humain il y a longtemps. Le guerrier charmé avait pour ordre de défendre le "magicien" qui nous lança une boule de feu. Mais notre 1/2 magicien à nous (un halfelin pyromane) était bien décidé à lui montré qui avait la plus grosse (boule de feu).
Le guerrier étant charmé, il n'y avait plus que moi pour tenter de l'empêcher de lancer ses sorts. Ça tombait bien, j'avais une forme tout à fait appropriée pour la lutte (forme d'ours sanguinaire pour ceux qui n'ont pas suivi).
C'est sans problème que le lacère le monstre de mes griffes, et puis que je l'agrippe dans une étreinte... mortelle !
Mais pas pour lui ! Je pensais le limiter grandement et l'obliger à se concentrer difficilement pour faire ses sorts, sauf qu'il avait lui aussi des grosses dents pointues, et empoisonnées ! Il m'a donc mordu et empoisonné, avec un poison qui attaquait précisément mon point faible : la constitution (remontée temporairement à 11 grâce à l'endurance de l'ours, mais pas pour longtemps).
Le barde-investigateur et le 1/2 magicien avaient beau faire, ils ne pouvaient pas grand chose pour me sauver. L'oracle de vie aurait peut-être pu faire quelque chose, mais elle avait usé de ses charmes naturels pour double-charmer le guerrier et l'entrainer loin dans les couloirs.
Le temps qu'elle revienne j'étais déjà trop affaibli, et le poison m'affaiblissait plus encore rendant impossible une guérison naturelle, l'endurance de l'ours aura prolongé l'agonie de quelques rounds, juste assez pour aller jusqu'au dernier round d'effet du poison...
Note Technique : J'ai commencé l'empoisonnement avec +5 en vigueur, et chaque échec au jet diminuais mon score. Je n'ai jamais réussi à dépasser 18, ce qui n'était pas suffisant pour résister au poison. L'Oracle est revenue au 4ème round de mon empoisonnement, j'étais déjà virtuellement mort car ma constitution était à 3 et le sort d'endurance de l'ours toujours actif (virtuellement à -1). C'est là qu'on s'est rendu compte que Restauration partielle demandait 3 rounds pour être lancé.
Le 5ème round, un nouvel échec au jet de vigueur fit chuter ma constitution à 1 (virtuellement -3).
Il fallait un 20 naturel pour le dernier jet de vigueur, ce qui ne fut bien sûr pas le cas.  Smiley
Le sacrifice de mon perso ne fût toutefois pas inutile, les aventuriers réussirent à achever le monstre (par un rayon ardent du magicien). Ils sont finalement sortis du souterrain, et ont enterré le corps de Makdenael en pleine nature, dans le marais du long cheminement.
NB : Je ne sais pas à quel point la campagne est fidèle à celle parue dans Casus Belli pour AD&D2, et à quel point elle a été modifiée pour être adaptée en Pathfinder.
avatar
euh, je ne comprends pas vraiment pourquoi vous n'avez pas utilisé des restaurations pour te redonner de la CON (pour 100 po de poussière de diamant, plus éventuellement le coût pour faire lancer un sort niv IV = 280 + 100 = 380 po !!!!)... à te lire, on a l'impression que tu as vécu longtemps avec une CON drainée de 6 points !!!! (nota, je n'ai aucune idée du niveau des PJs, n'ayant jamais joué la-dite campagne, mais en ayant entendu parler....)
avatar

Pour avoir maitrisé cette campagne 4 ou 5 fois comme initiation à D&D je confirme que ça me semble fidèle ^^
C'est une campagne assez épique mais dont la principale difficulté est que les personnages changent très souvent de lieu et n'ont pas souvent l'occasion de faire des courses (je n'en dit pas plus pour ne pas spoiler)
avatar
euh, je ne comprends pas vraiment pourquoi vous n'avez pas utilisé des restaurations pour te redonner de la CON (pour 100 po de poussière de diamant, plus éventuellement le coût pour faire lancer un sort niv IV = 280 + 100 = 380 po !!!!)... à te lire, on a l'impression que tu as vécu longtemps avec une CON drainée de 6 points !!!! (nota, je n'ai aucune idée du niveau des PJs, n'ayant jamais joué la-dite campagne, mais en ayant entendu parler....)
Murt
Oui j'ai trainé pendant plusieurs parties ce fardeau ! Et ce n'est pas fini pour le magicien...
Comme le souligne Taviox, nous n'avons pas eu le moyen de faire des courses, donc impossible d'acheter des parchemins ou autres objets similaire. Pour le niveau, je l'ai indiqué, j'étais niveau 6, nous n'avions donc pas accès au sort de restauration. D'ailleurs mes camarades survivants sont passés niveau 7 depuis, et le magicien se traine toujours un -6 en constit depuis le niveau 4, alors que le barde a un niveau négatif permanent.
Et oui, pas de Clerc dans notre groupe, je pense que le Barde et le Magicien sont très très très impatients que l'Oracle passe niveau 8. Maintenant je m'en fiche, je vais avoir un perso tout neuf sans aucun truc négatif.
Enfin, les 100 Po de poussière de diamant (voir plus), ce n'est pas évident non plus, nous n'avons vraiment pas beaucoup trouvé de trésors...
avatar
Ça a l'air d'être vraiment un salaud ton MJ Smiley
Sinon, belle description de la mort de ton perso, bravo!
avatar
Ça a l'air d'être vraiment un salaud ton MJ Smiley
docseb

Oh ouaih, qu'est qu'il nous fait chier, je me demande même pourquoi on y revient !  Smiley Smiley
avatar
Erf, on a joué un bout de cette campagne que notre MJ avait intercalée dans une autre... On ne l'a jamais finie car on a arrêté en route, mais je n'en garde pas un souvenir mémorable. Mais c'est parce que précisément les Chroniques du Chaos s'intercalaient dans autre chose qui était plus intéressant à nos yeux, du coup on avait hâte d'en finir... (et puis bon certains trucs sont assez nazes, mais passons)
Sinon je trouve très bien ce que votre MJ a fait. A D&D, on a vite tendance à ne plus trop craindre la mort. Ça fait toujours un peu mal à l'égo d'être le perso qui se fait tuer, et puis on perd de l'XP, mais ça n'a pas le côté "définitif" de beaucoup de jeu. Du coup, un MJ qui fait un peu traîner les pertes et les séquelles, je trouve ça bien.
avatar

Épilogue :
Lors de la dernière partie, les personnages survivants en voyageant dans le marais du long cheminement ont trouvé un ermite capable de lancer le sort de restauration.
Le Magicien a donc pu être libéré de son drain de constitution. Si mon perso avait survécu un petit peu plus longtemps il s'en serait sorti aussi !
Le Barde a toujours son niveau négatif par contre, car on n'avait pas les 1000 Po de poudre de diamant nécessaires. Mais ça ne fait pas trop longtemps qu'il traine ça (il l'a choppé dans le chemin des magiciens.).
avatar

super référence les chroniques du chaOs je crois ! jamais maîtrisé mais lu ö combien de fois aux toilettes !! Les vieux Casus restent quand même des mines d'or en scénario de qualité.

avatar

Ah trop fort de ressortir ce truc 4 ans après ! Que de souvenirs ! mort de rire

Pour la petite histoire, mon druide humain Makdenael a eu une réincarnation en 2014, pour la BBE-Con !

J'ai du créer un personnage de niveau 12, je suis donc partie de mon ancien perso (soigné de son poison bien entendu) que j'ai fait passer au niveau 12.

J'ai eu le plaisir de rejouer ce perso, en Anglais, avec Erik Mona comme MJ, lors du test d'un niveau de The Emrald Spire (La Tour d'émeraude).

J'ai particulièrement apprécié le moment où, tombé sur un piège (nous n'avions pas de roublard dans le groupe) Erik m'a demandé un JS de Vigueur très difficile. Je lui ai demandé :

- "C'est un poison ?"

- "Oui."

- "Cool je suis immunisé aux poisons !" mort de rire

avatar

L'univers de Paorn (l'univer ou se joue les Chroniques du Chaos) mériterait presque une PP au même titre que Laelith !

avatar

Ça déjà été évoqué dans d'autres fils du forum...

Si les PP de BBE continuent à bien fonctionner, je ne serais pas surpris que ça arrive !